AG 2014 - Investir en Finistère

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
19 Juin 2014
MOT D’ACCUEIL DE
JEAN-PAUL CHAPALAIN
INTRODUCTION FRANK BELLION
30 000
emplois en
Finistère /
60 000
emplois au
total
CA
consolidé
> 20 Mds€
4
5
ORDRE DU JOUR
6
RAPPORT MORAL
4 CONSEILS D’ADMINISTRATION
Dates
Thèmes
10 octobre 2013
Suivi de la mission de promotion et de prospection
- Point sur les actions et projets
- Communication
- Animation du cluster IEF AÉRO
23 janvier 2014
Membres du
Conseil
d’Administration
(2011/14)
3 avril 2014
22 mai 2014
Avancées des thèmes d’influence de l’association
- Liaison ferroviaire Brest-Quimper – Rennes à 1H30
- Maintien et développement des centres de
décision en Finistère / compétitivité et attractivité
du Finistère
- Problématique énergétique du Finistère
- Ecotaxe
- Très haut débit
8
3 RÉUNIONS GÉNÉRALES
AVEC L’ENSEMBLE DES ADHÉRENTS
Dates
Lieux
Thèmes
24 octobre 2013
INVESTIR EN FINISTERE
BREST
Point sur l’actualité d’Investir en Finistère
Dîner-débat avec M. Jean-Luc VIDELAINE, Préfet du
Finistère
6 février 2014
GROUPE OUEST
Plounéour-Trez
Actualités de l’association
Découverte des activités du Groupe Ouest (cinéma) et
de la West Web Valley (web et numérique)
17 avril 2014
STATION BIOLOGIQUE
Roscoff
Actualités de l’association
Présentation des activités de recherche et
d’enseignement de la Station Biologique de Roscoff et
de son rayonnement international
9
GROUPES DE TRAVAIL
MISSION DE PROMOTION & PROSPECTION
2 COMITES DE PILOTAGE
Dates
Thèmes
2 octobre 2013
Définition des axes stratégiques pour 2014
22 mai 2014
Bilan de la mission et ajustement des actions
Benchmarking Vendée (échanges avec Alain Coulais)
6 REUNIONS DU GROUPE DE TRAVAIL « BIOSCIENCES »
 Poursuite des actions sur la filière « biosciences » en Finistère
27 PARTICIPATIONS AU RESEAU WEB & NUMERIQUE & FRENCH TECH
 Réflexion sur la structuration et valorisation de
la filière « web et numérique » / Pays de Brest
 Groupes de travail dossier de candidature Brest Tech
10
DEVELOPPEMENT DES LIENS AVEC LES
STRUCTURES FINISTERIENNES / BRETONNES
(collectivités, organismes, réseaux…)
Dates
Lieux
Thèmes
4/07/13
Logonna-Daoulas
Universités d’été réseaux UE 29
11/07/13
Plounéour-Trez
Groupe Ouest
30/08/13
Plouzané
Rentrée du TBI
18/09/13
Douarnenez
Présentation IEF UMP 29S
3/10/13
Rennes
Plénières actions logistiques CRB
11/10/13
Brest
AG AMF 29
18/10/13
Brest
SEMPI – Alain Coulais
21/10/13
Brest
UBO – RDV responsable Communication
29/10/13
Brest
Présentation IEF Crédit Agricole Iroise
7/11/13
Brest
Forum des réseaux
20/11/13
Morlaix
Rapport CESER / Dynamique des territoires
21/11/13
Brest
Présentation IEF réunion APM (association progrès du management)
5/12/13
Landerneau
AG Groupama
18/12/13
Brest
Rencontre IAE
19/12/13
Brest
Rencontre Pôle Emploi
11
DEVELOPPEMENT DES LIENS AVEC LES
STRUCTURES FINISTERIENNES / BRETONNES
(collectivités, organismes, réseaux…)
Dates
Lieux
Thèmes
27/01/14
Plouzané
Vœux du Technopole Brest-Iroise
3 et 4 /02/14
Vendée
Déplacement en Vendée (structures d’accompagnement des entreprises)
7/02/14
Guer
AG Produit en Bretagne
14/02/14
Brest
RDV échange avec la directrice de la Banque de France en Finistère
18/02/14
Brest
Réunion Banque de France – Conjoncture
20/02/14
Plougastel-Daoulas
Conférence CJD
6/03/14
Brest
AG Technopole Brest-Iroise
20/03/14
Brest
Comité de lecture Adeupa – Situation économique
25/03/14
Brest
APEC : perspectives emploi cadres et attractivité des territoires
27/03/14
Quimper
Crédit Agricole : territoires et perspectives
2/04/14
Brest
AG Pôle Mer Bretagne
08/04/14
Brest
Association des cadres Bretons
10/04/14
Brest
Rencontre avec cabinet Interpôle / Espace Cadre
17/04/14
Plouzané
RDV avec le Pôle Mer Bretagne Atlantique
11/06/14
Landerneau
Finist’Eco
Investir en Finistère
ambassadeur de
12
COMPTES 2013
BUDGET 2014
COMPTES 2013
RECETTES (K€)
Cotisations
Produits financiers
Budget 2013 Réalisé 2013
Ecart Réalisé 2012
282
279
-3
273
4
2
-2
3
Autres recettes
total RECETTES
DEPENSES (K€)
Frais de personnel
14
286
281
-5
290
Budget 2013 Réalisé 2013 Ecart Réalisé 2012
153
160
+7
153
Frais de déplacement /
réception
13
18
+5
4
Communication et prospection
42
26
-16
45
Prestations externes
18
5
-13
65
Frais généraux
54
55
+1
60
Amortissement
6
7
+1
6
286
271 -15
333
0
10 +10
-43
total DEPENSES
RESULTAT (K€)
14
COMPTES 2013
DEPENSES
153 160
160
140
120
100
80
42
60
40
13
18
54 55
31
20
0
Personnel
Frais déplac. Com°/prest.
Ext
Budget (K€)
Frais gén. /
amt
Réalisé (K€)
15
COMPTES 2013
HISTORIQUE DES DEPENSES
200
180
160
191
164
160
153
151
140
120
100
59 63 63 66 62
80
60
40
12
20
3 6 4
65
51
16 22
18
37 38 36
45
26
5
0
Personnel
Frais déplac. / récep.
2009
2010
Frais gén. / amt
2011
Etudes
2012
Prospection/comm°
2013
16
COMPTES 2013
RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES
VOTE DES COMPTES 2013
AFFECTATION DU RESULTAT DE €
Proposition d’affectation au report à nouveau
31/12/2012 : 280 516.40 €
31/12/2013 : 290 312,67 €
17
Renouvellement
du mandat de
commissariat
aux comptes
BUDGET 2014
K€
Cotisations
Budget
2014
Budget
2013
Ecart
Réalisé
2013
282
282
0
279
3
4
-1
1,5
285
286
-1
281
Achats et charges
externes
90
114
-24
104
Charges
personnel/ Impôts
191
166
+25
160
4
6
-2
7
285
286
-1
271
0
0
0
10
Autres produits
total produits
Amortissement
total charges
RESULTAT
Proposition de
renouveler le
mandat du
Cabinet Blécon
& Associés
Vote AG
18
ELECTION DU CONSEIL
D’ADMINISTRATION
ELECTION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION 2014/17
CA 2011/14
CANDIDATS DECLARES
CA 2014/17
Rappel statuts :
CCI Brest (Président)
CCI Brest
• Présidence tournante
tous les 3 ans
CRCA (Vice-Président)
CRCA
CCI Morlaix (Trésorier)
CCI Morlaix
• Présidents et trésoriers
issus des membres
fondateurs actifs
CMB-Arkea (Secrétaire)
CMB-Arkea
DCNS
DCNS
SILL
SILL
STE FIN. JACQUES KUHN
STE FIN. JACQUES KUHN
• 12 administrateurs
maximum
CHAMBRE D’AGRICULTURE
DU FINISTERE
2001/2004 : CRCA (J. Le Vourch)
2004/2008 : CMB-Arkea (G. Coudray)
2008/2011 : CCI Morlaix (J. Feunteuna /
J. Le Mer)
2011/2014 : CCI Brest (F. Bellion)
Vote
Autres candidatures ?
20
ACTIONS MISSION DE PROMOTION
& PROSPECTION
OBJECTIFS
PROMOUVOIR
PROSPECTER
Faire connaître, valoriser, attirer
Contacter, commercialiser, implanter
CIBLE BtoB
22
STRATEGIE juin 2013/juin 2014 => démarche multicanal
INTERNET
RESEAUX
SOCIAUX
FLYER
MAILING
RESEAU
COLLECTIVITES
LOCALES
VEILLE
PRESSE
SALONS
EVENEMENT
ENTREPRISES
CENTRES DE
RECHERCHE
OFFRE GENERALE
PARTENARIAT
OFFRE SPECIALISEE
23
SITE INTERNET

Augmentation de 39% des visiteurs sur 1 an > 9000 visiteurs uniques
 Evaluation référencement =>
quinzaine de l’audit internet
 Amélioration référencement
(Linkéa) => 30/40
Google
24
RESEAUX SOCIAUX
 Création d’une e-communauté 29 > + de 1500 followers
445 contacts facebook, 112 contacts viadéo, 660 contacts linkedin, 334 abonnés twitter
Lancement d’un réseau social Breton
Breizek
IEF inscrite comme organisation
25
CAMPAGNE AEROPORT
Lancement en juin à
l’aéroport de Brest Bretagne
sur écran
2 objectifs :
- donner une image positive du Finistère
- faire connaître IEF et notre rôle de facilitateur
26
PROSPECTION TRANSVERSALE
 Diffusion de nos flyers
Association des cadres bretons
Veille presse
Diffusion à l’aéroport Brest Bretagne
Envoi ciblé entreprises 29/ambassadeur
Opération ETI
 E-mailing / 3000 entreprises
Objectif : valoriser le Finistère économique / combattre
les idées reçues
Cibles : chefs d’entreprises et dirigeants/ Région
Parisienne
27
FILIERE BIOSCIENCES
 Un collectif finistérien pour agir en force
3 objectifs:
> Faire connaître l’expertise et le savoir faire présents
> Valoriser les applications et débouchés
> Faciliter la création d’entreprises et l’innovation
 faire reconnaître le Finistère comme territoire Biotech > En
Bretagne et en France
Classement national Biomap = 3eme région française / Finistere = 2ème
 Actions
- 3 Salons/Evénements travaillés
- Envoi plaquette à des contacts ciblés
- 1 Evénement Biosciences => 51 participants/10 extérieurs au 29
 Save the date => 16 octobre // Pierre Fabre
28
FILIERE NUMERIQUE
 Partenaire du 1er
Startup Week-end
finistérien
Go Capital = membre du Jury pour représenter IEF
120 participants / 35 pitches / 14 projets
 Structuration
de la filière et du réseau
> Démarche web et numérique
Objectifs : structurer la filière et regrouper les acteurs,
reconnaître les compétences du 29, développer les courants d’affaires
=> 5 groupes de travail
=> Réalisation de 3 soirées Funworking, mise en place d’une veille sectorielle et constitution
d’un annuaire (Brest Tech )
Actions prospection sur veille
> Brest Tech
French Tech : 3 volets : mobiliser les écosystèmes métropolitains, développer des accélérateurs de
start up privés, renforcer la visibilité et l’attractivité de la France à
 3 groupes de travail / 10 aine de réunions
Annonce officielle de la candidature le 28 mai 2014 au Quartz
Annuaire (co-construit Adeupa)
450 entreprises / 9000 empois
29
Accompagnement IEF
30
Ils ont choisi le 29
Projet
Création d’une unité de production
Origine
Région Parisienne
Activité
Spécialiste de l'impression numérique
et sérigraphique sur magnétique
Emploi
2
Localisation
Lophéret
Origine contact
Site Internet
31
Ils ont choisi le 29
Projet
Ouverture d’une agence
Origine
Bordeaux
Activité
Ingénierie technique
> compétences historiques en électricité,
automatismes industriels, génie climatique =>
savoir-faire d’ingénierie en maîtrise d’œuvre et en
clés en main
> 4 domaines d’activité : bâtiment, industrie et
agroalimentaire, Energie et IT
Emploi
3
Localisation
Brest
Origine contact
Veille presse
32
Ils ont choisi le 29
Projet
Création + relocalisation d’un pôle de
R&D et de fabrication
Origine
Savoie
Activité
Fabrication produits d’hygiène, de
cosmétiques et d’e-liquides :
- Le P’TIT ZEF : gamme de soins
- Fabrication de produits cosmétiques en
marque blanche
- Alpin’essences : gamme de produits
d’aromathérapie à visée thérapeutique
- Eiger : e-liquides
Emploi
7 + 3 prévus court terme
Localisation
Saint Divy
Origine contact
Filière biosciences
33
Ils ont choisi le 29
Projet
Création d’une société de
crowdfunding/relocalisation en 29
Origine
Paris
Activité
Financement participatif de projets qui
contribuent au rayonnement de la
Bretagne / soutenir l’activité locale sur des
projets mettant en valeur le patrimoine
matériel et immatériel
Localisation
Melgven/Quimper
Origine projet
Veille presse
34
Nous les avons accompagnés
Depuis 2008
12 entreprises
130 emplois
exogènes
35
BREST ET LA FRENCH TECH
Pour la croissance et le rayonnement
de l’écosystème à l’ère du numérique
36
L’initiative French Tech
• « La French Tech est un grand mouvement de
mobilisation collective des écosystèmes territoriaux
les plus dynamiques de France pour la croissance de
leurs startups et entreprises numériques.
• Les acteurs privés (entrepreneurs, entreprises,
investisseurs) en capacité d’investir du temps, de
l’énergie et de l’argent dans la croissance de leurs
écosystèmes et dans l’accélération des entreprises
numériques, en sont le moteur. »
37
L’initiative French Tech
• Elle comporte 3 actions :
- Mobilisation des écosystèmes dans les territoires :
labellisation de quelques métropoles porteuses d’un
écosystème numérique de niveau international et d’un
projet ambitieux et fédérateur de croissance,
- Programmes d’accélération de start-up : initiatives privées,
dotés de 200 M€,
- Promotion internationale de la French Tech : dotée de
15 M€
38
Un écosystème numérique
déjà conséquent
39
Orientations possibles à 10 ans
• Tirer avantages des domaines d’excellence (la mer,
l’agroalimentaire, la banque,…) pour imaginer et
développer les services numériques innovants
permettant de développer une compétitivité au plan
mondial.
• Mettre en commun les données pour
- mieux connaître et dégager des synergies,
- imaginer et développer des services innovants.
40
Orientations possibles à 10 ans
• Encourager l’entrepreneuriat et les acteurs qui
organisent leurs forces dans un dispositif
d’accélération de startups exceptionnel.
• Aider les entreprises à développer leur marché à
l’international dès la première heure.
• Former les jeunes au codage informatique pour
alimenter les entreprises.
• Compter sur le vivier des étudiants, futurs acteurs de
la vie économique.
41
Société d’études et de distribution
de produits et de services
en Scannérisation 3D et Impression 3D Numérique
42
Présentation générale
1 – Présentation de la société E-Mage-In 3D
2 – Ouverture vers les nouvelles technologies :
Scannérisation et Impression numérique 3D
3 – Moyens industriels à disposition de E-Mage-In 3D
43
1 – Présentation de la société E-Mage-In 3D
société d’études et de services en scannérisation 3D, impression 3D numérique
pour les domaines de la plasturgie, des industries
manufacturières, du bâtiment, du médical
des créations artistiques et de la sauvegarde du patrimoine…
44
2 – Ouverture vers les nouvelles technologies :
Comparaison des technologies
L’usinage traditionnel de pièces
La révolution numérique
Vidéo Youtube
Vidéo Youtube
45
2 – Ouverture vers les nouvelles technologies :
La scannérisation 3D
Est un procédé tout à fait révolutionnaire
Qui permet de reproduire l’image de synthèse d’un individu ou d’un objet
Grâce à l’analyse de flash lumineux
La scannérisation permet :
Une saisie des
données in situ sans
contact
Un archivage des
données numériques
et volumique
Des études hors site
précises et détaillées
Des interprétations et
simulations sans
dégradations
46
2 – Ouverture vers les nouvelles technologies :
L’Impression numérique 3D
trouve son développement dans la comparaison avec les méthodes traditionnelles de
réalisation d’une pièce et la révolution du numérique
L’Impression numérique 3D apporte :
Des Outils puissants
d’aide à la décision
Une Réduction du
Time To Market
Une Economie de
projet massive
La libération de la
créativité
47
3 – Moyens industriels à disposition de
E-Mage-In 3D
Scanner 3D portable
Tablette Graphique Tactile
Pour Sculpture 3D numérique
Vidéo Youtube
2 Imprimantes 3D industrielles
Vidéo Youtube
48
Conclusion
L’impression 3D reconstruit la matière « atome par
atome » et la scannérisation ne l’altère pas
Ses technologies sont
plus économiques,
plus écologiques.
Elles libèrent la créativité …
Les nouvelles technologie 3D ouvrent le champ des possibilités
49
IEF AERO ETEND SON TERRITOIRE
41
membres
 29 entreprises
/ 4 structures de
développement
économique /
8 centres
d’enseignement
supérieur & de
recherche
 6 nouveaux
adhérents en
2013/14
4 100
emplois (dont
1300 dans les
TPE/PME)
 Présence bi-mensuelle à Rennes (hébergement BDI)
 Réunion de présentation du cluster dans le 56 (4/02/14), en collaboration avec CCI 56
51
IEF AERO POURSUIT ET ETEND SES ACTIONS
 Fédérer et structurer la filière bretonne



Augmentation du nombre d’adhérents (+11 en 2 ans)
Partage de bonnes pratiques (Lean, Export Control, EN 9100,…)
Relais des informations de la filière
 Se faire reconnaître par la filière nationale et internationale



Membre associé GIFAS / SPACE + Rencontres collectives avec des donneurs d’ordres
Organisation d’opérations commerciales collectives (Salon du Bourget, Aeromart, IEF Aéro Tour)
Promotion de la filière dans les médias
 Favoriser les développements collaboratifs et l’innovation



Développement de courants d’affaires entre adhérents
Echanges PME/Centres de recherche
Relations avec les pôles de compétitivité ASD (ASTECH, PEGASE, AEROSPACE VALLEY)
Salon du Bourget 2013 - visite du Ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian
52
IEF AERO : UN AMBASSADEUR REGIONAL
 Participation active au groupe de
travail mis en place par BDI dont
l’objectif est de développer la filière
« Défense et Sécurité » en Bretagne
 Contribution à la stratégie régionale (2014/20) de développement
économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII)
 Ambassadeur de la marque
Bretagne depuis 2013
 Ambassadeur de la marque
Finistère depuis 2014
 Sera la représentation de la Bretagne au Salon du Bourget 2015
(17 entreprises déjà pré-inscrites / stand de 150m² réservé)
Les soutiens financiers
Investir en Finistère contribue à
une hauteur estimée à 20 K€
(convention de mise à disposition de
personnel et divers frais)
53
THEMES D’INFLUENCE
Conférence de Presse - 24 septembre 2013
4 points abordés :
 TGV Brest & Quimper à 3h de Paris
 pas de concurrence pour la desserte
aérienne
 Ecotaxe
 Report débat public CCCG
se
ué de pres
Communiq
 Difficultés / reports des projets industriels
Message =
chaque sujet pris individuellement est déjà
sérieux ; mais tous les sujets ensemble sont
graves de conséquences pour l’avenir
économique du Finistère
itoire
ent du terr
Aménagem nt du Finistère ?
ageme
ou démén
bre 2013
24 septem
02 98
lann
ançoise Le [email protected]
Contact : Fr
ien29.le
84 97 70 –
64
06
–
33 97 70
56
57
 6 décembre 2013 : courrier au 1er Ministre
Interpellation Etat
 24 octobre 2013 : dîner-débat avec le
Préfet du Finistère
58
MAINTIEN DES CENTRES DE DECISION
Privés et publics
en Finistère
MAINTIEN & DEVELOPPEMENT DES CENTRES DE DECISION EN 29
Points de vigilance : Loi de décentralisation
 métropoles
=> 14 Métropoles retenues
(voté le 19/12/13) :
Grand Paris / Lyon / AixMarseille-Provence / Nice
Côte d’Azur / Toulouse /
Lille / Bordeaux / Nantes /
Strasbourg / Rennes /
Rouen / Grenoble /
Montpellier / Brest
= 13 + grandes aires urbaines
françaises + Brest (n°31 /
INSEE 2010)
 Votée par l’Assemblée Nationale le 20 juillet
 Votée au Sénat le 8 octobre
 Vote définitif le 19 décembre
 Validation de la réforme territoriale par le Conseil Constitutionnel le 23
janvier
 Brest est reconnue comme métropole
 vote à l’unanimité par le conseil communautaire de BMO en faveur du
statut de métropole le 14 mars
 changement de statut prévu au 1er janvier 2015
Une garantie importante
pour l’Ouest Bretagne
de pouvoir participer aux grands débats,
de se positionner sur les grands projets
et de rayonner davantage.
60
MAINTIEN & DEVELOPPEMENT DES CENTRES DE DECISION EN 29
Points de vigilance : Loi de décentralisation
 régionalisation
61
MAINTIEN & DEVELOPPEMENT DES CENTRES DE DECISION EN 29
Points de vigilance : Organismes publics
 Ifremer
62
MAINTIEN & DEVELOPPEMENT DES CENTRES DE DECISION EN 29
Points de vigilance : Loi de programmation militaire 2014/19 (18/12/13)
Crédits de paiement (Mds€ constants)
Ressources exceptionnelles
Réductions d’effectifs
Armée de terre et armée de l’air
principalement concernées
63
MAINTIEN & DEVELOPPEMENT DES CENTRES DE DECISION EN 29
Points de vigilance : IPER SNA
Décision repoussée à
plusieurs reprises / qui
devrait être connue
rapidement.
=> Enjeu pour 2027
64
MAINTIEN & DEVELOPPEMENT DES CENTRES DE DECISION EN 29
Points de vigilance : Mouvements aux sein des 710 entreprises stratégiques recensées en 2012
Veille active sur ces entreprises réalisée
au sein d’Investir en Finistère
Enregistrement des mouvements de
capitaux.
Actualisation des indicateurs de l’étude :
fin 2014 / début 2015
65
MAINTIEN & DEVELOPPEMENT DES CENTRES DE DECISION EN 29
Etude « compétitivité/attractivité du 29 pour les entreprises » : ADEUPA/INSEE
 Objectif : benchmarker la compétitivité du Finistère par rapport à d’autres territoires.
Indicateurs proposés :
 démographie, attractivité démographique
 création d'établissements, (attractivité pour les entreprises)
 caractéristique de la main d’oeuvre (formation, diplômes,
diversité des métiers –FAP- et des fonctions, âge, salaires, etc.),
 diversité des secteurs d'activité (présence de services aux entreprises),
 concentration et spécialisation de l’économie
 accès aux équipements,
 accès aux transports (réseau routier, aéroports, ports),
 éléments de fiscalité locale,
 coût du foncier / de l’immobilier (données ADEUPa),
 centres de décision (réactualisation de la publication Octant
analyse n° 37),
 éléments financiers sur les entreprises ayant un établissement dans le
Finistère,
 éléments sur la recherche et développement,
 offre de formation, étudiants
Territoires
comparés :
Morbihan, Côtes
d’Armor, Ille et
Vilaine, Loire
Atlantique,
Vendée, Maine et
Loire, Loire,
Calvados, Seine
Maritime, Var.
66
MAINTIEN & DEVELOPPEMENT DES CENTRES DE DECISION EN 29
67
Benchmarking Vendée
BENCHMARKING VENDEE
Déplacement (FL/AC) en Vendée les 3/4 février
Guide = Alain Coulais / SEMPI
 Vendée Expansion (Jean-François Dejean – DG / François Riou – resp.
observation et information économiques)
 Initiative Vendée Centre Océan (Jean Aubineau – Psdt / Anne Pontrucher
– animatrice)
 Pépinière d’entreprises (Carmen Bonnet – conseillère)
 CCI Vendée (Philippe Maestripieri – DGA / Lucile Guitter – conseiller
compétitivité économique)
 Oryon (Sébastien Bonnet - DG / Carole Poujade –resp. de l’action
économique et de la promotion du territoire)
 EPY (Michel Lardière - Président - Président CTV)
69
LA VENDEE/ QUELQUES CHIFFRES CLES
La Vendée en bref :
• Chef-lieu (Préfecture) : La Roche-sur-Yon
(52 773 hab. en 2011 – aire urbaine 115 612 hab.)
• Sous-préfecture(s) : Les Sables-d'Olonne /
Fontenay-le-Comte
• Président du CG85 : Bruno Retailleau
• Population : 641 657 hab. (2011) (1 des 7
départements les plus dynamiques = +1,3%/an)
• Densité : 95 hab./km2
• Superficie : 6 720 km2
• 250km de côtes
• Infrastructures :
- autoroutes : A83 (Nantes/Niort) / A87 (Angers /
La Roche sur Yon) + A831 à venir (Fontenay Le
Comte / Rochefort)
- TGV : La Roche sur Yon / Paris (3h/3h30)
- Département 100% haut débit
Points différenciant vs Finistère :
Une superficie quasi-identique : 6733 Km²
1/3 d’habitants en + en 29 : 900.000 habitants
Densité + élevée : 134 hab/km²
Un accroissement de la population + faible en 29 :
taux d’accroissement population annuel
prévisionnel moyen : entre 0.54 et 0.87%
Une métropole/des villes plus importantes en 29
70
LA VENDEE / UNE INDUSTRIE TRES PRESENTE ET DIVERSIFIEE
% effectifs
salariés à
fin 2012
France
Pays de la
Loire
Vendée
(168 528
salariés)
Finistère
(315 958
salariés)
Industrie
14,8%
22,4%
29,9%
24%
Bâtiment
8,4%
9,5%
11,3%
10%
Commerce
17,4%
16,4%
17,2%
22%
Services
57,2%
49,9%
40,1%
40%
Le poids de l’industrie en Vendée, une
singularité forte, à contre-courant de la
tendance nationale
entre 1975 et 2000, emplois industriels
= +40 % en Vendée vs -30% en France.
Le secteur du bâtiment est surreprésenté
(littoralisation, tourisme).
Intérim : 4%.
Répartition des emplois industriels (50 473 emplois fin 2012)
par secteur
Socle industriel fondé sur les industries traditionnelles (textilehabillement-cuir et bois) puis diversifié avec 2 composantes
majeures : l’agro-alimentaire et la filière mécanique-métallurgie.
Comparaison ventilation emplois industriels vs Finistère
Vendée
Finistère
Agroalimentaire
31%
46%
Mécanique/Métallurgie
25%
Mécanique=19%
Travail métaux = 8%
Chimie/Caoutchouc/plastique
11%
(+pharmacie) 6%
Fabrication matériel de transport
11%
NC
Bois/Ameublement
9%
NC
Textile/habillement/Cuir
5%
2%
Autres industries
8%
9%
Electricité/électronique
NC
10%
71
LA VENDEE / UNE INDUSTRIE QUI N’ECHAPPE PAS A LA CRISE
IAA : se maintient globalement
- Métallurgie / machinisme agricole : résiste
- Aéronautique : se développe
- Bâtiment : difficile
=> la visibilité est réduite, les trésoreries ont souffert
Evolution
moyenne
annuelle
(2008/2012)
Emplois
salariés
Emplois
salariés
Finistère
France
Agriculture
-2.9%
-1.4%
Industrie
-1.1%
-2%
Construction
-1.7%
-0.7%
Tertiaire
marchand
0.2%
0.2%
0.4
0.4%
-0.2%
-0.1%
Evolution sur 5 ans
(2008/2012)
Emplois
salariés
Etablissements
Industrie
-6,4%
-5,8%
Bâtiment
-2,6%
-6%
Commerce
+0,2%
+2,3%
Services
+3,3%
+2,1%
Tertiaire non
marchand
TOTAL
-1%
-0,2%
Ensemble
 Le tourisme , un moteur économique important
Vendée
Finistère
820 000 lits touristiques
472 000 lits touristiques
35,3 millions de nuitées
dont 68.3% de résidences secondaires
(5 millions de touristes)
28.5 millions de nuitées
72
2500
Les Fleurons vendéens
690M€/3730
132M€/350
689M€/3000
370M€/2000
« Pas de leaders en Vendée / des
chefs d’entreprise reconnus »
100M€/400
130M€/950
160M€/800
73
La Vendée/ Un modèle d’usine à la campagne
La proximité entre les chefs d’entreprises
et les Hommes politiques vient
probablement pour partie de cette
spécificité : le développement de la commune
est directement lié au développement de
l’entreprise. Le fait qu’il n’y a pas de métropole
fait qu’il y a un intérêt pour l’ensemble du
territoire.
Avec des conséquences fortes en
terme de mitage de l’habitat et
d’occupation des surfaces agricoles :
• Espaces à dominantes urbaine : 85 = 45,3% /
Pays de la Loire = 69,4% / France = 82,0%)
• Chaque commune a son usine  habitat très
dispersé
• <10 salariés = 92% des entreprises
L’industrie vendéenne est considérée comme une industrie de soustraitance de volume plus que de spécialité, à plus faible intensité
technologique, favorisée par une main d’œuvre peu chère et peu
mobile
 Des règles plus strictes appliquées désormais
Une autre préoccupation forte en dehors de
la réservation des espaces ruraux : la gestion
de l’eau (peu de nappes phréatiques / impact
du tourisme / essor démographique)
74
Vendée
Un capitalisme familial et non financier
• L’économie vendéenne tend à se structurer de
plus en plus autour de groupes (57% des
entreprises / 82% des salariés) ; mais les centres
de décision restent ancrés localement (90,4% dans
les Pays de la Loire / 68,5% des salariés)
• Transmission familiale ou aux salariés privilégiée
 vision long terme de l’entreprise
Qui assoit l’économie vendéenne
• Peu de distribution de dividendes mais réinvestissement dans l’entreprise. Le
niveau de fonds propres est élevé et en progression entre 2008 et 2012 (41,8%
pour la Vendée vs 36,2% pour les Pays de la Loire et 41,1% pour la France)
• Le niveau d’indépendance financière (% des FP) est bon : 70,5% en Vendée /
102% dans les Pays de la Loire / 77,7% en France
• Les taux de marge (EBE/VA) sont supérieurs en Vendée (25,8%) qu’en région :
23,3% ou en France ‘: 23,7% (mais baisse de 15% de la rentabilité en 5 ans vs -8% en
France)
• La capacité de remboursement (en années de CAF) est satisfaisante malgré la
chute de rentabilité (5 ans en Vendée/ 2,9 ans dans l’industrie vs 10,9 ans en
région)
A noter toutefois une
très forte
augmentation des
entreprises
déficitaires en 5 ans :
Vendée :
14,1%  21,9% vs
PdL : 16,4%  22,6%
Industrie +33%
Bâtiment : +184%
Commerce +29%
Services : +57%
75
La Vendée/Un développement futur obéré ?
Recherche et développement
Les frais de R&D et de brevets sont en retrait par rapport à la moyenne régionale : 0,48% du CA
contre 0,62%
Innovation
Pas de technopôle sur le territoire (couvert par Atlanpôle) / ouverture fin 2013 de Proxinnov’
(hall technologique robotique) // 2 technopoles + 1 pôle à vocation technopolitaine en 29
Enseignement supérieur / recherche
• Nombre de chefs d’entreprise avaient fait peu d’études, étaient des artisans. L’apprentissage
reste très présent aujourd’hui
• Peu de formations supérieures / pas de grandes écoles //presque 30 000 étudiants dans le supérieur
en 29/8 grandes écoles
Le niveau recherché est bac+3 pour cadrer avec des entreprises de 30 salariés où il y a peu
d’encadrement intermédiaire. L’approche est pragmatique. Les formations sont développées à
proximité, en fonction des besoins des entreprises.
• Ouverture d’une école d’ingénieurs aux Sables d’Olonne (adossé au projet de pôle numérique /
ouverture data centers…)
Export
La Vendée exporte significativement moins (8,7% du CA) que la Région (10,5%) ou le Pays (19,3%)
76
La Vendée/Des facteurs sociologiques qui amènent à des mutations
Départ à la retraite des chefs d’entreprises des principales entreprises leaders
Arrivée d’actionnaires financeurs (Graveleau, Joyau, Gautier…)
Modification de l’état d’esprit entrepreneurial
Créer son emploi plutôt que créer des emplois / développement dans le service plutôt que
dans l’industrie
Fort solde migratoire
240 000 nouveaux habitants attendus (solde naturel + solde migratoire)
 Impact sur le coût du foncier en bord de mer (ex : Sables d’Olonne peut aller jusqu’à
12 000€/m²)
 Interrogations sur le maintien de « l’état d’esprit vendéen »
77
La Vendée / Verbatim
« Du pragmatisme et non du
dogmatisme, au service des
entreprises »
« L’usine à la campagne »
« La Vendée est à contrecourant des dogmes
économiques : métropolisation,
filières…»
« En Vendée, je le dis, je le fais »
« On n’a pas de barrière, sauf
celle de la légalité »
« Des artisans qui ont été bien
accompagnés et sont devenus
industriels »
« Il ne faut pas venir comme
l’étranger à la table du
dimanche »
« Les vendéens sont attachés
à leur territoire et ils
n’envisagent pas de travailler
ailleurs que dans leur
village »
« Les Vendéens n’attendent pas
les solutions de l’extérieur, ils ne
sont pas dans la réclamation
systématique»
« La Vendée est le seul
département qui soit une
marque»
« Le tourisme est un véritable
secteur industriel - le 1er chiffre
d’affaires du département»
« La Vendée a bénéficié de
son enclavement au départ
et profite maintenant
d’infrastructures efficaces»
« En Vendée, les hommes
politiques ont besoin de
prendre le pouls de
l’économie »
« La Vendée finance une chaire
à Audencia sur le management
des entreprises familiales /
patrimoniales »
78
La Vendée/Des outils intéressants qui contribuent au succès de
l’économie vendéenne
[email protected]ée
Vendéopôles
- Créé en 2009 en réaction à la crise par CCI et
UIMV
- zones d'activités économiques créée à
l'initiative du CG85
- situés à proximités de grands axes routiers et
autoroutiers / environnement paysager de
qualité.
- objectif : attirer les entreprises sur un même
territoire
10 vendéopôles existant / 10 en projet
160 entreprises implantées / 6000 emplois
- objectif : accroissement des fonds propres
- fonds venant de souscripteurs, assujettis à
l'impôt sur la fortune
- fonds « patient »/ pas d'objectif de rentabilité
/ 10 années pour sortir du dispositif
 36 entreprises aidées / 5,2 M€
79
La Vendée/Des événements emblématiques de l’engagement collectif
Un département qui a véritablement su créer une marque
80
La Vendée
Une fin de cycle pour le miracle économique
vendéen ?
Quelle mutation ?
Un pragmatisme et une solidarité qui peuvent
abattre pas mal d’obstacles !
81
BRETAGNE GRANDE VITESSE
Brest / Quimper
à 1h30 de Rennes
Comité restreint Club TGV 29 du 7/05/14 –– GERARD LAHELLEC
LGV BPL
(BGV phase 1/1+)
LNOBPL
(BGV phase 2)
Brest /
Quimper
• Chantier en phase avec programme (= mise en service 2017)
• Durée de trajet médian en 2017 selon CRB = 3h33 (Brest) / 3h36 (Quimper) /
meilleurs temps = 3h08 (Brest) / 3h16 (Quimper)
• Trains pour la pointe Bretagne sans arrêts avant Rennes pour maximiser le gain de
temps / 2 TGV/J supplémentaires sur chaque ligne / toutes les gares resteront
desservies
• Débat public = septembre / décembre 2014
• Scénario le plus pertinent selon GL = scénario A (passant par Redon)
• Pour gagner 30 min sur chaque ligne / coût pour la seule pointe Bretonne = 4 / 4,2
Mds € (ligne Sud = meilleure rentabilité que ligne Nord)
• Ingénierie financière à creuser (fonds régional ?)
• Budget de 60 M€ mis sur la table par la Région (engagement de 35M€ dans le
CPER) / études RFF ont monté le projet jusqu’à 115M€
• Détracteurs du projet (faible fréquentation de la ligne entre Landerneau et
Quimper)
• Intérêt pour la desserte Brest / Nantes (enseignement sup & recherche / monde
économique)
• Projets de nouveau franchissement de l’Elorn et de nouvelle gare à Brest évoqués
83
Projection durées de trajet – 2017
TOUS TRAINS Paris /Brest directs
Horaires SNCF du 31/08/09 au 12/12/09
Horaire Horaire Durée
départ arrivée trajet
7:05 11:20
4:15
9:05 13:25
4:20
9:05 13:40
4:35
11:05 15:45
4:40
12:05 16:30
4:25
14:05 18:27
4:22
14:05 18:38
4:33
16:05 20:23
4:18
17:05 21:22
4:17
17:10 21:09
3:59
17:35 21:53
4:18
18:05 22:22
4:17
18:05 22:29
4:24
18:05 22:36
4:31
19:05 23:41
4:36
19:05 23:43
4:38
21:05
1:32
4:27
Moyenne
4:25
Gain LGV Gain RB/RQ Gain RB/RQ
BPL
Ph. 1
Ph. 1+
Nombre
00:37
00:05
00:02 arrêts
3:38
3:33
3:31
4
3:43
3:38
3:36
5
3:58
3:53
3:51
6
4:03
3:58
3:56
8
3:48
3:43
3:41
6
3:45
3:40
3:38
5
3:56
3:51
3:49
5
3:41
3:36
3:34
5
3:40
3:35
3:33
4
3:22
3:17
3:15
1
3:41
3:36
3:34
4
3:40
3:35
3:33
4
3:47
3:42
3:40
5
3:54
3:49
3:47
6
3:59
3:54
3:52
7
4:01
3:56
3:54
8
3:50
3:45
3:43
5
3:48
3:43
3:41
5,2
TOUS TRAINS Paris /Quimper directs
Horaires SNCF du 31/08/09 au 12/12/09
Horaire Horaire Durée
départ arrivée trajet
7:05 11:23
4:18
8:05 12:38
4:33
10:05 14:34
4:29
12:05 16:29
4:24
13:45 17:58
4:13
15:05 19:25
4:20
16:35 21:19
4:44
17:05 21:32
4:27
17:05 21:33
4:28
17:05 21:36
4:31
18:05 22:20
4:15
18:10 22:26
4:16
19:35 23:59
4:24
19:35
0:03
4:28
20:05
0:41
4:36
20:05
0:45
4:40
20:35
1:08
4:33
Moyenne
4:27
Gain LGV Gain RB/RQ Gain RB/RQ
BPL
Ph. 1
Ph. 1+
Nombre
00:37
00:05
00:04 arrêts
3:41
3:36
3:32
4
3:56
3:51
3:47
7
3:52
3:47
3:43
7
3:47
3:42
3:38
5
3:36
3:31
3:27
3
3:43
3:38
3:34
4
4:07
4:02
3:58
7
3:50
3:45
3:41
6
3:51
3:46
3:42
7
3:54
3:49
3:45
6
3:38
3:33
3:29
3
3:39
3:34
3:30
3
3:47
3:42
3:38
7
3:51
3:46
3:42
7
3:59
3:54
3:50
9
4:03
3:58
3:54
9
3:56
3:51
3:47
8
3:50
3:45
3:41
6,0
44 min gagnées en 2017 sur la ligne Nord / 46 min sur la ligne Sud
 Une durée moyenne de trajet avec 3 arrêts entre 3h25 et 3h30
84
Lettre ouverte / G. Pépy
Temps de
référence
SNCF = 4h03
 Temps de
référence IEF
= 4h25
85
Directives sur le projet LNOBPL
Commission Mobilité 21 (27/06/13)
 Suite aux conclusions de la commission mobilité 21, RFF a complété ses études par un scénario
d’amélioration de l’existant, complémentaire aux 3 scénarios initiaux de construction de lignes nouvelles.
« Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne – Pays de la Loire
La commission estime tout à fait légitime que soient recherchées pour l’ensemble des territoires bretons des liaisons plus
performantes tant avec Paris qu’entre eux. Elle considère qu’il existe incontestablement un besoin de meilleure diffusion des
effets de la grande vitesse sur le territoire de la Bretagne. La commission juge toutefois que la solution envisagée avec la
réalisation de sections de lignes nouvelles, se traduit par un coût pour la collectivité sans commune mesure avec les gains
attendus notamment en termes de temps de parcours. La commission recommande une révision du projet qu’elle classe, dans
l’attente de sa reprise, en secondes priorités quel que soit le scénario financier considéré. »
Pacte d’avenir pour la Bretagne (13/12/2013)
 Article 4 : Du soutien à l’activité par l’investissement public
• dans le domaine de la mobilité multimodale : l’engagement de crédits permettant notamment la poursuite des travaux
en cours sur la RN164 (15 millions d’euros), particulièrement à Loudéac et Saint-Méen-le-Grand, l’organisation en 2014
du débat public du projet de liaisons nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire (LNOBPL) et le lancement d’autres
travaux, notamment dans le domaine des infrastructures ferroviaires, en fonction de l’avancement des projets ;
 Article 13 : De l’amélioration de l’accessibilité de la Bretagne
Le Pacte retient par ailleurs les éléments suivants en matière d’accessibilité terrestre, maritime et numérique :
• Au-delà de la réalisation des programmes en cours (LGV Bretagne-Pays de Loire et BGV phase 1 et 1+) à échéance de
2017, dans l’objectif de mettre Brest et Quimper à 3 heures de Paris, le débat public relatif au projet de Lignes nouvelles
Ouest Bretagne Pays de la Loire (LNOBPL) se tiendra en 2014 ;
86
Débat public – 3/4 scénarios présentés pour la CPDP
87
Débat public - 4 scénarios présentés pour la CPDP
88
Préparation du débat public LNOBPL
 Processus CNDP :
- Séance du 5 février 2014 :
nomination du Président de la Commission (Olivier Guérin / Magistrat
honoraire, précédemment président de la commission LNPN)
- Séance du 5 mars 2014 :
nomination des membres de la commission
 Réunion du 11 juin 2014 - Nantes (RFF / Conseils régionaux Bretagne & Pays de la Loire / Etat (DGAL) /
collectivités territoriales / acteurs & opérateurs ferroviaires)
 « LNOBPL vision prospective des déplacements sur le territoire horizon 2030 »
Déplacement des voyageurs
Fret
 Rencontre avec le Président de la CPDP programmée le 30 juin 2014 - Nantes
 Tenue du débat public : de septembre à décembre 2014
 Investir en Finistère réfléchit à sa contribution
89
Coût billet TGV selon destinations
Source =
[email protected] –
Jennifer Durand –
20/02/14
Les 14 trajets TGV les moins chers en €/km.
( week-end du 28 mars 2014 – A/R avec départs 18/19h – billets échangeables /
remboursables – tarifs Loisir / Loisir réduit)
90
Amélioration de la desserte aérienne finistérienne
Action CCI Brest + BMO
Depuis avril 2014 :
OF 28/01/2014
Offre estivale : 7 destinations
Orly / CdG / Lyon / Nice / Marseille /
Londres / Dublin
 Amélioration de la desserte :
- 8 vols/J vers Orly (+ 2 Airbus de
142 places) – 1er vol à 6h45 /
dernier vol à 20h40 (Airbus A319)
- 3 vols/J vers CdG (Airbus /
terminal 2F)
 Amélioration tarifaire :
Diminution de 50% du prix de la
carte d’abonnement (299€ pour
les entreprises / 399 € pour les
particuliers) => aller-retour à 439€
91
92
ENERGIE
30% de production bretonne en 2020
ENERGIE / BILAN ANNUEL RTE
L
E
C
O
N
T
E
X
T
E
2
0
1
3
Sources : RTE / Bilan
électrique 2013 Bretagne
Des résultats
cohérents avec
les projections
faites (IEF/Zelya
Energy & Pacte
Electrique Breton) et
plutôt en
léger retard
(consommation
plus forte /
production plus
faible)
94
ENERGIE / Conférence bretonne de l’énergie (4/11/2013)
 1 : maîtrise de la demande d’électricité
95
ENERGIE / Conférence bretonne de l’énergie (4/11/2013)
 2 : augmentation de la production d’électricité
96
ENERGIE / Conférence bretonne de l’énergie (4/11/2013)
 3 : réduction du déséquilibre de puissance
97
ENERGIE / CCCG
Révision planning prévisionnel :
 25/06/14 :
conférence
bretonne de
l’énergie
10/07/14 :
RDV avec RTE
 Mi-2015 :
démarrage du
chantier
 Fin 2017 :
mise en service
98
ECOTAXE
Le maintien de la gratuité des routes bretonnes
 15/07/13 : courrier adressé à JM. Ayrault demandant une rencontre =>
réponse = proposition de rencontre avec des conseillers techniques
 Arrêtés du 25/07/13 fixant les taux
de majoration : Bretagne = 3,4%
(2013) / 3,7% (2014) / interrégional =
4,8% (2013) / 5,2% (2014)
 Report « technique » du démarrage
au 1er janvier 2014 (arrêté du 2/10
confirmant cette date)
 Arrêté du 28/11/2014 abrogeant
l’arrêté du 2/10/14
 Mise en place de la mission
d’information sur l’écotaxe poids
lourds à l’assemblée nationale le
4/12/13 / rapport rendu le 14/05/14
 Mise en place de la commission
d’enquête sur le contrat Ecomouv au
Sénat / rapport remis le 28/05/14
 Juin 14 : attente décision exécutif
 30/08/13 : conférence téléphonique du comité stratégique du collectif =>
refus de rencontre des conseillers
 5/09/13 : nouveau courrier adressé à JM Ayrault / demande de rencontre
renouvelée => pas de suite + pas de communication lors du SPACE
 16/09/13 : courrier adressé à F. Hollande
 9/04/14 : audition du collectif par la commission de l’AN
 5/04/14 : courrier adressé à Manuel Valls puis nouveau courrier le 11/04 au
Premier Ministre et à Ségolène Royal
 14/05/14 : communiqué de presse rejetant les conclusions du rapport
Chanteguet
 23/05/14 : réaction sur le dossier Chanteguet / Courrier à M. Valls et
S. Royal
 4/06/14 : rencontre d’une délégation du collectif
avec le Cabinet de S. Royal
IEF = membre depuis 2008 du Comité
Stratégique du Collectif des acteurs
100
économiques Bretons
TRES HAUT DEBIT
100% de la Bretagne connectée en 2030
TRES HAUT DEBIT
 Bretagne Très haut débit
1ère tranche des travaux lancée
(2014/2018) =
- « montée vers le THD » : 200
points de raccordement
mutualisés
- Déploiement FFTH dans 13 villes
moyennes (100 000 prises) +
100 000 prises en zones rurales
- réalisation de liaisons optiques
spécifiques sites prioritaires
(éducation, santé, entreprises…)
Gouvernance = Mégalis Bretagne
2014/2015 : Carhaix
intégralement en fibre
optique
102
Temps d’échange
Questions diverses
Merci pour votre participation !
103