Les mangeurs de poussière - Nathalie Démaretz, artiste vidéaste

LES MANGEURS DE POUSSIERE
Installation sculpturale, plastique et vidéo
LOS COMEDORES DE POLVO
Instalación visual y plástica : vídeo, siluetas escultóricas, máscaras
réalisée par Nathalie Démaretz
Production les allumeuses de réverbères
Résidence de création : Galerie d’art contemporain La Place - Barcelone
« L’exil est une vision de la révolution…
C’est un paradoxe sans fin : regarder devant soi en regardant toujours derrière soi. »
« Exilo es visión de revolución... Es una paradoja interminable : mirar hacia delante de tanto mirar hacia atrás. »
Salman Rushdie
Cette création a pour objet d'explorer le thème de l'exil, de tous les mouvements migratoires
des espèces vivantes engendrés par la nécessité, la faim, la guerre…
« Qu'est ce qui pousse les peuples, les individus, à fuir, à marcher, à traverser les mers, à se mettre en chemin,
à mordre la poussière ?
Qu'est ce que l'attachement à une terre d'accueil, à un environnement familier ?
Qu'est ce que se sentir bien ou mal là où l'on est, là où l'on nait ?
Les peuples marchent, les oiseaux migrent, les poissons nagent en bans puis brusquement bifurquent, mus par
un désir soudain de changer de cap. La Terre tourne. Tout est mouvement...
C'est là qu'il faut chercher, dans ce désir ou cette nécessité à trouver une juste place, à être en adéquation entre
son être et son lieu de vie, entre son corps et sa psyché.
Avec cette nouvelle création, je veux rendre compte, et rendre hommage à ces groupes en marche. Souligner
que la pulsion de vie n'a aucune frontière. Que ces frontières sont imposées et purement artificielles.
Ce qui prévaut est le désir de vivre, le désir d'exister, où que ce soit. Le désir de vivre en
paix. Le désir de vivre libre.
Esta creación tiene por objeto explorar el tema del exilio, los movimientos migratorios
causados por la necesidad, el hambre, la guerra…
« ¿Qué impulsa a la gente, a los individuos, a cruzar el mar, a ponerse en camino, a morder el polvo?
¿Cuál es el apego a una tierra de acogida, a un entorno familiar desconocido?
¿Qué hace que nos sintamos bien o mal donde estamos, donde hemos nacido?
Las personas se mueven, las aves emigran, los peces nadan en bancos y de pronto se separan movidos por el
deseo de cambiar de rumbo. La Tierra gira. Todo es movimiento…
Allí buscan, en esta necesidad de encontrar un lugar adecuado, para ser coherente entre el ser y la vida, entre
el cuerpo y el psique.
En este trabajo quiero rendir cuenta y rendir homenaje a estos grupos en movimiento. Hacer hincapié en que
la unidad de la vida no tiene fronteras. Que estas fronteras son impuestas y puramente artificiales.
Lo que prevalece es el deseo de vivir donde queramos. El deseo de vivir en paz. El deseo
de vivir en libertad. »
DESC RIPTIF
1/ PERSO NNAGES : Ils sont 19 au total et représentent un groupe en marche.
Fabrication structures : Tiges métal, cintres-épaules-bras, tête polystyrène recouvertes de masquesvisages, habits blancs servant d'écrans de projection, pieds-socles en béton.
2/ MASQ UES
Sculptés d'abord en argile, puis reproduits et retravaillés en plâtre pour plus de légèreté, ces masques
recouvrent les têtes.
photos. Fabrication nathalie démaretz
2ème étape : masques plâtre
3/ SCENO GRAPH IE - MISE EN ESPACE
dessin mise en espace nathalie démaretz
maquette miniature : nathalie démaretz
Les personnages sont mis en espace, assemblés en groupe, et orientés dans la même direction. Dans leur dos,
sur les habits clairs servant d’écran, un vidéo projecteur diffuse des images.
L’espace doit être suffisant pour que le public puisse se promener entre les personnages, l'idée étant qu'il
puisse avoir une image d'ensemble d'un groupe en marche de face, d'un flux d'images de dos, mais aussi la
possibilité de s'approcher, de se mêler à eux, de pouvoir regarder de près chaque masque.
La structure souple des personnages ainsi que leurs vêtements amples et légers permettent une prise au vent
qui provoque un mouvement et crée ainsi une illusion de marche.
En intérieur, ce sont des ventilateurs rotatifs placés sur chaque coté qui donneront ce mouvement.
4/ LA V IDEO
La vidéo "déversera" continuellement un flux d’images en mouvement sur les habits-écrans, ce qui accentuera
la sensation de mouvement de l'arrière vers l'avant.
Elle sera composée d'images de groupes en mouvement : humains bien sûr mais aussi d’oiseaux et de
poissons... Images originales captées Et images d'archives (guerre, exode, etc.)
Ces images, par leur mouvement et leur direction, symboliseront la mer, la vague.
La vidéo, par son contenu, doit donner du sens à cette installation et susciter des questionnements sur le
sujet de l’exil.
5/ LE SO N
En extérieur cette installation se veut silencieuse, le seul son perceptible étant celui de la rue.
En intérieur, il est possible qu’il y ait un montage sonore. Cette option n’est pas déterminée pour l’heure.
6/ LE SO L
En extérieur, sol de la rue, matière brute.
En intérieur, tapis de sol recouvert d'écritures, citations d'auteur(e)s sur le thème de l'exil, du nomadisme, de
la migration.
FICHE RECAPITULATIVE
Titre : Les mangeurs de poussière
Forme : installation
Genre : art vidéo
Conception, fabrication personnages, masques, vidéo, son, etc. : Nathalie Démaretz
Production : Les allumeuses de réverbères
Résidence de création : Galerie d’art contemporain La Place / Barcelone – Espagne
[email protected] +34 654 04 03 08 http://www.laplace.es/
Lien galerie photos : http://www.nathaliedemaretz.com
FICHE TECHNIQUE
En extérieur NUIT
Espace au sol : 60m2 minimum
Vidéo projecteur : 1
Support vidéo projecteur : 1
Lecteur DVD (avec câblage) : 1
1 arrivée électrique de 220v avec multiprise double
1 raccord à un point d’arrivée électrique, aux normes locales de sécurité du public
Montage : 1 journée ( J-1)
En intérieur NOIR
Espace au sol : 60m2 minimum
Vidéo projecteur : 1
Support vidéo projecteur : 1
Lecteur DVD (avec câblage) : 1
1 arrivée électrique de 220v avec multiprise double
Projecteurs (idéalement mini découpes, sinon spots directionnels) : minimum 10
2 ventilateurs rotatifs sur pieds (hauteur 1m mini)
En option : Système son Hifi (ampli, lecteur CD et mini 2 enceintes) : 1
Montage : 1 journée ( J-1)
Nathalie Démaretz - vidéaste plasticienne
A l’origine est la lumière... Je suis née en 1961.
J’ai consacré mes premières années de travail à la réalisation de vidéos pour des compagnies de spectacle
vivant : théâtre, danse contemporaine, opéra... ; vidéos de créations qui permettaient de mettre en relief les
points forts des spectacles. C’est là que j’ai appris à regarder, à aiguiser mon regard, à capter le sensible, à
affiner mon sens esthétique. J'ai ensuite réalisé des vidéos qui étaient intégrées et projetées dans des
spectacles. Puis tout naturellement je suis passée à des projets personnels d’Art vidéo où très rapidement j'ai
eu envie d’expérimenter le volume, la mise en espace et l’installation, en reliant cette forme au son et au
spectacle vivant. J’ai ainsi élaboré des installations-spectacles rendant l’art vidéo -en tant qu’art contemporainvivant, dans lesquelles les images ne sont pas des décors au service des acteurs ou bien intouchables et
lointaines, mais exactement l’inverse, les acteurs et le public jouant avec et dans les images.
Mes thèmes fondamentaux sont l’humain, le rapport à la nature et au monde, le sens de l’existence. Mes
univers sont oniriques et poétiques. L’écriture y est présente.
Mes axes de travail sont la composition avec (l’âme de) l’espace, l’aléatoire comme possible, la liberté de sens
comme finalité, la symbolique comme lien, la poésie comme condition de (la) vie.
principales créations visuelles et sonores
Vidéos : - Empreintes (Cie Vertige. Vidéo danse, 1998-2000) - Pour quelques miettes (Cie La Zampa.
Vidéo danse. Projection spectacle, 2001) - Total chaos et À la vie, à la mort (Part 1 et 2 de Maux et
égarements Art vidéo, 2002-2003) - Corps à Cordes (Hymne aux électrons libres. Art Vidéo, 2003) - La
femme qui chantait dans sa tête (Art Vidéo, 2004) - Que du blanc à songer (Art Vidéo, 2005) Eurythmies (Art Vidéo, 2005) - Dès lors je me suis baignée dans le poème de la mer - remix (Art
vidéo, 2013)
Installations : - Toutes les larmes du monde ou la goutte d'eau qui fait déborder le vase (2003) - Reconnaissance ou Les êtres sillonnent inlassablement le labyrinthe de l’absurde (2006) - Végétal in
ViVo (Cie les Allumeuses de réverbères. Installation végétale, 2008) - La vie c’est que du cinéma (Cie les
Allumeuses de réverbères. Installation interactive, 2010-2011) – Les mangeurs de poussière (Cie les
Allumeuses de réverbères – installation vidéo, sculpturale et plastique, 2015)
Spectacles visuels ou performances : - Marseille, de Dostoïevski à Fellini (Fresque poé-li-tique. Spectacle
déambulatoire. Installation monumentale visuelle, plastique, sonore et vivante, 2005-2007) - Zoroastre (Cie
Baroques graffitis. Opéra baroque. Création des vidéos du spectacle + scénographie, 2010) - Zik-Lang-Mix
(Expoésie, installation réalisée en résonance avec la conférence-performance de Pierre Guéry, 2011) - Psyché
Extérieur Nuit_Barcelona Corpus (déambulation vidéo-poétique vivante / Cie les Allumeuses de
réverbères, 2014)
résidences
Hôpital Caroline, iles du Frioul Marseille – 2005 et 2006 / Le lieu noir (arts de la rue), Sète - 2008 / Le
Rio, Marseille - 2008, 2009 / Le point de bascule, Marseille – 2008 et 2015 / L'atteline (centre régional
Languedoc-Roussillon des arts de la rue), Villeneuve les Maguelones - 2009 / Galerie d'art contemporain
La Place, Barcelona - Espagne - Février 2014 – Avril 2015 – Juin 2015
principales diffusions publiques
Festivals et Évènements : Fest.I.V (Liège - Belgique, 2000), Forum danse (Monaco, 2000), Les Hivernales
(Avignon, 2001), Mostra internacional de vidéo danca (Porto - Portugal, 2001), FIND (Montréal Canada, 2001), Les cinémas différents (Paris, 2001), Projo (Montréal - Canada, 2002), Vidéoformes
(Clermont-Ferrand, 2002, 2006), Rencontres internationales Paris-Berlin (Berlin - Allemagne, 2003),
4ème festival d’arts contemporains (Aix en Provence, 2003), Les Instants vidéo poétiques et
numériques (France, 2001, 2002, 2003, 2005), Performance Mix project (New York - Etats-unis, 2004),
Salon des refusés (Forum des images, Paris, 2004), Macadamia (Musée d’Art Contemporain, Buenos Aires
et Alliance française, Rosario - Argentine, 2005), Festival des Nuits Caroline (Iles du Frioul, Marseille,
2006), 4èmes rencontres des Arts et de la Culture (Parc Billoux, Marseille, 2007), La nuit industrielle
(Cinéma le Méliès, Port de Bouc, 2013), 48H CHRONO + Nocturnes (Friche de la belle de Mai, Marseille,
2014), Festival international d’art vidéo LOOP (Barcelone - Espagne, du 28 mai au 6 Juin 2015)
Salles ou lieux : Théâtre Toursky (Marseille, 2002), Théâtre de la Minoterie (Marseille, 2003), Centre
National Chorégraphique (Orléans, 2004), Espace des Arts (le Pradet, 2004), Centre Départemental
Chorégraphique (Toulouse, 2005), , Théâtre de Lenche (Marseille, 2010), Rues du quartier du Born et
Parc Guëll (Barcelona - Espagne, 2014)…
Galeries ou espaces expos : Urban gallery (Marseille, 2006, 2008, 2011, 2014), Cinéma les Variétés (Marseille,
2006, 2010), Espace Culture (Marseille, 2006), le Rio (Marseille, 2009), Médiathèque Boris Vian (Port de
Bouc, 2011), Galerie La place (Barcelona - Espagne, 2014), Galerie La place (Barcelona - Espagne, 2015)
Ateliers
Avec des scolaires :
• Collège Giera / ZEP Montclar, Avignon classes à Projet d’Action Culturelle / 3ème et 5ème Art études
(2002, 2003)
• Lycée professionnel régional Mongrand / Port de bouc. Classes option cinéma (2011, 2012, 2013,
2014, 2015)
Avec des publics en difficulté :
• Centres sociaux - Port de Bouc / ateliers création vidéo : enfants (2011, 2012, 2013)
• AFE : Dispositif d’Accès aux premiers savoirs / atelier vidéo autoportrait : adultes 18/25 (2011, 2012)
• Hôpital psychiatrique de jour - Martigues / atelier vidéo autoportrait : adultes. (2012-2013)
• Hôpital psychiatrique Salvator - Espace Arthur – Marseille / ateliers de programmation : adolescents
(2014-2015)
Tout public
• Cinéma Alhambra Marseille / jeux d’ombres et lumières : enfants 2, 3 ans (2011)
• MUCEM Marseille / Ateliers de programmation : adultes (2014 - 2015)
Création 2014
PSYCHÉ EXTÉRIEUR NUIT_Barcelona Corpus
Déambulation vidéo-poétique vivante qui s'inscrit dans l'espace public. Projection sur le corps.
Conception, vidéo, montage, projection : Nathalie Démaretz
Avec Pierre Guéry, poète performeur. (corps, textes, bandes sons)
Création le 22 Février à Barcelone au cours d'une résidence artistique d'un mois à la galerie d'art
contemporain La Place à Barcelone.
Plusieurs représentations : Barcelone : quartier du Born, Parc Guell / Marseille – Friche de la belle de Mai :
Nocturnes / Place du palais des papes et jardins : Avignon - festival
Création 2015
LES MANGEURS DE POUSSIERE (solo)
A propos de l’exil, des migrations.
Installation sculpturale, plastique et vidéo
Résidence à la Galerie d’art contemporain La Place à Barcelone en Avril 2015
Première présentation publique le 18 Avril à Barcelone
Sélectionné au festival international d’art vidéo LOOP à Barcelone du 26 Mai au 6 Juin
Liens internet pour visionner
PSYCHE EXTERIEUR NUIT_barcelona Corpus http://youtu.be/cZ1umpS8iRo
LES MANGEURS DE POUSSIERE + dossiers artistiques : nouveau site nathaliedemaretz.com
Créations avant 2013 : ancien site nathaliedemaretz.free.fr
Atelier 2015 : Video réalisée par des lycéens du lycée Mongrand à Port de Bouc : 1er prix ex aequo au
concours « 1minute » du festival d’art vidéo de Clermont Ferrand Vidéoformes, en catégorie Lycée :
« Le couvert » : https://vimeo.com/123294304
CONTACT
Nathalie Démaretz +33 (0)6 15 74 20 79 [email protected] http://www.nathaliedemaretz.com
Les Allumeuses de réverbères [email protected]
`