Le Président Issoufou Mahamadou a pris part aux

NUMERO
8916
LUNDI
27 Avril 2015
150 FCFA
Sciences et
Technologie
Paludisme : l’espoir
d’un vaccin pour les
femmes enceintes
!
P.19
e Président de la République, Chef de l’Etat, SEM.
Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey le samedi 25
avril 2015, en fin d’après-midi, venant d’Istanbul et de
Çanakkale, en Turquie, où il a effectué du 22 au 24 avril 2015
une visite de travail et d’amitié.
Le Président Issoufou Mahamadou a pris part vendredi, aux
côtés du Président turc SEM Recep Tayyip Erdogan et de
plusieurs autres Chefs d’Etat et de délégation, aux
Cérémonies de Commémoration du 100ème Anniversaire des
Batailles Terrestres et Navales de Çanakkale, également
appelées Batailles des Dardanelles. La cérémonie officielle a
eu lieu au Mémorial de Mehmetçil de Çanakkale, après la prière
!A
la Présidence de la République
Le Chef de l’Etat préside la réunion
du Conseil de sécurité
Le Conseil de sécurité s’est réuni, samedi dernier,
sous la présidence de SE. Issoufou Mahamadou,
Président de la République, Chef de l’Etat,
Président dudit Conseil. Le Conseil de sécurité
réunit autour du Chef de l’Etat, le Premier
ministre, les ministres en charge de la Défense
nationale ; de l’Intérieur et de la Sécurité ; des
Affaires Etrangères ainsi que les hauts
responsables des Forces de défense et de
sécurité.
!
Le Président Issoufou Mahamadou
a pris part aux cérémonies
commémoratives du Centenaire
des batail es de Çanakkale
L
DR
! Fin de la visite de travail et d’amitié du Président de la République, Chef de l’Etat, en Turquie
Tête à tête entre le Président Issoufou et son homologue de
la Turquie Recep Tayyip Erdogan
de vendredi à la Mosquée du Martyre Yahya Çavus. Çanakkale
est située sur les bords du Détroit des Dardanelles, au nord-est
d’Istanbul. Les délégations étrangères dont celle du Niger se
sont ensuite rendues au Mémorial du Cimetière anglais et au
Mémorial du Cimetière français.
Au Mémorial du Cimetière français, le Chef de l’Etat a déposé
des gerbes de fleurs sur les tombes de trois nigériens, alors
soldats faisant partie des tirailleurs sénégalais, tombés lors de
cette guerre en 1915. Dans les rangs des unités de tirailleurs
sénégalais, rappelle-t-on, se trouvaient des soldats venant des
colonies françaises de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Ces
unités représentent environ un quart des unités présentes aux
Dardanelles.
Dans un discours en présence notamment du Président
Issoufou Mahamadou, le ministre français de la Défense, M.
Jean-Yves Le Drian, a dit que ce que certains ont alors appelé
« l’enfer des Dardanelles » reste comme « l’un des combats les
plus meurtriers de la Première Guerre Mondiale». «Marins,
zouaves, tirailleurs sénégalais, algériens, légionnaires, 10.000
soldats français et coloniaux sont tombés devant Gallipoli», a
indiqué M. Le Drian. A cela s’ajoutent les soldats anglais,
australiens, néozélandais, mais aussi les combattants turcs qui
ont perdu la vie dans ces mêmes combats, a-t-il poursuivi.
(Suite en page 3)
!
Epidémie de méningite
Le Chef du gouvernement se rend au chevet des
malades et lance la campagne de vaccination
P. 3
NATION
2
! Assemblée Nationale
Les députés ont examiné et adopté le Projet de loi déterminant les principes fondamentaux de la Protection des consommateurs au Niger
Les députés ont consacré la séance plénière de mercredi dernier à
l’examen et l’adoption du Projet de loi déterminant les principes fondamentaux de la Protection des consommateurs au Niger. Longtemps laissée aux Associations de la Société civile, la question de
la défense des consommateurs devient de plus en plus un domaine
stratégique méritant que les pouvoirs publics se décident enfin à la
prendre en main.
sur les biens et services produits
localement ou importés, la protection des consommateurs contre la
publicité mensongère et le comportement déloyal des commerçants. Par ailleurs, dans le
corps du texte, il a été prévu la
mise en place d'un organe con-
A
Selon le Rapport de la Commission saisie au fond, «la protection
des consommateurs n'est pas
propre à notre pays, elle renvoie
à un ensemble de mesures qui
visent à limiter la vulnérabilité des
utilisateurs des biens et services.
Mieux dans le cadre de l'élaboration dudit projet de loi, les initia-
!
!
Idrissa Hamadou ONEP
u Niger, en matière de production, d’importation et de
commerce de biens et
services tout est encore à réglementer et à mettre aux normes.
Le défi est énorme pour qu’on y
légifère d’un seul coup. C’est
pourquoi mais le Projet de loi
soumis par le Gouvernement aux
députés, qui est le fruit d’une
large consultation et collaboration
avec tous les acteurs, pose
d’abord les principes fondamentaux propres à circonscrire le
champ de la loi et mettre en sécurité le consommateur qui est aujourd’hui vulnérable sur le plan
économique, social et sanitaire.
Le ministre du Commerce à la tribune de l’Assemblée Nationale
teurs se sont inspirés de la résolution des Nations Unies portant
sur les principes directeurs de la
protection des consommateurs. Il
est ainsi recherché, à travers ce
texte, une sécurité optimale, une
garantie et une information fiable
sultatif dénommé « Commission
Nationale pour la Protection des
Consommateurs ».
Aux débats comme à travers les
consignes de vote les députés ont
unanimement salué cette initiative
qui est un grand pas vers la pro-
tection des consommateurs
nigériens aujourd’hui à la merci
des commerçants et distributeurs
de biens de consommations dont
la nature, la composition, l’usinage, l’origine et l’éventuelle nocivité sur les consommateurs
restent douteux. Ils ont cependant
exprimé leur préoccupation que
cette importante loi suive le
chemin d’autres lois qui n’ont jamais connu d’application après
leur vote et leur promulgation.
Le ministre du Commerce et de
la Promotion du Secteur privé, M.
Alma Oumarou, est largement in-
!
tervenu pour défendre le texte et
donné toutes les explications
suites aux questions soulevées
par le débat. Il les a surtout rassurés de la volonté de son département
ministériel
à
l’élaboration des textes d’applications pour que les mesures contenues dans la loi soient
exécutables au bonheur des consommateurs nigériens. Le texte a
été voté par 74 voix pour, 0 voix
contre et 0 abstention.
! Mahaman Bako
Assemblée Nationale
Nomination d’un Directeur
de Cabinet Adjoint
Article premier : Monsieur HASSANE Harouna Saley,
Directeur Administratif est nommé Directeur de Cabinet
Adjoint du président de l'Assemblée Nationale.
Article 2 : L'intéressé bénéficiera à ce titre des avantages
prévus par les textes en vigueur.
Article 3 : Le présent arrêté qui prend effet à compter de
la date de sa signature, est publié au Journal Officiel de la
République du Niger.
Epidémie de méningite
Le Chef du gouvernement se rend au chevet des malades et lance la campagne de vaccination
L
!
prendre en charge tous les cas
admis et que la capacité d’accueil
permet jusque là de traiter les
malades sur place. Le centre bénéficie du soutien déterminant de
l’OMS, de la Croix Rouge et de
Médecins Sans frontières. Il a été
notifié au Premier ministre que le
séjour des patients est de 5 à 7
jours. Le taux de guérison approche
les 100% dans le centre.
Rassurés, le Chef du gouvernement et les membres de sa déléga-
... avant de procéder au lancement de la campagne de vaccination
!
Aboubacar Abzo ONEP
e Premier ministre apprendra
aussitôt que le centre a accueilli au total, à cette date du
24 avril, quelque 594 malades.
165 personnes y sont encore hospitalisées et reçoivent les traitements adéquats. M. Brigi Rafini a
tenu à s’enquérir aussitôt de la
disponibilité des molécules et produits médicaux. Le responsable a
rassuré le Chef du gouvernement
expliquant que le centre dispose de
tout ce dont on a besoin pour
Elh Zakari A. Gado ONEP
Le Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Brigi Rafini, a
effectué, vendredi dernier, une visite au centre de prise en charge
des malades de la méningite qui sévit dans la ville de Niamey
depuis quelques semaines. Le centre situé au quartier Lazaret a été
ouvert le 26 mars pour prendre en charge et soigner gratuitement
toutes les personnes atteintes par cette maladie. A son arrivée au
centre, M. Brigi Rafini a été accueilli par le ministre de la Santé
publique et sa collègue de l’Enseignement primaire ainsi que le
gouverneur de la région de Niamey, la directrice régionale de la
Santé publique, les responsables du centre de prise en charge et les
responsables des organisations internationales et ONG partenaires
du Niger dans la lutte contre cette maladie.
Le Premier ministre au chevet des malades....
tion sont alors allés, le cœur léger
et soulagé, au chevet des frères et
sœurs malades et à la rencontre
du personnel déployé pour cette
opération difficile mais salutaire.
SE. Brigi Rafini a visité toutes les
tentes pour apporter le message de
soutien et de compassion aux patients et surtout pour leur souhaiter
une prompte et bonne guérison. Le
traitement est entièrement gratuit
lui ont assuré à chaque niveau les
patients. A l’endroit du personnel
médical et celui de soutien, le chef
du gouvernement a dit toute la gratitude des autorités pour le sacrifice
consenti. Le sacrifice, il en faut
a-t-il dit avant d’ajouter que le gouvernement compte sur le personnel
pour venir à bout de cette
épidémie.
Les responsables de la Croix
Rouge et MSF ont informé le Premier ministre que le centre dispose
de 150 lits effectivement montés,
d’autres sont entrain d’être montés
pour atteindre l’objectif de 300 lits à
terme. En plus des travaux sont en
cours pour augmenter la capacité
du centre et lui permettre de pouvoir répondre éventuellement à une
affluence plus importante. Le
Premier ministre a demandé au
responsable du centre de mettre les
tentes initialement destinées à la
prise en charge d’éventuels cas
d’Ebola dans les normes pour
accueillir les patients. Il a en outre
instruit le gouverneur de la région
de prendre toutes les dispositions
nécessaires pour préparer les
bâtiments en chantier de l’hôpital Al
Badr et l’affecter aux responsables
du centre pour abriter les patients.
A l’issue de la visite, le Premier
ministre s’est réjoui d’avoir constaté une maitrise progressive de la
situation et qu’en dépit de la
capacité initialement limitée, le personnel soignant parvient à apporter
les soins idoines aux patients. Il
s’est en outre dit confiant qu’avec
les tentes en train d’être montées,
l’ouverture du centre anti Ebola et
les locaux de l’hôpital, la capacité
sera renforcée et qu’il n’y a désor-
mais plus d’inquiétude à ce niveau.
Il en est de même pour les
molécules et autres produits médicaux qui sont disponibles pour
prendre en charge les malades. M.
Brigi Rafini a toutefois souligné l’importance de sensibiliser la population sur la nécessité d’agir à temps
en cas d’apparition de symptômes,
d’amener les cas dans les centres
de santé les plus proches qui, à leur
tour, référeront au centre de prise
en charge.
Peu après cette visite, le Premier
ministre a procédé au lancement de
la campagne de vaccination, une
campagne qui est prévue dans
toutes les écoles de Niamey et concernera l’ensemble des élèves
avant d’être étendue aux autres
couches sociales. C’est l’école
Lazaret 1 qui a servi de cadre à ce
lancement qui s’est déroulé en
présence des ministres en charge
de la Santé publique et de l’Enseignement primaire ainsi que le
représentant résident de l’OMS au
Niger. Le Premier ministre a expliqué que la vaccination concernera certes les écoles dans un
premier temps, mais elle sera concentrée et intensifiée dans les communes où les services sanitaires
ont recensé le nombre de cas le
plus élevé. L’objectif étant de circonscrire la maladie.
Répondant aux inquiétudes sur les
mauvaises pratiques, le Chef du
gouvernement a tenu à rassurer
que le vaccin est disponible avant
d’indiquer que toutes les mesures
et dispositions ont été prises et
mises en œuvre pour identifier les
auteurs de ces mauvaises pratiques et leur administrer les
rigueurs de la loi.
! Zabeirou Moussa
Lundi 27 Avril 2015
NATION
(Suite de la page 1)
!
DR
d’hier, la fraternité de nos
peuples, la détermination
de nos pays à lutter de
longue date ensemble en
faveur de la paix », a-t-il affirmé.
Jeudi à Istanbul, le Président Issoufou Mahamadou
a eu un entretien en tête-àtête avec son homologue
turc, SEM Recep Tayyip
Erdogan, au Palais des
Congrès. Cet entretien a
été suivi d’un diner officiel
offert par le Président turc
à ses invités de marque au
Palais des Congrès. A
cette occasion, le Président turc a, dans un discours, déclaré que "tous
les soldats ayant participé
à cette bataille méritent
d'être commémorés avec
respect et bravoure".
"Nous avons fait la guerre
il y a 100 ans, mais nous
voici ici réunis pour bâtir
Photo de famille du Chef de l’Etat et de son épouse avec la diaspora nigérienne
Le Chef de l’Etat prenant part aux cérémonies commémoratives
au Mémorial de Mehmetçil de Çanakkale
ensemble la paix en rejetant la rhétorique de la
haine", a renchéri le Premier Ministre turc Ahmet
Davutoglu.
Au cours de son séjour à
Istanbul, le Chef de l’Etat a
!
DR
Drian. « Le 25 avril ne
célèbre pas une victoire, a
dit le ministre français de la
défense. Il commémore la
bataille des Dardanelles
telle qu’elle s’est jouée ici.
Il honore la mémoire de
Le Président Issoufou et son épouse lors du Sommet de la paix
toutes les nations qui ont
combattu, et c’est bien là le
sens que Mustapha Kemal
avait voulu donner à cette
cérémonie.». « Gallipoli incarne donc aujourd’hui,
plus que jamais, la réconciliation des belligérants
rencontré jeudi après-midi
la communauté nigérienne
en Turquie à qui il a donné
des informations sur la vie
de la nation nigérienne,
notamment l’exécution du
Programme de Renaissance. Dressant le bilan
Lundi 27 Avril 2015
voisins notamment la
Libye.
Le
Président
de
la
République était accompagné, dans ce déplacement,
de Hadjia Aissata Issoufou
Mahamadou,
Première
Dame; M. Saidou Sidibé,
Ministre, Directeur de
Nigériens à l’Extérieur et
M. Adam Abdoulaye Dan
Maradi, Ambassadeur du
Niger auprès de la Turquie.
En mars 2014, rappelle-ton, SEM Issoufou Mahamadou a effectué une
visite de travail et d’amitié
en Turquie, au cours de
DR
des
actions
menées
depuis quatre ans, le
Président
Issoufou
Mahamadou a indiqué que
les promesses qu’il a faites
au peuple nigérien ont été
tenues dans tous les domaines. Le Gouvernement
a fait un excellent travail et
le Niger est sur la bonne
voie et se porte bien, a-t-il
noté. Il a souligné que la
démocratie se consolide
au Niger ajoutant qu’il est
un des pays les plus libres
d’Afrique.
Evoquant les prochaines
élections de 2016, SEM
Issoufou Mahamadou a dit
à l’endroit de ses compatriotes vivant en Turquie
que les nigériens à l’extérieur vont exercer leur
droit de vote et seront
même éligibles à l’occasion des élections législatives. Au sujet de la
sécurité, le Président de la
République a indiqué que
grâce aux efforts des Autorités
de
la
7ème
République, le Niger est
un ilot de paix dans un espace où règne l’insécurité,
faisant allusion à la situation dans certains pays
!
!
Seini Moussa ONEP
A propos de ces combats
entre les troupes alliées et
les
combattants
de
Mustapha Kemal (père
fondateur de la Turquie
moderne), le ministre
français a noté que « pour
venir à bout de l’artillerie
qui leur fait face, les
troupes alliées débarquent
(le 25 avril 1915) sur la
péninsule de Gallipoli,
Gelibolu en turc! » « Dix
mois durant, elles se heurtent cependant à la résistance
obstinée
des
combattants de Mustapha
Kemal, qui sont souvent
armés de leur seul
courage. La crête de
Chunuk
Baïr
reste
imprenable!.
Au matin du 8 janvier
1916, les alliés quittent
Gallipoli. La campagne
des Dardanelles est terminée», a rappelé M. Le
3
Le Chef de l’Etat honorant la mémoire des victimes
nigériennes de la bataille de Çanakkale
Cabinet du Président de la
République ; Mme Kané
Aichatou
Boulama,
Ministre
des
Affaires
Etrangères,
de
la
Coopération, de l’Intégration Africaine et des
laquelle les deux pays ont
décidé de renforcer davantage leurs relations de
coopération.
Abdourahmane Alilou
AP/PR
!Communiqué du ministère de la Défense nationale
Attaque d’une position tenue par nos
FDS, au nord-est de la localité de Bosso,
par le groupe terroriste Boko Haram
«Ce jour 25 avril 2015 à l’aube, des éléments du groupe terroriste
Boko Haram à bord de plusieurs pirogues à moteur ont attaqué l’île de
Karamga, position au nord-est de la localité de Bosso tenue par nos
forces de défense et de sécurité. Des opérations sont en cours avec
l’appui des partenaires pour faire échec aux velléités de ce groupe
terroriste ».
ANNONCES
4
COMMUNIQUE DE PRESSE
RESULTATS DE L'ADJUDICATION DE BONS DU TRESOR DU
BURKINA DU 16 AVRIL 2015
L'Agence UMOA-Titres (AUT), en collaboration avec la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), a organisé le jeudi 16 avril 2015, à la demande
de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique du Burkina, une adjudication de bons du Trésor en compte courant, portant sur un montant de
35 milliards à 6 mois.
Cette opération s'inscrit dans le cadre de l'exécution du programme d'émissions de titres publics du Burkina, en conformité avec la stratégie à moyen et long terme
de gestion de la dette, visant à garantir sa capacité à honorer ses échéances.
L'Appel d'Offres, lancé le 08 avril 2015, suivant un système d'enchères à taux multiples, a enregistré les résultats ci-dessous :
Résultats de l'émission
Montant sollicité
Nombre de soumissions
Montant global des soumissions
Soumissions retenues
Taux de couverture du montant mis en adjudication
Taux marginal
Taux moyen pondéré
:
:
:
:
:
:
:
35 000 millions de FCFA
71
91 713 millions de FCFA
35 000 millions de FCFA
262%
4,6998%
4,5702%
L'Agence remercie, au nom du Trésor Public du Burkina, l'ensemble des investisseurs pour la confiance renouvelée et le soutien constant aux initiatives de financement des actions
de développement dans l'Union. La prochaine intervention du Trésor burkinabé sur le marché des titres publics de l'UMOA est prévue le 19 mai 2015, à l'occasion d'une émission
d'obligations du Trésor sur une maturité de cinq (5) ans.
Fait à Dakar, le 16 avril 2015
Le Directeur de l'Agence UMOA-Titres
Adrien DIOUF
AVIS DE PERTE
Pour plus d'informations, merci de contacter l'Agence UMOA-Titres
Email : [email protected] /Tel : +221 33 839 1010/Fax : +221 33 8394557
Avis est donné de la perte d'un acte de cession objet de parcelle C de l'îlot 2519 bis,
lotissement LOSSA GOUNGOU au nom de Monsieur GARBA DJINGAREY.
Prière à toute personne qui l'aurait trouvé de bien vouloir le déposer à l'Etude
Notariale de Maître Abder-Rhaman HALIDOU ABDOULAYE, Notaire à la
Résidence de Niamey (République du Niger) BP : 2800, Tél. :+22720.34.06.30,
E-mail : [email protected] , ou au service domanial de la Communauté
Urbaine de Niamey.
AVIS DE PERTE
Avis est donné de la perte d'un acte de cession portant sur la parcelle N de
l'îlot 1777, du lotissement Zone Artisanale au nom de Adamou Guimey.
Prière à toute personne qui l'aurait trouvé de bien vouloir le déposer à l'Etude
Notariale de Maître Abder-Rhaman HALIDOU ABDOULAYE, Notaire à la
Résidence de Niamey (République du Niger) BP : 2800, Tél.:+22720.34.06.30,
E-mail : [email protected] ou au service domanial de la Mairie de
Niamey.
12 000 000 000
CONVOCATION A LA REUNION DU CONSEIL
D'ADMINISTRATION DU 12 MAI 2015
Le Président du Conseil d'Administration de la Société Nigérienne de Banque (SONIBANK), Société
Anonyme avec Conseil d'Administration au Capital de 12 000 000 000 de francs CFA, Siège Social : Niamey
(République du Niger), Avenue de la Mairie - BP 891 Niamey (Niger) - RCCM : NI MIN-2003 B 582, a l'honneur
d'inviter Messieurs les Administrateurs à assister à la réunion du Conseil d'Administration qui se tiendra
le mardi 12 mai 2015 à 09 heures 30 minutes à la Société Tunisienne de Banque à Tunis (Tunisie), à
l'effet d'examiner l'ordre du jour suivant :
1. Approbation du procès-verbal de la réunion du Conseil d'Administration du 20.12.2014.
2. Examen du Rapport d'Activité et adoption des comptes arrêtés au 31.12.2014.
3. Présentation des Rapports des Commissaires aux Comptes et du Contrôle Interne.
4. Examen de dossiers de crédit.
5. Renouvellement du mandat des Administrateurs.
6. Convocation de l'Assemblée Générale Mixte et fixation de son ordre du jour.
7. Divers.
LE PRESIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION
Lundi 27 Avril 2015
NATION
5
! Conférence de presse du ministre de la Santé Publique
Situation de l’épidémie de méningite et programme des séances de vaccination
D
ans son exposé, le ministre de la
Santé Publique a rappelé la situation de la maladie région par région. Ainsi, entre le 31 Janvier 2014 et
le 22 Avril 2015, la région d’Agadès a
enregistré 11 cas dont 1 décès, Diffa 0
cas 0 décès, Dosso 256 cas 25 décès,
Maradi 127 cas 12 décès, Niamey 608
cas 74 décès, Tahoua 58 cas 6 décès,
Tillabéry 67 cas 8 décès et Zinder 23
cas 3 décès soit un total de 1150 dont
129 décès. Actuellement 5 districts ont
été déclarés en épidémie, il s’agit de
Niamey I, II et III et les districts de Tibiri
(Doutchi) et Dioundiou (Gaya), mais
précise le ministre de la Santé publique
Niamey IV et V sont déclarés en alerte.
L’épidémie est déclarée dans une zone
si elle enregistre 5 cas pour 100 000hts
contre 3 pour 100 000hts en cas l’alerte.
Niamey est frappé par la souche w alors
que c’est la souche C qui est en cause
dans la région de Dosso. Les enfants de
moins d’un an (-1 an) représentent 4%
de cas; ceux de 1 à 4 ans 21% ; les 5 à
14 ans 46% et les plus de cinq ans
(+15ans) représentent 27%. Ainsi +70%
de cas sont compris dans la tranche
d’âge de 2 à 15ans.
Le ministre de la Santé Publique a assuré que le ministère a entrepris des actions en vue de faire face à la situation.
Il s’agit entre autres du renforcement de
la surveillance épidémique et biologique
sur l’ensemble du territoire national, la
mise en place d’un système de surveillance ainsi que la mobilisation de la direction de surveillance et riposte
épidémiologique, le renforcement de
capacités de stock de sécurité au
niveau central, l’ouverture de centres de
prise en charge tant à Niamey qu’à
Dosso, le renforcement des capacités
du site de l’Hôpital National de Niamey.
L’objectif pour le Gouvernement est de
commander tout stock que le Niger
repérera sur le marché mondial. C’est le
cas des 100.000 doses qui ont été
commandé avant la commande des
900.000 doses arrivées le 23 Avril
2015. Pour M. Mano Aghali, la priorité
c’est aussi de vacciner le maximum de
!
Idrissa Hamadou ONEP
Depuis la confirmation de la méningite dans notre pays, les responsables de la santé sont à pied-œuvre dans la perspective de riposter efficacement contre cette situation. C’est dans cette logique
que le ministre de la Santé Publique, M. Mano Aghali, a animé vendredi passé une conférence de presse pour faire le point de l’épidémie. Cette rencontre avec la presse s’est déroulée en présence
des cadres du ministère, des responsables communaux ainsi que
des acteurs de la lutte contre cette épidémie dont le représentant
adjoint de l’UNICEF. Il s’agit pour M. Mano Aghali d’annoncer la disponibilité des médicaments mais aussi et surtout le démarrage de
la vaccination au niveau des CSI et des écoles depuis le 24 avril
dans les Communes 1, 2 et 3. Le ministre de la Santé publique a appelé la population à plus de collaboration et à la prudence, avant de
saluer les efforts des partenaires dont l’OMS et l’UNICEF pour le
soutien à notre pays.
Le ministre Mano Aghali
la population infantile pour stopper la
progression de la maladie.
Le ministre de la Santé publique de
relever que le besoin global est de
1 750 000 doses et que pour les zones
en épidémie, le besoin est de 85 000
doses. Il a rappelé que selon les
normes de l’OMS, il ne s’agit pas de
vacciner tout le monde mais plutôt d’agir dans les zones touchées. M. Mano
Aghali a rassuré qu’il y avait un dispositif de 50% de couverture sanitaire avant
l’arrivée des 900.000 doses et que la
situation est sous contrôle. Cependant,
le gouvernement envisage une campagne de vaccination de masse avec le
soutien de ses partenaires. Au cours de
cette sortie médiatique, le ministre de la
Santé Publique a demandé au secteur
privé de respecter strictement les
normes et d’éviter la surenchère. Il a par
la même occasion salué l’effort des
forces de défense et de sécurité (FDS)
dans la lutte contre les trafics illégaux
avant d’inviter la population à la vigilance et à la sérénité. Il a demandé à
l’ensemble des acteurs de prioriser les
enfants lors des séances de vaccination. Mano Aghali a rappelé les efforts
du gouvernement dans son combat
contre la souche A qui a permis de réduire voire d’éliminer les attaques de
cette souche.
Pour sa part, M. Moussa Malan Barka
épidémiologiste a expliqué le programme de riposte au niveau de trois
districts en épidémie. Au niveau de district II, 9 centres de santé ont été répertoriés qui couvriront l’ensemble des
écoles primaires du 2ème arrondissement. C’est ainsi qu’au niveau de
Lazaret, le CSI lazaret couvrira 63
écoles dont entre autres les écoles primaires lazaret 1 à 8. Progressivement
les équipes vont évoluer vers Lazaret
bilingue Haoussa, Lazaret nord 1 à 4,
Banizoumbou 2 et 3, Aïr Ténéré, Bello
Gordi, Mission safa, cité député, Taroum
1 et 2, Alhadia 1 et 2, croix rouge,
Lamartine, Mamar, Mission Banizoumbou 2. Pour ce qui est du CSI Deyzeibon, il couvrira trois écoles à savoir
école primaire mission fille, jardin d’enfant Deyzeibon et celui de mission.
Quant au CSI Boukoki, il regroupe 20
écoles dont Croix rouge, franco-arabe
Boukoki, Boukoki 1 et 2, franco-arabe
Boukoki 1 et 3, Askia 1 et 2 et Jardin
d’enfant Boukoki, préscolaire Boukoki3,
franco-arabe réussite. Le CSI Foulan
Koira recevra 42 écoles dont Foulan
Koira 1 à 4, medersa publique, école
Tarmou, Jardins d’enfants
Sala,
Mariama, Gobé, croix rouge, Koira
Tagui 1 à 5 et Ecole Adra.
Quatre écoles seront prises en charge
par la Caisse Maourey. Il s’agit de
Jardins d’enfants Zango, Ecole primaire Musée, Zango et mission garçon.
Le Centre ANBF aura 7 écoles notamment Jardins d’enfants et école primaire
Adra, Toun Ka Zourou, Jardins d’enfants Darassalam 3 ainsi que l’école primaire Darassalam. Le CSI Darassalam
englobera 15 écoles dont le jardin d’enfant et école primaire Abadourahmane,
Der-el hadith, école grillage medersa,
Darassalam 1 à 4 et jardin d’enfant
Darassalam 1 à 3. Le CSI Koumbo,
couvrira l’école primaire et jardin d’enfant Koumbo alors que le CSI Ligue Islamique accueillera 10 écoles
notamment les écoles primaires et
jardin d’enfant Lako, jardin d’enfant et
primaire Diori 1 et 2, jardin d’enfant et
franco-arabe Ali Mossi.
Mamane Abdoulaye
! Projet de renforcement des capacités pour un relèvement post catastrophe résilient
‘’Un relèvement approprié pour un développement durable’’ est le thème retenu
l ressort de ces assises que durant la
dernière décennie, les catastrophes
d'origine naturelle que sont notamment les crises alimentaires et nutritionnelles, les inondations et les épidémies
ont au Niger, affecté en moyenne
4.000.000 de personnes par an soit environ 22% de la population. Dans ce
contexte, cet atelier sera l'occasion de
rappeler les concepts du relèvement et
leurs rôles de passerelle entre l'action
humanitaire et le développement ; de
décliner les activités soutenues par le
projet ; et de détailler les indicateurs qui
permettront de mesurer les résultats et
l'impact.
Sur cet élan, le directeur de cabinet adjoint du Premier ministre a, dans ses
propos introductifs, indiqué que ce projet est cofinancé par les gouvernements
du Japon et du Luxembourg pour un
montant de 550.000 dollars US et le
PNUD pour un montant de 682.000 dollars US et s'intègre dans le Plan de Travail Biannuel (PIB 2014-2015). De plus,
ce projet s'inscrit d'une part, dans les
orientations du programme prioritaire de
renforcement des capacités des structures régionales du Programme de
Développement Economique et Social
(PDES) et d'autre part, dans le mandat
de renforcement des capacités et de
transfert des connaissances du PNUD.
Aussi, ce projet va, entre autres renforcer les capacités des structures du
Dispositif National de Prévention et de
Gestion des Catastrophes et Crises
Alimentaires (DNPGCCA), ce, par la
mise en œuvre de la 4ème priorité du
nouveau Cadre d'Action de Sendaï,
adopté par la communauté internationale lors de la 3eme conférence
mondiale sur la réduction des Risques
de catastrophe tenue du 14 au 18 mars
2015 au Japon. A ce titre, le plan de
travail devra permettre une meilleure
préparation des structures nationales à
la réponse aux catastrophes ; l'institutionnalisation d'une méthodologie
harmonisée d'évaluation des impacts et
dommages occasionnés par les catastrophes et une meilleure planification du
relèvement pour un développement
durable.
Par ailleurs, le directeur de cabinet adjoint du Premier ministre a expliqué que
c’est pour faire face aux catastrophes
Lundi 27 Avril 2015
Pour sa part, la représentante résidente
adjoint du PNUD, Mme Martine Therer a
dans son discours souligné que la gestation de ce projet a été longue, voire
difficile. Mais il ne pouvait en être
autrement car c'est un projet complexe,
structurant et surtout novateur. «Dans
de nombreux pays, les catastrophes
naturelles ont contribué à réduire considérablement les chances de réalisation des Objectifs du millénaire pour le
Développement, en particulier celui de
réduire de moitié la pauvreté extrême,
en 2015» a-t-elle dit. Mme Martine
Therer, a également souligné que la
gestion des catastrophes a montré que
les phases de relèvement et de
réhabilitation post catastrophe méritent
une meilleure préparation pour réduire
de manière substantielle les pertes et
les dommages. Le relèvement offre
aussi la possibilité de reconstruire en
mieux, notamment par l'intégration de la
réduction des risques de catastrophes
dans les mesures de développement,
rendant ainsi les nations et les commu-
Issa Moussa ONEP
I
qui menacent notre pays, que le gouvernement a mis en place le Dispositif
National de Prévention et de Gestion
des Catastrophes et Crises Alimentaires
pour prendre en charge les situations
d'urgence. Ainsi, le gouvernement du
Niger vise, au-delà de la gestion de l'urgence, à promouvoir la résilience des
populations vulnérables par la mise en
œuvre d'une politique de sécurité alimentaire plus structurelle et durable,
dont le concept opérationnel est l’Initiative 3N, les Nigériens nourrissent les
Nigériens.
!
Le directeur de cabinet adjoint du Premier ministre, M. Abdel Kader
Aghali a donné jeudi dernier, dans la salle de réunion de la primature, le coup d’envoi du Projet de renforcement des capacités pour
un relèvement post catastrophe résilient. Ce projet est le fruit d’un
partenariat entre le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la coopération Luxembourgeoise, la coopération
Japonaise et le gouvernement du Niger. Le thème retenu pour ces
assises est ‘’Un relèvement approprié pour un développement durable’’. Le projet va financer des activités au niveau de quatre (4) régions pilotes.
La table de séance à la cérémonie de lancement
nautés plus résilientes aux catastrophes.
En prenant la parole, le représentant
résident de la coopération Japonaise,
M. Matsumoto Hiroshi a rappelé que la
coopération entre le Japon et le Niger
dans le domaine du développement et
de l'humanitaire date de près de
quarante ans. Cette coopération repose
sur le principe de l'appui à la réduction
de la pauvreté contribuant à la paix et à
la sécurité du Niger et de la sous-région.
Quant à la première secrétaire de l’ambassade du Luxembourg, Mme Lyn
Voegele, elle a souligné que dans un
pays vulnérable comme le Niger, la
moindre crise alimentaire, nutritionnelle
ou catastrophe naturelle a des
conséquences sociales et économiques
extrêmement lourdes pour les populations et le pays. L'état de fragilité, voire
de précarité dans lequel les populations
les plus vulnérables risquent de
basculer à chaque crise ou catastrophe
affaiblissent davantage leurs capacités
de résilience, ce qui par voie de conséquence a des impacts sur l'économie
du pays tout entier.
Mme Lyn Voegele, a lors de son discours, attiré l'attention sur le fait que
face à une crise ou catastrophe, structurelle ou non, dans un contexte multi acteurs, la frontière entre urgence
humanitaire et action de développement
est floue, et qu’une meilleure coordination des actions entre acteurs et leurs
réponses
respectives,
s’avèrent
absolument nécessaire.
Samira Sabou
ANNONCES
6
COMMUNIQUE DE PRESSE
RESULTATS DE L'ADJUDICATION DE BONS DU
TRESOR DU NIGER DU 23 AVRIL 2015
L'Agence UMOA-Titres (AUT), en collaboration avec la Banque Centrale des États de l'Afrique de
l'Ouest (BCEAO), a organisé le jeudi 23 avril 2015, à la demande de la Direction Générale du
Trésor et de la Comptabilité Publique du Niger, une adjudication de bons du Trésor, portant sur
un montant de 35 milliards à 6 mois.
Cette opération s'inscrit dans le cadre de l'exécution du programme d'émissions de titres publics
du Niger, en conformité avec la stratégie à moyen et long termes de gestion de la dette, visant à
garantir sa capacité à honorer ses échéances.
L'Appel d'Offres, lancé le 15 avril 2015, suivant un système d'enchères à prix multiples, a
enregistré les résultats ci-dessous :
Résultats de l'émission
Montant sollicité
Nombre de soumissions
Montant global des soumissions
Soumissions retenues
Taux de couverture du montant mis en adjudication
Prix marginal
Prix moyen pondéré
:
:
:
:
:
:
:
35 000 millions de FCFA
56
71 711 millions de FCFA
35 000 millions de FCFA
204,89%
4,9712%
4,6168%
L'Agence remercie, au nom du Trésor Public du Niger, l'ensemble des investisseurs pour la confiance renouvelée
et le soutien constant aux initiatives de financement des actions de développement dans l'Union. La prochaine
intervention du Trésor du Niger sur le marché des titres publics de l'UMOA est prévue le 09 juin 2015, à l'occasion
d'une émission d’obligation du Trésor sur une maturité de cinq (5) ans.
Fait à Dakar, le 23 avril 2015
Le Directeur de l'Agence UMOA-Titres
Adrien DIOUF
Pour plus d'informations, merci de contacter l'Agence UMOA-Titres
Email : [email protected] /Tel : +221 33 839 1010/Fax : +221 33 8394557
Lundi 27 Avril 2015
ECHOS DES REGIONS
!
7
Maradi/Journée communale de promotion des énergies de cuisson, dans la commune rurale de Safo
Du gaz, des foyers améliorés et des kits solaires à des prix
subventionnés pour les ménages de la commune
La localité de Safo, sise à 15 km au sud ouest de Maradi, a abrité, le
samedi 18 avril dernier, une importante cérémonie entrant dans le
cadre de la Journée de lancement de la campagne de promotion des
énergies de cuisson dans la commune rurale de Safo. Une cérémonie qui a drainé une foule immense, dont de prestigieux invités
comme le président du Conseil régional de Maradi, le Secrétaire général du Gouvernorat, le président du CODDAE, le Préfet du département de Madarounfa, des directeurs régionaux et départementaux,
mais également des représentants des sociétés et entreprises opératrices dans le domaine de l’énergie domestique.
C
’est le président du
Conseil Régional, M.
Paté Balla, qui a donné
le coup d’envoi de cette opération vivement accueillie par les
habitants de la commune de
Safo. Dans son discours de
lancement, il a exhorté les ménages de la commune à saisir
cette opportunité unique qui
leur est offerte, pour se doter
de kits de cuisson et d’éclairage modernes, en vue
d’améliorer leurs conditions de
vie et lutter ainsi contre la pauvreté. Il n’a pas manqué
d’adresser, au nom des populations de la Région de
Maradi, toute sa reconnaissance et sa gratitude à
!
l’endroit de l’Union Européenne qui finance le Projet
d’Accès aux services énergétiques de Safo (PASE-Safo),
un projet pilote, à l’initiative de
cette pertinente activité.
Plusieurs autres orateurs se
sont également exprimés lors
de cette cérémonie. M. Issa
Kokino, Maire de Safo, a été
le premier à prendre la
parole pour souhaiter une
chaleureuse bienvenue aux invités qui ont fait le déplacement pour la localité de Safo.
Le Préfet du département de
Madarounfa, M. Abass Harou,
en s’adressant à ses administrés, a pris l’engagement
de veiller à ce que cette opéra-
tion se déroule comme prévu.
Abondant dans le même sens,
le Secrétaire général du Gouvernorat, M. Abdou Godi, a
rappelé les avantages que les
ménages de Safo tireront de
cette opération, dont entre
autres : l’allègement des
tâches ménagères pour les
femmes et les jeunes filles, la
lutte contre la désertification et
la préservation de la forêt
classée de Baban Rafi, Principale pourvoyeuse de la commune de Safo et de la ville de
Maradi en bois de chauffe.
Pour sa part, le président du
CODDAE,
collectif
des
organisations militant pour le
droit à l’énergie, M.Moustapha
Kadi, a rappelé le combat et
l’engagement de son organisation pour le droit à l’énergie
des populations nigériennes et
spécifiquement celles de Safo,
bénéficiaires d’un projet pilote,
en la matière. Rappelant les
péripéties ayant jalonné le parcours du PASE-SAFO, il s’est
enfin réjoui de constater que le
projet a atteint sa vitesse de
croisière, avant d’exhorter les
responsables régionaux et départementaux à s’engager
pleinement autour du PASE,
car de sa réussite, dépendra
l’avènement d’un projet plus
ambitieux, une mise à l’échelle
nationale, dénommée PRASE
(Programme d’accès aux
servies énergétiques ).
Après les discours, s’en est
suivi une visite guidée des
stands des opérateurs énergétiques, très impliqués pour la
réussite de cette journée de
lancement. L’intérêt pour ces
opérateurs, était de « démystifier » l’utilisation de ces énergies pour les ménages ruraux.
Les démonstrations qui ont été
faites aux femmes venues
nombreuses pour la circonstance, leur ont permis de
comprendre que le gaz domestique, par exemple, est
une énergie sure, facile et
économique. Que le foyer
amélioré et le charbon minéral
constituent également une
vraie solution pour les ménages ; Et que les kits solaires
individuels sont une vraie opportunité pour la scolarité des
enfants et les loisirs de la
famille.
Prenant la parole pour expliquer les détails de l’opération,
M. Rabiou Balla, Coordonnateur du PASE SAFO, a notifié
que tous les produits exposés
seront subventionnés à 80%
et rétrocédés aux ménages de
la commune, à condition de
s’inscrire sur des listes
établies par les chefs de villages et homologuées par la
Mairie. Il a également annoncé
l’organisation prochaine d’une
caravane qui sillonnera les villages de la commune pour
procéder à la vente proprement dite des ces intrants énergétiques aux ménages
inscrits sur les listes de la
mairie et profiter pour intensifier la sensibilisation en faveur
de l’utilisation des énergies
modernes de cuisson.
El Kaougé Mahamane
Lawaly (Maradi)
Zinder/Tournée du président du CEN/PNDS-Tarrayya, à l’intérieur du pays
Redynamisation des structures du parti et échanges avec
les militants sur la vie politique nationale
P
renant la parole à cette
occasion, le président
Bazoum Mohamed a
au nom des membres du
Comité Exécutif National de
son parti remercié les militants et sympathisants pour
l’accueil triomphal qui lui a été
réservé. Il s’est également
réjoui de la mobilisation des
militants qui ont promptement
et massivement répondu à
l’appel du parti au rassemblement tant au cours des précédentes étapes que dans la
région de Zinder. Ce qui du
reste, fait a-t-il dit, que son
parti connaît chaque jour que
Dieu fait une ascension considérable du fait de l’adhésion
de nouveaux militants.
Abordant la question de sécurité liée au phénomène de
Boko Haram dans la région de
Diffa, le Président du CEN du
PNDS-Tarrayya a affirmé que
la nébuleuse organisation terroriste, ennemie de l’Islam, a
été anéantie par les forces de
défense et sécurité dotés de
matériel adéquat fourni par les
autorités
de
la
7ème
République. La région de Diffa
a renoué avec la quiétude sur
l’ensemble de la région, a-t-il
ajouté. S’agissant de l’approvisionnement en eau de la Ville
de Zinder, le projet Ganaram
compte mettre en service ses
18 forages sur le réseau de la
SEEN à partir du mois de
décembre 2015 pour régler, at-il fait remarquer, de manière
durable cette épineuse question.
En outre, pour rompre avec les
coupures d’électricité et autres
délestages, la SORAZ va
fournir sous peu son surplus
d’énergie électrique au profit
de la Ville de Zinder. Dans le
cadre de la réinsertion des
jeunes, le gouvernement de la
7ème République a accordé son
soutien en faveur de 125.000
jeunes au cours des quatre
dernières années.
Le
Président
Issoufou
Mahamadou attache une
importance capitale à la
Lundi 27 Avril 2015
!
DR
Le président du Comité Exécutif National du Parti Nigérien pour la
Démocratie et le Socialisme (PNDS-TARAYYA), M. Bazoum
Mohamed, poursuit sa tournée de sensibilisation et d’information
des militants et sympathisants de son parti sur plusieurs questions
touchant notamment la redynamisation des structures à tous les
niveaux et sur la vie politique nationale et régionale. Ainsi, le lundi
20 avril dans l’après-midi, il a présidé un imposant meeting
populaire à l’arène des jeux traditionnels de Zinder en présence des
militants venus des coordinations départementales et communales
du PNDS-Tarrayya de la région.
Le président Bazoum Mohamed à son entrée à l’Arène
des jeux traditionnels de Zinder.
jeunesse nigérienne dans sa
diversité pour assurer son intégration socioprofessionnelle
à travers la création des
Centres de formation en
développement communautaire au niveau de toutes les
communes du Niger et des
lycées professionnels au
niveau des régions et départements du pays. Le programme
de Renaissance dans le cadre
de la Santé a procédé à la
construction de plusieurs
cases de santé et doté les CSI
des ambulances et des
médecins pour assurer un encadrement de proximité conséquent.
Pour alléger les difficultés
d’approvisionnement en vivres
des populations des Villes et
Villages du Niger surtout en
cette période de soudure ,le
Gouvernement va installer
plusieurs points de vente des
céréales à prix modérés en
faveur des couches vulnérables, a expliqué le président Bazoum Mohamed. Des
efforts importants ont été consentis en direction du monde
rural dans le cadre de la production des cultures pluviales
et sur le développement des
productions maraîchères pour
résorber les déficits céréaliers.
A
quelques
mois
des
échéances
électorales
générales, il a demandé aux
militants et sympathisants de
son parti de s’impliquer
rigoureusement dans le recensement du fichier électoral
pour permettre au PNDS-Tarrayya d’occuper un rang
honorable.
Dans son intervention, le
président du Bureau Exécutif
Fédéral du PNDS-Tarrayya de
Zinder, M. Magagi Dada, a
mis l’accent sur les réalisations gigantesques accomplies dans le cadre du
programme de Renaissance
du Président de la République
qui a permis de relever certains défis majeurs, notamment dans les secteurs de
l’Hydraulique, de la Santé, de
l’éducation, de l’énergie électrique pour améliorer de
manière significative les conditions de vie des populations
nigériennes. Il a rendu un vibrant hommage au Président
Bazoum Mohamed qui déploie
d’importants efforts pour donner un cachet particulier au
rayonnement des activités de
son parti à l’échelle nationale.
Le président du C.E.N. du
PNDS-Tarrayya a présidé,
mardi dernier, en fin de
matinée un grand meeting à
Mirriah avant de tenir dans
l’après-midi la cérémonie du
Conseil Fédéral de la région
où l’essentiel a été consacré
au bilan des activités accomplies par le Parti au cours des
deux dernières années.
Sido Yacouba, ANP
ONEP Zinder
ANNONCES
8
Marchés Publics
République du Niger
Deuxième projet d’appui à la lutte contre les
IST/VIH/Sida
Spécialiste en passation des marchés, Comptable
principal, Administrateur comptable
Numéro de Prêt/Crédit/Don : CREDIT N° 4919-NE
N° de referenceréférence (selon le Plan de Passation des
marchés): lignes 161, 167, 228 de 2011 et révisé en 2013.
La Coordination Intersectorielle de Lutte contre le Sida
(CISLS) a reçu un financement de la l’Association
internationale de développement (IDA)], et a l’intention
d’utiliser une partie du montant de ce crédit pour effectuer
les paiements au titre du contrat suivant Spécialiste en
passation des marchés, Comptable principal,
Administrateur comptable.
Les services de consultant (« Services ») comprennent :
1. SPECIALISTE DE PASSATION DES MARCHES
MANDAT DU SPECIALISTE EN PASSATION DES
MARCHES
- Mettre sur pied la fonction de passation des marchés au
niveau du projet ;
- Mettre en place les instruments de base de la passation
de marchés (manuel d’exécution, directives de la Banque
Mondiale et documents de gestion des marchés ;
- Mettre en place des outils de gestion des marchés
adaptés aux besoins du projet, dont le plan annuel de
passation des marchés et sa mise à jour périodiquement;
- Développer des mécanismes de suivi de l’exécution des
contrats ;
- Développer les mécanismes, procédures et pratiques
nécessaires à l’intégrité du système de passation des
marchés dont le système de classement.
NATURE ET ETENDUE DES SERVICES
Sous la supervision générale de la Coordonnatrice
Intersectorielle de Lutte contre les IST/VIH/SIDA (CISLS),
le ou la Spécialiste en Passation des Marchés (SPM):
- Sera responsable de la mise en place d’un système
simple de gestion de la passation des marchés
comprenant (i) la planification des opérations de
passation des marchés, (ii) le suivi de l’avancement, (iii)
l’analyse des écarts entre les réalisations et le plan de
passation des marchés.
- Sera responsable de la qualité de l’ensemble du
processus d’acquisition, et plus précisément de ce qui
suit:
a. Faire le suivi auprès des services techniques
bénéficiaires de l’acquisition ou de l’unité de coordination
du projet de la préparation et la finalisation des termes de
référence (TDR), pour les acquisitions de service de
consultant, et des spécifications techniques des biens et
travaux ;
b. Assurer le contrôle qualité des dossiers d’appel d’offres,
et des demandes de propositions (suivant les modèles
fournis par l’IDA) préparés par les unités techniques
devant être soumis à la non objection de l’IDA, et assurer
leur transmission/vente selon le cas ;
c. procéder au lancement des appels d’offres (le cas
échéant aux avis a manifestation d’intérêt ou
présélection), selon les modes convenus dans les
accords de prêts ou de dons;
d. veiller à la bonne gestion des appels d’offres en cours
e. Participer aux séances publiques d’ouverture des plis
pour fournir des conseils et assurer le contrôle qualité des
rapports d’ouverture des offres et propositions reçues,
préparés par les unités techniques ;
f. Assurer le contrôle qualité des rapports d’ouverture de
plis et d’évaluation des offres à signer conjointement par
les autres membres désignés de ces commissions ;
g. être l’interlocuteur de la Banque Mondiale pour toutes
les questions relatives aux acquisitions notamment pour
toutes les communications liées à l’obtention des non
objections du bailleur de fonds ;
h. Assister les Unités techniques dans la préparation des
contrats, après l’obtention des avis de non objection si
c’est requis, et veiller à leurs signatures par les personnes
habilitées à le faire ; et
SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET
i. concevoir et mettre en place une base de données
fournisseurs, et développer des statistiques de gestion qui
permettront aux bailleurs de mesurer le niveau de
performance de l’équipe chargée de la passation des
marchés.
Il/ elle sera chargé de planifier, préparer et coordonner le
calendrier d’acquisition des services de consultants et de
biens et travaux pour chaque projet ;
Il/ elle sera responsable de l’établissement de tous les
rapports d’activités prescrits par le manuel des
procédures d’acquisition de l’unité de coordination du
projet, mais également de tout autre rapport que les
bailleurs pourraient demander dans le cadre de
l’exécution du projet.
Il/ elle devra mettre en place un système de classement
des dossiers de passation des marchés qui inclura pour
chaque marché tous les documents relatifs à ce marchés
y inclus les documents relatifs aux paiements, en vue de
permettre toute revue a posteriori de l’IDA ou audit
externe de passation des marchés
INCOMPATIBILITE AVEC CERTAINES FONCTIONS
D’EXECUTION
Afin d’éviter les situations potentielles de conflit d’intérêt
qui pourraient ne pas lui permettre de donner un avis
objectif dans le seul intérêt du client, le SPM :
a. ne sera pas membre de la Commission d’Evaluation à
laquelle il/elle apporte un conseil utile pour le respect des
règles ; il/elle pourrait cependant assurer le secrétariat de
la Commission des Marchés, organe de contrôle interne;
b. ne devra pas participer aux opérations d’exécution du
marché notamment (i) les réceptions de qualité ou de
quantité et (ii) le paiement ; il/elle apportera un éclairage
en cas de contentieux dans l’interprétation des clauses
du contrat ; et
c. ne devra pas être dans une position de gestionnaire
comptable de matières.
ROLE DE CONSEIL AU PRES DE LA COORDONNATRICE
DU PROJET
Dans sa mission au sein de l’équipe, le ou la SPM
apportera un conseil utile à tous les membres de l’équipe
dans :
a. la phase d’ouverture des plis, d’évaluation des offres et
de proposition d’attribution du marché ;
b. l’assistance à la réponse aux demandes de clarification
des soumissionnaires ;
c. la réponse aux commentaires de la Banque et de tout
autre bailleur de fonds ;
d. les propositions de solution alternative lorsqu’un
problème de passation des marchés ne peut être résolu
à l’interne ;
e. l’examen de toute correspondance arrivée ou départ
concernant la passation des marchés afin de s’assurer
que le courrier a reçu le traitement adéquat dans le parfait
respect des règles ; et
f. l’interprétation des clauses du contrat en cas de
différend pendant l’exécution du contrat.
en ce qui concerne tous les aspects qui affectent
négativement la passation des marchés et devront être remis
en deux exemplaires à la coordination. Le modèle de rapport
à fournir sera défini en accord avec l’IDA et comportera au
minimum les informations sur les marchés requises dans le
rapport administratif et financier) du projet.
OBLIGATIONS DE L’ADMINISTRATION (PROJET)
L’administration remettra au ou á la SPM l’ensemble des
documents, dossiers et outils appropriés et nécessaires à
l’exécution de sa mission. Elle remettra également à la
disposition dudit spécialiste, les locaux et équipements
nécessaires pour assurer une bonne prestation de
service. Une évaluation de la performance du ou de la
SPM sera faite au moins une fois l’année.
QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ET ACADEMIQUES
1. Un diplôme supérieur en Ingénierie, Administration
publique, Droit commercial, ou Gestion (minimum Bac +
4, équivalent d'une maîtrise (Master);
2. Excellente connaissance des techniques de passation
des marchés en général et des règles de procédure de
passation des marchés des banques multilatérales de
développement: (Banque africaine de développement,
Banque Mondiale et tout organisme similaire),
3. Expérience professionnelle: 5 ans minimum dont 3 ans
au moins dans le domaine de la passation des marchés
en qualité / spécialiste en passation des marchés pour
des projets financés ou cofinancés par la Banque
mondiale ou des institutions ayant des procédures
similaires de passation des marchés ;
4. Bonne connaissance du français ainsi qu’une bonne
aptitude pour la communication et le travail en équipe ;
5. Une bonne capacité de résolution des problèmes liés à
la Passation de marchés publics;
6. Une connaissance informatique des logiciels courants
(Word, Excel, Power Point, E-mail et autres outils de
communication).
DUREE DE LA MISSION ET LIEU DE TRAVAIL
La durée totale des prestations est de 1 an renouvelable
à temps plein. Le (la) candidat(e) retenu(e) sera invité(e)
à signer un contrat d’une année renouvelable compte
tenu de ses performances.
Le (la) candidat(e) retenu(e) aura un statut de consultant
conformément aux Directives « sélection et Emploi des
Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale
dans le cadre ses Prêts de la BIRE et des Crédits et Dons
de l’AID ».
A cet effet, il est important de rappeler les dispositions de
l’article 1.13 d) sur l’utilisation des fonctionnaires : “
Les représentants du gouvernement et les fonctionnaires
du pays de l’Emprunteur peuvent être engagés sous
réserve que cela ne soit pas incompatible avec le droit de
la fonction publique ou d’autres lois et règlements, ou
politiques du pays de l’Emprunteur et (i) s’ils sont en
congé sans solde, retraités ou ont démissionné ; (ii) s’ils
ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils
travaillaient avant leur départ en congé sans solde, en
retraite ou leur démission ; et (iii) si leur engagement ne
donne pas lieu à un conflit d’intérêts
OBLIGATIONS DU SPECIALISTE EN PASSATION DES
MARCHES
Le poste sera basé à Niamey avec des possibilités de
missions périodiques à l’intérieur du pays.
Le ou la SPM signera un contrat de performance avec la
coordination du projet afin d’assurer en temps voulu (i) la
production régulière des mises a jour du plan de
passation des marchés du projet, (ii) le rapport d’activité
trimestriel , (iii) la qualité des dossiers d’acquisition, y
compris celle soumis a l’avis de non objection de la
Banque, et (iv) la tenue à jour des fiches d’acquisition
devant servir de support aux revues a posteriori des
marchés (PPRs) passés qu’effectuera la Banque. Le SPM
remettra à l’unité de coordination du prêt un rapport
trimestriel d’activités au plus tard quinze (15) jours après
la fin du trimestre auquel il se rapporte et un rapport final
en fin de mandat.
2. COMPTABLE PRINCIPAL
Ces rapports comprendront en outre les recommandations
Description du poste
Sous la supervision du DAF, conformément au manuel de
procédures administratives, comptables et financières, et
aux détailles contenus dans les TDR le (la) comptable
principal(e) est chargé (e) de :
• veille à la mise en œuvre des activités de la comptabilité,
à la production, au contrôle de conformité et/ou la tenue
des différents documents comptables (les rapports
financiers intérimaires non audité, Rapports de Suivi
Financier, les rapports de progrès selon les formes
prévues, les demandes de retrait et de paiement de fonds,
(Suite en page 9)
Lundi 27 Avril 2015
ANNONCES
(Suite de la page 8)
les états de dépenses et de suivi des décaissements; des
factures et reçus (approchement facture, bon de
commande, bon de livraison et procès-verbaux de
réception);
• Assiste le DAF dans la gestion comptable, la
préparation et à l’élaboration des programmes et budgets
du programme ;
• Superviser la gestion des véhicules du programme (suivi
des carnets de bord entretien et réparations, préparation
des ordres de mission, des contrats d’assurances, etc!)
• Superviser la tenue de la comptabilité matière, la gestion
du stock et la tenue à jour des fiches d’inventaires de
stocks.
Profil du candidat
• Avoir un diplôme universitaire (BAC+4) en comptabilité,
finance ou gestion ;
• Avoir une expérience dans la gestion des projets ;
• Avoir une bonne maîtrise de la langue française ;
• Avoir la capacité à travailler en équipe, à anticiper et à
résoudre les problèmes qui se posent dans l’exercice de
ses attributions. Attitude dynamique et volontariste.
• Avoir une bonne connaissance des logiciels de
bureautique (Word, Excel et avoir une maîtrise du
Tompro est un atout)
3. ADMINISTRATEUR COMPTABLE
Description du poste
Sous l'autorité du Coordonnateur Régional Intersectoriel
de Lutte contre les IST VIH SIDA, l'administrateur
comptable aura pour attributions (i) la gestion des fonds
mis à la disposition de la Coordinations Régionale par la
Coordination Intersectorielle de Lutte Contre les
IST/VIH/SIDA (CISLS), (ii) du matériel, (iii) des fournitures
et (iv) l'appui au comité régional d’approbation. Il
travaillera en étroite collaboration avec le Comptable
Principal et le Directeur de l’Administration et des
Finances de la CISLS. A ce titre il:
• veille à la mise en œuvre des activités de la comptabilité,
à la production, au contrôle de conformité et/ou la tenue
des différents documents comptables
• assure la gestion comptable et participe à la préparation
et à l’élaboration des programmes et budgets du
programme ;
• assure la gestion des véhicules et carburant de la
coordination régionale (suivi des carnets de bord entretien
et réparations, préparation des ordres de mission, des
contrats d’assurances, etc!)
• assure la tenue de la comptabilité matière, la gestion du
stock et la tenue à jour des fiches d’inventaires de stocks.
Profil du candidat
L'administrateur comptable devra être titulaire d'un DUT
ou BTS en comptabilité /finances ou gestion ou d'un
diplôme reconnu équivalent. Il devra en outre:
• Avoir une expérience professionnelle d'au moins trois
(3) ans de préférence dans un projet de développement
économique ou social, ONG ou association ;
• Avoir de bonnes capacités relationnelles et faire preuve
de rigueur professionnelle ;
• Avoir de bonnes connaissances en informatique
notamment des logiciels de comptabilité; la connaissance
du logiciel TOMPRO est un atout.
Lieu d'affectation de l’administrateur comptable
La Coordination Régionale Intersectorielle de Lutte contre
les IST/VIH/SIDA de Dosso.
La Coordination Intersectorielle de Lutte contre le Sida
(CISLS) invite les firmes de consultants (« Consultants »)
admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services
décrits ci-dessus. Les Consultants intéressés doivent
fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les
qualifications requises et une expérience pertinente pour
l’exécution des Services.
Durée des contrats
Pour chaque contrat la durée est: un an renouvelable
après évaluation positive des performances à l’issue
d’une période d’essai de trois (3) mois renouvelable une
fois.
Critères de sélection
Les candidats vont être sélectionnés par une commission
constituée à cet effet. La sélection se fera sur la base de
la qualité des candidats considérés qui auront satisfait aux
conditions de constitution du dossier.
Les curriculums vitae seront examinés et évalués par un
comité d’experts indépendant sur la base du profil
recherché tel que décrit dans le présent document et en
utilisant une grille d’évaluation préparée à cet effet. Les
critères d’évaluation applicables pour chaque candidat
9
sont définis dans les TDR.
Les points obtenus par chaque candidat seront totalisés.
Le candidat ayant obtenu le maximum des points par
poste sera sélectionné. Par la suite il sera procédé par la
Coordination Nationale à la négociation du contrat avec
le Candidat sélectionné.
Il est porté à l’attention des Consultants que les
dispositions du paragraphe 1.9 des « Directives :
Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs
de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la
BIRD et des Crédits et Dons de l’AID » Directives
Consultants Janvier 2011, relatives aux règles de la
Banque mondiale en matière de conflit d’intérêts sont
applicables.
Un Consultant sera sélectionné selon la méthode Basée
sur la qualification du Consultant telle que décrite dans
les Directives de Consultants.
Les dossiers de candidature doivent comprendre : Une
demande manuscrite adressée au Coordonnateur
National de la CISLS,
B.P 10 077 Niamey ; un
curriculum vitae détaillé, signé; les copies légalisées de
diplômes, attestions et certificat de travail doivent être
transmis sous pli fermé (portant la mention candidature
au poste...Insérer l’intituler du poste).
Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations
supplémentaires (Termes de références) à l’adresse cidessous et aux heures suivantes : Secrétariat de la
Coordination Intersectorielle de Lutte Contre les
IST/VIH/SIDA, sis Rue Gamal Abdoul Nasser à 100 mètres
de la Direction Générale de la Police Nationale BP: 10077
Niamey, Téléphone (227) 20735460/ 20732801/ 20732809/
94500538 du lundi au jeudi de 8heures à 17heures et le
vendre de 8heures à 12heures 30 minutes.
Les manifestations d’intérêt écrites doivent être déposées
à l’adresse ci-dessous en personne, par courrier, par
facsimile ou par courrier électronique au plus tard le 12
mai 2015 à 10h à l’adresse ci-après :
Coordination Intersectorielle de Lutte Contre les
IST/VIH/SIDA, BP:10077 Niamey ;
Tél: (227) 20735460/20732801/20732809/94500538;
Fax :(227)20732765; E-mail:
[email protected]@intnet.ne.
AVIS DE RECRUTEMENT
MCC Niger PSC position
Millennium Challenge Corporation (MCC) is a United States government-owned
corporation created in 2004, whose mission is to provide assistance that will
support economic growth and poverty reduction in carefully selected developing
countries that demonstrate a commitment to just and democratic governance,
economic freedom, and investments in their citizenry. To receive assistance,
eligible countries are required to enter into a public agreement (Compact) with the
MCC that includes a multi-year plan for achieving shared development objectives
and the responsibilities of each country in achieving those objectives, regular
benchmarks to measure progress, multi-year financial plan, and a plan to ensure
accountability for the use of MCC funded assistance (referred to as Millennium
Challenge Account (MCA). Eligible countries develop, in coordination with the
MCC, a program agreement (Compact) that is then implemented during five years.
The MCC is in the process of developing a compact with the Government of Niger
and seeks to recruit a U.S. Citizen based in Niamey, Niger, to serve as Personal
Service Contract (PSC) Employee to support the MCC Niger Country Team (CT)
with (i) Compact Development and Due Diligence, (ii) travel security logistics for
the CT, and (iii) Contingency Response Support.
La Millennium Challenge Corporation (MCC) est une Agence appartenant au
gouvernement des États-Unis d’Amérique qui a été créée en 2004, dont la mission est
de fournir une assistance visant à soutenir la croissance économique et la réduction
de la pauvreté dans les pays en développement soigneusement sélectionnés suite à
leur démonstration d’un engagement envers la bonne gouvernance basée sur la
démocratie, la liberté économique, et les investissements envers les populations. Pour
recevoir de l'aide, les pays éligibles sélectionnés sont tenus de proposer un programme
et signer un accord (appelé Compact) avec la MCC qui comprend un plan pluriannuel
pour la réalisation des objectifs de développement communs et les responsabilités de
chaque pays dans la réalisation de ces objectifs, des repères réguliers pour mesurer
les progrès, un plan financier pluriannuel, et un plan pour assurer la responsabilité
pour l'utilisation de l'aide financière des fonds de la MCC (appelé Millennium Challenge
Account (MCA)). Les pays éligibles développent, en coordination avec la MCC, un
accord de programme (Compact) qui est ensuite mis en œuvre pendant cinq ans.
La MCC est en train de développer un Compact avec le Gouvernement du Niger et
cherche à recruter un
citoyen américain basé à Niamey, au Niger, sous la base d’un contrat de services
personnels (CFP) pour soutenir l'équipe-pays MCC responsable du programme du
Niger (CT) avec (i) le développement du Compact et son évaluation (appelée « Due
Diligence »), (ii) la logistique liée aux déplacements et la sécurité de la CT, et (iii) des
interventions d'urgence.
The position would be for one year, with a possibility of renewing the contract for
up to two years. As mentioned above, the duty location for this position will be
Niamey, Niger, with a possibility of occasional travel to MCC’s headquarters in
Washington, D.C.
La position serait pour un an, avec une possibilité de renouvèlement pour un maximum
de deux ans. Comme mentionné ci-dessus, le lieu de service pour ce poste sera
Niamey, au Niger, avec la possibilité de voyages occasionnels au siège de la MCC à
Washington, D.C.
For more details on the requirements and duties related to this job announcement
and to apply for this position, please visit the following websites:
Pour plus de détails sur les exigences et les obligations liées à cette annonce d'emploi
et pour postuler pour ce poste, prière de visiter les sites Web suivants:
https://www.fbo.gov/spg/MCC/MCCMCC/MCCMCC01/MCC-15-RFP-0058/listing.html
https://www.devex.com/jobs
https://www.fbo.gov/spg/MCC/MCCMCC/MCCMCC01/MCC-15-RFP-0058/listing.html
https://www.devex.com/jobs
Lundi 27 Avril 2015
NATION
10
! Cérémonie de remise de Fanion du Commandement au Directeur Général des Eaux et Forêts
Le Colonel Abdou Mallan Issa officiellement installé dans ses fonctions
A
u cours de la cérémonie, le ministre de
l’Environnement
a
d’abord remis le fanion au
nouveau Directeur général
des Eaux et Forêts, le
Colonel Abdou Mallan Issa
avant de demander aux
agents des Eaux et Forêts
d’obéir au nouveau Commandant conformément aux
lois et règlement régissant le
fonctionnement des services
des Eaux et Forêts du Niger.
Par la même circonstance, il
a été procédé à l’inauguration de la Place d’arme des
Eaux et Forêts. Cette Place
d’Armes a été Baptisé Place
Maïzama afin de rendre
hommage au Commandant
Abdoulaye Maïzama ancien
directeur régional des Eaux
et Forêts, actuellement Di-
recteur National de Surveillances Ecologique et Environnementale
pour
les
éminents services rendus au
corps des Eaux et Forêts.
En prenant la parole à cette
occasion, le nouveau Directeur général des Eaux Et
forêts a d’abord remercié le
Président de la République,
Chef de l’Etat, Chef Suprême
des
Armées
pour
la
confiance et le choix portés
en sa modeste personne
pour présider aux destinées
du corps des Eaux et Forêts.
Il a précisé que dans l’histoire de ce corps qui remonte à 1938, c’est pour la
première fois que la cérémonie de remise de Fanion
du Commandement s’est
tenue. Il a par ailleurs rappelé l’importance d’une
! Ibro Youka ONEP
Le ministre de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable M. Adamou Chaifou a présidé, jeudi dernier
dans le Camp des Eaux et Forêts Amoule Kini, la cérémonie de remise de Fanion du commandement au nouveau Directeur Général
des Eaux et Forêts, le Colonel Abdou Mallan Issa. C’était au cours
d’une cérémonie militaire qui a enregistré la présence des membres du gouvernement, des personnalités civiles et militaires ainsi
que des parents et amis du nouveau Directeur général des Eaux et
Forêts.
Lors de la passation de commandement
Place d’Armes qui est un lieu
sacré, un symbole du
respect des couleurs nationales, de notre devise, un
lieu de l’appel à la cohésion,
à l’unité, à la discipline et à
l’efficacité au travail. C’est
enfin, dit-il un lieu de rassemblement et des rapports.
Le Colonel Abdou Mallan
Issa devait par la suite
témoigner que si le corps des
Eaux et Forêts a bénéficié de
tous les privilèges d’une
Place d’Armes, c’est grâce à
l’abnégation du Commandant Abdoulaye Maïzama, à
travers ses initiatives et ses
relations personnelles. «Il
mérite la reconnaissance du
Corps des Eaux et Forêts. Et
c’est pour ces raisons qu’il a
été décidé de donner son
nom de famille à cette Place
d’Arme» a conclu le nouveau
Directeur général des Eaux
et Forêts. Le ministre de l’Environnement a, à la fin de la
cérémonie enlevé le voile de
la plaque d’identification de
la nouvelle Place d’Armes du
Camp Amoule Kini.
! Laouali Souleymane
! Réunion préparatoire des experts à la 51ème session du Conseil des ministres
de l’Autorité de Développement de la Région du Liptako-Gourma (ALG)
L
’Autorité de Développement
de la Région du LiptakoGourma est un instrument
de coopération sous-régionale et
un puissant vecteur d’intégration
des économies des pays concernés. En ouvrant les travaux de
cette rencontre des experts qui va
durer quatre (4) jours, le secrétaire général du ministère du Plan,
de l’Aménagement du territoire et
du Développement Communautaire M. Abdou Souley a précisé
que la présente réunion se tient
malheureusement dans un contexte marqué par la persistance
de l'insécurité dans la sous région
du Liptako-Gourma et par des
préoccupations sanitaires liées en
particulier à la maladie à virus
Ebola dans certains pays
d'Afrique de l'ouest. Il faut cepen-
dant se réjouir qu'avec les efforts
engagés par ces pays et l'élan de
solidarité internationale qui s'est
fortement manifestée, cette terrible maladie est en passe d'être
jugulée.
En outre, à l'image des coopérations sectorielles qui ont été initiées et développées par cette
organisation commune dans des
domaines tels que l'élevage, l'agriculture et le désenclavement,
ces deux fléaux appellent de la
part des Etats respectifs de l’ALG,
une coopération dynamique et
sans cesse renforcée pour mutualiser les efforts afin d'apporter
des solutions appropriées pour
faire face à ces défis majeurs.
Dans le domaine de la sécurité en
particulier, M. Abdou Souley a
salué à juste titre l'avènement du
projet «Appui à la Coopération
Transfrontalière au Sahel »
(ACTS) dont le financement est
assuré par la France et dont la
mise en œuvre permettra incontestablement, avec les efforts
conjugués des pays concernés,
d'apporter des solutions durables
au profit de la région du LiptakoGourma.
C'est dire que de nouvelles perspectives s'offrent à l’ALG pour lui
permettre de jouer pleinement sa
partition dans le processus d'intégration en cours en Afrique de
l'Ouest. Par ailleurs, Les chantiers
initiés par les pays membres de
l’ALG sont nombreux et revêtent
un intérêt pour le développement
économique et social de la sous
région. ‘’Notre réunion constitue à
cet égard une grande opportunité
pour engager, avec l'ensemble de
nos partenaires à tous les niveaux
des réflexions approfondies en
vue d'identifier les contraintes et
les principaux défis auxquels fait
face notre organisation commune,
d'analyser les résultats obtenus,
de recenser les difficultés rencontrées et de suggérer des solutions
idoines afin de desserrer les contraintes ainsi identifiées’’, a indiqué le secrétaire général du
ministère du Plan. Dans cette perspective, il s'agira de poursuivre
les réflexions déjà engagées sur
la restructuration de l'ALG afin
d'adapter ses missions et son or-
!
C’est en prélude à la 51ème session du Conseil des ministres de
l’Autorité de Développement de la Région du Liptako-Gourma,
que les experts de cette organisation se sont retrouvés, jeudi
dernier, à Niamey pour la réunion préparatoire. Elle comportait
à son ordre du jour des points majeurs comme le suivi de la
mise en œuvre des décisions issues de la précédente session
ordinaire du Conseil des ministres, le rapport d’activités 2014
au 31 décembre de la direction générale de l’ALG, le bilan du
programme triennal d’investissement 2014-2016 et le projet de
PTI 2015-2017, le programme triennal d’activités 2015-2017 de la
direction générale, l’examen de certaines questions financières
et administratives et l’examen de deux documents spécifiques
préparés par la direction générale. C’est le secrétaire général
du ministère du Plan, de l’Aménagement du territoire et du Développement Communautaire, M. Abdou Souley qui a présidé
l’ouverture des travaux en présence des partenaires techniques
et financiers.
Issa Moussa ONEP
Identifier les contraintes et les principaux défis auxquels fait face l’Autorité
Le SG du ministère du Plan ( droite) et le DG de l’ALG
(à gauche)
ganisation aux problématiques de
l'heure ainsi qu'aux thématiques
émergentes. M. Abdou Souley
s’est dit confiant quant à la qualité
des résultats qui seront issus des
discussions de la réunion des experts.
Auparavant, le directeur général
de l’Autorité de Développement
de la Région du Liptako-Gourma
M. Badi Ould Ahmed Ganfoud
s’est réjoui du fait que l’ALG ait
réussi à mettre en œuvre un des
objectifs essentiels de sa mutation à savoir le développement
d'un partenariat fécond avec les
Institutions sous-régionales que
sont la CEDEAO, l'UEMOA et le
CILSS. ‘’Notre Organisation commune occupe aujourd'hui toute sa
place dans le concert des
organisations interafricaines. Ceci
est illustré par l'exécution au
compte de l'UEMOA de douze
marchés à bétail transfrontaliers,
au compte de la CEDEAO du projet SKBO (Sikasso-KoroghoBobo-Dioulasso),
à
la
participation au Programme Régional de Développement de l'Elevage conduit par le CILSS. Ce
Partenariat s'est étendu et amplifié à la France (Projet d'Appui à la
Coopération Transfrontalière au
Sahel), à la Suisse (Forage
Christine), la SNV des Pays-Bas
et bientôt aux Etats Unies
d'Amérique, au Japon, à l'Union
Européenne et aux Nations
Unies. Aujourd'hui, notre organisation se porte bien, malgré les
difficultés de l'heure’’, a-t-il
affirmé.
! Hassane Daouda
Lundi 27 Avril 2015
NATION
11
! Point de presse du ministre des Transports
M. Saley Saidou dresse le bilan des actions de son département ministériel
prochaines années a dit le
ministre. Le contrat est déjà signé
avec le partenaire dans le cadre
du Partenariat Public-Privé (PPP)
mis en œuvre par le gouvernement afin d’amener les investisseurs à s’engager dans les projets
et programmes structurants. Le
Port Sec de Dosso, tant attendu
par les populations et les opérateurs économiques a été créé
formellement par une loi. Le
ministre Saley Saidou a précisé
que cette infrastructure moderne
et correspondant aux normes internationales sera une véritable
plaque tournant des transports
des marchandises qui aura un impact positif certain sur les activités
économiques dans notre pays.
Dans le sous secteur des transports aériens, le Niger a vu sa
desserte fortement augmenté
depuis quatre années. Le nombre
des compagnies aériennes est
passé de 7 à 12, celui des passagers empruntant les transports
aériens est passé de 171.000 à
plus de 240.000. Galvanisé par ce
bond positif, le gouvernement qui
entend donner davantage un
nouveau souffle s’est engagé à
!
C
ontrairement à ce que l’on
pensait, le ministère des
Transports n’a pas pour
seule mission de délivrer les permis de conduire, les cartes grises
a dit le ministre Saley Saidou. Le
secteur des transports constitue
un maillon important de l’action
publique. C’est ainsi que volet par
volet, le ministre a égrainé les actions réalisées et celles en cours
de l’être. Dans le sous secteur des
transports terrestres de nombreuses actions ont vu le jour et
permis à notre pays d’enregistrer
des progrès importants. Outre les
textes réglementaires adoptés
comme le nouveau code de la
route qui remplace celui de 1963,
ou encore le texte créant par
décret le centre de perfectionnement en transports routiers
(CFTTR) et celui réorganisant le
conseil nigérien des utilisateurs
des transports (CNUT), le
ministère des transports a créé le
guichet unique automobile.
La création de ce guichet permettra à notre pays de renouveler son
parc auto national vieillissant.
Ainsi, il sera renforcé par 5.000
voitures neuves au cours des 5
Aboubacar Abzo ONEP
Le ministre des Transports, M. Saley Saidou a animé, jeudi dernier,
un point de presse au cours duquel, il a dressé le bilan des réalisations dans le secteur des transports au Niger au cours des quatre années de mise en œuvre du Programme de renaissance par le
Président de la République. A sa prise de fonction et se basant sur
les points 3 et 4 du Programme de renaissance, le ministre Saley
Saidou avait élaboré un plan de travail pour l’année 2014. Ce plan
de travail portait essentiellement sur six volets à savoir les transports terrestre, aérien, ferroviaire, fluvial et maritime et la météorologie. Un an après des réalisations concrètes et effectives
enregistrées par ce ministère.
Le ministre Saley Saïdou
redonner un nouveau visage à
l’Aéroport international Diori
Hamani (AIDH) de Niamey. C’est
ainsi qu’il est prévu des travaux de
rénovation et de modernisation de
ce joyau national. Le projet a
trouvé l’agrément des investisseurs à travers le PPP, une convention a d’ores et déjà été
signée le 2 mars 2015. L’aérogare
sera rénovée, un nouveau terminal de vol sera construit en plus
d’un nouveau salon présidentiel et
d’un pôle hôtelier. La piste d’atterrissage sera prolongée pour atteindre la longueur réglementaire
de 3800ml afin de permettre à tout
type d’aéronef d’atterrir à l’AIDH.
Au plan de la sûreté et la sécurité
aéroportuaire, les principaux
aéroports du pays dont celui de
Niamey sont entièrement ou en
train d’être clôturés a dit le
ministre Saley Saidou. A ce sujet,
le Niger vient d’être classé parmi
les meilleurs par l’OACI pour avoir
atteint un taux de sécurité et
sûreté aéroportuaire de 49% sur
une moyenne conventionnelle de
60%. Dans le sous secteur de la
météorologie, le ministère des
Transports a mis en place un programme dit « Un village, un pluviomètre». Il vise à doter chacun
des 9.000 villages agricoles du
Niger d’un pluviomètre. Le ministre a indiqué que 3.000 sont déjà
installés et 200 autres seront
placés en 2015.
Le sous secteur des transports
ferroviaires connait ces dernières
années une évolution fulgurante.
On note surtout le démarrage de
la construction du chemin de fer
entrant dans le cadre de la réalisation effective de la boucle ferroviaire. Avec ce projet exécuté
dans le cadre du PPP, les
Nigériens voient enfin la fin d’une
attente qui a duré 80 ans. Au plan
structurel, le ministre a souligné la
dissolution de l’OCBN et la création de la société Bénin-Niger-Rail
(BENIRAIL), qui aura la charge
d’exploiter la voie ferroviaire entre
le Bénin et le Niger. Parlant des
transports maritimes et fluviaux, le
ministre a fait savoir que notre
pays est membre du conseil
d’administration de tous les ports
maritimes bien que n’ayant de
débouchés à la mer, soulignant
que cela s’explique par le fait que
la mer est universelle.
En outre, a dit le ministre Saley
Saidou, le secrétariat de l’Union
des Conseils de Chargeurs
Africains est assuré par un
nigérien. Concernant les transports fluviaux, le ministre a
annoncé que des études sur la
navigabilité du fleuve Niger sont
envisagées en plus d’autres
actions réalisées pour améliorer
l’existent. La question du renforcement des capacités du personnel n’a pas été oubliée. C’est
ainsi que plus de 3.000 agents ont
été recrutés ces dernières années
et cela pour permettre au ministère d’atteindre les objectifs fixés
et accomplir sa mission. En perspectives, le ministère des Transports a engagé un important
programme reposant sur 15 axes
stratégiques comme la bio métrisation du permis de conduire, la
création de l’Agence Nigérienne
de Sécurité Routière, la mise en
œuvre de la loi sur le code de la
route et la mise en œuvre de
toutes les conventions.
! Zabeirou Moussa
! Conférence de presse du Délégué personnel de la Chancelière Fédérale Allemande pour l’Afrique
A
l’entame de la conférence,
M.
Gunter
Nooke a d’abord précisé
que le ministère fédéral allemand de la Coopération
économique et du Développement (BMZ) veut étendre substantiellement son engagement
dans le secteur de la santé en
Afrique. La survenance à
grande échelle d’une épidémie
comme Ebola ou la mortalité
maternelle et infantile élevées
dans beaucoup de pays
africains sont symptomatiques
des systèmes de santé sur
place souvent faibles. Le BMZ
apporte également une contribution essentielle à la mise en
œuvre du plan en six points de
la chancelière de la République
Fédérale
d’Allemagne
en
matière de santé. M. Gunter
Nooke a ajouté que le programme a démarré avec un
montant jusqu’à concurrence de
205 millions d’Euros sur des
fonds de la coopération bilatérale au développement pour
les années 2015 et 2016.
Sur le plan régional, la coopération se focalise sur les pays
ouest africains directement affectés par le virus Ebola, leurs
pays voisins ainsi que des pays
disposant des services de santé
particulièrement faibles. Les
priorités du programme portent
sur les domaines de la formation, de l’information et de
l’équipement. Sur le plan des
contenus, la coopération se
Lundi 27 Avril 2015
focalise entre autres sur le renforcement à l’échelle régionale,
la capacité de réaction aux
crises, la campagne de formation pour les professions de
santé, l’amélioration de la santé
maternelle et infantile, la promotion de l’accès aux médicaments et les vaccins bon
marché. D’après M. Gunter
Nooke, il est prévu, grâce à cet
engagement spécial, d’étendre
le programme d’accès aux
services de la santé de la reproduction convenu lors des négociations intergouvernementales
nigéro-allemandes d’Octobre
2014.
Le programme soutiendra la
mise en œuvre du Plan Nigérien
de Développement Sanitaire
(PDS). L’objectif poursuivi est
d’améliorer la qualité des
services de santé de la reproduction et, de ce fait, la santé
des mères et des enfants en
bas âge au Niger. L’augmentation du fonds de 15 millions
d’Euros au titre de la Coopération financière permettra de couvrir des districts additionnels
dans la zone du programme,
!
Dans le cadre du programme spécial « Santé en Afrique », la République Fédérale d’Allemagne s’engage à appuyer plusieurs Etats
africains notamment le Niger pour renforcer de manière durable
leurs systèmes de santé et améliorer la capacité de réaction aux
crises. A cet égard, l’Allemagne vient d’octroyer à la République du
Niger, 15 millions d’Euros qui seront affectés aux services de la
santé de la reproduction. C’est la quintessence de l’annonce faite
lors d’une conférence de presse animée jeudi dernier, dans les locaux de l’Ambassade d’Allemagne au Niger par le Délégué personnel de la Chancelière Fédérale Allemande pour l’Afrique M. Gunter
Nooke.
Elh Zakari A Gado ONEP
L’Allemagne offre 15 millions d’Euros au Niger pour renforcer le système sanitaire
Lors de la cérémonie
d’offrir des mesures de formation initiale et continue pour le
personnel de santé ainsi que de
réhabiliter et d’équiper des infrastructures de santé nécessaires en étroite coopération
avec les structures étatiques
nigériennes.
Grâce à ses engagements, a dit
M. Gunter Nooke, de la
coopération allemande au
développement, le Gouvernement fédéral allemand tient
compte des défis dans le contexte international. Avec ses
dépenses
affectées
au
développement s’élevant rien
qu’en 2013 à 786,1 millions
d’Euros, l’Allemagne est devenu
le troisième bailleur de fonds
public du monde dans le secteur
de la santé. Outre les échanges
sur le domaine de la santé, le
renforcement de la coopération
bilatérale, la situation sécuritaire
au Sahel, la question des
refugiés ont été amplement
développés par le diplomate
allemand au cours de cette conférence de presse.
! Aïssa Abdoulaye Alfary
ANNONCES
12
Plan Niger
Bd. des Djermakoye &
Rue de la Magia
BP : 12247 - Niamey
AVIS DE VACANCE DES POSTES
I. Contexte
Dans le cadre du renforcement de ses activités, le Programme des Nations Unies
pour le Développement (PNUD) au Niger procède au recrutement de :
Tel (227)20.74.44.44
(227) 20.74.44.45
Fax: +227 20 72 44 92
www.plan-international.org
AVIS PUBLIC D’APPEL D’OFFRES
Réf. : 0657-5C15-1700-00-15-1043/0490-5C10-1700-00-15-1019
Plan Niger lance un Avis d’Appel d’Offres pour la confection de 22.165 tee-shirts.
Les candidats intéressés peuvent consulter le Dossier d’Appel d’Offres au
secrétariat de Plan Niger situé à l’Angle du Boulevard des Djermakoye et de
la Rue de la Maggia, quartier Issa Béri de Niamey, de 8 heures à 17 heures
à partir du mardi 28 avril 2015.
II. Date limite et dépôt des candidatures
• Les termes de référence détaillésdes postes sont publiés sur le
sitehttp://jobs.undp.org;
• Les candidatures comprenant un curriculum vitae détaillé, une notice personnelle
P.11 et une lettre de motivationsont reçues en ligne jusqu’au 10 mai 2015.
• Seuls les dossiers reçus directement sur le site web http://jobs.undp.org
seront considérés ; les candidatures reçues par e-mail, courrier postal etc. ne
seront pas considérées;
• Les candidats (es) doivent être de nationalité nigérienne;
• Les candidatures féminines sont vivement encouragées.
NB : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s.
Le formulaire P11 peut être téléchargé sur le site www.pnud.ne
Les offres exprimées en HT doivent parvenir dans une enveloppe fermée portant la
mention « Offre pour confection de tee-shirts» au plus tard le mercredi 06 mai
2015 à 10h00 au secrétariat de Plan Niger, Tel : 20 72 44 44 /45.
NB : Veuillez inclure les frais de transport et préciser le délai de livraison.
La séance d’ouverture des offres aura lieu le mercredi 06 mai 2015 à 10h30,
heure locale, dans la salle de réunion de Plan Niger en présence des
représentants des soumissionnaires qui souhaitent y assister.
Plan Niger se réserve le droit de ne donner aucune suite à tout ou partie
du présent Appel d’Offres.
SOCIETE NIGERIENNE DES PRODUITS PETROLIERS
SOCIETE NIGERIENNE DES PRODUITS PETROLIERS
SONIDEP
SOCIÉTÉ D'ETAT
SOCIÉTÉ D'ETAT
(Ordonnance N°7701 du 20 Janvier 1977)
(Ordonnance N°7701 du 20 Janvier 1977)
Siège Social :N° 361 Rue Nb1, Avenue Abdoulaye Fadiga Niamey Bas (Rép. du Niger)
AVIS DE CONVOCATION
SONIDEP
Siège Social :N° 361 Rue Nb1, Avenue Abdoulaye Fadiga Niamey Bas (Rép. du Niger)
AVIS DE CONVOCATION
La Société Nigérienne des Produits Pétroliers « SONIDEP », a l'honneur
d'informer ses Actionnaires que l'Assemblée Générale Ordinaire se tiendra
le jeudi 30 avril 2015 à partir de 12h 00 dans la salle de conférence de ladite
Société si au 361, Avenue Abdoulaye Fadiga, Niamey ; République du Niger, à
l'effet de délibérer sur le projet d'ordre du jour suivant :
1) Présentation du rapport de gestion du Conseil d'Administration à l'Assemblée
Générale;
2) Présentation des rapports général et spécial du Commissaire aux Comptes
au titre de l'exercice clos au 31 décembre 2014 ;
3) Approbation des états financiers de l'exercice clos au 31 décembre 2014 ;
4) Adoption des résolutions soumises par le Conseil d'Administration.
La Société Nigérienne des Produits Pétroliers « SONIDEP », a l'honneur de convier
Madame et Messieurs les Administrateurs à prendre part à la réunion du Conseil
d'Administration Ordinaire qui se tiendra le jeudi 30 avril 2015 à partir de 10h 00 dans
la salle de conférence de ladite Société si au 361, Avenue Abdoulaye Fadiga, Niamey ;
République du NIGER à l'effet de délibérer sur le projet d'ordre du jour suivant :
1) Examen et approbation du procès-verbal de la réunion du Conseil d'Administration
du 16 décembre 2014 ;
2) Présentation du rapport d'activités pour l'exercice clos au 31-12-2014 ;
3) Présentation du rapport du Commissaire aux Comptes pour l'exercice clos au 31/12/14;
4) Examen et adoption des états financiers pour l'exercice 2014 ;
5) Examen du Projet des Résolutions à soumettre à l'Assemblée Générale ;
6) Questions diverses.
SOCIETE NIGERIENNE DES PRODUITS PETROLIERS SOCIETE D'ETAT
AU CAPITAL de 1.000.000.000 - B.P. 11 702 NIAMEY - Tél. (227) 20.7333.35 - Fax. (227)
20.73.43.28 - N.I.F. 1220 - RCCMB 1146 E-mail : [email protected]
SOCIETE NIGERIENNE DES PRODUITS PETROLIERS SOCIETE D'ETAT
AU CAPITAL de 1.000.000.000 - B.P. 11 702 NIAMEY - Tél. (227) 20.7333.35 - Fax. (227)
20.73.43.28 - N.I.F. 1220 - RCCMB 1146 E-mail : [email protected]
Maître OUSSEINI ALI Moumouni Notaire, 114, Rue du Festival
Quartier MAOUREY - BP : 13.567 Niamey - Niger Tel : 20-33-03-70
Fax : 20-33-03-71 / Email : ousseinialim @ yahoo.fr
ANNONCE LÉGALE
Suivant acte reçu par Maître OUSSEINI ALI Moumouni le 06 avril 2015 il a été constitué
la Société ayant les caractéristiques suivantes :
Forme juridique : Société à Responsabilité Limitée
Dénomination : NUMERICAM Sarl
Objet : la vidéosurveillance et la vidéoprotection, la sureté ; la prestation de services. La
prise de tout intérêt ou participation, directement ou indirectement dans les entreprises
pouvant se rattacher à cet objet, par voie de création de sociétés nouvelles, d’apport à
des sociétés existantes, de fusion ou d’association avec elles, cession ou location à ces
sociétés. Et, d’une manière générale, toutes opérations commerciales, industrielles,
financières, mobilières et immobilières jugées nécessaires pour le développement de
l’objet social ou pouvant se rattacher à tous objets similaires ou connexes.
Siège Social : Niamey, quartier Plateau, rue de la Tapoa, PL-32, Commune I, porte 91,
B.P. 10.759 (République du Niger).
Capital social : quatre millions six cent cinquante mille (4.650.000) francs CFA
entièrement souscrit en numéraire.
Gérant : Monsieur Ahmed Abdourahamane MAYAKI.
Durée : 99 années à compter du 09 avril 2015.
Dépôt au Greffe - Immatriculation : Dépôt au greffe des pièces constitutives –
Immatriculation au Registre de Commerce et du Crédit Mobilier de Niamey le 09 avril
2015 sous le numéro NI-NIA-2015-B-1083.
COMMUNIQUE
SUNU Assurances Vie et la Banque Internationale pour
l’Afrique BIA ont le plaisir d’informer les souscripteurs
du produit ARZAKA qu’à l’issue du 2ème tirage au sort
effectué le 23 avril 2015 au Siège de SUNU
Assurances Vie, Rue de Kalley, sous la supervision de
Maître HAMANI SOUMAILA, Huissier de Justice près du
Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey
BP:11.200 TEL : 20 34 02 94/96884997 / NIF :7455R
CNSS : 42184 , ont été tirés au sort les numéros
suivants: 0516; 1728; 6178; 1008; 8472; 0657
ARZAKA à votre portée !
Contact: SUNU Assurances Vie– BP 423 Niamey (Niger)
Tél : 20 73 41 75 / 94 43 55 10
Lundi 27 Avril 2015
ANNONCES
13
TERMES DE REFERENCE DU SPECIALISTE
EN PASSATION DES MARCHES
1. TACHES ET RESPONSABILITES DU (DE LA) SPECIALISTE
EN PASSATION DES MARCHES
nationales chargées des Marchés Publics;
• Tenir le registre des prestataires.
Sous la supervision du chargé du projet et en collaboration avec la
Direction du MEP/T chargée de la passation des marchés, le
spécialiste en passation de marchés est chargé (e) des tâches
suivantes :
a) En ce qui concerne la programmation :
• Superviser la programmation des acquisitions des biens et
services;
• Elaborer le plan général de passation des marchés publics du
programme ;
• Veiller au respect du calendrier des activités ;
2. PROFIL DU POSTE
b) En ce qui concerne la passation des marchés :
• Elaborer l’avis général de passation des marchés pour les
acquisitions prévues dans le cadre du programme ;
• Elaborer les dossiers d’appel d’offres pour les marchés de travaux
et de fourniture de biens et les demandes de propositions pour les
services de consultants en utilisant les dossiers types d’appel d’offres
appropriés et selon les dispositions contenues dans l’accord de
financement ;
• Elaborer et réviser selon le cas et faire approuver par la Banque
africaine de développement (BAD) le plan de passation des marchés
• Rédiger les avis à manifestions d’intérêt, les appels d’offres et
les lettres d’invitation à soumissionner ;
• Rédiger un rapport motivé à l’attention de la commission chargée
de l’examen des requêtes de gré à gré en vue de requérir son avis
en cas de demande de passation d’un marché par la procédure de
gré à gré ;
• Elaborer un rapport à l’intention des instances nationales du
contrôle des marchés publics en vue de justifier le choix de la
procédure en cas de changement de mode d’acquisition ;
• S'assurer que les dossiers ont reçu les approbations nécessaires,
notamment celles des instances nationales et de la BAD ;
• Etre l’interlocuteur des instances nationales chargées des Marchés
Publics pour toutes les questions relatives aux acquisitions
notamment pour toutes les communications liées à l’obtention des
non objections de la BAD et des instances nationales chargées des
Marchés Publics;
• S'assurer de la publication des résultats des appels d’offres et des
demandes de proposition après l’attribution définitive des marchés ;
• Participer aux dépouillements des appels d’offres, demandes de
prix, manifestations d’intérêt et demandes de proposition ;
• Tenir un registre des candidatures et des dépôts de plis ;
• Elaborer les procès-verbaux d’ouverture des plis et de délibération,
les rapports d’analyse des offres ;
• Elaborer la synthèse des travaux de la Commission d’évaluation
des offres en vue de la publication des résultats ; Préparer les
contrats ;
• Transmettre le marché à l’Autorité compétente pour approbation ;
• Etablir la situation des attestations de main levée des cautions de
soumission ;
• Faire la main levée des cautions de bonne exécution ;
• Notifier définitivement le marché au soumissionnaire retenu dans le
délai de validité des offres ;
• Etablir les ordres de service à l’adresse des attributaires ;
Il (elle) doit être un Cadre de catégorie A et assimilés diplôme /BAC+4
ans minimum dans l’un des domaines suivants : Finances, Droit,
Techniques Comptables et Financières, Sciences économiques et de
gestion, Ingénieur, Logistique avec une spécialisation en passation des
marchés.
Avoir au moins dix (10) années d’expérience professionnelle dont au
moins cinq (05) spécifiques aux actions visées par les présents
termes de références. Une connaissance des règles et procédures
de la Banque africaine de développement en matière de passation
des marchés de biens et travaux et d’utilisation des consultants serait
un atout.
Le dossier de candidature comprendra :
• une lettre de motivation;
• un curriculum vitae détaillé daté et signé;
• les copies légalisées des diplômes;
• Diplôme et/ou attestation de formation en passation des marchés,
• attestations de travail ou de bonne d’exécution de contrat dans le
domaine;
• une copie légalisée de la pièce d’identitée et
• un casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois.
Les dossiers de candidature seront déposés au Secrétariat Général
du Ministère des Enseignements Professionnels et techniques :
Monsieur le Secrétaire Général du Ministère des Enseignement
Professionnels et techniques BP : 2501 Niamey Niger au plustard le
30 avril 2015 à 10 heures, avec la mention candidature au poste:
«Expert en passation des marchés» du Projet d’Appui au
Développement de l’Enseignement et de la Formation Professionnels et
Techniques ».’’
5. DUREE DE LA MISSION
La durée de la mission est de vingt et un mois, le contrat est
renouvelable chaque année en fonction de la performance de
l’expert sur la durée de la mission , la date prévisionnelle de
démarrage de la mission est le 15 mai 2015.
6. MODE ET CRITERES DE SELECTION
Le mode de sélection se déroulera en deux (2) étapes :
• la première se fera à travers la sélection sur dossiers,
• la seconde sous la forme d’un entretien avec un jury.
Les critères et barèmes de notation à considérer sont :
Pour la sélection sur dossiers :
(c) En ce qui concerne l'exécution des marchés :
• Participer aux réceptions provisoires et définitives dans le cadre de
sa mission de suivi;
• Elaborer les rapports relatifs à l’exécution des marchés ;
(d) En ce qui concerne le suivi des marchés :
• Tenir à jour le plan de passation des marchés et le tableau de suivi
de l'exécution des marchés, lettres de commandes et bons de
commande ;
• Mettre en place un système d’archivage physique et électronique
des dossiers de passation des marchés qui inclura pour chaque
marché tous les documents relatifs à ce marché y inclus les
documents relatifs aux paiements, en vue de permettre toute revue
a posteriori des partenaires techniques et financiers et des instances
Lundi 27 Avril 2015
La pondération à considérer pour la note finale est la suivante :
• Sélection sur dossiers : 75 % ;
• Entretien avec un jury : 25 %.
NB : Les candidats classés les cinq premiers suite à l’examen sur
dossier seront invités à l’entretien avec le jury
ANNONCES
14
Marchés publics
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DU PLAN DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU
DELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE
Etablissement Public à Caractère Administratif
Direction Administrative et Financière/ Division des Finances et du Matériel
Avis d’Appel d’Offres Ouvert National
Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme annuel de formation, le CNPG organise pour le mois de
mai 2015 les actions de formation sur les thèmes suivants:
GESTION DES ARCHIVES ET DE LA DOCUMENTATION INFORMATISEE
Du 11 au 22 mai 2015 à Cotonou-Bénin
N°002/2015/MP/AT/DC/INS/2015
Relatif à l’acquisition de huit (8) groupes électrogènes de 10 KVA pour les
Directions Régionales de l’Institut National de la Statistique (DR/INS).
1. Dans le cadre de l’exécution de son budget d’investissement 2015, l’Institut National de la Statistique
(INS) envisage l’acquisition de huit (8) groupes électrogènes de 10 KVA.
A cet effet, l’Institut National de la Statistique (INS) invite, par le présent Avis d’Appel d’Offres Ouvert
National, les candidats remplissant les conditions requises à présenter leurs offres, sous pli fermé et
cacheté en un (1) seul lot, libellé comme suit : acquisition de huit (8) groupes électrogènes de 10 KVA
pour l’INS.
2.La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes physiques
ou morales ou groupements desdites personnes en règle vis-à-vis de la réglementation en vigueur.
3. Les candidats intéressés peuvent obtenir un complément d’informations et consulter gratuitement
le Dossier d’Appel d’Offres (DAO) auprès de la Division des Finances et du Matériel (2ème étage) de
l’INS sise derrière la Présidence de la République du Niger, entre 9 heures et 17 heures, du lundi au
vendredi téléphone : 20723560.
4. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, peut acheter un jeu complet du Dossier d’Appel
d’Offres (DAO), auprès du Service susmentionné, moyennant paiement d’un montant non
remboursable de deux cent mille (200.000) francs CFA.
5. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais y afférents sont à la charge de
l’acheteur et l’Institut National de la Statistique (INS) ne peut être responsable de la non réception du
dossier par le candidat.
6. Les offres, présentées en un (1) original et quatre (4) copies, conformément aux Instructions aux
soumissionnaires, et accompagnées d’une garantie de soumission de 2%, devront parvenir ou être
remises à l’adresse indiquée, au plus tard le jeudi 4 juin 2015 à 9 heures.
7. L’ouverture des plis aura lieu le jeudi 4 juin 2015 à 10 heures, dans la salle de réunion de l’Institut
National de la Statistique (INS), en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent
y assister.
Les offres reçues après le délai fixé seront rejetées.
8. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai de cent vingt jours (120)
jours, à compter de la date de remise des offres. Par décision motivée, l’Administration se réserve le
droit de ne donner aucune suite à tout ou partie du présent Appel d’offres.
9. Le délai de livraison des groupes électrogènes est de trois (3) mois, à compter de la date
d’approbation du marché.
LE DIRECTEUR GENERAL DE L’INS
Idrissa ALICHINA KOURGUENI
AVIS
DE
GESTION EFFICACE DE LA CAISSE - Niveau II
Du 11 au 22 mai 2015 à Cotonou-Bénin
LES OUTILS ORGANISATIONNELS ET RELATIONNELS DE LA SECRETAIRE A
L'ASSISTANT DE DIRECTION
Du 11 au 22 mai 2015 à Cotonou-Bénin
GESTION EFFICACE DU MATERIEL ET DE LA LOGISTIQUE
Du 11 au 22 mai 2015 à Cotonou-Bénin
LES OBLIGATIONS FISCALES : COMMENT LES REMPLIR ?
Du 12 au 14 mai 2015 au CNPG - Niamey
PERFECTIONNEMENT DES STANDARDISTES, RECEPTIONNISTES
EN ACCUEIL ET COMMUNICATION
Du 19 au 21 mai 2015 au CNPG - Niamey
Pour tous renseignements contacter le CNPG
au 96 96 19 82 au 93 81 77 73 / 94 99 48 30
AVIS DE PERTE
L'AN DEUX MILLE QUINZE ET LE VINGT ET TROIS MARS
ETUDE DE Maître SOULEYMANE GARBA, Notaire à la résidence de Niamey (NIGER), Quartier Cité
Poudrière Avenue du Damergou, Boite Postal: 11.167, Tel : 20.74 1 2 64, (non loin de TOUTELEC NIGER
S.A).
II est donné avis, de la perte de l'acte de cession de la parcelle N°B sise à Niamey de l'ilôt N°13088 du
Lotissement CITE 2010 au nom de HAMA MAMOUDOU.
Prière à toute personne qui l'aurait retrouver de bien vouloir le déposer à l'Etude Maître SOULEYMANE
GARBA, Notaire à la résidence de Niamey (NIGER), Quartier Cité Poudrière Avenue du Damergou,
Boîte Postal: 11.167, Tel : 20 74 12 64 ou au service des affaires domaniales de N'Dounga.
Pour Avis
RECRUTEMENT
Le cabinet COSEF recherche pour le compte d’une Grande
Société de la place, le personnel ci-dessous pour servir au niveau
de son siège à Niamey .
1. Un (01) Cadre Comptable
1.1. RESPONSABILITES ET TACHES
Sous l’autorité hiérarchique du Directeur Administratif et Comptable
de la société, le Chef Service Comptabilité assurera les tâches et
responsabilités suivantes :
• Participer à la préparation et à l’élaboration de budget ;
• Procéder aux arrêtés comptables, réaliser des inventaires et
calculer les amortissements ;
• Assurer le suivi et la liquidation des impôts et taxes, notamment
le traitement de la TVA, de l’IUTS et retenue BIC ;
• Elaborer les prévisions de trésorerie à partir du budget;
• Assurer le suivi des mouvements et les positions des comptes
bancaires à travers les états de rapprochement bancaires et
inventaires caisse ;
• Assurer le suivi de la tenue des livres et documents comptables et
la saisie informatique des données dans le logiciel comptable ;
• Organiser et mettre en œuvre le circuit de traitement et mise en
paiement des factures et décomptes ;
• Etablir les règlements des fournisseurs (émissions des chèques et
des ordres de paiement ;
• Etablir les bons de demande et les bons de commande ;
• Assurer la clôture des comptes en fin du mois et en fin d’exercice ;
• Tenir régulièrement les documents financiers (journaux, livres
comptable);
• Assister le directeur administratif et comptable dans la préparation
et l’organisation de l’audit et appliquer les recommandations de
l’audit;
• Etablir mensuellement (à la fin de chaque mois) les états de
rapprochements bancaire ;
• Assurer les imputations, la saisie comptables et classement des
pièces comptable ;
• Mener toute analyse relative au domaine comptable ou financier et
gérer les activités du service comptabilité ;.
• Diriger le service comptabilité et veiller à l’atteinte des missions du
service ;
• Instaurer une organisation performante et efficace du service ;
• Manager et ajuster la réalisation des actions prioritaires pour
l’atteinte des objectifs du service ;
• Exécuter toutes tâches liées au poste que sa hiérarchie pourrait lui
confier.
1.2 PROFIL
• Etre titulaire d’un diplôme du niveau BAC+4 ans (Maîtrise, Master
1) ou BAC+5 ans (Master 2) en comptabilité et finances ou
équivalent ;
• Avoir une expérience professionnelle dans le domaine au sein
d’une entreprise ou cabinet d’expertise comptable serait souhaitable;
• Avoir une bonne connaissance des règles fiscales : suivi et
liquidation des impôts et taxes, notamment le traitement de la TVA,
de l’IUTS et retenue BIC ;
• Avoir une bonne connaissance de l’outil informatique (des
applications Word et Excel au minimum) et des progiciels dédiés à
la comptabilité ou à l’interface comptable ;
• Avoir des bonnes capacités d’organisation et de gestion de travail;
• Avoir un esprit d’initiative et une rigueur dans le traitement des
dossiers et être de bonne moralité ;
• Avoir des connaissances en matière des procédures de gestion
financière et comptables.
• Etre disponible immédiatement.
2. Un (01) Cadre en Informatique
2.1. RESPONSABILITES ET TACHES
Sous l’autorité hiérarchique du Directeur de l’Informatique, le chef du
service informatique est chargé de tous les aspects réseaux et
applications informatiques de la Société; il assurera notamment
les tâches et responsabilités suivantes :
• Définir les besoins de la société dans le domaine des
systèmes Informatiques (SI) et des réseaux ;
• Définir les procédures de qualité et sécurité des systèmes
informatiques ;
• Créer et gérer les réseaux internes de la société ;
• Fiabiliser et suivre les installations matérielles et logicielles ;
• Préparer les spécifications et réceptionner les achats de tout
matériel informatique pour la société ;
• Fournir le soutien aux usagers (conseil, assistance, formation dans
le domaine de l’informatique) ;
• Développer et mettre à jour régulièrement la page web de la
société ;
• Gérer des bases de données et assurer leur mise à jour et
sauvegarde à une fréquence régulière ;
• Mettre en œuvre des procédures d’accès, d’utilisation et de
sauvegarde des données ;
• Assister les directions techniques dans l’utilisation des logiciels ou
systèmes utiles à leur fonctionnement ;
• Gérer les pannes et les dysfonctionnements ;
• Proposer l’amélioration continue des systèmes informatiques de
la société ;
• Gérer toute autre activité informatique de la société.
2.2 . PROFIL
• Avoir un diplôme du niveau BAC + 3 ans (Licence) ou BAC+ 4
ans (Maitrise) en informatique ou domaines connexes ;
• Avoir une expérience dans le domaine serait souhaitable ;
• Avoir la maîtrise de l’environnement linux / Unix ;
• Avoir la maîtrise de la programmation système ;
• Avoir une expérience dans le développement, la configuration
et l’exploitation d’un réseau ;
• Avoir une expérience dans le développement de la gestion des
sites Web ;
• Avoir des connaissances dus système de gestion de la base des
données SQL, MySQL, Oracle
• Avoir une forte capacité à créer des convergences, à concevoir
et à diriger un projet et à obtenir des résultats cohérents et
concrets dans le temps ;
• Etre proactif et posséder une capacité d’anticipation, le sens du
résultat et de la performance et de réelles capacités d’analyse
et de synthèse ;
• Avoir l’esprit d’équipe et être capable de travailler au sein d’une
équipe multidisciplinaire;
• Etre disponible immédiatement
3. COMPOSITION ET LIEU DE DEPOT DES DOSSIERS DE
CANDIDATURES
Les dossiers de candidature comprenant : une lettre de motivation,
les pièces d’états civiles un curriculum vitae détaillé, des copies
légalisées des diplômes et des attestations de travail, et toute pièce
pouvant justifier l’aptitude et l’expérience du candidat doivent être
déposés au Cabinet COSEF sis à l’Immeuble UGAN Niamey, Rue
du Kalley – Tel : 20 73 64 80 – Email : [email protected]et.ne au plus
tard le jeudi 30 avril 2015 à 17 heures 30 mn.
Lundi 27 Avril 2015
ANNONCES
SEMINAIRE
SUIVI/EVALUATION DES PROGRAMMES VIH/SIDA
Le CESAG, avec l’appui technique du Projet MEASURE
Evaluation, organise du 25 mai au 05 juin 2015 au CESAG
à Dakar - SENEGAL, un séminaire sur « Le Suivi Evaluation
des Programmes VIH/SIDA ».
Public-cible :
Tous les professionnels de Suivi/Evaluation au niveau
national et sous-régional participant à la mise en œuvre des
programmes VIH/SIDA:
-Ministères de la Santé, des Finances et du Plan ;
-Responsables ou gestionnaires des programmes VIH ;
-Assistants et conseillers ;
-Organisations non gouvernementales.
La date limite des inscriptions est fixée
Au vendredi 15 mai 2015
Pour toute information, s’adresser à Madame Habiétou SANE
Direction de la Recherche et de la Consultance :
Tél. : (221) 33.839.73.60 - Poste 379 / Fax : (221)33.821 32 15
Email : [email protected]/[email protected]
Marchés publics
République du Niger
Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques (MEP/T)
LYCEE TECHNIQUE DAN KASSAWA DE MARADI
AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT NATIONAL
N°001/2015/MEP/T/PAHC/LTDK
Pour l’Acquisition de PRODUITS ALIMENTAIRES - HABILLEMENT-COUCHAGE
1. Le présent Avis d’Appel d’Offres ouvert fait suite au plan prévisionnel annuel de passation
de marchés publics et des délégations de service public approuvé par la DGCM/EF par lettre
N° 070/MF/DGCMP/EF/DER du 27 Janvier 2015
2. Le Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques (MEP/T) invite les
candidats remplissant les conditions requises à présenter une offre sous pli fermé pour la
fourniture des produits alimentaires - habillement - couchage en deux (2) lots selon
les détails ci-après :
Lot 1: Produits alimentaires ;
Lot 2 : Habillement et couchage.
3. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes physiques ou morales
ou groupements en règle vis-à-vis de l’Administration pour autant qu’elles ne soient pas
sous le coup d’interdiction ou de suspension.
Les candidats ont la possibilité de soumissionner pour un ou l’ensemble des lots.
4. Les candidats intéressés peuvent obtenir un complément d’informations et consulter
gratuitement le Dossier d’Appel d’Offres auprès de la Direction du Lycée Technique Dan
Kassawa de Maradi entre 9 heures et 16 heures du lundi au jeudi et entre 9 heures et
12 heures le vendredi.
5. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit acheter un jeu complet du Dossier
d’Appel d’Offres, auprès de la Direction du Lycée Technique Dan Kassawa de Maradi
moyennant paiement d’un montant non remboursable de deux cents mille (200 000) francs
CFA payables en espèces.
6. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais y afférents sont à la
charge de l’acheteur et la personne responsable du marché ne peut être responsable de la
non réception du dossier par le candidat
7. Les offres présentées en un (1) original et quatre (4) copies, conformément aux
Instructions .aux Soumissionnaires, et accompagnées d’une garantie de soumission par lot,
équivalent à 2% du montant TTC de l’offre, devrons parvenir à la Direction du Lycée
Technique Dan Kassawa de Maradi.au plus tard le 15/05/2015 à 10 heures.
8. L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 11 heures dans la salle de réunion du
Gouvernorat de Maradi en présence des soumissionnaires ou de leurs représentants qui
souhaitent y assister.
9. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai de cent vingt
(120) jours, à compter de la date d’ouverture des plis.
Par décision motivée, l’Administration se réserve le droit de ne donner aucune suite à tout
ou partie du présent Appel d’Offres.
Le Gouverneur
Lundi 27 Avril 2015
15
NIAMEY TEXTILES
COMMUNIQUE
Tissu Divers et Linge de Maison de
Haute Gamme
Tapis – Moquette – Sky – Rideaux –
Tissu d’Ameublement – Draps de Lit
– Serviettes – Nappe – etc!
En venant de l’immeuble El Nasr après la porte principale
de la Maternité Centrale (Premier virage à droite)
TEL : 20 33 63 63 / 99 08 92 18
Marchés publics
République du Niger
Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières
et religieuses/ Direction générale des ressources
Direction des Marchés Publics et des délégations de service public
Additif à l'Avis d'Appel d'Offres Ouvert (National)
N°001/2015/MISPD/ACR/DGR/DMP/DSP
Pour la fourniture de matériels roulants au profit du ministère de l'Intérieur, de la
Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses
Les candidats au présent marché doivent fournir les pièces
administratives suivantes :
• Une attestation de régularité fiscale (en original et ayant pour objet le
présent AOO) datant de moins de trois (3) mois ;
• Un certificat d'immatriculation au registre du commerce ;
• Une attestation de la Chambre de Commerce de la gestion en cours;
• Une attestation de l'Inspection du Travail et de la CNSS (en original)
datant de moins de trois (3) mois ;
• Une attestation de non faillite datant de moins de trois (3) mois ;
• Une garantie de soumission de 2% de l'offre ;
• Une autorisation du fabricant ou du distributeur agréé;
• Le Service après vente ;
• La Garantie (durée à préciser).
CONVOCATION DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
ORDINAIRE DE CAREN S.A.
Le Président du Conseil d'Administration de la Compagnie
d'Assurances et de Réassurances du Niger, CAREN S.A., a
l'honneur d'inviter Messieurs les Actionnaires de la société à
assister à la réunion de l'Assemblée Générale Ordinaire, qui se
tiendra le samedi 09 mai 2015 à partir de 10 heures à son
siège, sis Angle Avenue du Général de Gaulle (PL 32) et Avenue
Jules Brévié (PL 17), à l'effet de délibérer sur l'ordre du jour
suivant:
1 - Examen du rapport du Conseil d'Administration sur l'exercice
clos au 31 décembre 2014;
2 - Examen des rapports du Commissaire aux comptes sur les
comptes de l'exercice clos au 31 décembre 2014;
3 - Examen et approbation des comptes de l'exercice clos au 31
décembre 2014 et affectation des résultats ;
4 - Adoption des résolutions.
ANNONCES
16
Projet d’Appui au Développement du secteur Rural de Dosso
AVIS DE MARCHÉ DE TRAVAUX
Intitulé du marché : LA CONSTRUCTION D’UN SEUIL
D’EPENDAGE A BAFFA (DEPRATEMENT DE DOGON
DOUTCHI, CR DE DOGON KIRIA) ET D’AMENAGEMENT DE LA MARE DE DIKKI (DEPARTEMENT DE
LOGA, CR DE SOKORBE) DANS LE CADRE DU
PADSR/DOSSO
1. Référence de publication
N°AO/N°.2014/DP2/PADSR/CRIS N°346-271
2. Procédure
Ouvert local
3. Programme
Projet d’Appui au Développement du Secteur Rural de
Dosso-PADSR-Dosso
4. Financement
10ème Fonds Européenne de Développement – CRIS –
346 - 271
5. Pouvoir adjudicateur
Maitre d’ouvrage autorité contractante
Ministère des Finances de la République du Niger, ordonnateur National du FED
S/C cellule Union Européenne, 265, Avenue Du Gouverneur jules Brévié
BP : 13 854 – Niamey – République du Niger
Tel : (227 2072 21 27 – Fax (227 20 35 20)
Maitre D’œuvre
Ministère de l’Agriculture
Maitre d’œuvre délégué
Gouvernorat de Dosso : Projet d’Appui au Développement du Secteur Rural PADSR-Dosso
Sis Ex-URC Dosso ; Tél : 20 650 287 Email : [email protected]
SPÉCIFICATIONS DU MARCHÉ
6. Description du marché
Le présent appel d’offres ouvert local, lancé par le Projet d’Appui au Développement du secteur Rural de
Dosso, a pour objet :
«LA CONSTRUCTION D’UN SEUIL D’EPENDAGE A
BAFFA (DEPRATEMENT DE DOGON DOUTCHI, CR DE
DOGON KIRIA) ET D’AMENAGEMENT DE LA MARE DE
DIKKI (DEPARTEMENT DE LOGA, CR DE SOKORBE)
DANS LE CADRE DU PADSR/DOSSO».
Les travaux sont présentés en deux (2) lots.
Peuvent soumissionner toutes entreprises d’au moins de
3ème catégorie en BTP et hydraulique.
7. Nombre et intitulés des lots
Les travaux sont subdivisés en deux :
Lot n°1 : Travaux de construction d’un seuil d’épandage à BAFFA dans la Commune Rurale de Dogon
kirya-Département de Dogondoutchi.
Lot n°2 : Travaux d’Aménagement de la mare de
DIKKI dans la Commune Rurale de Sokorbé-Département de Loga.
CONDITIONS DE PARTICIPATION
8. Éligibilité et règle de l’origine
La participation au marché est ouverte à égalité de conditions à toutes les personnes physiques et morales participant individuellement ou dans le cadre d'un
groupement (consortium) de soumissionnaires, qui sont
établies au Niger
9. Situations d’exclusion
Les soumissionnaires doivent fournir une déclaration signée, incluse au formulaire de soumission pour un
contrat de travaux, selon laquelle ils ne se trouvent dans
aucune des situations énumérées au point 2.3.3 du
Guide pratique.
10. Nombre d’offres
Les soumissionnaires peuvent soumettre seulement une
offre par lot. Les offres ne portant que sur une partie d’un
lot ne seront pas prises en considération. Tout soumissionnaire peut indiquer dans son offre qu’il consentira
une remise au cas où son offre serait retenue pour plusieurs lots. Les soumissionnaires ne peuvent pas soumettre une offre pour une variante en plus de leur offre
pour les travaux requis dans le dossier d’appel d’offres.
11. Garantie de soumission : Non applicable
12. Garantie de bonne exécution
Il sera demandé à l’attributaire de fournir une garantie de
bonne exécution égale à 5 % de la valeur du marché à
la signature du contrat. Cette garantie doit être fournie
avec le contrat contresigné dans un délai de 30 jours à
compter de la réception par le soumissionnaire du
contrat signé par le pouvoir adjudicateur. Si l’attributaire
ne fournit pas la garantie requise dans le délai imparti, le
contrat sera frappé de nullité; un nouveau contrat pourra
être établi et adressé au soumissionnaire ayant présenté
la deuxième offre conforme la moins disant.
13. Réunion d’information et/ou visite de site
Aucune réunion d’information n’est prévue. Cependant,
des visites obligatoires des sites de Baffa et Dikki, seront organisées au plus tard dix (10) jours avant la date
limite de remise des offres, par le projet sous la direction
du Régisseur du Projet d’Appui au Développement du
Secteur Rural PADSR-Dosso Sis Ex-URC Dosso ; Tél :
20 650 287 Email : [email protected]
Le soumissionnaire effectuera la visite des sites sous sa
propre responsabilité, à ses frais et à sesrisques.
14. Validité des offres
Les offres sont valables pendant une période de 90 jours
à compter de la date limite de remise des offres.
15. Période de mise en œuvre des tâches
La période de mise en œuvre est de six (6) mois à partir
de la signature du contrat.
CRITÈRES DE SELECTION ET D’ATTRIBUTION
16. Critères de sélection
En accord avec les critères utilisés à la section 12.2 des
Instructions aux Soumissionnaires
Afin d'être considérés comme éligibles pour l'attribution
du marché, les soumissionnaires doivent fournir la
preuve qu'ils répondent aux critères de sélection. Cette
preuve doit être fournie par les soumissionnaires par le
biais des informations et des documents décrits au point
12.1 ci-dessus et sous toute autre forme que les soumissionnaires souhaiteraient utiliser.
Dans le cas d'une offre soumise par un consortium, et
sauf disposition contraire, ces critères de sélection seront appliqués au consortium dans son ensemble:
Les critères de sélection de chaque soumissionnaire
sont les suivants:
Le présent appel d’offre ouvert est adressé aux entreprises Nigériennes de la 3ème catégorie ou plus dans le
domaine du BTP et l’hydraulique, en règle vis-à-vis de
l’administration pour autant qu’elles ne soient pas sous le
coup d’interdiction, de suspension, d’exclusion ou de liquidation judiciaire.
Le soumissionnaire doit fournir les documents prouvant
qu’il dispose des capacités techniques, matériels et des
ressources humaines nécessaires pour mener à bien
l’exécution du marché. Chaque offre doit remplir les critères ci-après.
Capacité économique et financière du candidat pour les
trois dernières années:
•le chiffre d'affaires annuel moyen du soumissionnaire au
cours des trois dernières années doit être égal au moins
à : 200 millions de F CFA
•avoir accès à un crédit et à d'autres facilités financières
suffisantes pour couvrir les flux de trésorerie, requis pour
la durée du marché d’au moins 30% du montant de l’offre
Capacité professionnelle et technique du candidat pour
les trois dernières années:
Personnel :le personnel clé doit être constituée d’un directeur de travaux, d’un conducteur des travaux, d’un topographe.
-le directeur des travaux doit être d’un niveau au moins
Ingénieur du Génie Rural ou Génie civil avec 10 ans
d’expérience dans des travaux de type et volume similaire ;
-le conducteur des travaux doit être d’un niveau au moins
Technicien Supérieur du Génie Rural ou Génie civil avec
5 ans d’expérience dans des travaux de type et volume
similaire ;
-le topographe, d’un niveau minimum d’adjoint technique
dans des travaux de type et volume similaire.
Les 3 personnels clés doivent être justifiées chacun par
un CV à jour dûment signé par l’intéressé et une copie légalisée du diplôme, ainsi qu’une attestation de disponibilité légalisée par les autorités compétentes :
•au moins 2 personnes faisant partie des effectifs du candidat travaillent actuellement dans des domaines en rapport avec le présent marché ; et
•au moins 20 % de l’ensemble des effectifs du candidat
travaillant cette année dans des domaines en rapport
avec le présent marché sont permanents.
• le candidat a exécuté, au cours des trois dernières années (2012, 2013 et 2014), au moins deux marchés d'un
budget équivalent à celui du présent marché et dans des
domaines en rapport avec le présent marché, qui ont été
exécutés durant la période suivante : « 3 ans à compter
de la date de soumission des offres » Le pouvoir adjudicateur se réserve le droit de demander des copies des
certificats de réception finale signés par les maîtres
d'œuvre/maîtres d'ouvrage pour les projets en question.
Cela signifie que le projet auquel le soumissionnaire se
réfère pourrait avoir commencé ou avoir été exécuté ou
avoir été achevé à n'importe quel moment durant la période indiquée, mais ne doit pas nécessairement avoir
commencé et avoir été achevé durant cette période, ni
avoir été exécuté pendant l'intégralité de ladite période.
Matériels : les matériels minimum exigés par le présent
DAO sont : 1 excavatrice, 1 chargeuse, 1 grader, 1 compacteur, 3 camions benne, 1 citerne à eau d’au moins 10
000 litres, 1 véhicule 4x4 de liaison, 1 lot de matériel topographie, 1 lot des petits matériels.
Tous les matériels roulants seront justifiés par leur carte
grise pour ceux en possession, par une attestation de location accompagnée de carte grise du propriétaire pour
le cas de location.
17. Critères d’attribution: Prix
SOUMETTRE UNE OFFRE
18. Comment obtenir le dossier d’appel d’offres ?
Le dossier d’appel d’offres est disponible au Projet d’Appui au Développement du Secteur Rural PADSR-Dosso
Sis Ex-URC Dosso ; Tél : 20 650 287 Email : [email protected], sur présentation d’un reçu de versement ou de virement de la somme de Cent mille (100
000) francs CFA, au compte BOA Numéro
005128230012 domicilié à Dosso. Il est également disponible auprès du pouvoir adjudicateur. Les offres doivent être rédigées uniquement au moyen du formulaire
type de soumission pour les marchés de travaux inclus
dans le dossier d’appel d’offres, dont les dispositions et
la présentation doivent être strictement respectées.
Toute question concernant le présent appel d’offres doit
être adressée par écrit à <adresses électronique et postale précises> (avec mention de la référence de publication indiquée au point 1) au moins 21 jours avant la date
limite de remise des offres figurant au point 19. Le pouvoir adjudicateur doit répondre aux questions au moins
11 jours avant la date limite de soumission des offres.
Des éclaircissements ou des changements mineurs au
dossier d’appel d’offres sont publiés au plus tard 11 jours
avant la date limite de soumission des offres sur le site
EuropeAid: https://webgate.ec.europa.eu/europeaid/online-services/index.cfm?do=publi.welcome.
19. Date limite de soumission des offres
La date limité de souimission des offres est fixée au lundi
25 mai 2015 à 10 h 00 mn.
Toute candidature reçue après cette date limite ne sera
pas prise en considération.
Le pouvoir adjudicateur ne prendra pas en considération
les offres reçues après la date limite.
20. Séance d’ouverture des offres
La séance d’ouverture aura lieu le lundi 25 mai 2015 à 11
h 00 mn au Projet d’Appui au Développement du Secteur Rural PADSR-Dosso Sis Ex-URC Dosso ; Tél : 20
650 287 Email : [email protected]
21. Langue de la procédure
Toutes les communications écrites de cet Appel d‘Offres
doivent être faites en français.
22. Base juridique
10ème FED:Accord de Partenariat ACP – EC signé à
Cotonou le 23 juin 2000 tel qu'amendé en 2005 puis en
2010.
Lundi 27 Avril 2015
ETRANGER
!
17
Togo/Présidentielle
E
nviron
3,5
millions
d'électeurs, sur une population totale de 7 millions
d'habitants, étaient appelés aux
urnes pour cette élection à un
tour. Les bureaux de vote ont
fermé à 16h00 (16h00 GMT) et
les opérations de dépouillement
ont aussitôt débuté. Les premiers résultats sont attendus
dans la journée de dimanche.
Le scrutin a été retardé de dix
jours en raison d'une polémique
sur les modalités du dépouillement.
La campagne électorale s'est
cependant globalement déroulée
!
dans le calme et a été épargnée
par les tensions qui avaient
débouché sur les violences
postélectorales de 2005 et leurs
centaines de morts.
Faure
Gnassingbé s'est engagé à poursuivre la stabilisation du pays qui
bénéficie depuis dix ans d'une
croissance soutenue par le
développement d'infrastructures
et il a promis davantage d'écoles
et de routes. "Les candidats ont
parlé, désormais, c'est au peuple
de parler", a-t-il dit après avoir
voté dans une école d'un camp
militaire.
L'opposition appelle quant à elle
au changement après 48 années de pouvoir aux mains de la
famille Gnassingbé.
Ces
derniers mois, des grèves d'enseignants ou de personnels de
santé ont donné lieu à des incidents et le pays est toujours
confronté à une grande pauvreté. Les dix jours de report
ont été mis à profit pour faire
vérifier par des experts les listes
électorales, truffées d'erreurs
qui pourraient bénéficier au
président sortant selon l'opposition.
Le camp de Jean-Pierre Fabre
avait également prévenu vendredi qu'il n'accepterait pas les
résultats annoncés à partir d'un
nouveau système électronique
de
comptage
des
voix,
dénommé SUCCES. Au terme
d'une nuit de discussions, la
commission électorale a ac-
!
Les bureaux de vote ont fermé samedi au Togo où le président
Faure Gnassingbé vise un troisième mandat consécutif face à une
opposition divisée. Le chef de l'Etat, qui a succédé en 2005 à son
père, affronte quatre candidats, dont le mieux placé est Jean-Pierre
Fabre, le candidat de l'Alliance nationale pour le changement
(ANC), son dauphin à la présidentielle de 2010.
DR
Les électeurs aux urnes pour départager le président Faure Gnassingbé et autres quatre rivaux
Faure Gnassingbé dans un bureau de vote à Lomé,
toutes les éventuelles contestations passent par les tribunaux,
au lieu de s'exprimer dans la rue.
(Reuters)
cepté de travailler sur la base
des bulletins papier. Un porteparole du secrétaire général des
Nations unies a souhaité que
Côte d'Ivoire
Le Président Ouattara investi candidat de la coalition au pouvoir pour la présidentielle
!
places, à bord d'une voiture décapotable. Aux cris de "ADO président! (les initiales d'Alassane
Dramane Ouattara), le président a
été accueilli par ses sympathisants,
la plupart habillés de T-shirts à son
effigie.
Le président gabonais Ali Bongo
Ondimba assistait également à
cette "convention d'investiture"
dans le stade Félix HouphouëtBoigny d'Abidjan. L'alliance du Parti
!
L
e président ivoirien Ouattara
avait
été
officiellement
désigné le 22 mars candidat
de son parti, le Rassemblement des
républicains (RDR) à la présidentielle d'octobre, cruciale pour la
Côte d'Ivoire qui sort d'une décennie de crise politico-militaire. M.
Ouattara, coiffé d'un chapeau blanc
sur une chemise de la même
couleur, a fait une entrée triomphale
dans cette enceinte de 35.000
DR
Le président sortant Alassane Ouattara a été investi samedi à Abidjan
"candidat unique" de la coalition au pouvoir en Côte d'Ivoire pour
l'élection présidentielle d'octobre, dont il part grand favori. "J'annonce
l'investiture du candidat unique du Rassemblement des
Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir) pour
l'élection présidentielle" a déclaré Henri Konan Bédié, l'ex-chef de
l’État ivoirien et principal allié d'Alassane Ouattara, au cours d'une
cérémonie ayant rassemblé plusieurs dizaines de milliers de
sympathisants dans le plus grand stade d'Abidjan.
Un enfant portant le portrait de Ouattara
démocratique de Côte d'Ivoire
(PDCI) de M. Bédié et du RDR a
déjà fait ses preuves. Au deuxième
tour de la présidentielle de novem-
bre 2010, M. Bédié (arrivé troisième
au 1er tour) avait appelé à voter
pour M. Ouattara, l'aidant à l'emporter face à Laurent Gbagbo, qui
Népal/Séisme
Violentes répliques, le bilan continue à s'alourdir
De violentes répliques ont secoué dimanche le Népal et sa capitale
Katmandou, déjà très durement éprouvés, au lendemain du séisme
dévastateur qui a fait plus de 2.200 morts, tandis que la communauté
internationale accélère son assistance au pays himalayen. La
secousse la plus forte a atteint la magnitude 6,7 dans une zone située
au nord-ouest de Katmandou, non loin de la frontière chinoise, selon
l'Institut américain de géophysique (USGS).
E
lle a été ressentie jusqu'au mont
Everest, où elle a déclenché de
nouvelles avalanches, selon des
alpinistes sur place. "On vient juste
d'avoir notre plus forte réplique jusqu'à
présent ici au camp de base de l'Everest. Plus petite que la secousse originelle, mais le glacier a tremblé et
avalanches", a tweeté un alpiniste, Jim
Davidson. Selon la police népalaise, le
tremblement de terre de magnitude 7,8
a fait 2.152 morts et 4.629 blessés au
Népal même - le plus meurtrier depuis
80 ans.
En Inde, les autorités ont fait état de 57
morts, en majorité dans l'Etat oriental du
Bihar. Dix-sept personnes ont trouvé la
mort au Tibet, selon la presse officielle
chinoise. Le tremblement de terre a
aussi touché le Bangladesh. Ce bilan
est susceptible de grimper et les
agences humanitaires sur place ont toujours le plus grand mal à évaluer l'ampleur des destructions et des besoins.
"Nous avons déployé toutes nos
ressources pour les opérations de
recherche et de secours", a affirmé le
porte-parole de la police nationale,
Kamal Singh Bam. "Nous avons
dépêché des hélicoptères dans les
zones reculées. et nous fouillons les décombres des immeubles effondrés pour
voir s'il y a des survivants", a souligné
M. Bam.
Selon l'USGS, le séisme s'est produit à
environ 80 kilomètres au nord-ouest de
Katmandou. Les secousses ont duré
entre 30 secondes et deux minutes à
l'heure de midi samedi. A Katmandou,
nombre d'habitants ont été contraints de
passer la nuit dehors, dans la rue ou
sous des tentes de fortune,
Lundi 27 Avril 2015
malgré le froid.
Des centaines d'immeubles ont été
rasés et une partie de la ville est privée
d'électricité. Le choc a provoqué l'effondrement de la tour historique de
Dharhara, l'une des attractions touristiques majeures de la capitale. Une
dizaine de corps ont été extraits des ruines, selon un photographe de l'AFP.
Des neuf étages de cette tour blanche
surmontée d'un minaret de bronze,
datant du XIXe siècle, ne restaient que
des décombres, selon les images des
télévisions. "Nous n'avons pas dormi de
la nuit. Et comment aurait-on pu ? Le sol
n'a pas arrêté de trembler. Il nous reste
à prier que cela cesse pour que nous
puissions rentrer chez nous", implore un
jeune banquier de Katmandou, Nina
Shrestha.
Les hôpitaux de la ville sont remplis de
blessés, souffrant de multiples fractures
des membres et autres traumatismes.
"L'électricité est coupée. Les systèmes
de communication sont encombrés les
hôpitaux bourrés à craquer et manque
de place pour accueillir les cadavres", a
déclaré à l'AFP la responsable régionale d'Oxfam, Helen Szoke. Le
séisme a coupé des voies rapides dans
la capitale et provoqué des dégâts à
l'aéroport international de Katmandou,
qui a été fermé "pour raisons de sécurité".
Dix-huit décès ont été confirmés dans
l'Everest par un responsable du
tourisme népalais à la suite de la première avalanche consécutive au séisme
de samedi. Parmi les morts, figurent
"des grimpeurs étrangers", selon un responsable de l'office du tourisme népalais, Gyanendra Kumar Shrestha. Un
ingénieur américain travaillant pour
Google aux Etats-Unis est mort dans
l'avalanche, a annoncé sa famille. Selon
la soeur de Dan Fredinburg, l'alpiniste
serait mort au camp de base d'un traumatisme crânien.
Des hélicoptères ont réussi à atterrir sur
le sommet himalayen, à la faveur d'une
amélioration
des
conditions
météorologiques, pour secourir des victimes de l'avalanche, a rapporté une
journaliste de l'AFP présente sur les
lieux. "Les gens sont allongés sur des
brancards tandis que les hélicoptères
atterrissent", a témoigné dans un texto
la directrice du bureau népalais de
était au pouvoir depuis dix ans.
Mais, après une décennie de tourmente politique et militaire dans
cette ex-colonie française, le refus
de M. Gbagbo de reconnaître la
victoire de M. Ouattara avait
plongé le pays dans une crise sans
précédent.
Plus de 3.000 personnes ont péri.
Aujourd'hui, alors que M. Gbagbo
attend à La Haye d'être jugé par la
Cour pénale internationale (CPI)
pour "crimes contre l'humanité", le
président
Ouattara
apparaît
comme le grandissime favori de la
prochaine élection. Sans leader incontesté et en proie à de fortes
divisions, le parti de M. Gbagbo, le
Front populaire ivoirien (FPI), n'a
toujours pas décidé s'il se lancerait
ou non dans la bataille.
(AFP)
l'AFP, Ammu Kannampilly, en reportage
sur place. "Le temps est clair, un peu de
neige".
En ce début de saison, des centaines
d'alpinistes se trouvent au camp de
base du toit du monde, situé à 5.500
mètres d'altitude. La communauté internationale a commencé à se mobiliser.
Des experts de l'Union européenne sont
en train de se rendre dans les zones affectées. Certaines ONG françaises,
comme Médecins du Monde, Handicap
International et Action contre la Faim ont
déjà des équipes à pied d'oeuvre.
Plusieurs équipes composées de
chirurgiens, de médecins, de logisticiens et de coordinateurs, sont parties
ou s'apprêtent à partir d'Inde, de Bruxelles, du Japon et de Paris, selon Laurent Sury, responsable des programmes
d'urgence à Médecins sans frontières.
MSF compte également "déployer un
hôpital gonflable pour prendre en
charge les blessés" à l'extérieur de Katmandou, a-t-il affirmé à l'AFP. L'hôpital,
qui comprend deux blocs chirurgicaux
et une salle de réveil, a une capacité de
60 à 80 lits. Le FMI s'est dit prêt à envoyer une équipe au Népal "dans les
plus brefs délais" afin d'aider le gouvernement à évaluer la situation
macroéconomique et à déterminer les
besoins financiers".
(AFP)
ANNONCES
18
AVIS D’APPEL A MANIFESTATION
D’INTERET
pour le choix de Commissaires aux comptes de la Banque
Sahélo Saharienne pour l’Investissement et le Commerce
La Banque Sahélo Saharienne pour l’Investissement
et le Commerce (BSIC), institution financière bancaire
régionale de la Communauté des Etats Sahélo Sahariens
dont le siège est sis à AL MADINA SIAHYA PO BOX
93221-TRIPOLI (Lybie), lance le présent Avis pour le
choix de deux Commissaires aux Comptes pour les
exercices 2015 et 2016.
Les Cabinets d’Expertise Comptable intéressés sont
invités à communiquer au plus tard le 05 mai 2015.
Une manifestation d’intérêt accompagnée d’informations
sur leurs expériences, leurs références professionnelles
et toutes autres informations pertinentes à l’adresse Email : [email protected]
La Banque communiquera aux Cabinets présélectionnés
sur la base de leurs qualifications et compétences, les
termes de référence de la consultation en vue de
solliciter leurs offres de services.
AVIS D’APPEL A MANIFESTATION
D’INTERET
pour le choix d’un Auditeur International pour la
mission d’Audit des états financiers consolides du
groupe pour les exercices 2015 et 2016
La Banque Sahélo saharienne pour l’Investissement
et le Commerce (BSIC), institution financière bancaire
régionale de la communauté des états sahélo sahariens
dont le siège est sis à AL MADINA SIAHYA PO BOX
93221-TRIPOLI (LYBIE), lance le présent avis pour le
choix d’un Auditeur International pour la mission d’Audit
des états financiers consolides du groupe pour les
exercices 2015 et 2016.
Les Firmes d’Expertise Comptable Intéressées sont invitées
à communiquer au plus tard le 05 mai 2015, une
manifestation d’intérêt accompagnée d’informations sur
leurs expériences, leurs références professionnelles et
toutes autres informations pertinentes à l’adresse e-mail:
[email protected]
La Banque communiquera aux Firmes présélectionnées sur
la base de leurs qualifications et compétences, les termes de
référence de la consultation en vue de solliciter leurs
offres de services.
Marchés Publics
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L’AGRICULTURE
PROGRAMME DE PRODUCTIVITE AGRICOLE EN
AFRIQUE DE L’OUEST
(PPAAO-Niger)
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL
N°006/2015/AON/PPAAO
Date : 23/04//2015 / Crédit No: 4877 NE
1. Cet Avis d’appel d’offres fait suite à l’Avis Général de Passation des Marchés paru dans
le numéro Sahel Dimanche N°1462 du 28 octobre 2011.
2. Le Gouvernement de la République du Niger a reçu un crédit de l’Association
Internationale pour le Développement pour financer le Programme de Productivité
Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) 1C, et a l’intention d’utiliser une partie de ce
crédit pour effectuer des paiements éligibles au titre du Marché des travaux de
réalisation d’un forage et d’une adduction d’eau dans le centre caprins de Maradi
Le délai d’exécution des travaux est de quatre (4) mois.
3. Le PPAAO sollicite des offres sous pli fermé de la part de soumissionnaires éligibles
pour exécuter les travaux ci-dessus libellés en lot unique.
4. Les soumissionnaires éligibles et intéressés peuvent obtenir des informations au
secrétariat de l’Unité de Coordination du Projet à l'adresse indiquée ci- après:
Programme de Productivité Agricole de l’Afrique de l’Ouest (PPAAO) sis à l’INRAN
DECOR au Quartier Plateau, Château 1, B.P. 10037, Email :
[email protected], entre 8 h et 16 h du lundi au jeudi et entre 8h et 13 heures
le vendredi.
5. Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir le Dossier d’Appel d’Offres complet en
français en formulant une demande écrite à l’adresse mentionnée ci-dessus contre un
paiement non remboursable de cinquante mille (50.000) Francs CFA XOF.
6. Les Instructions aux Soumissionnaires et les Cahiers des Clauses Administratives et
Générales sont ceux du Dossier Type d’Appel d’Offres pour Travaux – Droit Civil version
2012.
7. Les offres devront être soumises à l’adresse ci-dessus au plus tard le 28/05/ 2015 à
10h00mn.
Les offres doivent comprendre « une garantie de soumission » pour un montant de
500.000 FCFA
8. Les offres seront ouvertes en présence des représentants des soumissionnaires qui le
souhaitent dans la salle des réunions du Ministère de l’Agriculture le 28/05/2015 à
11h00 (heure locale).
9. La passation du Marché sera conduite par Appel d‘offres National (AON) tel que défini
dans les « Directives : passation des marchés de fournitures, de travaux et de services
(autres que les services de consultants) par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans
le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l‘AID de janvier 2011», et ouvert
à tous les soumissionnaires de pays éligibles tels que définis dans les Directives5.
10. En sus des documents attestant des qualifications du soumission¬naire exigés à
l’article 17 des Instructions aux Soumissionnaires du dossier d’appels d’offres, il est
demandé aux soumissionnaires de :
a. Une copie légalisée du certificat d’agrément national de catégorie 2 ou plus,
hydraulique/adduction d’eau potable,
b. Justifier d’une existence légale (inscription au Registre du Commerce et de Crédit
Mobilier (RCCM pour les entreprises nigériennes) ;
c. Fournir une attestation de régularisation fiscale (ARF) datant d’au moins trois (3) mois;
d. Fournir une attestation de la CNSS et de l’Inspection de travail datant d’au moins trois
(3) mois ;
e. Fournir une attestation de non faillite, non liquidation judiciaire et de non cessation de
paiement datant d’au moins trois (3) mois ;
f. Fournir l’attestation de paiement de cotisations de la Chambre de Commerce, d’Industrie
et d’Artisanat du Niger de l’exercice en cours (pour les entreprises nigériennes) ;
g. Fournir une attestation de non exclusion de la commande publique datant d’au moins
six (6) mois ;
h. Les soumissionnaires sont tenus de fournir une garantie de soumission de 500 000 de
Francs cfa ;
11. Par décision motivée, l’Administration se réserve le droit de ne donner aucune suite à
tout ou partie du présent Appel d’Offres.
Le Coordonnateur National
Lundi 27 Avril 2015
SCIENCES ET TECHNOLOGIE
Paludisme : l’espoir d’un vaccin pour les femmes enceintes
Avec 200 millions de personnes infectées et 60
000 morts par année, essentiellement chez les
enfants africains, le paludisme ou malaria est
une des maladies infectieuses les plus meurtrières du monde.
Des mesures préventives comme l’utilisation de
moustiquaires imprégnées d’insecticides ont certes
permis de faire chuter la mortalité de près de 50 %
depuis 2000, mais il n’existe toujours pas de vaccin
efficace contre la maladie.
«La malaria est causée par un parasite du nom de
Plasmodium transmis lors de piqûres de moustiques. Or le Plasmodium réussit très bien à échapper à la réponse immunitaire, et on tâtonne toujours
pour comprendre les mécanismes qui permettraient de s’en débarrasser», explique Blaise Genton, chef du Centre de vaccination et médecine des
voyages à la Policlinique médicale universitaire
(PMU) à Lausanne.
Alors qu’on célèbre samedi 25 avril la Journée
mondiale de lutte contre le paludisme, une étude
publiée dans la revue médicale The Lancet confirme l’efficacité modérée du RTS,S de GlaxoSmithKline (GSK), le plus avancé des candidats
vaccins. De nombreux autres projets de sont
cependant en cours. Certains scientifiques
cherchent ainsi à immuniser spécifiquement les
femmes enceintes. Une approche originale qui éviterait de lourdes conséquences pour la mère
comme pour l’enfant, qui pâtit des conséquences
de l’infection. Elle sera testée dès cette année dans
différents pays, dont le Bénin.
Les femmes enceintes plus exposées
En raison de l’affaiblissement de leurs défenses immunitaires, les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables aux formes sévères du
paludisme, qui peuvent entraîner un avortement ou
une naissance prématurée. Une infection durant la
grossesse peut aussi passer inaperçue, lorsque la
femme vit depuis son enfance dans une zone infectée et que son organisme a partiellement appris
à se défendre contre la maladie. « Mais ces infections silencieuses sont loin d’être bénignes, car les
cellules sanguines parasitées par le Plasmodium
se fixent sur le placenta et perturbent les échanges
entre le fœtus et la mère», explique l’immunologiste
Adrian Luty, de l’Institut français de recherche pour
le développement (IRD), basé à Cotonou, au
Bénin.
Au début des années 2000, des chercheurs danois
ont montré que c’était une protéine présente à la
surface des cellules sanguines qui leur permettait
de se fixer sur le placenta. D’où le nom de palud-
(www.lemonde.fr/)
Le mammouth laineux bientôt
ressuscité par la génétique ?
Un petit pas pour la génétique, un grand bond
pour le mammouth laineux ? Ce grand animal
mythique, disparu il y a 4 000 ans, pourrait bientôt faire son retour. Une équipe de scientifiques
est parvenue à reconstituer quasi intégralement
le génome de deux pachydermes préhistoriques,
selon les résultats de leur étude parue jeudi dans
la revue scientifique Current Biology. L'un avait
vécu dans le nord de la Sibérie, l'autre sur l'île
Wrangel, dans l'océan Arctique. L'ADN a été extrait d'une dent et d'un échantillon de tissu. De
quoi donner des idées à certains adeptes de
Jurassic Park...
Une éléphante comme mère porteuse
Cette avancée scientifique ouvre en effet potentiellement la voie à une "recréation" de l'animal,
qui pose cependant de nombreux problèmes
éthiques. "Ce serait très amusant, dans l'idée, de
voir un mammouth vivant, et d'observer comment
il se comporte, comment il bouge", a déclaré à la
BBC Love Dalen, du Muséum d'histoire naturelle
de Suède, coauteur de l'étude, "mais je ne suis
pas certain qu'on devrait le faire". Premier problème : "Il faudrait utiliser une éléphante comme
mère porteuse et cela pose un problème éthique,
puisque ce processus pourrait causer des
douleurs à la femelle."
Plus généralement, le mammouth pourrait se
sentir bien seul, selon la chercheuse Beth
Shapiro, de l'université de Californie, à Santa
Cruz, également interrogée par la télévision britannique. "Les éléphants sont des créatures très
sociables, et il n'y a aucune raison de penser que
les mammouths ne l'étaient pas", a-t-elle expliqué. Or, "un mammouth serait nécessairement
seul sur Terre. Il ne pourrait vivre en liberté en
Arctique qu'après la naissance de beaucoup
d'autres animaux. Et à moins que l'on puisse
créer beaucoup de mammouths sans se servir
d'éléphants, tout cela me semble éthiquement
très malsain". Le mammouth laineux devrait encore reposer en paix un bon moment.
Le Haut Commissariat à l'Aménagement de la Vallée du
Niger a l'honneur de porter à la connaissance de
l’ensemble de ses partenaires de son déménagement
des bureaux de l'immeuble Sonara II à la zone
résidentielle, lotissement extention Foulan Kouara, rue
Niamey Nyala, côté Ouest, à Cinq Cent (500) mètres de
la Plaque avocat.
Les numéros de téléphone, le mail et la boîte postale
restent inchangés.
Lundi 27 Avril 2015
SCORPION
Vous serez rattrapé par
vos responsabilités professionnelles.
CAPRICORNE
Mettez de l’ordre dans
vos papiers ou vous
finirez par vous emmêler les pinceaux.
22 juin - 22 juillet
BALANCE
Demandez conseil à
quelqu’un qui vous
connaît aussi bien que
vous-même.
VERSEAU
Il y a de la rupture
dans l’air. Si c’est
dans le boulot, cela
vous permettra d’y
voir plus clair.
22 oct. - 21 nov.
21 mai - 21 juin
CANCER
Ne vous laissez pas manipuler par des gens
sachant trop bien comment vous fonctionnez.
22 sept. - 22 oct.
VIERGE
Ne jouez pas avec
votre santé. Ménagezvous.
GEMEAUX
La première impression est
déterminante lors d’un entretien d’embauche. Soignez
votre présentation.
19 fev. - 20 mars
22 dec. - 20 janvier
S A G I T TA I R E
En vacances, certains auront tout le
temps pour planifier
les prochaines !
TA U R E A U
Une phase de déprime vous
empêche de profiter de la
chance que vous avez.
21 janv, - 18 fevrier
20 avril - 20 mai
L I O N
Vous ferez des étincelles. Une vraies pile
électrique dont il faut
exploiter l’énergie !
22 aout - 21 sept.
21 mars - 19 avril
23 juillet - 21 aout
BELIER
Un sourire inattendu
éclaire la journée d’une
façon romantique.
(lepoint.fr)
COMMUNIQUE
H O R O S C O P E
MAIS VRAI
Las d'être en fuite depuis
des décennies, un prisonnier américain a récemment
contacté
les
autorités pour espérer
retourner... en prison.
Jeté en prison à la fin des
années 60 après avoir été
reconnu coupable de vol,
Clarence David Moore a
fait tout son possible pour
éviter de devoir passer
des années derrière les
barreaux. Après plusieurs
tentatives d'évasions, il a
mené une vie d'errance
jusqu'à
la
semaine
dernière où il a décidé de
son plein gré de se
rendre.
Un homme qui s'est fait
plusieurs fois la belle
(Gentside)
vaccin pourrait protéger au-delà de la population
cible à laquelle il est destiné.
« Les études montrent que les enfants nés de
mères atteintes de paludisme sont plus à risque de
souffrir eux-mêmes de la maladie. En protégeant
les mères, on peut donc espérer avoir un impact
plus large sur la mortalité infantile», fait-il valoir. De
son côté, l’OMS appelle à renforcer les mesures
existantes de prévention et de traitement du paludisme. Un enfant continue de mourir de cette maladie à chaque minute, bien qu’elle soit évitable et
que l’on puisse en guérir, note le Swiss Malaria
Group, qui coordonne les efforts helvétiques dans
la lutte contre le paludisme.
Impact sur la mortalité infantile
Actuellement, l’OMS recommande aux femmes enceintes de se protéger contre la malaria en utilisant
des moustiquaires imprégnées et en prenant un
traitement préventif. « Mais outre le fait que les parasites développent des résistances à ces médicaments, de nombreuses femmes ne se rendent pas
dans les dispensaires avant le second semestre de
leur grossesse et ne reçoivent donc pas le traitement en temps voulu», relate Adrian Luty.
« Je trouve intéressant de concevoir un vaccin destiné aux femmes enceintes, car cette population est
particulièrement menacée par le paludisme, mais
elle est en général exclue des essais cliniques de
vaccins, en raison de la crainte d’effets secondaires
pour le fœtus. Cela peut constituer une bonne
stratégie, en complément d’autres approches», estime Blaise Genton. Adrian Luty, lui, pense que son
22 nov. - 21 dec.
I N C R O YA B L E
Il retourne volontairement
en prison après 40 ans de
cavale
isme placentaire, qui se traduit par de l’anémie
chez la mère et un faible poids de naissance pour
l’enfant. Or les bébés de faible poids sont plus sensibles aux infections en tout genre, et ont un risque
accru de mourir durant leur première année de vie.
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS),
le paludisme placentaire serait ainsi à l’origine de
quelque 20 000 décès maternels chaque année.
Fréquente lors de la première grossesse, cette infection se reproduit rarement lors des suivantes. «
Après leur première grossesse, elles développent
naturellement des anticorps contre la protéine de
fixation », indique Benoît Gamain, chercheur à l’Institut national français de la santé et de la
recherche médicale (INSERM).
Produire un vaccin pour les jeunes filles
Tout l’enjeu pour les chercheurs consiste maintenant à produire un vaccin qui induirait la même
protection chez les jeunes filles auxquelles il serait
administré avant la première grossesse. Adrian
Luty à l’IRD et Benoît Gamain à l’INSERM poursuivent tous deux cet objectif avec deux candidats
vaccins légèrement différents, respectivement dans
le cadre des projets «PlacMalVac» et «PrimalVac».
Après des années de développement, les deux
vaccins vont commencer à être testés cette année,
en Allemagne et au Bénin pour PlacMalVac, et en
France et au Burkina Faso pour PrimalVac. C’est
d’abord leur innocuité qui sera évaluée, dans le
cadre d’essais de phase 1. Si les résultats obtenus
sont prometteurs, les essais de phase 2 pourraient
débuter dès l’année prochaine.
Quel serait le bénéfice d’un vaccin anti-palu ciblé
sur les femmes enceintes ? «Notre ambition avec
ce vaccin n’est pas d’éradiquer la maladie, reconnaît Benoît Gamain, mais le paludisme gestationnel
est un important problème de santé publique pour
lequel nous ne disposons pas encore de solution.»
19
POISSONS
Si on vous dit que ce
n’est pas la bonne
méthode, pensez-y
sans vous braquer.
PHARMACIES DE GARDE
Du Samedi 25 Avril au
Samedi 02 Mai 2015
!Indépendance
!Mali Béro
!Chateau 8
!Liberté
!Ténéré
!2ème Arrondissement
!Wadata
!Yantala
!Collège Mariama
!Darès Salam
!Cité Caisse
!Liptako
!Ni’ima
!Dendi
!Abdoul Karim
!Gamkallé
!Centrale
!Amina
!Populaire Banizoumbou
!Pop. Hôpital (sauf les dimanches)
NUMEROS UTILES
Renseignements :
Réclamations:
SAMU:
Police Secours:
Sapeurs Pompiers :
Hôpital :
Médecins de nuit:
12
13
15
17
18
20 72 22 53
20 73 47 37
SPORTS
20
CAN 2015/Côte d'Ivoire Football
!
Scandale: des Ivoiriens vainqueurs de la CAN 2015 sans primes
A
lors que le trophée remis au
vainqueur de la Coupe
d’Afrique des nations de football continue sa tournée sur le territoire ivoirien, certains vainqueurs de
la CAN 2015 n'ont toujours pas reçu
les primes promises aux champions
d’Afrique.
« Il y a des joueurs dont je fais partie
qui n'ont pas eu leur argent, s’est insurgé le milieu de terrain Geoffroy
Serey Dié sur la radio nationale ivoirienne. Nous avons gagné la CAN, on
nous doit de l'argent. Il faut payer ».
Excédé, le footballeur de 30 ans a
ajouté : « Laissez-moi vous dire que
les joueurs du Ghana, finalistes, ont
reçu plus d'argent que nous, et que
leurs primes ont été soldées. » Le
champion d'Afrique a par ailleurs assuré qu'il ne défendait pas les
couleurs ivoiriennes juste pour l'argent.
Alain Lobognon : « L'argent a bel
et bien été détourné »
La presse ivoirienne fait état de 600
millions de francs CFA (environ 1 million d’euros) qui n’auraient pas été
versés aux Eléphants (surnom de
l’équipe nationale, Ndlr) et à leur encadrement, notamment des primes
DR
de match pour la demi-finale et la finale. Une information en partie confirmée par la Fédération ivoirienne de
football (FIF), qui rappelle que le
budget global pour la participation
ivoirienne à la CAN 2015 était de 3,5
milliards de francs CFA (environ 5,3
millions d’euros).
Mis en cause dans ce dossier, le ministre de la Promotion de la jeunesse,
des sports et des loisirs, Alain
Lobognon, s’est défendu sur les
réseaux sociaux. « J'ai découvert
depuis avant-hier que tous les
joueurs ont été floués par ceux qui
gèrent notre équipe nationale, a-t-il
lâché sur Twitter. J'ai cru qu'il était
possible de payer par virement bancaire les primes des athlètes. Mais
non ! L'argent a bel et bien été détourné ». Il a ajouté : « En ma qualité
!
Le non-versement de certaines primes promises aux footballeurs et
membres de l’encadrement de l’équipe ivoirienne, vainqueur de la CAN 2015,
fait scandale en Côte d’Ivoire. Le milieu de terrain Geoffroy Serey Dié s’en
est plaint sur la radio nationale. Le ministre des Sports Alain Lobognon, de
son côté, dénonce un détournement de fonds.
L'Ivoirien Geoffroy Serey Dié.
de [ministre] je suis meurtri par ce
brigandage en règle qui gouverne la
[FIF] qui choisit de me salir après le
vol.»
(RFI)
Football
!
Un ex-sélectionneur algérien viré à cause d’Anelka?
LE SAHEL
Place du Petit Marché ;
BP 13182 Niamey (R. Niger)
Tél : 20 73 34 86/87 ; Télécopieur : 20 73 30 90
Courriell : [email protected]
Site web : www.lesahel.ne
Directeur de Publication
MAHAMADOU ADAMOU
Direction de la Rédaction et des Centres Régionaux (DR/CR)
Directeur : Assane Soumana ; 20 73 99 86
Rédacteur en chef: Idé Fatouma
Rédacteur en chef Adjt: Siradji Sanda
Secrétaire de Rédaction: Oumarou Ali
Direction Technique (DT)
Directeur: Issa Madougou ; 20 73 99 87
Réd. chef informatique adjt: Inoussa Oumarou
Direction Commerciale (DC)
Directeur: Morou Hamadou 20 73 22 43
Chef service Communiqué et Pub : Alhassane Assilila
Direction Administrative et Financière (DAF)
Directeur: M. Ibrahim Garba Mahamane. 20 73 99 85
Chef service Recouvrement: Mme Ado Haoua Hachimou
Composition : ONEP
Tirage : 5000 exemplaires
MOTS
C
R
O
I
S
E
S
du
!
mal en championnat, le NAHD, dernier
avec 27 points en 24 journées, va à
présent connaître un troisième technicien
en à peine quelques semaines. La faute
à un différend entre Nicolas Anelka et
Meziane Ighil.
Conseiller spécial du président du club,
Mahfoud Ould Zmirli, Anelka aurait
pénétré sur la pelouse pour donner des
conseils à l’entraîneur des gardiens durant l’entraînement. Une attitude que
Meziane Ighil n’aurait pas appréciée.
Alors que certains médias affirment que
les deux protagonistes en seraient venus
aux mains, le journaliste Arnaud Ramsey,
biographe de l’ex-joueur de Liverpool,
confirme sur les réseaux sociaux, après
AVIS DE PERTE
Avis est donné par l'Etude de Me
MAHAMANE NAKOBO, Notaire à Niamey
B.P. 10.453, Tél. 73 43 51, de la perte des
actes de cession objet des parcelles L et M
de l'îlot n° 12224 Lotissement Cité 2010 au
nom de Monsieur HAMA MAMOUDOU.
Toute personne qui les aurait retrouvés est
priée de bien vouloir le déposer à l'Etude
ci-dessus indiquée.
Nicolas Anelka
une discussion avec le joueur, qu’« une
explication après une remarque à l’en-
V 1. Inflammation pulmonaire ;
HORIZONTALEMENT
E
1. Localité malienne bordée de hautes falaises ;
2. Commerces d’étoffes précieuses;
R
2. Il attrape les petits oiseaux avec ses pièges ;
T 3. Lac du Soudan - vente largement inférieure
3. Fémur ou tibia - Rivrière suisse - Infinitif ;
I aux prévisions ;
4. Quantité ;
C 4. Rouges dans les stades de Brazzaville
A (Les...) - Consonne double ;
5. Séjour des bienheureux - Un mètre cube de bois ;
L 5. Affluent du Danube - Patriarche ;
6. Il est saigné pour son latex - Aigri ;
E 6. Fais circuler l’air - Objets d’imitation ;
7. Colères - Boyau ;
M 7. Bout d’angle - Partie de l’Aérport où périt le
8. Pièce de soutènement - Propriété de famille;
E
Président Baré ;
N
9. Narrée (Inversé);
8. Voyelles - Verre de bière - Ile française ;
T
10. Vieillissant.
9. Artère - Rassasié ;
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
10. Reste de salaire non payé - Vieille note.
1
numéro précédent
2
3
4
5
6
7
8
9
10
d u
ême exilé en Algérie, Nicolas
Anelka arrive toujours à faire parler de lui. L’ancien Parisien, 36
ans, au passé tumultueux avec l’équipe
de France et qui avait participé à la première édition du championnat indien en
fin d’année 2014 du côté de Mumbay
City, aurait grandement participé à l’éviction de l’entraîneur du NA Hussein Dey,
Meziane Ighil.
A 61 ans, l’ex-coach de l’ASO Chlef,
passé également par la sélection algérienne en 1992/1993 et en 2005/2006,
avait repris en main son ancien club, en
tant que joueur puis entraîneur entre
1988 et 1992, courant février en remplacement du Belge Hugo Broos. Au plus
traînement » aurait bien eu lieu. « A priori
le coach n’a pas supporté les remarques
d’Anelka. Le président a tranché ».
Ouahib Bourzag, l’adjoint de Meziane
Ighil, assurera l’intérim alors que Nicolas
Anelka a été confirmé dans ses fonctions.
(RFI)
S o l u t i o n
M
DR
Meziane Ighil, ex-sélectionneur de l’équipe nationale algérienne, a été démis
de ses fonctions au sein de club du NA Hussein Dey. Arrivé il y a à peine
quelques semaines sur le banc de cette équipe relégable en championnat,
le technicien aurait eu une altercation avec Nicolas Anelka, ancien
international français, devenu conseiller spécial du président.
G R O S S E S S E S
U H L A N
E
A I
E
A E C A T
A S C I E R
AT A H O
A A R I E N
E P I E R A
V O N S A E
E T S A S M
I R A B A O
R T S
I
O
S
A
S A
E
A
U N
R E L E G A T I
U A
A P
S O
T N
E T
N I
O N
Lundi 27 Avril 2015