[email protected] - Eglise évangelique réformée du canton de Vaud

[email protected]
N°208 mai 2015/1
Conseil synodal
2
«Mesures inhabituelles prises
par Conseil synodal»?
500 ans de la Réforme
3
Lausanne, cité européenne de la Réforme
Office chancellerie et finances
4
Nouvelle responsable de l’OCF
Formation
4
Terre Nouvelle
5
mme du culte de l’enfance 2015-2016Les aventures de Dédé continuent…
Lausanne, cité européenne de la Réforme
Présentation
canton
e
l
r
a
p
op os é
r
p
e
m
am
nne
e progr 0 au CIDOC – Lausa s - Morges
3
Campagne de publicité
«Terre Nouvelle, engagés pour la vie»
Pour un respect universel des droits
humains par les entreprises
9h0
ntier
17 juin à pelle des Char pe
- Yverdon
Cha
e
0
s
0
is
h
o
0
r
2
a
à
ison de p
a
M
0
0
h
t à 20
Solidarité suite au séisme au Népal
FEPS
7
Non à la modification de l’article constitutionnel
sur la procréation médicalement assistée
Manifestations
8
Dreyfus – Devos
Etude talmudique d’un texte biblique
Nouvelle responsable de l’OCF
4
Dernière Cantate et parole de la saison
Stage de chant grégorien
«L’humain en procès»
«Pâques, et après?»
Récital de sonates pour piano et violon
Annonces
L’assemblée générale de l’Association du
CSP Vaud cherche un ou une président-e
Les aventures de Dédé continuent… 4
Rencontrer les familles de la Genèse
Impressum
Comité de rédaction
EERV - Office Info-Com
Rue de l’Ale 31
Case postale 6023, 1002 Lausanne
021 331 21 61 – [email protected]
www.eerv.ch
Gabriel Dutoit, Gérard Jaton,
Paolo Mariani
Mise en page: Samuel Maire
Diffusion aux ministres, laïcs salariés et personnes élues dans des instances de l’EERV
du dépliant enfant, de la brochure pour les
10
Conseil synodal
«Mesures inhabituelles prises par Conseil synodal»?
C’est par ce sous-titre que le grand quotidien vaudois a évoqué cette semaine le
licenciement de deux pasteurs, un l’été dernier et l’autre la semaine passée. Ces deux
situations ont suscité un certain nombre de prises de position et de questionnements
qui méritent quelques explications.
Il faut tout d’abord relever qu’effectivement ces mesures sont inhabituelles, dans le sens
où elles sont rares. Pas plus aujourd’hui qu’hier, il n’y a de volonté du Conseil synodal de
durcir la gestion des ministres et des ministères. La mission confiée en particulier à l’Office
des ressources humaines repose principalement sur le dialogue avec les ministres et leurs
paroisses; les difficultés inévitables dans la vie d’un ministre sont et demeurent, autant que
possible, réglées de façon consensuelle.
Cela posé, le Conseil synodal est également le garant que les ministres employés par
l’EERV soient à leur place, qu’ils agissent conformément aux Principes constitutifs et qu’ils
accomplissent leur ministère au service de la communauté dont ils dépendent. Dans la
grande majorité des cas, les choses se passent bien; parfois des processus de remédiation
doivent être mis en place. L’Office des ressources humaines œuvre dans ce sens. Si le Conseil
synodal estime malgré ceci, dans une situation particulière, que le licenciement d’un ministre
est justifié, il doit pouvoir procéder à cette mesure. Elle est toujours prise en dernier recours
après un long processus de discernement.
Sur le plan humain, le Conseil synodal comprend les difficultés que ces situations suscitent
pour les personnes touchées et leur entourage. Il comprend également l’émotion que de
telles mesures peuvent susciter pour bon nombre de paroissiens. Pour autant, la situation
d’un ministre ne saurait en aucun cas être débattue sur la place publique ou justifiée à toute
personne qui en ferait la demande. En ce sens, les motifs de la résiliation relèvent juridiquement
de la sphère privée; cela ne signifie pas que la vie privée du ministre est en cause, mais que
l’employeur est tenu à la stricte confidentialité. Institutionnellement, il appartient au besoin
au Synode par sa commission de gestion et cas échéant aux associations professionnelles
signataires de la Convention collective de travail de requérir du Conseil synodal les explications
nécessaires relatives aux modalités de sa décision.
Le Conseil synodal comprend également que le langage juridique, rarement utilisé en Eglise,
soit mal perçu par certains. Pour autant, il se voit contraint de communiquer dans un tel
registre – quand bien même il souhaiterait dire les choses de manière plus évangélique – dès
lors que la chose pourrait être portée devant les tribunaux.
Le Conseil synodal regrette l’émoi et le malaise potentiel induits par ces décisions auprès des
fidèles et du corps ministériel. Il continuera, avec l’Office des ressources humaines, d’œuvrer
en prenant toutes les décisions nécessaires à la gestion et au bon fonctionnement de l’EERV
et toutes les mesures pour assurer le respect des droits garantis par les lois et règlements.
Le Conseil synodal
2
[email protected]
N°208 mai 2015/1
De Genève jusqu’en Finlande, vingt-sept cités de la Réforme.
500 ans de la Réforme
Lausanne, cité européenne de la Réforme
C’est fait! Lausanne a obtenu le label «Cité européenne de la
Réforme». Appuyée par la municipalité de Lausanne et par
la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS), la
demande de l’EERV à la Communion d’Eglises protestantes
en Europe (CEPE) a été acceptée.
A ce jour, vingt-sept villes européennes dans huit pays différents ont obtenu le label. En
Suisse, six autres villes ont déjà obtenu ce label. Il s’agit de Zürich, Genève, Neuchâtel, Ilanz,
Saint-Gall et Bâle. L’idée de la CEPE est de mettre l’accent sur la dimension européenne de
la Réforme: «Ces cités, témoins historiques du temps de la Réforme, auront pour vocation
d’apporter le message réformateur au public européen.»
La candidature de Lausanne a reçu un écho favorable par le rayonnement évident de Pierre
Viret dans le développement de la Réforme en Europe. L’obtention de ce label doit nous
encourager à nous demander quelles impulsions données par la Réforme devraient être
confirmées et mises en pratique par nous dans les réalités de notre temps et de notre société.
Nous sommes heureux d’inaugurer la rubrique «500 ans de la Réforme» qui paraîtra
régulièrement dans [email protected] par l’annonce de l’obtention de ce label.
Plus d’info sur www.reformation-cities.org
Le groupe de pilotage «500 ans de la Réforme»
3
[email protected]
N°208 mai 2015/1
Office chancellerie et finances
Nouvelle responsable de l’OCF
Depuis le 27 avril, Florence Baudraz est entrée au service de l’EERV pour devenir
responsable de l’Office de la chancellerie et des finances (OCF).
Agée de 35 ans, Mme Baudraz est mariée à Graziano De Carlo qui
travaille dans le social. Elle habite Oulens, a longtemps pratiqué les arts
martiaux, aime le VTT, jardiner et profiter de la campagne vaudoise
pour promener son chien. Après avoir travaillé comme cadre dans trois
entreprises privées dans les domaines de l’informatique et du médical, elle
a souhaité vivre une évolution de carrière. Ayant assumé précédemment
des fonctions administratives, comptables et RH, elle dispose d’une palette
de compétences qui correspondent bien aux défis liés à notre Office de la
chancellerie et des finances.
A l’occasion de son arrivée, le cahier des charges de la fonction a été
revu: jusque là, Claude Cuendet a assumé simultanément la responsabilité
de l’Office et la fonction de chancelier du Conseil synodal. Désormais,
Mme Baudraz, engagée à 100%, va se concentrer sur les dossiers courants et les projets
spécifiques de l’OCF. Elle est appelée à conduire une équipe de dix personnes. L’aspect de
suivi administratif du Conseil synodal (préparation de la documentation des séances, PV,
courrier, etc.) a été confié à Agnès Michel, engagée désormais à 90% pour cette fonction,
après avoir été secrétaire de l’OCF.
Florence Baudraz, nouvelle
responsable OCF.
Le départ en retraite de Claude Cuendet fera l’objet d’un article dans le prochain [email protected]
Jean-Michel Sordet, conseiller synodal
Formation
Les aventures de Dédé continuent…
A la suite des parcours «A dos de dromadaire» et «Trésors
d’Evangile», l’équipe de validation Chemins de vie et de foi est
heureuse de vous proposer un nouveau programme, «Mets-toi en
route! Rencontrer les familles de la Genèse», destiné aux activités
des groupes de culte de l’enfance de l’EERV, pour l’année scolaire
2015-2016.
Ce programme propose de partir à la rencontre d’Abraham, d’Isaac
et de Jacob, et de leur famille. «En avant!» L’invitation de Dieu lancée
à Abraham est un slogan de vie pour entrer dans la découverte de la
vie avec Dieu. «En route!» L’invitation de Dieu lancée à Jacob est un
appel à partir à la rencontre des textes bibliques et à la rencontre d’un
compagnon de Dieu.
Un programme qui invite à
se mettre en route!
4
[email protected]
N°208 mai 2015/1
Le programme se compose de deux fascicules et d’un CD:
●● Un dépliant enfant réalisé par la dessinatrice Catherine Pouly comprenant la présentation de douze
récits, des jeux ou animations à faire, des prières, ainsi que des stickers à coller et à gratter!
●● Une brochure pour les accompagnants qui présente l’approche biblique et pédagogique de
chacun des récits ainsi que des animations, célébrations.
●● Un CD de chants, élaboré par VDE Gallo et enregistré par Philippe Corset avec une équipe
de musiciens, qui regroupe de nombreuses propositions de chants en rapport avec les sujets
abordés.
Pour vous présenter ce programme, nous avons le plaisir de vous convier à une séance
proposée en trois lieux et moments différents: mercredi 17 juin à 9h au CIDOC à Lausanne;
mercredi 24 juin à 20h à la Chapelle des Charpentiers à Morges; jeudi 2 juillet à 20h à la
Maison de paroisse d’Yverdon.
Lors de ces moments, vous pourrez commander votre matériel ou repartir avec. Pour des
questions d’organisation, merci de vous inscrire d’ici-là auprès de [email protected]
Contact et renseignements: [email protected]
Laurence Bohnenblust-Pidoux
Terre Nouvelle
Campagne de publicité
«Terre Nouvelle, engagés pour la vie»
Pour lancer sa stratégie 2015-2019, le conseil cantonal Terre Nouvelle
met à disposition des Régions et des paroisses des affiches et des
flyers qui transmettent un message de joie de vivre et de dynamisme.
Partager et aider sont au centre de notre attitude de chrétiens! Pour rappeler
cette mission parfois reléguée au second plan de nos préoccupations
d’Eglise, le conseil cantonal Terre Nouvelle (CSTN) lance une campagne de
publicité. Vous trouverez dans ce dépliant les informations nécessaires pour
mettre à profit cette campagne dans vos activités tout au long de l’année.
Chaque paroisse recevra quelques exemplaires de ces affiches et flyers
avant l’été par l’intermédiaire de son animateur Terre Nouvelle.
Pour rendre visible l’identité Terre Nouvelle, le CSTN a également choisi une
ligne graphique qui apparaîtra dans toute sa documentation. Vous pouvez
télécharger ce sigle pour les activités Terre Nouvelle.
Les deux affiches de la
campagne de publicité.
5
Sur ce lien, vous trouverez des dépliants qui balisent la stratégie Terre
Nouvelle, engagés pour la vie. Parmi eux, le papillon «Une Terre Nouvelle,
nous y croyons» donne une vision synthétique de la mission Terre Nouvelle
et permet de mieux la faire connaître. Vous pouvez commander sur ce lien
l’ensemble de cette documentation, ainsi que réserver sur ce lien tentes et
oriflammes pour vos manifestations Terre Nouvelle.
[email protected]
N°208 mai 2015/1
Pour un respect universel des droits humains
par les entreprises
Respecter les droits humains partout dans le monde,
préserver la création prendre ses responsabilités, ce
sont les objectifs d’une initiative populaire lancée le 21
avril dernier conjointement par 65 organisations. Pain
pour le prochain fait partie des initiants.
Depuis des années, Pain pour le prochain milite pour que les
entreprises remplissent leurs obligations en matière de droits
humains, qu’elles respectent l’environnement et les droits des
travailleurs et des travailleuses partout dans le monde. Il est donc
tout naturellement partie prenante de la récolte de signatures
de cette initiative pour des multinationales responsables.
Une initiative pour un business mondial
responsable.
Celle-ci a déjà débuté, mais c’est surtout au cours de la
campagne œcuménique 2016 que Pain pour le prochain
associé à Action de Carême cherchera à rassembler le plus de
signatures possible. Des informations détaillées parviendront
aux paroisses cet automne avec la documentation en vue de
cette prochaine campagne qui approfondira les notions de
responsabilité des entreprises et de droits humains.
Vous pouvez télécharger le formulaire de l’initiative à signer ou le communiqué de PPP.
Renseignements: Chantal Peyer, Pain pour le prochain, cheffe d’équipe «Entreprises et droits
humains», 021 614 77 10 ou 079 759 39 30, [email protected]
Solidarité suite au séisme au Népal
L’EPER demande aux personnes qui désirent soutenir le mouvement de solidarité né
à la suite du terrible tremblement de terre qui a frappé le Népal le week-end dernier
en faisant des milliers de morts avec de graves dégâts
matériels d’effectuer leurs dons directement à la Chaîne
du Bonheur.
Contrairement à d’autres œuvres d’entraide suisses qui sont
actives au Népal, l’EPER ne mène aucune activité dans ce
pays, que ce soit directement ou par le biais d’organisations
partenaires. Par conséquent, elle ne dispose pas de
l’infrastructure nécessaire à une mission humanitaire. L’EPER
soutient donc l’appel aux dons de la Chaîne du Bonheur en
faveur des victimes du séisme au Népal.
Pour les victimes du séisme.
6
Faire un don via la Chaîne du Bonheur.
[email protected]
N°208 mai 2015/1
La FEPS a réalisé une vidéo pour encourager à s’informer sur le diagnostic préimplantatoire.
FEPS
Non à la modification de l’article constitutionnel
sur la procréation médicalement assistée
La Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) est opposée à la révision de
l’article 119 de la Constitution fédérale soumise au peuple et aux cantons le 14 juin prochain.
Cette modification ouvre grand la porte à l’utilisation du diagnostic préimplantatoire (DPI) lors de
procréation médicalement assistée, selon le communiqué de la FEPS. La sélection génétique
d’embryons touche à un domaine extrêmement sensible, celui de l’eugénisme, soit la sélection
artificielle d’êtres humains. Le recours au DPI doit être soumis à une réglementation légale
stricte et claire. La révision constitutionnelle soumise au vote ne remplit pas ces conditions,
estime la FEPS qui a produit un court film pour lancer la réflexion sur la thématique.
La votation populaire du 14 juin prochain porte sur neuf mots en apparence anodins, intégrés dans
une phrase de l’article 119 de la Constitution fédérale. Cette phrase fixe le nombre d’embryons
qu’il est permis de produire en laboratoire dans le cadre d’un traitement de la stérilité.
De trois aujourd’hui, il serait dorénavant possible d’en produire le nombre «nécessaire» à la
procréation médicalement assistée – le chiffre de douze étant fixé dans la loi sur la procréation
médicalement assistée. Cela permet de produire suffisamment d’embryons pour sélectionner
celui qui sera implanté dans le corps de la femme ou pour un cycle de traitement ultérieur.
La FEPS estime qu’il faut permettre aux parents porteurs d’une maladie héréditaire grave de
bénéficier d’un examen génétique dans le cadre de la procréation médicalement assistée.
La sélection génétique d’embryons touche toutefois à un domaine extrêmement sensible,
celui de l’eugénisme, soit la sélection artificielle d’êtres humains. Il est donc indispensable
d’élaborer ici une disposition légale stricte et claire. La révision constitutionnelle proposée au
vote ne remplit pas ces conditions et la FEPS y est donc opposée. La vie humaine ne saurait
être soumise à un contrôle de qualité. La question du traitement à réserver aux embryons
«surnuméraires» – produits en éprouvette mais non implantés – reste par ailleurs sans solution.
Pour lancer la discussion sur un enjeu qui semble anodin, la FEPS a produit un bref film,
invitant chaque citoyenne, chaque citoyen à s’informer sur la question éthiquement complexe
du DPI avant de se rendre aux urnes le 14 juin.
Communiqué FEPS
7
[email protected]
N°208 mai 2015/1
Manifestations
Dreyfus – Devos
A l’Espace culturel des Terreaux, vendredi 8 mai à 20h et
dimanche 10 mai à 17h.
Jean-Claude Dreyfus joue Devos
(photo Christophe Passenaud).
C’est parce que Jean-Claude Dreyfus possède la
corpulence, le goût du verbe et la folie créatrice qu’il peut
redonner corps aux mots de cet artiste hors norme qui jouait
brillamment avec la langue de Molière. Dreyfus n’imite jamais
son modèle, mais incarne chaque texte, se l’appropriant
presque. Il est accompagné par un souffre-douleur taquin,
le pianiste Thomas Février. La poésie de Devos se fait alors
entendre dans toute sa modernité, avec même des inédits!
Réservation: 021 320 00 46, www.terreaux.org
Etude talmudique d’un texte biblique
Une étude de la Bible avec le rabbin Marc-Alain Ouaknin, samedi 9 mai de 14h à 17h à
Crêt-Bérard.
Inscription au secrétariat pour 24 fr. pause incluse (50 fr. avec repas de midi). Télécharger le
papillon en annexe.
Dernière Cantate et parole de la saison
Dimanche 10 mai à 18h à Saint-Laurent a lieu la dernière rencontre «Cantate et Parole»
de la saison.
Cantate 186 de Bach, «Ärgre dich, o Seele, nicht» avec le choeur Sotto Voce, direction
René-Pierre Crettaz. www.cantateetparole.org
Stage de chant grégorien
Atelier avec Laurent Jouvet, du jeudi 14 au dimanche 17
mai à Crêt-Bérard.
Du souffle au chant, du chant à la prière: le chant grégorien,
chant traditionnel de l’église chrétienne depuis ses origines,
allie le souffle, le son et le chant pour apaiser l’esprit, l’élever,
et ouvrir l’espace intérieur. Télécharger le papillon en annexe.
Avec Laurent Jouvet.
8
[email protected]
N°208 mai 2015/1
«L’humain en procès»
Cinq joutes oratoires au déroulement interactif, avec une décision du tribunal votée par
le public! C’est l’idée originale de Cèdres réflexions: cinq procès sur cinq problématiques
autour de l’humain. Le premier a lieu le 18 mai avec le philosophe Luc Ferry.
●● Spiritualité avec ou sans Dieu? Avec notamment le philosophe Luc Ferry,
Luc Ferry tiendra le rôle de
l’accusation.
lundi 18 mai à 18h30 à l’Espace culturel des Terreaux à Lausanne. Faut-il vivre
avec une altérité extérieure qui décentre et interpelle ou doit-on se libérer de
toute forme de transcendance?
●● L’humain: machine ou esprit? Lundi 15 juin. Quelle place pour l’esprit, la
volonté et la conscience quand les savoirs et les techniques tendent à réduire
l’humain à une machine?
●● L’humain: fruit du hasard ou d’un projet dans l’univers? Lundi 7
septembre. L’humain est-il réductible à un moment arbitraire de l’évolution
cosmique ou a-t-il une place sensée dans l’univers?
●● L’humain: une question de nature ou de culture? Lundi 5 octobre. Les
théories du genre: porte ouverte à l’indifférenciation ou ouverture à un nouveau
modèle de société?
●● L’humain: à augmenter ou à approfondir? Lundi 9 novembre. Fautil augmenter l’humain (transhumanisme) ou faire fructifier ses ressources
intérieures et lui permettre de se transformer?
Télécharger le papillon en annexe.
«Pâques, et après?»
Conférence de Simon Butticaz, jeudi 28 mai à 20h à Crêt-Bérard.
«Paul et l’espérance chrétienne». Partout, le déclin du monde semble programmé: au
périmètre du trou d’ozone, dans le marc de café, à la lunette de nos télescopes. Face à cet
horizon anxiogène, que nous est-il encore permis d’espérer? Et si la fin est pour demain, que
faire? Plus d’info sur le papillon en annexe.
Récital de sonates pour piano et violon
Avec Catherine Jaccottet et Paul Coker, dimanche 31 mai à Crêt-Bérard.
Catherine Jaccottet, violoniste et Paul Coker, pianiste, joueront notamment Brahms et
Debussy. Les œuvres de ces génies de la musique romantique et impressionniste parlent à
chacun d’entre nous, connaisseur ou néophyte, et leur inspiration rejaillit jusqu’à nous. Plus
d’info en annexe
9
[email protected]
N°208 mai 2015/1
Annonces
L’assemblée générale de l’Association du CSP
Vaud cherche un ou une président-e
Le Centre social protestant est sans doute une des institutions qui est très largement
appréciée aussi bien par les membres actifs de notre Eglise que plus largement par
toute la population qui sait combien il est utile.
Le CSP a besoin de bénévoles pour son bon fonctionnement, dans ses magasins et boutiques
d’occasion, mais aussi dans les instances qui conduisent son Association (Comité, Assemblée
générale, Commission de gestion). Aujourd’hui l’Association du CSP est à la recherche d’un
nouveau président/une nouvelle présidente de l’Assemblée générale. Cette activité donne
l’occasion d’être tenu au courant des activités du CSP de façon détaillée et suivie, et de
consacrer annuellement deux soirées au bon déroulement de l’Assemblée générale, ainsi que
deux séances préparatoires en journée.
La prochaine Assemblée générale aura lieu mardi 2 juin à 20h à la Fraternité du CSP à
Lausanne; la suivante aura lieu au même endroit, même heure, lundi 30 novembre.
Si vous êtes intéressé-e et pour plus d’informations, veuillez contacter: Monique Brandt,
Secrétaire de l’Assemblée générale du CSP (021 701 19 95), ou Hélène Küng, directrice du
CSP (021 560 60 59 ou 079 321 28 69)
Statuts de l’Association du CSP Vaud sur ce lien
Nous vous en remercions!
Vincent Pelet, vice-président de l’Assemblée générale et Monique Brandt,
secrétaire de l’Assemblée générale
10
[email protected]
N°208 mai 2015/1