lettreDemocrate1Avril 2015 _2_ _2_x

EDITION N°2
15AVRIL 2015
EDITO
Chers ami(e)s Démocrates,
Notre LETTRE DEMOCRATE s’était un peu perdue en chemin. Nous l’avons
retrouvée
En voici un nouvel exemplaire et je remercie les rédacteurs qui participent ainsi à
la diffusion de nos convictions.
François BAYROU multiplie en ce moment les interventions dans les médias et s’il
y a une phrase à citer, celle-ci, extraite d’une interview récente à Direct Politique,
résume à mon sens la situation actuelle : « Il y a un seul courant possiblement
majoritaire, celui qui pourrait réunir des réformistes, enthousiastes et
raisonnables, des deux supposés camps.. »
Notre pays, j’en suis convaincue, est dans cette attente d’une entente réformiste
qui s’affranchirait des appareils et états-majors et donc de ce piège des primaires,
notamment à l’UMP, stratégie qui révélera la tentation du passage aux idées du
Front national.
Notre système institutionnel et les affrontements au sein du PS et de l’UMP
favorisent cette ascension du FN. Cependant, un courant très palpable se
constitue, réunissant des leaders politiques nationaux de tous bords, qui
conscients de ce danger, refusent de se laisser emporter par cette vague. Notre
message a l’impérieux devoir de s’exprimer haut et fort et le moment politique
est propice à cette prise de conscience. La propagation des idées de l’extrême
doit être contrée au plus vite. Elles sont le terreau d’un risque majeur
d’éclatement et de repli nationaliste et la guerre Russo/Ukrainienne, à nos portes,
alimente cette crainte …
Nous appelons de toutes nos forces à un sursaut des consciences. Pierre VOGT et
moi-même étions présents au siège du MODEM la veille du Conseil National.
François BAYROU et les membres de l’équipe nationale ont fait le point sur la
situation tourmentée des forces politiques en commençant par notre
Mouvement.
Le Président le reconnaît, nous n’avons pas atteint l’objectif fondateur qui était de
créer un Mouvement politique différent. Nous sommes cependant celui qui a
imposé en quelques années cette particularité : nous gardons une liberté et une
autonomie dans notre fonctionnement et dans notre réflexion qui nous permet
d’affirmer notre singularité. Que de références en ces temps de scrutins au
MODEM et à François BAYROU.. !
Gardons notre espoir d’un grand courant d’union qui se ralliera à nos convictions,
rassemblant des hommes et des femmes prêts à bousculer cet archaïsme
politique stérile et dangereux pour notre avenir. Seule une réforme
constitutionnelle pourrait nous le permettre. Gageons que ce pari imprègne
rapidement les esprits, l’histoire démontre que les paris les plus fous peuvent
devenir réalités...
Catherine
SAUCET
Catherine SAUCET – Présidente du MODEM
50
Présidente du MODEM de la Manche
1
Adopter une conduite
J’avais envie de commencer mon édito
sur la stratégie du ni-ni de l’UMP lors de
la législative partielle du Doubs. Le Nini,
ce n’est pas un nouvel animal de
compagnie mais la ligne de défense
optée par l’UMP pour dire à ses électeurs
de ne voter ni pour le parti d’Hollande ni
pour le parti des Le Pen. Alors que la
plupart laisseraient les électeurs au
moins faire leur propre choix, le parti de
Nicolas Sarkozy invite ses ouailles à voter
blanc (bon, cela reste un choix) ou à
s’ABSTENIR ! Alors là Monsieur l’ancien
Président, je désapprouve ce choix : cela
fait des années qu’on incite les citoyens à
venir se déplacer devant les urnes, on
fait tout pour que les personnes
comprennent que la démocratie engage
la responsabilité de chacun, et tout d’un
coup, on invite au final les gens à ne pas
appliquer leurs droits ! La République
vous dit Bravo !!!
L’UMP est incapable de se positionner et
louche tellement sur les électeurs du
Front National qu’il en oublie ses valeurs.
Mais comment voulez-vous que les
électeurs frontistes aient confiance dans
les partis politiques si l’UMP se permet
de mettre de côté les fondamentaux
républicains au prix d’un bulletin de
vote ? Les gens qui votent Marine sont
des gens qui se méfient des grosses
machines politisées et sont séduits par
un nouveau langage qui sort de
l’ordinaire. Bon, Marine Le Pen sort
souvent comme orientations des
stéréotypes superficiels : c’est la faute
aux émigrés, c’est la faute à l’euro. Mais
comme l’UMP semble à tout prix leur
emboiter le pas, on se dit qu’après tout,
elle aurait finalement raison. Alors voilà,
au lieu de vouloir à tout prix séduire les
électeurs du Front National, la droite
ferait bien mieux de combattre la
tentation de l’extrémisme.
Et puis, au moment de finir cet article,
une fusillade à Copenhague fait ressurgir
les démons de l’attaque de Charlie
Hebdo. Ce qui m’attriste, c’est le
traitement médiatique à présent des
faits : les journaux télévisés cherchent à
présent à installer la psychose aux
travers de leurs reportages, duplex en
tout genre. Il y a deux jours, on
s’emballait pour les fraudes en Suisse. La
société semble être additive au scoop,
l’émotion dépasse la raison. Les
personnes survolent les actualités et
n’en retiennent que les flashs .Face à ses
averses d’informations, je m’accroche à
mes engagements : je crois que seul le
travail de longue haleine portera les plus
beaux fruits dans la saison (un peu du
sang de mes aïeux paysans normands
doit peut être encore coulé dans mes
veines).
Adopter une conduite, c’est ce que j’ai
envie qu’on retienne de tout ça. À mon
avis, le Modem a la chance dans le
paysage actuel d’avoir des lignes claires,
les mêmes prônées par François Bayrou.
On va nous reprocher de faire la
girouette en terme d’alliances mais c’est
parce qu’on choisit en fin de compte
dans chaque situation les personnes qui
pourront porter le mieux nos projets.
Reste à convaincre le plus largement que
la voie que nous empruntons est la
meilleure, et même plutôt de convaincre
les gens à déjà chercher une voie
démocratique.
Laurent Enguehard
2
Billet d’inquiétude.
Les sondages publiés ces jours ci
donnent le tournis. Ils troublent parce
que les scores attribués au Front national
ne cessent de croître, parce que la moitié
des électeurs de l’UMP avouent des
sympathies pour ce parti ou encore
parce que l ‘incohérence de Nicolas
Sarkozy semble plus porteuse que le
sérieux et le sens des responsabilités
d’Alain Juppé.
Mais les détails des opinions exprimées
surprennent
peut-être
encore
davantage. On y remarque en effet une
sorte de disjonction entre les intentions
de vote et l’adhésion aux programmes.
Beaucoup de français semblent désirer
des moments de victoires, de revanches
peut-être, sans pour autant souhaiter la
mise en œuvre de mesures pourtant
emblématiques du discours politique de
leurs champions.
Sans doute, cela pourrait être
simplement la marque d’une volonté de
protestations. Je crois que le danger est
plus profond. Je crois que l’on assiste,
sur notre droite, à d’inquiétants
comportements du corps électoral. Cette
soif de victoire géométrique (de
n’importe qui mais de droite) est, comme
à l’époque des idéologies fascistes, un
réel danger pour la démocratie.
Le Parti socialiste qui trouve si profitable
de nier l’existence du centre n’est pas
exempt de responsabilité dans cette
situation.
Pierre Vogt
Délégué départemental
La guerre en Ukraine.
*
Le 9 novembre 1989, la situation
géopolitique est modifiée avec la chute
du mur de Berlin et entraine
l’affaiblissement de l’union soviétique.
Des engagements tacites sont pris vis-àvis de Moscou pour maintenir une zone
tampon sécuritaire entre l’URSS et
l’Union Européenne. En décembre 1991,
la dislocation de l’URSS provoque le
changement des zones d’influences de
l’union soviétique et la chute des régimes
communistes d’Europe centrale qui
stupéfient le monde occidental.
Depuis 1 000 ans, l’Ukraine et la Crimée
font partie intégrante de la Russie. La
partie Est de ce pays est de tradition et
de langue russe. Toutes les clauses du
pacte de 1989 n‘ont pas été respectées,
l’OTAN s’approche des frontières de la
Russie avec la Pologne et la Roumanie.
Poutine soutient les rebelles prorusses
dans le bassin houiller du Donbass avec
la fourniture de chars, d’orgues de
Staline et l’envoi de volontaires venus de
toute la Russie. Le conflit s’étend en
direction de la Crimée qui est redevenue
sous influence russe.
L’adhésion à l’OTAN de l’Ukraine et de la
Géorgie est une ligne rouge pour
Moscou. La Russie veut retrouver son
rang, son influence et envoie deux
3
bombardiers Tu-95 près des côtes
françaises en signe de provocation.
Poutine craint une Ukraine épanouie et
prospère. L’OTAN doit intensifier son
engagement envers la Pologne et les
pays baltes pour dissuader Poutine
d’envisager des incursions plus poussées.
Les conflits sur le front de l’Est, le Moyen
Orient peuvent à tous instants évoluer
vers des guerres mondialisées en
fonction du partage des influences
obtenues lors des accords de Yalta en
février 1940
Jacques Hubert
L’analyse de notre ami Jacques
ne doit pas nous faire oublier, à
mon avis, que l’Europe ne peut
accepter que deux autres lignes
rouges soient franchies :
- la violation de la volonté des
peuples,
- le recours à la force armée
pour
appuyer
des
revendications territoriales.
L’annexion de la Crimée pouvait
être acceptée. Son rattachement
à
l’Ukraine
n’était
qu’administratif. Si Kiev, sous
l’autorité
de
conquérants
scandinaves, fut le siège de la
première principauté organisée
du
mode
slave,
l’Ukraine
constitue depuis très longtemps
une entité distincte de la Russie
moscovite.
Il faut le reconnaître sans
hésitation. A Moscou, règne
maintenant un homme qui est
devenu un dangereux dictateur
sanguinaire. La complaisance
dont il fait encore l’objet ne peut
s’expliquer que par un goût
pour la force que je trouve
détestable. Il faut plaindre les
Russes.
Pierre Vogt
Délégué départemental
La dose de proportionnelle.
Les prochaines élections législatives se
feront sans proportionnelle. Ni avec une
(dose) ni en intégralité !!! Le thème de la
proportionnelle aux élections législatives
revient assez régulièrement dans le
débat. Cela déclenche aussitôt des
réactions épidermiques ou un réel
soutien.
Les deux Présidents, François Hollande
et Nicolas Sarkozy, se sont prononcés en
faveur d’une dose de proportionnelle
pour désigner les députés…mais aucun
des deux n’a entamé la moindre
procédure législative.
La proportionnelle pose moins de
problème à gauche qu’à droite où elle
est surtout un facteur de division.
Le seul Président de la Ve République a
l’avoir rétablie pour les législatives de
1986 est François Mitterrand.
Du côté des gaullistes, cela n’est pas leur
plat préféré, par crainte que cela
4
provoque une instabilité comme pendant
la IVe République.
La question se pose moins pour les
Centristes qui se trouvent fréquemment
dans un système d’alliance avec la droite,
même si localement ils se retrouvent
dans des coalitions de gauche.
Pour le Front national qui, au même titre
que les autres partis, n’a pas d’élu
présent
dans
l’hémicycle
proportionnellement au nombre de voies
qu’il représente, il faut que les citoyens
puissent être représentés à l’Assemblée
pour légitimer leurs votes mais aussi
parce que cela permettra de réduire la
présence des extrêmes au sein même de
cette institution.
Patrick Dubois
COMMUNIQUE
Le siège du MoDem réalise
plusieurs fois par semaine une
revue de presse très soignée.
Le document qui fait environ 50
pages et environ 15 MO est diffusé
aux fédérations départementales.
Si vous souhaitez qu’elle vous soit
adressée, vous pouvez nous le
demander
en
envoyant
un
message
à
Pierre
Vogt
([email protected])
5
COMPOSITION DU BUREAU DEPARTEMENTAL
PRESIDENTE
Catherine SAUCET
1er Adjointe St Lo
DELEGUE DEPARTEMENTAL
Pierre VOGT
Déléguée au Bureau communautaire St-Lo Agglo
[email protected]
06 62 51 20 19
[email protected]
TRESORIER
Didier BRICHE
[email protected]
Conseillère nationale
Marie-Agnès HEROUT
[email protected]
REFERENTS DELEGUES DE SECTEUR
NORD-COTENTIN
OUEST MANCHE
SUD-MANCHE
Cyril BOURDON
Conseiller municipal Cherbourg
[email protected]
Maud LEMIERE
Christiane MACE
Cons.Munic.Déléguée
[email protected]
[email protected]
CENTRE-MANCHE
Marie-Agnès HEROUT
[email protected]
6
LES CHARGES DE MISSION
Relation avec les Elus
Rédacteur de la lettre démocrate
Laurent PIEN
Maire de Condé/ Vire
Vice-President St-Lô Agglo
[email protected]
Patrick DUBOIS
Maire-Adjoint St Lô
[email protected]
Evénementiel
Veille Médias et site internet
Jacky ROBIOLLE
Laurent ENGUERARD
Conseillé Municipal délégué St-Lô
[email protected]
[email protected]
Organisation logistique
Bernard DENIS
Maire-Adjoint Saint Côme du Mont
[email protected]
7
`