XXIIème Congrès des Doctorants en Sciences de l`Environnement

XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
3
EcoleDoctoraleenSciencesdel'Environnement
ED251
XXIIèmeCongrès
desDoctorants
enSciencesdel'Environnement
21‐22Avril2015
Sitedel'OustauCalendal
Cassis
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Préambule
4
PREAMBULE
Cette année le congrès de l’Ecole Doctorale «Sciences de l’Environnement»
retrouveCassiscinqansaprèsunepremièreexpérienceréussie.
Cetteéditionestparticulièreàplusd’untitrepuisqu’ellescellelafindumandatde
monprédécesseur,PierreRochette,quiaœuvréàlabonnemarchedel’écoledoctoraleet
veillésurlesdoctorantspendant8ans,jusqu’àl’organisationdececongrèsàCassis.Qu’il
soit ici remercié pour ce qu’il laisse ainsi que pour son soutien dans la prise de mes
nouvellesfonctions.
Ensuite,cetteéditionextra‐murosestégalementl’occasiond’ancrerlecongrèsdans
lasociétécivileavecuneconférenceouverteaugrandpubliclesoirdu21avriletdonnée
par Pierre‐Henri Gouyon sur «Biodiversité, génétique et société». La recherche
scientifique en cours doit pourvoir transmettre ses découvertes petites et grandes au
public afin de contribuer à la progression de la connaissance générale et également à sa
proprereconnaissance.
Les conférences invitées couvrent un large panel de thématiques et vont
contribuer,j’ensuiscertaine,àdémontrerunpeupluslapluridisciplinaritédesSciences
del’Environnement,etapporterunéclairageoriginaletàlapointedesconnaissancessur
desproblématiquesd’actualité.NousentendronsainsiViolaineSautterquinousparlerade
«Deux ans de déambulation martienne à bord du robot Curiosity», Frédéric Thomas de
«perspective écologique et évolutive du cancer» et Jean‐Michel Salles de l’« évaluation
économique de la biodiversité et les services écosystémiques: pourquoi, comment, pour
quels résultats, avec quelles limites?». Xavier Daumalin, quant à lui nous rappellera
l’histoire des Calanques avant la création du parc avec une conférence sur
«l’industrialisationdesCalanques:modalités,impactenvironnemental,résistances(XIXe‐
XXes.)».
Enfin,jevoudraisremerciericitouteslespersonnesquiontpermisquececongrès
se tienne dans les meilleures conditionspossibles à commencer par la ville de Cassis, le
personnel de l’Oustau Calendal. Une mention particulière va à l’équipe en charge de
l’organisation: les permanents et doctorants de la Station d’Endoume (IMBE) qui s’est
investietrèsfortementetdemanièretrèsefficace,ainsiqueVaninaBeauchamps‐Assaliet
Dominique Estival. Un grand merci également à Isabelle Hammad, sans laquelle rien
n’auraitétépossible.
Je souhaite à toutes et à tous un excellent congrès, qui plus est dans un
environnement magnifique, aux portes du Parc des Calanques, que je souhaite propice à
l’échangeetlaréflexion.
Ladirectricedel'ED251
CatherineKeller
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Sommaire
5
SOMMAIRE
Préambule ProgrammeduCongrès Résumésdesconférenciersinvités
TitresdesCommunicationsoralesetdesPosters
Résumés
1)Anthropologiebiologique
2)Chimiedel'Environnement 3)Ecologie 4)Environnementetsanté
5)GéniedesProcédés
6)Géosciencesdel'Environnement
7)Océanographie Indexdescommunicants Listealphabétiquedescommunicants Comitéd'organisation
4
6
10
15
23
25
36
56
61
70
99
122
123
125
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Programme
6
PROGRAMME
Lespostersserontvisiblesdanslesespaces"Rotonde","PortMiou"et"PortPin".
Lasalleseraouvertedèslemardi21avrilà8h00,pourl'installationdesposters.
Mardi21avril2015
08h30‐09h00
09h00‐09h10
Accueil
IntroductionCatherineKELLER(DirectriceEDSE) etPierreROCHETTE(DirecteurEDSEsortant)
Sessiondumardimatin
Présidentedesession:ClaireANSBERQUE
09h10‐09h30
09h30‐09h50
09h50‐10h10
10h10‐10h30
10h50‐11h10
11h10‐11h30
11h30‐12h20
12h20‐14h00
DAVIDRomain‐Océanographie
Del’inter‐calibrationdedispositifsdecollecteàlamiseenplaced’unréseau
desuivideshabitatscoralligènes:ledéfid’unprotocoleàlargeéchelle
(ProgrammeCIGESMED*).
105
SPIANDOREMarie‐Chimiedel'Environnement
Évaluationetcomparaisondeprocéduresdedécontaminationsurlecheveu
aprèsexpositionàdessimulantsdel’ypérite.
35
MATHAUXCoralie‐Ecologie
LesgenévriersdePhéniciedesfalaises:arbresremarquablesadaptés
àdesmilieuxdevieextrêmes. 50
SYMouhamadouMoustapha‐Géosciencesdel'Environnement
Incertitudeetvariabilitéensituationaccidentelle:expositionhumaine
parvoiealimentaireaprèsl’accidentdeFukushima.
94
Pausecafé
AVELLANAstrid‐Géosciencesdel'Environnement
Imogolitesasamodelforthestudyofnanoparticle’secotoxicitytoward
Pseudomonasbrassicacearum. 73
MASMOUDIMoutassemBillah‐Océanographie
Etudegénétiqueetécologiquedesgorgonesd’Algérie.
114
10
Conférencierinvité:
SAUTTERViolaine‐MuséumNationald'HistoireNaturelle
DeuxansdedéambulationmartienneàborddurobotCuriosity.
Repas‐BuffetetSessionPosters
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Programme
7
Sessiondumardiaprès‐midi
Présidentdesession:CORSELLISYannick
14h00‐14h50
Conférencierinvité:
THOMASFrédéric‐M.I.V.E.G.E.C.Montpellier
Uneperspectiveécologiqueetévolutiveducancer
14h50‐15h10
15h10‐15h30
15h50‐16h10
16h10‐16h30
16h30‐16h50
16h50‐17h10
18h30‐1920
11
AIGLEAxel‐Océanographie
Couplagecycledel’azote,cycledumanganèse:del’écosystèmeaugène.
100
SOCORROJoanna‐Chimiedel'Environnement
Réactivitéhétérogènedepesticidesvis‐à‐visdesprincipauxoxydants
atmosphériquesenphaseparticulaire. 35
67
Pausecafé
LEONARDClément‐GéniedesProcédés
Etuded’unecolonneàbullesdanslazoneeausous‐critique.
BUISSARTFabien‐Ecologie
Modélisationdeseffetsduchangementclimatiquesurl’architecturedesrésineux.
39
DJERAFIRania‐GéniedesProcédés
Etudedelamicronisationsupercritiquedel’Ethylcelluloseparleprocédé
SupercritiqueAnti‐Solvant(SAS).
65
COSTAAndrea‐Océanographie
Interpretationofgraphtheorymetricsforspeciespersistenceinametapopulation.
TheGulfofLionstudycase.
104
SessionPosters
Conférencierinvité:
Pierre‐HenriGOUYON‐MuséumNationald'HistoireNaturelle
Biodiversité,génétiqueetsociété.
12
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Programme
08h30‐09h00
8
Mercredi 22 avril2015
Accueil
Sessiondumercredimatin
Présidentdesession:AIGLEAxel
09h00‐09h20
09h20‐09h40
09h40‐10h00
10h00‐10h20
10h40‐11h00
11h00‐11h20
11h20‐12h10
12h10‐14h00
AKKACHESalah‐GéniedesProcédés
Conceptiond’unco‐gazéificateuràlitfluidisébouillonnant.
62
GOMBEAUKewin‐Ecologie
Impactsd’uneexpositionchroniqueàl’uraniumappauvrisurlesprofilsde méthylationdupoissonzèbre. 43
GAVINETJordane‐Ecologie
Interactionsentreplantesetinstallationdechênesméditerranéens.
41
SERAPHINPierre‐Géosciencesdel'Environnement
EstimationdubilanhydrologiquedelanappedelaCrauàl’aided’unmodèle
demélangeisotopique(δ18Oetδ2H).
93
Pausecafé
MANASFITarek‐Chimiedel'Environnement
Acomparisonbetweenfreshwaterandseawaterswimmingpools:disinfection
by‐productsandgenotoxicity. 33
FIERROLaura‐Océanographie
EtudedesmarqueursgénétiquesdelagamétogenèsechezOscarellalobularis
(Porifera‐Homoscleromorpha). 110
Conférencierinvité:
DAUMALINXavier‐AixMarseilleUniversité
L'industrialisationdesCalanques:modalités,impactenvironnemental,résistances
(XIXe‐XXes.). 13
Repas‐BuffetetSessionPosters
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Programme
9
Sessiondumercrediaprès‐midi
Présidentedesession:PETITEléonore
14h00‐14h50 Conférencierinvité:
14h50‐15h10
15h10‐15h30
15h50‐16h10
16h10‐16h30
16h30‐16h50
16h50‐17h10
SALLESJean‐Michel‐UniversitédeMontpellier
Évaluationéconomiquedelabiodiversitéetlesservicesécosystémiques:pourquoi,
comment,pourquelsrésultats,avecquelleslimites?
14
JOUVESJohan‐Géosciencesdel'Environnement
Spatialorganizationandconnectivityofcaves.
82
LATREILLEAnne‐Ecologie
Diversitéetadaptationlocaledesarbresforestiers:analysedegradients
altitudinauxetdetransplantationscroiséeschezlesapinpectiné. 49
Pausecafé
ANSBERQUEClaire‐Géosciencesdel'Environnement
ContributionofhighresolutionPLEIADESimagerytoactivefaultsanalysis.
CasestudyoftheLongribaFaultSystem,EasternTibet.
72
COMBERNOUXNicolas‐GéniedesProcédés
Vieillissementdesmembranesd’osmoseinversesousirradiationgamma. 64
TSCHANZLéïta‐Ecologie
Lessystèmessocio‐écologiques:versuneapprocheglobaledel'observationdela
biodiversitédanslesterritoires. 56
CORRONLouise‐Anthropologiebiologique
Estimationdel’âgedesindividusimmaturesenanthropologiebiologique:
enjeuxetperspectives. 24
Potdeclôture
avecremisedeprixauxDoctorantsayantprésentélesmeilleurescommunications
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés des conférenciers invités
10
RESUMESDESCONFERENCIERSINVITES
Mardi21avril11h30‐12h20
Deuxansdedéambulationmartienneàborddurobot
Curiosity.
SAUTTERViolaine DRCNRS,MuséumNationald'HistoireNaturelle
MNHNUSM0205‐CNRSUMR7202
[email protected]
Le robot géologue Curisosity évolue depuis plus de deux ans au fond du cratère de Gale
d’un diamètre de 155 km, creusé dans des roches de plus de 4 Milliards d’années (ère
noachienne) au niveau de l’équateur martien. Sa mission est de déterminer siMars a pu
êtrehabitableauNoachien.Lesrochessédimentairessontdoncpasséesaupeignefinpour
détermineruncertainnombredeparamètresphysico‐chimiquescommelaprésenced’eau
à cette époque, l’estimation des conditions de pH, la recherche de traces de matière
organique.Cependantunedesquestionsessentiellesconcernelanaturemêmedesroches
magmatiques primaires formant le subtratum du cratère de Gale ayant subi cette
altération.Cedernieraspectseradiscuté.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés des conférenciers invités
11
Mardi21avril14h00‐14h50
Uneperspectiveécologiqueetévolutiveducancer.
THOMASFrédéric DRCNRS,M.I.V.E.G.E.CMontpellier
UMR(IRD/CNRS/UM)5290
[email protected]
Cetexposéestuneintroductionauthème«Ecologie,EvolutionetCancer»etsedéroulera
entroisparties:1‐Origineinfectieuseducancer,2‐Dynamiqueévolutiveducancer,
3‐conséquencesécologiquesetévolutivesducancerdanslesécosystèmes.Partie1‐
L’identification des pathogènes susceptibles de faire basculer nos cellules dans le cancer
estunaspectclédanslaluttecontrelecancerpouruneraisonsimple:commelaplupart
des infections peuvent être évitées par des traitements ou des vaccins, l’élimination des
pathogènes oncogènes devraient éliminer dans la foulée les cancers qu’ils induisent. Au
début des années 70, on estimait à 1% le nombre de cancers d’origine parasitaire ou
viralechezl’homme.L’OrganisationMondialedelaSantéadmetaujourd’huique20%des
cancers sont dus à des agents infectieux, en particulier des virus à ARN et ADN et des
bactéries. Certains chercheurs estiment que l’on sous estime encore grandement
l’influence des agents infectieux dans l’induction du cancer. Cette perspective sera
présentée et discutée sous un angle évolutif. Partie 2 ‐ Le cancer est un processus
d’évolutionclonaleàl’intérieurdel’organisme,etcommetoutprocessusévolutifdignede
cenomils’effectueselondesloisDarwiniennes.Bienquelespremiersarticlesprésentant
le cancer sous cet angle datent du milieu des années 70, c’est seulement depuis peu de
temps que l’on réalise combien cette vision permet de mieux comprendre le
développement des cancers, leur prévention et même l’amélioration des thérapies.
Pourquoilasélectionnaturellen’apasréussiatotalementéliminernotrevulnérabilitéau
cancer?Leshabitantsdespaysdusudvont‐ilsavoirplusdecancersàl’avenir?Quelssont
les points communs entre les métastases et les espèces invasives? Pourquoi des
traitements anticancéreux peuvent fonctionner dans un premier temps et devenir
inefficacesparlasuite?Enquoilefaitdeconsidérerunetumeurcommeunécosystème
peutdonnerdesnouvellesidéesdetraitements?Voilàquelquesexemplesdesquestions
qui seront abordées dans cette partie. Partie 3 ‐ Et si nous étions passés à côté, dans
toutes les études sur les écosystèmes, d’un élément essentiel? D’une variable capable
d’influencer fortement les aptitudes compétitrices des individus et des espèces, leur
vulnérabilitéauxparasitesetauxprédateurs,ouencoreleurcapacitéàsedéplacer?Sion
posaitcettequestionauxmeilleursécologuesactuelsdanslemonde,ilsrépondraientsans
doute:non,c’estimpossible!Etpourtant,c’estprobablementlecasducancer,ouplutôt
des processus oncogéniques dans leur ensemble, ce continuum allant des lésions
précancéreuses aux cancers en phase métastatique, qui touchent la plupart des
métazoairesdepuisquelamulticellularitéestapparueilyaplusde500millionsd’années.
Enfin, cet exposé sera l’occasion de faire le point sur où nous en sommes sur le thème
«Ecologie,EvolutionetCancer»auniveaunationaletinternational.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés des conférenciers invités
12
Mardi21avril18h30‐19h20
Biodiversité,génétiqueetsociété.
GOUYONPierreHenri
Professeur,MuséumNationald'HistoireNaturelle
UMR7205MNHN‐CNRS‐UPMC
pierre‐[email protected]
Labiodiversitéestunfaitd’observationbanalmais,delasystématiqueduXVIIIèmesiècle
à la génétique du XXème, son interprétation a connu des périodes très différentes. La
théorie de l’évolution lancée par Darwin il y a 150 ans constitue la base de la biologie
contemporaine. L’écologie et l’idée de biodiversité, mais surtout la génétique sont issues
decettethéoriequiaffirmel’unitéduVivant,quipermetd’agirsurlui,maisquiposede
nombreux problèmes à la société, a servi de fondement à des idéologies ignobles et est
refusée par les extrémistes religieux. Quant à la description et la sauvegarde de la
biodiversité,ellesreposentsouventsurdesidéessimplistesetpeuconvaincantes.Oùen
est‐on de la compréhension de cette diversité ? et de nos actions sur elle ? Les
biotechnologies se développent à grande vitesse et de nombreux débats concernant les
risquesprismaisaussilesaspectséthiquesouéconomiquesontvulejour.Faceaudébat
sur les OGM par exemple, les scientifiques ont souvent considéré les critiques comme
essentiellementobscurantistes.Qu’enest‐il?Pourquoitantd’incompréhension?Peut‐on
espérer l’avènement d’un véritable échange entre science, technique et société dans le
champdelabiologie?
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés des conférenciers invités
13
Mercredi22avril11h20‐12h10
L'industrialisationdesCalanques:modalités,impact
environnemental,résistances(XIXe‐XXes.)
DAUMALINXavier Professeur,AixMarseilleUniversité
UMRTELEMMECNRS7303
[email protected]‐amu.fr
Onl’ignoresouvent,maisbienavantd’êtreunespacetrèsprisédesexcursionnistesetdes
touristes, les calanques ont été un lieu d’industries. Pas moins de huit sites industriels –
comprenant parfois plusieurs usines – ont été créés entre Montredon et Cassis au cours
des XIXe et XXe siècles, avec des productions plus ou moins agressives pour
l’environnement : soude, acide sulfurique, plomb, fer, soufre, pétrole, verre, acide
tartrique,carrièredecalcaire.Alafaveurdequelcompromissociétalcesusinessesont‐
ellesimplantéesdansdetelssites?Peut‐onmesurerleurimpactsurlemodedeviedes
populationsenvironnantes,lesouvriers,maisaussisurlespaysages,lafaune,lafloreetles
fonds marins ? Comment les riverains ont‐ils réagi à ces implantations et exprimé leur
oppositionlorsquecelle‐ciexistait?C’estcequeproposed’abordercetteconférencedont
lecontenuabénéficiéd'uneaidedugouvernementfrançais,géréeparl'AgenceNationale
delaRechercheautitreduprojetInvestissementsd’AvenirA*MIDEXportantlaréférence
n°ANR‐11‐IDEX‐0001‐02.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés des conférenciers invités
14
Mercredi22avril14h00‐14h50
Évaluationéconomiquedelabiodiversitéetlesservices
écosystémiques:pourquoi,comment,pourquelsrésultats,
avecquelleslimites?
SALLESJean‐Michel
DRCNRS,UniversitédeMontpellier
UMR5474Lameta
jean‐[email protected]
L’évaluationdelabiodiversitéetdesservicesliésauxécosystèmesestactuellementl’objet
de multiples travaux et d’un large débat. L’intérêt de cette démarche a été initié par des
militantsetdeschercheursengagésdansdesactionsdeconservationquicherchaientdes
argumentséconomiquesàopposerauxpromoteursd’undéveloppementpeusoucieuxdes
écosystèmes. Elle est parfois controversée au motif que réduire les relations société‐
nature à leur dimension utilitariste nous coupe à la fois de la complexité du
fonctionnement des écosystèmes, mais aussi de la pluralité des raisons qui fondent
l’importance de respecter la nature. Afin de dépasser les oppositions, il importe de
comprendre ce que signifie vraiment l’évaluationéconomique pour en cerner l’intérêtet
les limites. Le nécessaire élargissement de la notion économique de valeur qu’implique
uneanalyseappropriéedecesservices,adonnélieuàunepluralitédeméthodes,parfois
contestées. L’objet de cet exposé est de préciser certains termes de ces débats, tant
conceptuelsqueméthodologiques,ainsiquelechoixdesobjetsàévaluer,enlesresituant
parrapportauxobjectifspratiquesquepeuventpoursuivrelesévaluations.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés
15
EDSE2015
21‐22Avril
2015
Sitedel'OustauCalendal
Cassis
Listedescommunications
1. ANTHROPOLOGIEBIOLOGIQUE
23 Communicationorale
CORRONLouise‐Estimationdel’âgedesindividusimmaturesenanthropologie
biologique:enjeuxetperspectives.
2. CHIMIEDEL'ENVIRONNEMENT
24 25 Communicationsorales
MANASFITarek‐Acomparisonbetweenfreshwaterandseawaterswimmingpools:
disinfectionby‐productsandgenotoxicity.
33 SOCORROJoanna‐Réactivitéhétérogènedepesticidesvis‐à‐visdesprincipaux
oxydantsatmosphériquesenphaseparticulaire.
34 SPIANDOREMarie‐Évaluationetcomparaisondeprocéduresdedécontaminationsur
lecheveuaprèsexpositionàdessimulantsdel’ypérite.
35 Posters
AZISMuhammadYudhistira‐Analysesdespolluantsorganiquespersistantsdansles
sédimentsdesurfacedesîlesSeribu‐Indonésie.
26 BENALIGAMNajib‐Développementd’outilsanalytiquespourladétectionetla
discriminationrapidedesallergènesdanslesproduitsdelamer.
27 BERTRANDAmélie‐Premierdéploiementenvalléedel’ArveduThermalAerosolGas
ChromatographcoupléàunAerosolMassSpectrometer(TAG–AMS).
28 DESBIOLLESFanny‐Ré activité ,devenirdansl’environnementeté volutiondela
toxicité demicropolluantsorganiquesissusdetraitementbiologiquesuiteàleurrejet
danslemilieu.
29 GANDOLFOAdrien‐Influencedelaprésencedenanoparticulesdetitanedansles
peinturessurlesconcentrationsdeNOxetdeHONOenairintérieur.
30 XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés
16
GEMAYELRachel‐OptimisationetvalidationduLAAP‐ToF‐MS(laserablationaerosol
particle–timeofflight–massspectrometer).
31 GRANDCLEMENTCamille‐Dégradationdemicropolluantsorganiquespardes
procédésbiologiquesinnovants.
32 3. ECOLOGIE
36 Communicationsorales
BUISSARTFabien‐Modélisationdeseffetsduchangementclimatiquesurl’architecture
desrésineux.
39 GAVINETJordane‐Interactionsentreplantesetinstallationdechênesméditerranéens.
41 GOMBEAUKewin‐Impactsd’uneexpositionchroniqueàl’uraniumappauvrisurles
profilsdeméthylationdupoissonzèbre.
43 LATREILLEAnne‐Diversitéetadaptationlocaledesarbresforestiers:analysede
gradientsaltitudinauxetdetransplantationscroiséeschezlesapinpectiné.
49 MATHAUXCoralie‐LesgenévriersdePhéniciedesfalaises:arbresremarquables
adaptésàdesmilieuxdevieextrêmes.
50 Posters
ARENEFabien‐Evolutiondelagerminationetrelationsaveclamassedesgraines. 37 BOUKHRISAsma‐Comparisonofbiologicaltraitsofnativeplantspeciesgrowing
underfluoridepollutioninTunisianaridareas.
38 EL‐HAJJRita‐Conservationdelabiodiversitéméditerranéennecontinentaleetréseaux
d’airesprotégées:aucarrefourentredescripteursécologiquesetsocio‐économiques.40 GIOVANNELLIGuia‐Causesfonctionnellesetévolutivesdel’adaptationlocalechezle
pinnoir(PinusnigraArn.).Intérêtpourlagestiondurabled’unesous‐espèceprotégée
enEurope,lepindeSalzmann(Pinusnigrasalzmannii).
42 GOVETTOBenjamin‐Impactduréchauffementclimatique:conséquencesd’une
élévationdelatempératuresurlagamétogenèseobservéechezRosa.
44 GREFFStéphane‐Etudedesmécanismesàl’originedesproliférationsdel’algue
Asparagopsistaxiformispardesapprochesd’écologiechimique:métabolomique,
toxiciténaturelleetmesuresd’effetsbiologiques.
45 HASHOUMHazem‐Impactduchangementclimatiquesurlesprocessusallélopathiques
enforêtméditerranéenne.
46 XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés
17
HECKENROTHAlma‐Développementd'écotechnologiespourlagestionécologiquedes
zonesdepollutiondiffusedansleparcnationaldesCalanques.
47 HERVEMathilde‐Apportsd’unepriseencompteaffinéedesactivitésanthropiques
dansl’identificationdesenjeuxdeconservationdelabiodiversité.
48 PETITMarie‐Eléonore‐Letraitementparphytoépurationdesrejetsd'unbassin
industrialisépeut‐ilêtreunesolutionpourlapréservationd’unezonehumidelittorale
méditerranéenne?
51 POHERYoann‐TheentomologicalrecordofCavalloisland(Lavezziarchipelago,
southernCorsica):7000yearsofacomplexenvironmentalhistory.
52 SAGOUISAlban‐Comparaisond’indicesdediversitéstaxonomiqueetfonctionnelledes
communautésdepoissonsdeslacsartificielsfrançais.
53 SAUNIERAmélie‐Réponsedescomposésorganiquesvolatilsbiogéniquesoxygénéset
non‐oxygénésfaceàunesécheresseàmoyenterme:casduQuercuspubescens.
54 4. ENVIRONNEMENTETSANTE
56 Posters
BELLIARDOCatherine‐Etudecomparéedelatoxicitédunickel,ducadmiumetde
l'aluminiumauniveaudelabioénergétiquecellulaire.
57 FOUTSEYimta‐EnquêteethnobotaniquedansledépartementduNdé,Haut‐Khametde
laMenoua(Cameroun).
58 PLUMEJEAUDSophie‐Génotoxicitédesparticulesdesolsetatmosphériquesdansles
territoiresdesOHMBMPetd’Estarreja.
59 VANGIJSELBONNELLOManuel‐Réponsedutissucérébralàl’hypoxie/ischémiedans
desconditionsnormalesoupathologiques.
60
5. GENIEDESPROCEDES
61 Communicationsorales
AKKACHESalah‐Conceptiond’unco‐gazéificateuràlitfluidisébouillonnant.
62 COMBERNOUXNicolas‐Vieillissementdesmembranesd’osmoseinversesous
irradiationgamma.
64 DJERAFIRania‐Etudedelamicronisationsupercritiquedel’Ethylcelluloseparle
procédéSupercritiqueAnti‐Solvant(SAS).
65 LEONARDClément‐Etuded’unecolonneàbullesdanslazoneeausous‐critique.
67 XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés
18
Posters
CLERCQSébastien‐Etudedesmécanismesdecristallisationenmilieusupercritique–
Applicationàdesprincipesactifspharmaceutiques.
63 LEHIRMorgane‐Caractérisationdesmembranesdeproductiond’eaupotablepar
l’utilisationdenanoparticules.
66 TOUDJISid‐AliAmine‐Etudeduprocédédeséparationparpervaporation:effetsdu
vieillissementsurlesperformancesséparatives.
69
6. GEOSCIENCESDEL'ENVIRONNEMENT
70 Communicationsorales
ANSBERQUEClaire‐ContributionofhighresolutionPLEIADESimagerytoactivefaults
analysis.CasestudyoftheLongribaFaultSystem,EasternTibet.
72 AVELLANAstrid‐Imogolitesasamodelforthestudyofnanoparticle’secotoxicity
towardPseudomonasbrassicacearum.
73 JOUVESJohan‐Spatialorganizationandconnectivityofcaves.
82 SERAPHINPierre‐EstimationdubilanhydrologiquedelanappedelaCrauàl’aide
d’unmodèledemélangeisotopique(δ18Oetδ2H).
93 SYMouhamadouMoustapha‐Incertitudeetvariabilitéensituationaccidentelle:
expositionhumaineparvoiealimentaireaprèsl’accidentdeFukushima.
94 Posters
ABOULAHRISMaria‐ClassificationdemétéoritesduMarocetdeTunisiedanslebut
d’estimerlefluxdemétéoritesdansleSahara.
71 BADENDawin‐3Dmodelingofcarbonatespetro‐acousticheterogeneities.
74 BAUDEMENTCécile‐Relationshipsbetweensedimentary,diageneticandtectonic
structurestoquantifykarstgroundwaterreservesattheregionalscale:Exampleofthe
Toulonarea(South‐East,France).
75 BOUDETLaurie‐Modélisationhydro‐sédimentairedel’embouchureduRhône:impact
desévènementsextrêmesetévolutionàlongterme.
76 CHATELEESébastien‐Recognizingfracturecorridorsbycouplingregressionand
hypothesistesting.
77 CHERIFMohamedAmine‐Modélisationdynamiquedela(bio)disponibilitédes
radionucléidesdanslessols:approchecomparativemodèles‐expériencesappliquéeau
transfertdeSr(II)etdeCs(I)danslaZNS.
78 XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés
COCHARDJean‐Relationshipbetweendiagenetichistoryandfracturationin
carbonates.
19
79 CORNUAULTMarine‐VariationdelacirculationdeseauxdefondenMéditerranée
orientaledepuis85ka:apportsdel’abondancedesforaminifèresbenthiquesetdes
isotopesstables.
80 DUCROSLoïc‐OriginandvariabilityofOrganicallyBoundTritiumactivitieswithin
variousriversinthesouthofFrance:context,methodsandpreliminaryresults.
81 KENDEJulia‐SedimentaryrecordsofhydrologyandfaultslipintheMarmaraSea
Basins.
83 KHEIRBEIKLouay‐Quantifyingmicrobialbiosynthesesofamino‐acidsinsoils:results
fromstablecarbonisotopelabellingexperiments.
84 LANTEAUMECyprien‐Caractérisationpétrophysiquedescarbonatesparcouplagede
lamodélisationstratigraphiqueetdiagénétique.
85 LAUNAYNicolas‐MagneticpropertiesofMauritanianBIFs:constraintsonthesourceof
theWestAfricamagneticfieldanomaly.
86 LAYETClément‐Phytodisponibilitédesnanomatériauxetimpactsurleprélèvement
d’élémentstracemétalliques.
87 LEVEVREMélody‐Influenceoffaultzonearchitectureonitsresponsetovariationsof
effectivestress:estimatingreactivationanddilationpotentialfromboreholewall
images,gOcadmodellingand3D‐Stresscalculations.
88 LOPEZBenjamin‐Architecturedescarbonatesdesourcesgéothermales:exempledu
dépôtd'Obruktepe:coexistencedetravertinsetdetufas(BassindeDenizli,Turquie).89 NOSOVAAlena‐Theecophysiologicalbasisofcarbonylsulphide(COS)gasexchangeof
plantswiththeatmosphere.
90 PAULAlexia‐Hydrogendynamicsinsoilorganicmatterasdeterminedby13Cand2H
labellingexperiments.
91 RENARDHugo‐Modélisationàpasdetempshorairedestransfertsdetritiumausein
d'unécosystèmeprairial:caractérisationdesfluxetanalysedesensibilité.
92 TAMRATWuhibZewde‐Stabilizationoforganicmatterinsoils:roleofamorphous
mineralphases.
95 TEBOULPierre‐Alexandre‐Discriminatingthesourceofelementsintravertineand
tufadeposits:newperspectivesfromtraceelementsandisotopes.
96 TENDILAnthony‐Approchesstratigraphique,diagénétiqueetnumériquemulti‐échelle
d’unréservoircarbonaté–CasdelaplateformeUrgoniennedesMonts‐de‐Vaucluse
(Barrémiensup.–Aptieninf.).
97 XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés
ZYLBERMANWilliam‐Paleomagnetisminmeteoriteimpactcraters:thecasesof
HaughtonandClearwaterimpactstructures,Canada.
7. OCEANOGRAPHIE
20
98
99 Communicationsorales
AIGLEAxel‐Couplagecycledel’azote,cycledumanganèse:del’écosystèmeaugène.
100 COSTAAndrea‐Interpretationofgraphtheorymetricsforspeciespersistenceina
metapopulation.TheGulfofLionstudycase.
104 DAVIDRomain‐Del’inter‐calibrationdedispositifsdecollecteàlamiseenplaced’un
réseaudesuivideshabitatscoralligènes:ledéfid’unprotocoleàlargeéchelle
(ProgrammeCIGESMED*).
105 FIERROLaura‐EtudedesmarqueursgénétiquesdelagamétogenèsechezOscarella
lobularis(Porifera‐Homoscleromorpha).
110 MASMOUDIMoutassemBillah‐Etudegénétiqueetécologiquedesgorgonesd’Algérie.
114 Posters
BERTHELOTHugo‐Devenirdel’azotefixédansl’océan:étudedutransfertdansle
réseautrophiquepélagiqueàl’aidedeméthodesd’analysesàl’échelleindividuelledes
cellules(nanoSIMS).
101 BLANFUNEAurélie‐DéclinetextinctionlocaledeFucales(macroalguesédificatricesde
forêtssous‐marines)surlaCôted'Azur.
102 CORSELLISYannick‐Effectsofspilledoilonactivemicrobialcommunitiesfroma
Mediterraneanhypersalinelake.
103 DEJODEAurélien‐Understandingecologicalfunctioningofcoralligenoushabitatsand
buildingNewIndicatorsbasedongenetictoolstoassesstheirGES(goodenvironmental
status).
106 DJAOUDIKahina‐Roleofatmosphericinputonthestoichiometryanddegradabilityof
dissolvedorganicmatterintheMediterraneanSea.
107 DONOSOKatty‐ZooplanktonseasonaldistributionintheNorth‐Western
MediterraneanSea.
108 DUGENNEMathilde‐Tauxnetsdeproductionjournalièreduphytoplanctonenréponse
auxgradientshydrologiquesenMéditerranée.
109 FUDUCHEMaxime‐Effetdel’oxygènesurlacroissanceetlaproductionde
magnétosomeschezunebactériemagnétiquemarine:QH‐2.
111 XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés
21
GALERONMarie‐Aimée‐Determiningtheoriginandfateofparticulateplant‐derived
organicmatterintheRhoneRiver(France):alipidtracerreview.
112 MARTIASChloé‐Sourcecharacterizationofchromophoricdissolvedorganicmatterin
atropicallagoonsubjectedtonaturalandanthropogenicimpacts.
113 MEINan‐BiologicalhydrogenproductioninthehyperalkalinesubmarineProny
hydrothermalfield(NewCaledonia).
115 PALUSELLIAndrea‐OccurrenceofphthalateestersinRhoneRiverestuary
(MediterraneancoastalSea).
116 PARISOTFlorian‐Etudemécanistedelatoxicitédesradiationsionisanteschez
Daphniamagna.
117 PRATLONGMarine‐Explorationdescapacitésadaptativesdesgorgonaires
méditerranéensfaceauchangementclimatique.
118 RUIZCésarAugusto‐Apportdelataxonomieintégrativeàlacompréhensiondes
mécanismesàl´originedelabiodiversitédesspongiairesdanslesgrottessous‐marines.
119 SAKHERSelmane‐Variabilitéspatio‐temporelledesécosystèmesbioconstruits
circalittorauxdesrivesnordetsuddubassinoccidentaldelaMéditerranée.
120 THIERRYDEVILLED'AVRAYLaure‐Evaluationdesservicesécosystémiquesproduits
parleshabitatscoralligènes.
121 XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Résumés
22
Résumés
des
Communicationsorales
etPosters
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Anthropologie biologique
23
Anthropologie
biologique
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Anthropologie biologique
24
Estimationdel’âgedesindividusimmaturesenanthropologie
biologique:enjeuxetperspectives.
CORRONLouise,ADALIANPascal,CONDEMISilvana,MARCHALFrançois
Anthropologiebioculturelle,Droit,EthiqueetSanté(ADES)UMR7268,AixMarseilleUniversité,
CNRS,EFS,FacultédeMédecineSecteurNord,CS80011‐BâtA,BoulevardPierreDramard,13344
MarseilleCedex15,France.
[email protected]‐amu.fr
L’âgeestl’undesparamètresquel’onpeutobteniràpartirdel’étudedusquelette.Avecle
sexe, la stature et l’identification de la nature humaine des ossements, il est l’un des
éléments clés servant à établir le profil biologique de l’individu concerné. En contexte
archéologique,ceprofilbiologiqueestutilisépourl’élaborationdeprofilsdémographiques
quivontserviràétudierlastructure,ainsiquelespratiquesfunérairesd’unepopulationet
leursévolutionsrespectives.Leprofilbiologiquesertégalementencontextemédico‐légal,
où il va affiner les possibilités d’identification pour tendre vers une identification
individuellepositive.
Chezlesindividusimmatures(non‐adultes),l’âgeestleseulparamètrebiologiquequel’on
peutestimerdemanièresuffisammentfiablepourcaractériserunindividu.
Il existe différentes méthodes pour estimer l’âge biologique des individus immatures,
basées sur les indicateurs biologiques des processus de croissance et de maturation
osseuseetdentaire.Cependant,cesméthodesrespectentdemanièreinégaledescritères
de fiabilité et de précision suffisamment élevés pour être scientifiquement et
juridiquementvalidesetdemeurentdoncrelativementcritiquables.
L’objectif de cette étude est d’estimer l’âge des individus immatures en respectant des
critères statistiques et méthodologiques stricts tout en cherchant à diminuer l’erreur
d’estimation.
Le matériel étudié est constitué de séries de coupes tomodensitométriques obtenues au
serviced’imageriedel’hôpitalNord(APHM–CHUMarseille).Lessurfacesosseusesdel’os
coxalontétévirtuellementreconstruitesàpartirdecescoupesgrâceaulogicielAVIZO®.
Desvariablesmono‐(longueurmaximale,hauteur)etbi‐dimensionnelles(surfaceprojetée,
module) définies par des landmarks sont calculées à partir de ces reconstructions. Un
ensembled’équationsderégressionnon‐paramétriquesmodélisantlarelationentrel’âge
et les variables a été obtenu à partir d’un échantillon d’apprentissage grâce au logiciel
statistiqueR®.
Lesrésultatsmontrentgénéralementdemeilleuresprédictionsdel’âgeaveclesvariables
bidimensionnelles. Des tests sur un échantillon de validation ont montré qu’il n’existait
pasdedifférencesignificativeentrelesâgesréelsetestimésparlesmodèlesderégression.
Les modèles de prédiction non‐paramétriques proposés ici respectent l’ensemble des
critères statistiques et méthodologiques imposés comme contrainte de validité initiale,
tout en diminuant l’erreur d’estimation. De plus, ils présentent l’avantage de modéliser
l’augmentation de la variabilité individuelle de la croissance, reflétant ainsi de manière
plusjustelaréalitédeceprocessusbiologiquecomplexe.
Motsclés:anthropologie,immatures,estimationdel’âge,variabilitébiologique.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
25
Chimiede
l'Environnement
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
26
Analysesdespolluantsorganiquespersistantsdansles
sédimentsdesurfacedesîlesSeribu‐Indonésie.
AZISMuhammadYudhistira1,2,PIRAMAnne1,ASIALaurence1,BUCHARI2,DOUMENQ
Pierre1
1–LaboratoireChimiedel’Environnement(LCE),FRECNRS3416,EquipeMPO,AixMarseille
Université,Europôledel’Arbois,BâtimentVilleminBP80,13545Aix‐en‐ProvenceCedex4,France.
2–LaboratoriumKimiaAnalitik(LKA)DepartemenKimiaITBFMIPAITBBandung,Indonesia.
[email protected]
LesIlesSeribuappelées"lesmilleîles",sontunechaîned’îlessituéeà45kmaunorddela
capitale de l'Indonésie, Jakarta. Elles se trouvent sur le trajet de la route maritime
pétrolièreaunorddeJavaoùellesreçoiventleseauxuséesindustrielles.
Les Polluants Organiques Persistants (POPs), sont largement présents dans
l’environnement du fait de l’activité anthropique, ce qui constitue une source de
contamination du milieu aquatique. L’évaluation du risque environnemental de ces
composésimpliqueleuranalysechimiqueetladéterminationdeleuroriginevis‐à‐visdes
zonescontaminées.Cetteétudeconsisteenuneanalysequalitativeetquantitative,pourun
certain nombre de composés organiques représentatifs des familles des hydrocarbures,
polychlorobiphénylesetpesticidesorganochlorés.Ladétectiondecescomposésdansles
sédimentsanécessitéledéveloppementd’uneméthoded’analyseparGC‐MS.
Lesconcentrationsenn‐alcanestrouvéesdanslessédiments,sontcomprisesentre572à
1854µg.kg‐1. Les teneurs en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) varient de
192à915µg.kg‐1.Pourlespolychlorobiphényles(PCB),lesconcentrationsobtenuessont
comprisesentre0,02et28µg.kg‐1,lesconcentrationstotalesenpesticidesorganochlorés
varientde3à12µg.kg‐1(cesteneurssontrapportéesenmassedesédimentssecs).
Nousavonsmontréàl’aided’indicesspécifiques,soientauxhydrocarburessaturés,soient
auxhydrocarburesaromatiques,qu’ilétaitpossibled’identifierlesprincipalesoriginesdes
hydrocarbures.Nousavonsainsimisenévidencequeleshydrocarburesprésentsdansles
sédimentsavaientdesoriginesmultiples:biogène,pétrolièreetpyrolytique.
Motsclés:IlesduSeribu(Indonésie),polluantsorganiquespersistants,sédiments,
hydrocarbures,PCB,pesticides.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
27
Développementd’outilsanalytiquespourladétectionetla
discriminationrapidedesallergènesdanslesproduitsdela
mer.
BENALIGAMNajib1,2,SADOKSaloua1,BOUDENNEJean‐Luc2
1–InstitutNationaldesSciencesetTechnologiedelamer,Laboratoirequalitéetvalorisationdes
produitsdelamer,LaGoulette,Tunis.
2–LaboratoireChimieEnvironnement(LCE),FRECNRS3416,AixMarseilleUniversité,3Place
VictorHugo,Case29,13331Marseille,France.
[email protected]
Les bienfaits des produits de la mer pour la santé humaine sont sans équivoque et leur
consommation ne fait qu’augmenter à l’échelle internationale. La prévalence de la
consommationdesproduitsdelamerestdueàleurvaleurnutritionnellereflétéeparleur
haute teneur en lipides et plus précisément en acides gras (AG) de la série ω‐3 et ω‐6
comme l’acide écosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA) qui ont
plusieurs effets bénéfiques sur la santé humaine. Cependant, ces produits peuvent
potentiellement occasionner des réactions immunes sévères, allant jusqu’à l’anaphylaxie
fatale. Selon certaines estimations, les allergies alimentaires affectent jusqu'à 6‐8% des
jeunesenfantset2‐3%desadultesdanslespaysayantunmodedevieoccidental.Pourles
produitshalio‐alimentaires,cetteincidencereprésente1.6%etnefaitqu’augmenterdans
nos sociétés pour plusieurs raisons dont les principales sont la diversification des
produits, l’augmentation de la commercialisation des produits aquatiques à l’échelle
mondialeetl’évolutiondestechnologieshalio‐alimentaires.
Il existe plusieurs méthodes bio‐analytiques (test immunologique, PCR…) pour la
détectiondesallergènes,chacuneoffrantdesavantagesetinconvénients,parconséquent
lestechniquesd’identificationetdequantificationcontinuentàsedévelopper.
L’objectif de notre étude est de développer une procédure analytique permettant de
réaliserunscreeningdesmoléculesallergènesprésentesdanscertainstypesdecrustacés
etdepoissonsconsommésparl’homme(détectionetidentificationparchromatographie
liquidecoupléeàlaspectrométriedemasseentandem)etmiseaupointd’unkitd’analyse
sous format microplaque pour l’identification et la quantification de la tropomyosine,
allergèneprésentantlerisqueleplusélevépourlesconsommateursdescrustacés.
Pouratteindrecesobjectifs,desextractionsdesprotéinesàpartirdelachairdecrevettes
royales, des moules et des huîtres provenant des côtes tunisiennes ont été effectuées.
EnsuitelaséparationdesprotéinesparSDSPAGE(électrophorèsesurgelpolyacrylamide)
etladétectionparLC/MS/MS.
Les résultats obtenus montrent que le muscle de crevette analysé contient l’allergène
majeurquiestlatropomyosine(38KDa);aussilachairdesmoulesetdeshuîtrescontient
latropomyosineetl’argininekinasequiestunallergènemineur.
Motsclés:allergène,LC/MS/MS,extraction,protéines,électrophorèse.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
28
Premierdéploiementenvalléedel’ArveduThermalAerosol
GasChromatographcoupléàunAerosolMassSpectrometer
(TAG–AMS).
BERTRANDAmélie1,DeWITTLangley1,TEMIME‐ROUSSELBrice1,HOHAUSThorsten2,
SUEPERDonna2,CHEVRIERFlorie3,4,BESOMBESJeanLuc3,JAFFREZOJeanLuc4,MOCNIK
Grisa5,KREISBERGNathan6,ISAACMANGabriel7,HERINGSusanne6,GOLDSTEINAllen7,
JAYNEJohn2,WORTHAMHenri1,MARCHANDNicolas1
1–LaboratoireChimieEnvironnement(LCE),FRECNRS3416,AixMarseilleUniversité,France.
2–AerodyneResearch,Inc.,USA.
3–LaboratoireChimieMoléculaire,etEnvironnement(LCME),UniversitéSavoie,rueduLacMajeur,
BâtimentChartreuse,73370LeBourgetduLac,France.
4–LaboratoiredeGlaciologieetGéophysiquedel’Environnement(LGGE),UniversitéJoseph
Fourier,54rueMolière,BP96,38402Saint‐Martind’Hèrescedex,France.
5–Aerosold.o.o.,Slovenia.
6–AerosolDynamicsInc.,USA.
7–Dept.ofESPM,UniversityofCalifornia,USA.
[email protected]‐amu.fr
Pouvoirdéterminer,avecunehauterésolutiontemporelle,lesconcentrationsdetraceurs
organiques est une étape clé dans la compréhension de l’évolution et des sources
d’émission de l’aérosol organique de l’atmosphère. Or pour mesurer la concentration de
ces traceurs, les techniques classiques offline actuelles nécessitent une phase
d’échantillonnageaupréalableetnepermettentqu’unsuivide l’aérosolaumieuxtoutes
les 12 heures. Quant aux méthodes d’analyse online, elles ne peuvent que proposer une
vision quantitative des grandes composantes majeures de l’aérosol sans pour autant
proposer la spéciation organique de celui‐ci. C’est le cas notamment de l’Aerosol Mass
Spectrometer (AMS), instrument majeur de la communauté depuis le début des années
2000. C’est dans ce contexte qu’a été développé le Thermal Desorption Aerosol Gas
Chromatograph(TAG).Cesystèmedechromatographieenphasegazeuseinsitupermetde
déterminer la concentration des traceurs organiques de l’aérosol avec une résolution de
l’ordredel’heure.Coupléàl’AMS,ilbénéficiedel’analyseurdemassehauterésolutionde
celui‐ci. Il peut également fonctionner en parallèle en mode AMS ou mode TAG‐AMS,
offrantainsideuxinformationscomplémentairessurlamêmepopulationdeparticules.
CourantFévrier2014,leTAG‐AMSaétédéployépourlapremièrefoissurleterrainlorsde
lacampagnedemesureDECOMBIO(Déconvolutiondelacontributiondecombustiondela
biomasseauxPM10danslaValléedel’Arve)pilotéparleLGGE(CNRS‐UJF,Grenoble).Le
systèmeétaitopéréenmodeAMS60minutesdurant,suivide40minutesenmodeTAG‐
AMS.
UntravaildemodélisationpourdéconvoluerlatotalitédusignalAMSobtenuenunesérie
defacteursreprésentatifsd’unetypologied’aérosolparticulieraétéeffectué.Lespremiers
résultats montrent une part significative de l’aérosol issu de combustion de biomasse
(45%) tandis que l’aérosol associé typiquement au trafic était moindre (8%). Les
premiersrésultatsdusystèmeTAGontégalementrévéléunebonnecorrélationentreces
deux typesd’aérosol et les traceurs organiques qui leur sont associés. C’est cetravail de
campagneainsiquelefonctionnementglobaldusystèmeTAG‐AMSquiestproposédans
ceposter.
Motsclés:TAG‐AMS,insitu,aérosol,sourceapportionment.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
29
Réactivité,devenirdansl’environnementetévolutiondela
toxicitédemicropolluantsorganiquesissusdetraitement
biologiquesuiteàleurrejetdanslemilieu.
DESBIOLLESFanny1,WONG‐WAH‐CHUNGPascal1,MALLERETLaure1,LAFFONT‐
SCHWOBIsabelle2,TILIACOSChristophe3
1–LaboratoireChimiedel’Environnement(LCE),FRECNRS3416,équipeMicroPolluants
Organiques,AixMarseilleUniversité,Europôledel'Arbois,BâtVilleminBP80,13545Aix‐en‐
ProvenceCedex4,France.
2–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,CampusSaint‐Charles,3PlaceVictor
Hugo,13331Marseille,France.
3–SEAKALIA,3alléedesMaraîchers,Héliopolis,bâtimentA2,13013Marseille,France.
[email protected]‐amu.fr
Les micropolluants organiques issus des activités anthropiques sont identifiés parmi les
principauxresponsablesdeladétériorationdelaqualitédel’environnement.Aujourd’hui,
ilestbienétabliquedenombreuxcomposésorganiques(PCBs,HAPs,pesticides,produits
pharmaceutiques) sont présentsdans différents types d’eaux à des concentrations allant
dungauµg.L‐1.Decefait,denouvellesrèglementationssurlaqualitédel’eau(Directive
Cadresurl’Eau2013/39/CE)sontapparuesetdenombreusesétudessontmenéessurdes
systèmes innovants permettant l’élimination efficace de ces polluants en Station de
Traitement des Eaux Usées (STEU). Cependant, aucune législation ne régit le rejet et la
détectiondesproduitsdetransformationissusdeSTEUetunnombrerestreintd’études
surl’impactenvironnementaldecesmétabolitessurlesbassinsversantsaétéréalisé.
Monprojetderecherches’inscritdanslavolontéd’apporteruneréponsepertinentesurle
risque environnemental que représentent les effluents de STEU. Cela implique la
connaissance des produits de transformation issus de STEU, l’évaluation de leur impact
écotoxicologique mais aussi leur devenir dans le compartiment aquatique récepteur.
L’évaluationdel’impactdetraitementsbiologiquesenSTEUentermesd’écotoxicitésera
réalisée sur des métabolites référencés dans la littérature. Pour ce faire, les tests
classiquesd'écotoxicologieetdestestsd'évaluationdelagénotoxicitéserontappliqués.Le
devenir dans l’environnement de ces métabolites sera examiné dans des échantillons
d’eauxnaturellesetuneattentionparticulièreseraapportéeàleurphotooxydationinduite
en mettant en œuvre des techniques analytiques de pointe. De plus, une approche
novatrice sera développée afin d’identifier dans un milieu réel les molécules
principalement responsables de la toxicité (Effect Directed Analysis) et de mettre en
évidencedepotentiels«effetscocktail».Mespremièresrecherchesbibliographiquesont
permisdesélectionnerdeuxproduitssusceptiblesd’êtreprésentsdansleseauxderejetde
STEU et qui sont issus de la biodégradation d’un antidépresseur, la carbamazépine:
l’acide‐9‐carboxylique acridine et le 9(10H)acridone [1]. Les premiers essais seront
conduits en prenant ces analytes comme molécules modèle, afin de mettre en place la
méthodologiedetravaildéfiniedanslecadredemathèse.
Motsclés:devenir,environnement,micropolluants,produitsdetransformation,
écotoxicité,effetcocktail
[1]Kaiser,E.,Prasse,C.,Wagner,M.,Bröder,K.,Ternes,T.A.(2014).TransformationofOxcarbazepineand
HumanMetabolitesofCarbamazepineandOxcarbazepineinWastewaterTreatmentandSandFilters.
Environ.Sci.Technol.48,10208‐10216.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
30
Influencedelaprésencedenanoparticulesdetitanedansles
peinturessurlesconcentrationsdeNOxetdeHONOenair
intérieur.
GANDOLFOAdrien1,BARTOLOMEIVincent1,GOMEZALVAREZElena1,TLILISabrine1,
GLIGOROVSKISasho1,KLEFFMANNJörg2,WORTHAMHenri1
1–LaboratoireChimieEnvironnement(LCE),FRECNRS3416,AixMarseilleUniversité,Case29,3
PlaceVictorHugo,13331MarseilleCedex3,France.
2–PhysikalischeundTheoretischeChemie/FBC,BergischeUniversitätWuppertal,Gaußstr.20,
42119Wuppertal,Germany.
[email protected]‐amu.fr
Le mode de vie occidental propose de passer de plus en plus de temps dans les
atmosphères intérieures (résidence, lieu de travail, transport…) [1]. Ces espaces clos ou
semi clos sont exposés à des concentrations de polluants supérieures à celles trouvées
dans la troposphère [2]. La qualité des airs intérieurs prend donc une importance toute
relative quant à la question du danger sanitaire qui pèse sur l’homme. De nouvelles
technologies ont été mises en place pour diminuer ces forts niveaux de pollution. L’une
d’elles est l’élimination passive de ces composés par l’incorporation de nanoparticules
dans les objets domestiques. Cette méthode permet déjà de réduire la quantité de
composés organiques volatils [3]. Dans cette étude, cette méthode est proposée pour
réduirelaquantitéd’oxyded’azoteenairintérieur.
Ici, nous prouvons l’efficacité d’une peinture photocatalytique contenant du dioxyde de
titane(TiO2)nano‐particulairesurlabaissedesniveauxdedioxyded’azote.Àl’aided’un
photoréacteur à écoulement vertical placé sous irradiation UV, nous avons observé une
chutedelaconcentrationdedioxyded’azote(NO2)surunegammedepeinturecontenant
de0à7%denanotitaneenmasse.Lescoefficientsdecapturepassentde5∙10‐6à1.6∙10‐5
respectivement.D’autrepart,laréactionhétérogèneduNO2surlapeintureà7%estune
sourcedemonoxyded’azote(NO)etd’acidenitreux(HONO).Cedernierestuncomposé
toxiquemaisaussileprécurseurd’uneespècetrèsréactive,leradicalhydroxyle •OH.Les
résultatsmontrentuntauxdeconversionduNO2enHONOde15%etduNO2enNOde
33%observépourunehumiditérelativede30%[4].
Un modèle de bilan de masse dynamique appliqué dans un environnement intérieur
typique prédit un état stable de 5,8ppb de HONO libérés lors de la réaction hétérogène,
induiteparlalumière,entreleNO2etlapeinturephotocatalytique(7%).Cemodèletient
compteduprocessusdephotolysecommelepuitsleplusimportantdeHONO.
La quantité de TiO2 incorporé dans la peinture est d'une importance cruciale quant à
l’assainissementdel’airintérieurvisàvisdesoxydesd'azoteNOx,maisjoueégalementun
rôleimportantdanslaformationdesintermédiairesnocifscommel'acidenitreux(HONO).
Ces données devront être considérées pour une future optimisation des peintures
photocatalytiquesdestinéesàdesapplicationsintérieures.
Motsclés:airintérieur,nanoparticules,dioxyded’azote,acidenitreux,
photoréacteur.
[1] Schweizer, C., Edwards, R., Bayer‐Oglesby. L. (2006) Journal of Exposure Science and Environmental
Epidemiology,17(2),170‐181.
[2]Weschler,C.J.(2011)IndoorAir,21(3),205‐218.
[3]Takeda,N.,TorimotoT.,SampathS.(1995).TheJournalofPhysicalChemistry,99(24),9986‐9991.
[4]Gandolfo,A.,BartolomeiV.,GomezAlvarezE.(2015)AppliedCatalysisB:Environmental,166‐167,84‐90.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
31
OptimisationetvalidationduLAAP‐ToF‐MS(laserablation
aerosolparticle–timeofflight–massspectrometer).
GEMAYELRachel,TEMIME‐ROUSSELBrice,HELLBUSTStig,WORTHAMHenri,
GLIGOROVSKISasho
LaboratoireChimiedel’Environnement(LCE),FRECNRS3416,AixMarseilleUniversité,Case29,3
PlaceVictorHugo,13331MarseilleCedex3,France.
[email protected]‐amu.fr
Lesnanoparticulesdiffuséesdansl’environnementsontfortementsuspectéesd'avoirdes
effetsnégatifssurlasantéetsurl’environnement.Leurréactivitéestliéeàleurtailleetà
leur composition chimique c’est pourquoi il est intéressant de les quantifier et de les
caractériser(entailleetencompositionchimique).
Dans ce but, un nouvel instrument, le LAAP‐ToF‐MS (Laser Ablation Aerosol Particle –
Time of Flight – Mass Spectrometer), a été développé. Nous présentons ici l’appareil qui
est composé de trois parties principales: l’inlet ou se fait l’entrée des particules, la
détectionetlamesuredelatailledesparticules(diodes403nm)etenfinl’ionisation(laser
193 nm) et le spectromètre de masse. Nous présentons aussi les optimisations de
l’appareilainsiquelesrésultatspréliminairesd’uneanalyseenlignedel’airambiant.
Comme cet appareil est conçu pour faire des analyses en ligne et plus précisément pour
suivre en continu l’évolution des nanoparticules dans l’atmosphère, il a donc été
nécessaire de l’optimiser en tenant compte de tous les paramètres variables au cours
d’une analyse. Des nanoparticules de taille, de composition et de forme connues ont été
forméesparunsystèmedegénérationetmesuréesparleLAAP‐ToF.Atitrecomparatifles
échantillonsontaussiétémesurésparunSMPS(scanningmobilityparticlesizer)etparun
OPC (optical particle counter). L’appareil présente une réponse répétable et linéaire au
cours du temps (coefficient de variation de 7.5% et coefficient de corrélation toujours
supérieurà0.9).
Dansl’airambiantlesparticulessontprésentessousdifférentesformes,différentestailles
et différentes compositions chimiques. Tous ces paramètres influencent la réponse. La
formeauneffetdirectsurladivergencedufaisceaudeparticules,alorsquelatailleetla
composition chimique ont surtout un effet sur la détection en elle‐même à cause des
propriétés optiques qui diffèrent. Il en résulte une diminution de la détection des
particulesenfonctiondeleurtaille.D’autrepart,l’efficacitédedétectionn’estpaslamême
dans un mélange homogène que dans un mélange hétérogène. Dans ce dernier cas,
l’efficacitéestplusfaible.Pourcelauneméthoded’ajoutsdosésadoncétédéveloppée.Un
écartfaiblede1.7%aétémesurésurlecalculdelaconcentrationinitiale.
Suiteàcesmanipulationsd’optimisation,uneanalyseenlignependant6joursaétémenée
danslebutdes’assurerd’uneévolutionpossibleaucoursdutemps.Lesrésultatsobtenus
parl’OPCetparleLAAP‐ToF,montreunesimilitudedevariation.Lesspectresobtenuspar
le LAAP‐ToF‐MS sont regroupés en fonction des m/z de chaque ion ou en fonction du
diamètre aérodynamique de la particule. L’évolution du diamètre ou de la composition
chimiqueestprésentéeenfonctiondutemps.
Enfin,cetappareilpeutoffriruneaméliorationdansledomainedelananoscienceafinde
réduirel’expositionauxparticulesetdecomprendreleuraspectdansl’atmosphère.Dans
lecadredelathèseunecampagnedemesureenbordurederouteestprévue.
Motsclés:nanoparticules,LAAP‐ToF,spectromètredemasse.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
32
Dégradationdemicropolluantsorganiquespardesprocédés
biologiquesinnovants.
GRANDCLEMENTCamille1,2,3,PIRAMAnne1,SEYSSIECQIsabelle2,VANOTGuillaume3,
TILIACOSNicolas3,BERNARDSamuel4,ROCHENicolas2,DOUMENQPierre1
1–LaboratoireChimiedel’Environnement(LCE),FRECNRS3416,AixMarseilleUniversité,Equipe
MicroPolluantsOrganiques,Europôledel’Arbois,BâtimentVillemin,BP80,13545Aix‐en‐Provence
Cedex4,France.
2–LaboratoireMécanique,ModélisationetProcédésPropres(M2P2),UMRCNRS7340,Aix
MarseilleUniversité,ECM,EquipeTraitementdesEauxetdesDéchets,Europôledel’Arbois,
BâtimentLaennecBP80,13545Aix‐en‐ProvenceCedex4,France.
3–SociétéSeakaliaSAS,GroupeOvalee,TechnopôledeChâteau‐Gombert,3AlléedesMaraîchers,
HéliopolisBâtimentA2,13013Marseille,France.
4–SociétéOccitaned’EnvironnementSAS,415rueClaudeNicolasLedoux,ParkEiffelB,13854Aix‐
en‐ProvenceCedex3,France.
[email protected]‐amu.fr
La Directive européenne Cadre sur l’Eau (DCE 2000/60) fixe des objectifs aux états
membresafind’atteindrelebonétatécologiquedeseauxsuperficiellesetsouterraines.En
effet, une part importante des milieux aquatiques est polluée par des substances
chimiquespouvantengendrerdeseffetsnéfastessurlemilieumêmeàdesconcentrations
très faibles. Dans ce contexte, la réduction à la source des émissions de micropolluants,
pointabordéparladirective2013/39,estundesaxesmajeursduplannationald’action
contre la pollution par ces composés. Le projet MICROPOL*, labellisé dans le cadre du
5èmeappel à projets éco‐industries, a pour but d’anticiper les évolutions de la
réglementation européenne sur la problématique de réduction des émissions de
micropolluants. Dans le cadre de ce projet, l’objectif de notre étude est dans un premier
temps de sélectionner des souches de microorganismes capables de dégrader certaines
molécules cibles choisies parmi les grandes classes de micropolluants. Dans un second
temps, le passage à l’échelle industrielle nous permettra de mettre au point un procédé
biologique complémentaire aux traitements des eaux usées actuels pour l’élimination de
micropolluants organiques persistants et émergents. La sélection des composés s’est
appuyée sur leur présence confirmée dans l’environnement (notamment en France),leur
caractèrepersistant,émergentvoirerécalcitrantvis‐à‐visdestraitementsconventionnels.
Nousavonsainsipudésignerquatremoléculesciblesappartenantàtroisgrandesclasses
de micropolluants: le diuron (pesticide), le benzo(a)pyrène (hydrocarbure aromatique
polycyclique),lacarbamazépineetlediclofénac(composéspharmaceutiques).L’étudede
la dégradation de ces molécules cibles s’articulera autour de quatre grandes étapes qui
vontdel’échellelaboratoirejusqu’àlaréalisationindustrielle.Toutd’abord,dessouches
microbiennes sont sélectionnées et leur capacité à dégrader est évaluée à l’aide d’une
méthoded’extractionetd’analysevalidéeselonlanormeNFT90‐210.L’acclimatationdes
souchessélectionnéesainsiqueleurefficacitédebiodégradationserontensuitevalidéesà
uneéchellesemi‐pilotedansunbioréacteurhybrideàmembranes.L’objectiffinalisédece
projetestl’installationd’unpiloteindustrieletlavalidationd’unprocédéperformantsur
desrejetssignificatifsenmicropolluants.
Motsclés:micropolluants,biodégradation,bioréacteuràmembrane,traitementdes
eaux.
*CeprojetapourchefdefilelasociétéSeakaliaetestfinancéparBPIFrance.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
33
Acomparisonbetweenfreshwaterandseawaterswimming
pools:disinfectionby‐productsandgenotoxicity.
MANASFITarek1,DeMEOMichel2,COULOMBBruno1,DiGIORGIOCarole2,BOUDENNE
Jean‐Luc1
1–LaboratoireChimieEnvironnement(LCE),FRECNRS3416,AixMarseilleUniversité,Equipe
DéveloppementsMétrologiquesetChimiedesmilieux,3PlaceVictorHugo,13331Marseille,France.
2–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd'Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,EquipeMutagénèse
Environnementale,13385Marseille,France.
[email protected]‐amu.fr
In the last few decades the sector of thalassotherapy has witnessed a significant
development as a center of attraction for medical and wellness tourism. In these
establishments, swimming pools are filled with seawater and disinfectants are added to
prevent spreading of pathogenic diseases. However, unlike freshwater swimming pools,
very few data about the genotoxicity of water in these pools have been reported. In the
present study, a comparison was established between seawater swimming pools of two
thalassotherapycentersandafreshwaterswimmingpoollocatedinsoutheastFrance.This
comparison aimed at the determination of disinfection by‐products (DBPs) qualitatively
andquantitativelyaswellastheevaluationofgenotoxiceffectsinducedbywatersamples
usingAmestest.Ingeneral,thepredominantDBPsfoundinfreshwaterwerechlorinated
whilethoseofseawaterpoolswerebrominated.Thefreshwaterpoolwasfoundtopossess
thehighestcontentinDBPsduetohighfrequentationrateofthispoolincontrasttothe
seawater pools. The analysis of the content of the pools in DBPs allowed understanding
the results of the mutagenesis assay. This assay conducted on Salmonella typhimurium
strain TA100 showed that the samples of freshwater pool were more mutagenic than
those of the tested seawater pool despite the existing evidence concerning superior
genotoxic effects induced by brominated DBPs in comparisonto chlorinated ones. These
findingshighlighttheimportanceoflimitingtheintroductionoforganicmattertopoolsby
swimmers through respecting hygiene instructions, and emphasize the importance of
conducting further toxicological studies that could pave the way for broader regulations
concerningDBPs.
Keywords:swimmingpools,chlorination,disinfectionby‐products(DBPs),
mutagenesis,genotoxicity.
Note:Thisabstractwasacceptedforanoralpresentationinthe6thInternationalSwimmingPoolandSpa
ConferencethatwilltakeplaceinAmsterdaminMarch2015.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
34
Réactivitéhétérogènedepesticidesvis‐à‐visdesprincipaux
oxydantsatmosphériquesenphaseparticulaire.
SOCORROJoanna1,TEMIME‐ROUSSELBrice1,GLIGOROVSKISasho1,WORTHAMHenri1,
QUIVETEtienne1
1–LaboratoireChimiedel’Environnement(LCE),FRECNRS3416,AixMarseilleUniversité,3Place
VictorHugo,13331Marseillecedex03,France.
[email protected]‐amu.fr
La prise de conscience de la communauté scientifique et du grand public des impacts
sanitaires et environnementaux qu’ont les produits phytosanitaires en font un sujet
d’actualité récurrent en France, 1er consommateur européen de pesticides. Environ
19millions d’hectares de cultures par an sont en effet soumises à l’utilisation de
pesticides,soit35%delasuperficietotaledelaFrance.L'InstitutdeVeilleSanitaireamis
récemment en évidence la situation préoccupante liée à l’exposition aux pesticides. En
effet, une vaste étude indique que le taux de pesticides dans les organismes de la
population française est "parmi les plus élevés en référence à des pays comparables"
commel’Allemagne,leCanadaouencorelesEtats‐Unis.
Une fois épandus, les pesticides se retrouvent dans les différents compartiments de
l’environnement. Aucun seuil réglementaire en teneur de pesticide dans l’air n’est
actuellementdisponible.Or,lorsdesépandagesunegrandepartie(entre30et90%selon
lemoded’application)n’atteintjamaissacibleetseretrouveémisedansl’atmosphère.Les
pesticidessontalorsrépartisentrelesphasesgazeuseetparticulairecequivainfluencer
leur devenir atmosphérique. La plupart des pesticides utilisés actuellement étant semi‐
volatils, ils se retrouvent adsorbés à la surface de particules atmosphériques, qui sont
alorslesiègederéactionshétérogènes.
Actuellement, les estimations pour la dégradation atmosphérique des pesticides ne
prennentquerarementencomptelaphaseparticulairemaisseulementlaphasegazeuse.
De ce fait, une meilleure connaissance de la réactivité hétérogène des pesticides est
cruciale afin de mieux comprendre leur devenir, leurs impacts environnementaux et
sanitairesetdeprédireleurcomportement.
L’objectif est d’étudier les réactions hétérogènes, en présence d’humidité, vis‐à‐vis des
principaux oxydants atmosphériques, l’ozone et les radicaux OH, pour 8 pesticides
(cyprodinil, deltaméthrine, difénoconazole, fipronil, oxadiazon, pendiméthaline,
perméthrineettétraconazole)adsorbésàlasurfacedeparticulesdesilice.Lesconstantes
cinétiquesainsiquelestempsdevieatmosphériqueontétédéterminés.Lesmécanismes
dedégradationfontapparaîtrenotammentdesproduitsdedégradation,pouvantêtrebien
plustoxiquesquelespesticidesd’origine.Cesproduitsdedégradationpeuventêtreémis
en phase particulaire (analyse par GC‐MS) comme le 3‐phenoxybenzaldehyde (produit
issu de la dégradation de la deltaméthrine) ainsi que dans la phase gazeuse (analyse en
ligneetentempsréelparPTR‐ToF‐MS)commelephosgène(issudeladégradationdela
perméthrine).
Motsclés:ozone,pesticides,particules,cinétiques,produitsdedégradation.
Cetravailabénéficiéd'uneaidedugouvernementfrançais,géréeparl'AgenceNationaledelaRechercheau
titreduprojetInvestissementsd’AvenirA*MIDEXportantlaréférencen°ANR‐11‐IDEX‐0001‐02.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Chimie de l'Environnement
35
Évaluationetcomparaisondeprocéduresdedécontamination
surlecheveuaprèsexpositionàdessimulantsdel’ypérite.
SPIANDOREMarie1,PIRAMAnne1LACOSTE,Alexandre2,JOSSEDenis3,DOUMENQPierre1
1–LaboratoireChimiedel’Environnement(LCE),FRECNRS3416,ÉquipeMicroPolluants
Organiques,AixMarseilleUniversité,Europôledel’Arbois,BâtimentVilleminBP80,13545Aix‐en‐
ProvenceCedex4,France.
2–LaboratoiredeChimieduBataillondesMarins‐PompiersdeMarseille,9bddeStrasbourg,
BP207,13303MarseilleCedex3,France.
3–ServiceDépartementald’IncendieetdeSecoursdesAlpes‐MaritimesSDIS06,ServicedeSantéet
deSecoursMédical,140avenueMaréchaldeLattredeTassigny,BP99,06271Villeneuve‐Loubet
cedex,France.
[email protected]‐amu.fr
Unearmechimiqueestunemunitioncontenantuntoxiquedeguerredontlespropriétés
sont utilisées pour tuer ou blesser les populations. Malgré le souhait de contrôle de la
communauté internationale, à travers la Convention pour l’Interdiction des Armes
Chimiquesentréeenvigueuren1997,lestoxiquesdeguerrerestentunproblème,quece
soit lors d’opérations de destruction des stocks, lors de conflits comme récemment en
Syrieoud’attaquesterroristescommecelledumétrodeTokyoen1995.
L’ypérite,ou«gazmoutarde»,estparmilestoxiquesdeguerrelesplusconnus:ils’agit
d’unagentvésicantavecunhautpouvoirdecontaminationetunegrandepersistancesur
les surfaces. Son absorption cutanée est rapide, causant de sérieuses brûlures. En cas
d’exposition massive d’une population, les primo‐intervenants doivent donc agir de
manièreefficaceetrapide.
Entantqu’outilpourladétectiond’unecontamination,l’analyseducheveuadéjàmontré
des propriétés intéressantes: nos résultats ont mis en évidence sa capacité à piéger le
salicylatedeméthyleetle2‐chloroéthyléthylsulphide,deuxsimulantsdel’ypérite,puisla
désorption de ces composés. La décontamination du cheveu est donc un élément
important à prendre en compte lors du passage des victimes dans les modules de
décontamination,afindelimiteruneexpositionsecondaireauxtoxiques.
Différentsprotocolesdedécontaminationdescheveuxontétécomparés:desmèchesont
étéexposéesenphasevapeursaturée,soitausalicylatedeméthyle,soitau2‐chloroéthyl
éthylsulphide.Aprèsexposition,lesmèchesontétésoitextraitesdirectementafindetenir
lieu de témoin d’exposition, soit soumises à l’un des 3 protocoles de décontamination
étudiés:1)doucheselonlesrecommandationsduprojeteuropéenderechercheORCHIDS,
2)applicationdeterreàfoulon(principed’absorption/déplacement)suivieounond’une
douche,3)applicationdelalotionRSDL®(neutralisationchimiquedesagents)suivieou
non d’une douche. L’analyse des extraits a finalement été réalisée par chromatographie
gazeusecoupléeàunspectromètredemasseentandem(GC‐MS/MS).
L’efficacitédesdifférentsprotocolesaétédéterminéed’aprèslerapportdelaquantitéde
simulantdanslesmèchesdécontaminéesetnondécontaminées.
Motsclés:cheveux,exposition,décontamination.
LesauteursremercientlaDirectionGénéraledel’Armementpoursonsoutienfinancier.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
36
Ecologie
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
37
Evolutiondelagerminationetrelationsaveclamassedes
graines.
ARENEFabien,AFFRELaurence,DOXAAggeliki,SAATKAMPArne
InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,AvenueEscadrilleNormandie
Niémen,13397Marseillecedex20,France.
[email protected]
La germination est l’une des premières phases du cycle de vie des plantes, elle est la
transition entre la forme de résistance quiescente, la graine, et lesstades ultérieurs plus
vulnérables aux aléas de l’environnement, la graine germante et la plantule. Ces raisons
font de la germination le stade le plus critique au cours de la vie d’une plante, qui va
conditionnersiunepopulationvapouvoirréussiràserégénérerounon.Danslesclimatsà
forte saisonnalité, la germination est connue pour dépendre fortement des variables
climatiques comme la température et l’humidité. Ces dernières sont des signaux
déclencheursdelagerminationd’autantplusimportantsqu’ilsdéterminentlesconditions
rencontréesparlesindividuslorsdeleurcroissancepostgermination.
La cinétique de germination d’un lot de graines peut être décrite et prédite, de manière
précise,enfonction des variables climatiques à l’aide de modèles en temps hydriques et
thermiques (acronyme anglais HTT models). Ces modèles de germination utilisent des
valeursseuilstellesquelatempératuredebase(Tb)etlepotentielhydriquedebase(Ψb)
qui sont respectivement les valeurs de température et d’humidité minimum à partir de
laquellelagerminationpeutavoirlieu.Pourunlotdegrainesdonné,au‐delàduTbilya
accumulationdetempsthermique(unitéendegré‐jour)etlagerminationdelamoitiéde
lapopulationintervientàunpointdéterminésurl’axedesdegrés‐jourappelélaconstante
detempsthermique(θT).
Latailledesgrainesestundestraitslesplusimportantsdansl’écologiedesplantes,elle
aussi fortement reliée aux conditions environnementales rencontrées par les individus
ainsi qu’à leur survie après la germination. Cependant, les liens qui existent entre les
caractéristiquesdelagerminationetlestraitsdesgraines,latailleenparticulier,onttrès
peuétéétudiés.Parailleurs,d’unpointdevueévolutifcertainsaspectsdelagermination
peuvent être corrélés à la phylogénie des espèces (on parle de signal phylogénétique)
alorsqued’autresmontrentdespatronscontraires.
L’objectifdecetravailest,dansunpremiertemps,dedéterminercommentlesparamètres
seuils des modèles HTT qui caractérisent chaque espèce ont évolué dans l’histoire des
plantesetdansunsecondtempsquelssontleursliensaveclatailledesgraines.
Motsclés:germination,graines,températuredebase,potentielhydriquedebase.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
38
Comparisonofbiologicaltraitsofnativeplantspeciesgrowing
underfluoridepollutioninTunisianaridareas.
BOUKHRISAsma1,2,LAFFONT‐SCHWOBIsabelle1,TATONIThierry1,CHAIEBMohamed2
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,52avenueNormandieNiémen,13397
Marseillecedex20,France.
2–PlantdiversityandEcosystemsinDryEnvironment,FacultyofScience,UniversityofSfax,3000
Sfax,Tunisia.
[email protected]
High fluoride pollution has been detected in the surrounding soils of the coastal
superphosphateindustriesintheGulfofGabes(South‐EastofTunisia).MyPhDresearch
aimed at studying the plant functional traits of the autochthonous vegetation at the
vicinity of superphosphate factories and selecting potential candidates for fluoride
phytostabilization.Therefore,astudywasconductedatthreesitesalongtheGulfofGabes
analysingplanttolerancetofluoridecombinedwithplantfluorideaccumulationandsoil
metal concentrations (Al, As, Cd, Cr, Cu, Fe, Mn, Ni, Pb, Ti and Zn). A gradient of soil
fluoridepollutionwasobservedfromahighlypollutedsite(Gabes),amoderatelypolluted
site (Skhira) and one, used as reference site (Smara). Native plant species accumulated
fluoride following the gradient of soil pollution. Fluoride contents of plant aerial parts
rangedfrom37mgkg‐1DWto360mgkg‐1DWandfiveplantspecieswereonlyfoundin
themostpollutedsite.Comparingbiologicaltraitsandfluoridecontents,aselectiongrid
for potentially restorative plant species enabled the selection of three native
chamaephytes i.e. Rhanteriumsuaveolens Desf., Atractylisserratuloides (Cass.) D.C. and,
ErodiumglaucophyllumL.aspotentialcandidatesforaninsituphytoremediationprogram
on arid fluoride‐polluted sites. Physiological mechanisms of fluoride tolerance of A.
serrulatoides have been elucidated. This species appeared as a fluoride excluder and its
tolerance involved calcium interactions with fluoride. We suggest the use of this plant
species for fluoride‐polluted soil phytostabilization especially in Tunisia and more
generallyinNorthAfrica.
Keywords:phytostabilization,fluoridetolerance,nativeplantspecies,
superphosphatefactories,Tunisianaridareas.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
39
Modélisationdeseffetsduchangementclimatiquesur
l’architecturedesrésineux.
BUISSARTFabien1,NICOLINIEric2,VENNETIERMichel1
1–InstitutnationaldeRechercheenSciencesetTechnologiespourl’Environnementetl’Agriculture
(IRSTEA),UREMAXEcosystèmesMéditerranéensetRisques,Centred’Aix‐en‐Provence,3275route
deCézanne,CS40061,13182LeTholonet,Aix‐en‐ProvenceCedex5,France.
2–BotaniqueetBio‐informatiquedel’Architecturedesplantes(AMAP),UMRCIRAD,Campus
agronomiquedeSilvolab,BP701,97387Kouroucedex,Guyane.
[email protected]
Dans les prochaines décennies, les modèles climatiques prévoient une augmentation des
températures, une modification de la pluviosité, ainsi qu’une fréquence accrue
d’évènementsclimatiquesextrêmescommelessécheressesenregistréesenFranceentre
2003et2007.
En parallèle de l’augmentation des connaissances sur le climat, la modélisation de
l’architecture des plantes s’est elle aussi développée ces dernières années, offrant des
outilsintéressantspourlasylvicultureoulagestiondesrisquesenforêt.Orpourl’instant
cesmodélisationsneprennentpasencomptelesvariationsclimatiques,dufaitdufaible
nombred’étudesportantsurlelienentrearchitectureetvariationsclimatiques.
Afin de combler ces manques, une analyse architecturale rétrospective est effectuée sur
plusieursespècesrésineuses(Epinettenoire,Pind’Alep,Pinblanc,Pingris,Pinmaritime,
Pin noir, Pin pignon, Pin sylvestre) et sur différents sites en Provence, en Espagne et au
Québec.L’objectifestdemodéliserlesparamètresarchitecturauxretenusenfonctionde
paramètrestopologiques(commel’ordrederamification,l’âgedurameau,…)maisaussi
enfonctiondesvariablesclimatiques.LesrelationssontestiméespardesrégressionsPLS
linéaires ou logistiques, cette méthode permet de passer outre l’éventuelle colinéarité
entrelesparamètresexplicatifs.
L’objectifàtermeétantdeconstruireunsimulateurdel’architectureenfonctionduclimat,
afin de quantifier précisément les effets du changement climatique en termes de
production,maisaussientermesd’adaptationdesessences.
Motsclés:architecturedesplantes,climat,développement,pind’Alep,résineux.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
40
Conservationdelabiodiversitéméditerranéennecontinentale
etréseauxd’airesprotégées:aucarrefourentredescripteurs
écologiquesetsocio‐économiques.
EL‐HAJJRita1,2,KHATERCarla2,VELAErrol3,TATONIThierry1
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,CampusdeSt‐Jérôme,Case421,
AvenueEscadrilleNormandieNièmen,13397MarseilleCedex20,France.
2–ConseilNationaldeRechercheScientifique(CNRS),centredeTélédétection,BP11‐8281,Riadel
Solh,Beyrouth,Liban.
3–BotaniqueetBio‐informatiquedel’Architecturedesplantes(AMAP),UMRCIRAD,Université
Montpellier2,BoulevarddelaLirondeTAA‐51/PS1,34398Montpelliercedex5,France.
[email protected]
Défiée par les tendances accrues de développement, la Méditerranée, berceau de
l’humanité et des civilisations et point chaud pour la biodiversité, se trouve secouée à
l’interfaceentrelesbesoinsdecroissancesocio‐économiquesetlesprioritésécologiques
de conservation de la biodiversité. Dans cette complexe réalité socio‐écologique, toute
initiative de protection écosystémique nécessiterait un ensemble de critères et
d’indicateurspertinents,quisoientlesplusobjectifspossible,pourorienterlesmodalités
de conservation de la biodiversité et des éco‐complexes. Les aires protégées constituent
les piliers et les outils fondamentaux des stratégies nationales et internationales de
conservationdelabiodiversité.Toutefois,lestypesetlesmodesdeclassificationdecelles‐
ci diffèrent d'un pays à l'autre et ne sont nécessairement pas comparables. Plus de
1000termes différents sont connus pour être utilisés dans le monde entier pour la
désignation de zones protégées. Ainsi, la définition de descripteurs écologiques et socio‐
économiquesrépondantauxvraiesprioritéssocio‐écologiquesméditerranéennesetvisant
une priorisation pertinente des enjeux de conservation et la désignation des aires
protégées demeure une nécessité incontournable. Une revue exhaustive des critères et
indicateurs utilisés autour du monde pour orienter la désignation des aires protégées a
permis d’identifier une série de descripteurs écologiques et socio‐économiques
appropriés, pratiques et adaptés au contexte méditerranéen. Ceux‐ci renseignent le
maximumd’informationsécologiquesetsocio‐économiquesauniveaud’un«sitenaturel»
donné, tout en étant différents les uns des autres (pas de redondance) mais très
complémentaires.Cesdescripteursontserviensuitedebasepourledéveloppementd’un
outil à la décision informatique orientant les priorités de conservation d’un écosystème
terrestre donné, en proposant plusieurs solutions «hiérarchisées», parmi lesquelles
l’utilisateurpourrachoisirl’optionlamoinsbloquante(laplusapplicableauniveaulocal).
Motsclés:Liban,Méditerranée,outild’aideàladécision,conservation,aires
protégées.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
41
Interactionsentreplantesetinstallationdechênes
méditerranéens.
GAVINETJordane1,2,PREVOSTOBernard1,FERNANDEZCatherine2
1–InstitutnationaldeRechercheenSciencesetTechnologiespourl’Environnementetl’Agriculture
(IRSTEA),UREMAX,3275RoutedeCézanne,13100Aix‐en‐Provence,France.
2–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,3placeVictor‐Hugo,13331Marseille
cedex3,France.
[email protected]
L’installationdejeunesplantulesestuneétapeclépourlerenouvellementetladynamique
des peuplements forestiers. Le stade plantule est très vulnérable et le type de couvert
végétal(espèce,structure)peutfortementinfluencerlasurvieetlacroissance,demanière
négative(compétition)oupositive(facilitation).
Les chênes Quercus ilex (chêne vert) et Quercus pubescens (chêne pubescent) sont
deuxespèces dominantes des forêts matures provençales. Ils sont capables de s’installer
sousdifférentstypesdeformationsvégétales,maislesraisonsdusuccèsoudel’échecde
l’installationeninteractionaveclecouvertvégétalsontencoremalcomprises.Danscette
étude, nous utilisons une série d’expérimentations de terrain pour comparer la réussite
d’installation de ces deux espèces de chênes sous différents couverts végétaux (milieu
ouvert, garrigue, pinède). Des mesures des ressources et du microclimat (lumière, eau,
température)permettentdemieuxcomprendrel’influenceducouvertsurcesfacteurs.
Les résultats montrent que la présence d’un couvert végétal modéré est bénéfique, en
particulier pour l’installation du chêne pubescent plus sensible que le chêne vert aux
stressclimatiqueetédaphique.Pluslesconditionsclimatiquessontdifficiles(sècheresse
estivalemarquée,solpeuprofond),pluslecouvertvégétaljoueunrôlepositifenlimitant
lademandeévaporative(rôledéterminantdumicroclimat).Parcontre,uncouvertvégétal
très dense a un effet négatif dû à une réduction
tropimportantedelalumière(rôleprépondérant
de la ressource). De manière générale, le chêne
vert apparaît moins sensible aux interactions
avec le couvert végétal et s’installe mieux que le
chêne pubescent dans les conditions extrêmes,
que ce soit en termes de sècheresse ou de
limitationlumineuse.
Ces résultats permettent de mieux appréhender
les dynamiques d’installation des chênes
méditerranéens et ouvrent des possibilités en
termesdegestiondelavégétationpourfavoriser
Introductiondechênessouspind’Alep
l’implantationdeschênes.
Motsclés:interactions,forêtméditerranéenne,régénération,successions
forestières,microclimat.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
42
Causesfonctionnellesetévolutivesdel’adaptationlocalechez
lepinnoir(PinusnigraArn.).Intérêtpourlagestiondurable
d’unesous‐espèceprotégéeenEurope,lepindeSalzmann
(Pinusnigrasalzmannii).
GIOVANNELLIGuia1,2,FADYBruno1,GUIBALFrédéric2
1–EcologiedesForêtsMéditerranéennes(URFM),INRAPACAUR629,CentrederecherchePACA,
DomaineSaint‐Paul,Avignon,France.
2–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd'Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,EuropôleMéditerranéendel'Arbois,
Aix‐en‐Provence,France.
[email protected]
Lepinnoir(PinusnigraArnold)estuneespèceforestièredepremièreimportancepourla
foresterieeuropéenne.Sadistributionpéri‐méditerranéenneestmorceléeetsesexigences
écologiques de grande amplitude. L’objectif général de ma thèse est d’étudier l’histoire
évolutive et la diversité fonctionnelle du pin noir dans le Bassin Méditerranéen afin
notamment de comprendre quelle sera sa réponse aux changements climatiques et de
proposerdesstratégiesdegestionadaptéespoursonhabitatetsesressourcesgénétiques.
Pourrépondreàcetobjectifilfauttoutd’abordclarifierlataxonomiedupinnoir,quiest
actuellement encore indéfinie (5 à 8 sous‐espèces reconnues selon les référentiels), et
caractériser l’histoire évolutive des pins noirs dans leur contexte phylogénétique et
phylogéographique.Troisapprochesdifférentesontétéutiliséessur16populationsdepin
noir (12 individus par population) représentant la diversité taxonomique maximale de
l’espèce:1)recherchedemutationssimples(SNP–SingleNucleotidePolymorphism)sur
5 gènes code – barre cytoplasmiques, 2) recherche de SNP sur 14 gènes candidats
impliqués dans des processus adaptatifs liés à la résistance au stress et à la phénologie
végétative, 3) génotypage des individus appartenant aux différentes sous‐espèces de pin
noiravecmicrosatellitesnucléairesetchloroplastiques.
AucunSNPn’aétéidentifiésurlesgènescode‐barre,confirmantquePinusnigraconstitue
un complexe d’espèces d’origine relativement récente. Les deux autres approches ont
permis d’identifier une structure générale des populations de pin noir, avec un groupe
oriental (P.n. pallasiana et P.n. nigra) et un groupe occidental (P.n. mauretanica et
P.n.salzmanni). P.n. laricio corsicana se rapproche du groupe occidental et, au contraire,
P.n. laricio calabrica se rapproche du groupe oriental. La région Corse/Calabre semble
constituer une disjonction majeure pour l’espèce. Les microsatellites identifiés
permettront d’étudierles flux de gènes entre les différentes sous‐espèces et populations
de pin noir et leurs conséquences évolutives en termes de «pollution génétique»
particulièrementdansleshabitatsprotégésdepindeSalzmannoùsontprésentesdiverses
sous‐espècesdepinnoirsuiteàdesreboisements.Enfin,lathèseidentifieralesvariables
climatiquesetstationnellesquiexercentuneffetlimitantvis‐à‐visdelacroissanceradiale
dupinnoir,enparticulierlavariabilitéintra‐annuellemicrodensitométriquedubois.Ces
données individuelles seront acquises en jardin commun (réseau de plantations
comparativesdel’INRA)permettantdeséparerlaréponseadaptativedesindividusetdes
populationsanalyséesenleurscomposantesenvironnementaleetgénétique.
Motsclés:forêt,phylogénétique,taxonomie,adaptation,croissanceradiale.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
43
Impactsd’uneexpositionchroniqueàl’uraniumappauvrisur
lesprofilsdeméthylationdupoissonzèbre.
GOMBEAUKewin1,PEREIRASandrine1,RAVANATJean‐Luc2,CAMILLERIVirginie1,
CAVALIEIsabelle1,BOURDINEAUDJean‐Paul3,ADAM‐GUILLERMINChristelle1
1–IRSN/PRP‐ENV/SERIS/Leco,Cadarache,13115Saint‐Paul‐lez‐Durance,France.
2–LaboratoiredesLésionsdesAcidesNucléiques(LAN),DépartementdeRechercheFondamentale
surlaMatièreCondensée,SCIB,CEA‐Grenoble,17AvenuedesMartyrs,38054GrenobleCedex9,
France.
3–UniversitédeBordeaux1‐UMRCNRS5805,StationMarined'Arcachon,placeduDocteur
Peyneau,33120Arcachon,France.
[email protected]
Parmi les polluants environnementaux, l'uranium (U) est un actinide naturellement
présentdansl'environnement.L’(éco)toxicitédecemétalaétébienétudiée,mais,endépit
des connaissances acquises jusque là, certaines sont manquantes, et particulièrement le
mode d’action impactant l'expression des gènes ainsi que le possible risque dans un
contexte transgénérationnel. A ce titre, l'apparition de mutations à l'ADN joue un rôle
important dans un contexte transgénérationnel, mais d’autres facteurs ont été mis en
évidence, comprenant les modifications chimiques de l'ADN (sans changements dans la
séquence) et de son environnement protéique, ensemble appelé «modifications
épigénétiques».Laméthylationdel'ADNestlemécanismeépigénétiquequiaétéleplus
étudié,etestconnupourêtreétroitementliéàl'expressiondesgènes.Danscecontexte,
nousavonsdécidéd'étudierlesprofilsdeméthylationdel'ADNinduitsparuneexposition
chronique à des concentrations environnementales d'uranium appauvri pour évaluer le
possiblelienavecleseffetsdéjàobservéschezlepoissond'eaudouce,Daniorerio,modèle
biologiquelargementétudiéentoxicologieetécotoxicologie.
Des poissons zèbre mâles etfemelles ont été exposés séparémentà deux concentrations
environnementalespertinentesenuraniumappauvri(UA)parvoiedirecte:2et20μg.L‐1
durant24jours.Laméthylationdel'ADNaétéévaluéeparMS‐AFLP,méthodebaséesur
l’analyse du niveau de méthylation de séquences spécifiques présentes dans le code
génétique, ainsi que par HPLC‐MS/MS pour déterminer le contenu total de cytosines
méthyléesdansl’ADNdestissuscibles.
Les niveaux de méthylation mesurés au cours de l'expérience ont révélé des profils de
méthylation en réponse à la contamination, différents selon le sexe et le niveau
d’exposition.Cesréponsesontsurtoutétéobservéeschezlesmâlesexposésàlaplushaute
concentration, sans qu’elles ne puissent être directement liées à la concentration intra‐
tissulaired’uranium.
Ces résultats mettent en évidence pour la première fois que des concentrations
environnementalesd’UApeuventimpacterlaméthylationdel'ADNchezlepoissonzèbre.
L’utilisationdecesdeuxtechniquespourévaluerceseffetsapermisdemettreenévidence
une réponse à la contamination dépendant du sexe ainsi que du temps d’exposition. Les
données acquises sur les gonades soulèvent l’hypothèse d’une possible transmission de
cesmodificationsàladescendance.
Motsclés:poissonzèbre,expositionchronique,uranium,méthylationdel’ADN.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
44
Impactduréchauffementclimatique:conséquencesd’une
élévationdelatempératuresurlagamétogenèseobservée
chezRosa.
GOVETTOBenjamin1,BENDAHMANEMohammed2,LEBRISManuel1
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,Marseille,France.
2–LaboratoiredeReproductionetDéveloppementdesPlantes(RDP),UniversitéLyon,Lyon,
France.
[email protected]
Leréchauffementclimatiqueconstatédepuisunsiècle
a entraîné une hausse des températures moyennes
globales de 0.85°C, et devrait atteindre une
augmentation de 0.3°C à 4.8°C d’ici la fin du XXIème
siècle.Cechangementclimatiquesetraduitégalement
par une fréquence plus élevée des évènements
météorologiques extrêmes tels que les épisodes de
pluiestorrentielles,desécheresseintenseoudevagues
SégrégationdeschromosomesenMéioseII.
de chaleurs (IPCC2014), phénomènes ayant de
Chromosomes(bleu),fuseauxméiotiques
perpendiculaires (vert)
nombreuses répercussions sur les écosystèmes et les
organismes vivants. En reproduisant un évènement caniculaire en conditions contrôlées,
appliquélorsdelafloraisonchezRosa,ilaétémontré,demanièreoriginale,quelestress
chaudentraînaitunebaissedelafertilitéainsiqu’unenon‐réductionméiotiqueàl’origine
delaformationdegamètesdiploïdes(Pécrixetal.,2011).Or,lafécondationparcetypede
gamètesestlavoieprincipaledelapolyploïdie,ie.l’augmentationdunombredejeuxde
chromosomes homologues dans la descendance. D’un point de vue évolutif, même si la
polyploïdie a pu être perçue comme un évènement marginal aboutissant à une impasse
(Arrigo and Barker, 2012), le phénomène est actuellement considéré comme un moteur
ayantvraisemblablementcontribuéàplusieurssautsmajeursnotammentchezlesplantes
terrestres (Jiao et al., 2011). Jusqu’à présent, très peu de connaissances ont été acquises
sur les facteurs environnementaux et génétiques qui régulent la polyploïdisation. Seuls
quelques gènes ont pu être identifiés comme eg.PS1 (Parallel Spindle 1), dont le défaut
d’expressionconduitàuneorientationparallèledufuseauméiotiqueetàuneproduction
élevéedediplogamèteschezA.thaliana(d’Erfurthetal.,2008).LaréponsedeRosalorsdu
stress chaud et l’analyse des variations d’expression du gène PS1 indiqueraient que la
productiondediplogamèteschezcetteespèceempruntelavoiePS1.Cependant,nilemode
d’actionnilavoiederégulationàlaquelleappartientPS1nesontconnus.PS1possèdeune
structure originale formée de deux domaines: l’un potentiellement impliqué dans des
interactions protéiques (nommé FHA) associé à un domaine potentiellement impliqué
dansdesprocessusdematurationdesARNs(nomméPINc).Cetravailvadoncpermettre
depréciserlafonctiondePS1etsonimplicationdanslaformationdesgamètesdiploïdes
suite à un stress chaud. Plusieurs voies sont engagées: (i) l’analyse de lignées de rosier
knock‐downPS1,(ii)larecherched’interactantsprotéiquespardoublehybrideenlevure
et (iii) l’identification de gènes cibles de PS1 par comparaison des transcriptomes de
lignéesdeRosiersauvagevs.Knock‐DownPS1.
Motsclés:polyploïdie,Rosa,gamétogenèse,réchauffementclimatique.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
45
Etudedesmécanismesàl’originedesproliférationsdel’algue
Asparagopsistaxiformispardesapprochesd’écologie
chimique:métabolomique,toxiciténaturelleetmesures
d’effetsbiologiques.
GREFFStéphane1,THOMASOlivier1,2,PEREZThierry1
1‐InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,StationMarined'Endoume,Chemin
delaBatteriedesLions,13007Marseille,France.
2‐InstitutdeChimiedeNice(ICN),UMRCNRS7272,UniversitédeNiceSophia‐Antipolis,Parc
Valrose06108NiceCedex02,France.
[email protected]
Dans les écosystèmes marins tropicaux et subtropicaux, les proliférations algales
représentent de sérieuses menaces pour la biodiversité. La compétition entre algues et
corauxpeutnotammentmodifierlastructureetlefonctionnementdesrécifscoralliens.
LegenreAsparagopsis(Rhodophyta)serévèleproliférantdanscertainesrégionsduglobe.
Sonstatuttaxonomique,laméconnaissancede(oudes)l’origine(s)del’introductionetde
leurseffetsnécessitaituneétudeglobaleetpluri‐disciplinairepourmieuxcomprendreet
gérerlescasdeproliférations.Mathèses’inscritdanslecadreduprogrammederecherche
ERA‐NET BIOME SEAPROLIFǂ (2012‐2014): Diversité et fonctionnement des biomes
marins littoraux de trois océans sous la pression de proliférations algales. Les objectifs
générauxduconsortiumfranco‐portugaisdeSEAPROLIFsont:(i)d’étudierlarépartition
d’A. taxiformis à l’échelle planétaire, ainsi que sa dynamique de prolifération dans
différents sites ateliers en milieu tropical (e.g. Nouvelle‐Calédonie) et tempéré (e.g.
Açores);(ii)dedresserlacarted’identitédesAsparagopsisdesdifférenteszonesétudiées
par des approches de taxonomie moléculaire et de métabolomique, et d’évaluer par la
métagénomique les patrons de diversité microbienne associée; (iii) d’étudier
expérimentalement les mécanismes d’interaction entre A. taxiformis et des espèces
autochtonesdecorauxscléractiniaires.
Dans ce cadre, ma thèse se focalise plus précisément sur les deux derniers objectifs du
programme: 1) Cinq lignées génétiques ayant été déterminées, il s’agit de définir si la
signature métabolomique et la toxicité naturelle, considérées comme des indicateurs de
«l’armement chimique» de l’algue, peuvent être liéesà son génotype, et s’ilest possible
d’expliquerlesvariationsdesoncaractèreproliférant.Pourunelignéegénétiquedonnée,
onétudieégalementlavariabilitédansl’espaceetdansletempsdumétabolomeetdela
toxicité de l’algue, de manière à tester notamment l’influence du cycle de vie et de
l’environnementsurlepotentielproliférant.2)Ils’agitaussidepurifieretcaractériserles
métabolitesspécialisésmajoritairesdel’algueafindemesurerleurcontributionrelativeà
latoxicitédel’algue,etd’étudierexpérimentalementleursrôlesdanslesinteractionsavec
desespècesautochtonesdecoraux(tropicauxetméditerranéens).
Motsclés:Asparagopsistaxiformis,proliférations,interactions,métabolomique,
toxicité.
ǂ:http://seaprolif.ird.nc/
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
46
Impactduchangementclimatiquesurlesprocessus
allélopathiquesenforêtméditerranéenne.
HASHOUMHazem,FERNANDEZCatherine,GAUQUELINThierry,SAATKAMPArne,
BOUSQUET‐MELOUAnne.
InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,CampusSaint‐Charles,Case4,3
placeVictorHugo,13331MarseilleCedex03,France.
[email protected]
Lesinteractionschimiquesplantes‐plantesenforêtspeuventavoiruneffetimportantsur
la biodiversité de ces écosystèmes. En effet, les substances libérées par les principaux
ligneuxentraînentdesprocessusallélopathiques.Danslecadreduchangementclimatique,
ces interactions chimiques pourraient être modifiées via le changement de composition
chimiquedesplantessourcesoul’augmentationdelasensibilitédesespècescibles.Dans
lecadredecetteétude,noustestonsl'effetdepluviolessivatsdedeuxespècesdesforêtsde
chênepubescent(AcermonspessulanumetCotinuscoggygria)suruneespèceciblemodèle
pour les milieux méditerranéens (Linum narbonense). Des bio‐essais ont été menés à
plusieurstempératuresetàplusieursniveauxhydriquesafindesimulerlesaugmentations
detempératureetdesècheresseaccruepréditeparlesmodèlesclimatiquespourlarégion
méditerranéenne. Les résultats montrent un impact important de l'augmentation de
températures et de la sècheresse sur la germination mais aussi sur la croissance des
parties souterraines pouvant entraîner un possible impact sur la biodiversité de cet
écosystème.
Motsclés:changementclimatique,allélopathie,pluviolessivats,interactions
chimiques,biodiversité.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
47
Développementd'écotechnologiespourlagestionécologique
deszonesdepollutiondiffusedansleparcnationaldes
Calanques.
HECKENROTHAlma1,2,RABIERJacques1,LAFFONT‐SCHWOBIsabelle1
1‐InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,case4,3PlaceVictorHugo,13331
Marseillecedex03,France.
2‐OGDGroupeORTEC‐OrtecGénéraledeDépollution,ParcdePichaury,550ruePierreBerthier,
CS80348,13799Aix‐en‐ProvenceCedex3,France.
[email protected]/[email protected]
Surlesitedelafricheindustrielledel'EscaletteàMarseille,zonecoeurduparcnational
des Calanques (PNCal), chercheurs, gestionnaires et praticiens travaillent de pair pour
développerdesalternativesauxtechniquesconventionnellesdegestiondelapollutiondu
sol. La particularité de ce site est d'abriter une biodiversité riche et menacée sous
l'influenced'unefortepollutionenélémentstracesmétalliquesetmétalloïdes(ETMM),à
l'interface entre zone urbaine, friche et milieux naturels. Une réflexion est menée sur la
capacitéàgérerlapollutiondiffusesurdessitesvégétalisésenfavorisantlabiodiversité
localeetlarefonctionnalisationdesécosystèmes.Lesobjectifssontmultiplesetvisentàla
foislaconservationdelabiodiversitélocale,l'optimisationdesfonctionnalitésenplacequi
permettent la réduction des transferts des ETMM, la restauration écologique des sites
dégradés par l'amélioration de la qualité des sols et, de façon plus globale, le
développement d'écotechnologies pour la restaurationdes sols pollués dansun contexte
méditerranéen (phytoremédiation). Dans un premier temps, les efforts de recherche se
sont concentrés sur la caractérisation de la pollution et des écosystèmes, matorrals et
pelouses calcaires, sous l'influence des ETMM. La mise en évidence d'une forte
hétérogénéité de la contamination du sol, de l'importance des interactions sol‐plantes‐
microorganismesdanslastabilisationdesETMMetl'identificationd'espècestolérantesà
lapollutionontpermisdedévelopperdesoutilsd'ingénierieécologiquedontl'objectifest
d'optimiserlepotentieldestabilisationdesETMMauniveaudelazoneracinaireparles
plantes locales (phytostabilisation). La phytostabilisation permet ainsi de lutter
efficacementcontreletransfertdesETMMdansleréseautrophiqueetderéduirel'érosion
dusolenfavorisantlacolonisationdusitepardesplanteslocales.Lacollaborationinitiée
en2013aveclelycéedesCalanques,établissementd'enseignementtechniqueetagricole,
permet la multiplication des plantes cibles en partenariat avec le PNCal et de disposer
d'une expertise en agroécologie. Ces partenariats rendent possible le développement de
techniquesd'ingénierieécologiquevisantàfavoriserl'établissementdelavégétationdans
un contexte méditerranéen et la réalisation d'essais de restauration écologique. Ces
premiers essais devraient être menés par l'IMBE et le lycée des Calanques courant
automne 2015 en réponse aux objectifs de gestion de la pollution in situ et des espèces
ciblées par le PNCal. Ce partenariat consolidé a permis de répondre à un appel d'offre
LIFE+ qui pourrait permettre de financer la restauration d'autres écosystèmes pollués
notammentlesformationshalophilesethalotolérantesdulittoral.
Motsclés:plantesnatives,métal(loïdes),phytostabilisation,restauration
écologique,écotechnologies.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
48
Apportsd’unepriseencompteaffinéedesactivités
anthropiquesdansl’identificationdesenjeuxdeconservation
delabiodiversité.
HERVÉMathilde,ALBERTCécile,BONDEAUAlberte
InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,BâtimentVillemin,Europôlede
l’Arbois,13545Aix‐en‐ProvenceCedex4,France.
[email protected]
Aujourd’hui, la conservation de la biodiversité ne se limite plus aux aires protégées et
vient se mêler aux activités anthropiques. La réalisation de diagnostics cartographiques
permetdanscecadred’identifierleszonesàfortsenjeuxdeconservationetsurlesquelles
des actions de gestion du territoire doivent être entreprises pour y limiter l’impact des
activités humaines sur la biodiversité. Ces diagnostics nécessitent de quantifier l’impact
relatifdesdifférentesactivitésanthropiquessurlabiodiversité.Orlapriseencomptedes
espacesagricoles,àlafoishabitatsetsourcesdepressionspourlesespèces,estdélicate.
Ici,nousavonstestélasensibilitédetelsdiagnosticscartographiquesàdiversprotocoles
depriseencomptedesactivitésanthropiques.Nousavonsenparticuliertestél’effetdela
prise en compte de l’agriculture, soit en différenciant uniquement les grands types de
pratiques,soitenintégrantunedimensionsurlavaleurenvironnementaledespratiques
associées (via indice «Haute Valeur Naturelle des espaces agricoles»). D’une manière
générale,lesdiagnosticssesontrévélésrelativementpeusensiblesàunemodificationde
lamajoritédeleursparamètresetdonnéesd’entrée(ex.coefficients,finessedesdonnées).
Al’inverse,nousavonsmisenévidenceunesensibilitéparticulièredecesdiagnosticsàla
priseencomptedesactivitésagricoles.Eneffet,leszonesidentifiéescommeprioritaires
étaienttrèsdifférentesenfonctiondesdonnéesd’entréepourlesespacesagricoles.Etant
donné les enjeux écologiques, économiques et politiques inhérents à la protection de la
biodiversité dans des zones précises, il est nécessaire de connaitre la sensibilité des
diagnostics aux paramètres utilisés et d’améliorer les protocoles existants afin d’obtenir
uneidentificationspatialeadéquatedesenjeuxdeconservation.Concernantl’agriculture,
une prise en compte affinée, tenant compte de données sur les pratiques (ex.
certifications) permettrait de construire des protocoles précis sur ces espaces
ambivalents.
Motsclés:conservation,biodiversité,agriculture,SIG,aménagementduterritoire.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
49
Diversitéetadaptationlocaledesarbresforestiers:analysede
gradientsaltitudinauxetdetransplantationscroiséeschezle
sapinpectiné.
LATREILLEAnne,PICHOTChristian,FADYBruno
EcologiedesForêtsMéditerranéennes(URFM),INRAPACAUR629,DomaineSaint‐Paul,Site
Agroparc,84914Avignon,France.
[email protected]
Leréchauffementclimatiquealtèrelesconditionsécologiquesetcomprometlapersistance
desespècesdansleurhabitatactuel.Lesespècesetleurspopulationspeuvents'adapterà
ceschangements,dansunecertainemesure,viadesprocessusconjointsdeplasticité,de
migrationetd'adaptationgénétique.Chezlesespècesvégétalesàlongcyclereproductif,la
vitesse prévue de déplacement du climat devrait être supérieure à leurs capacités de
migration.Ladiversitéetl'adaptationgénétiquevontdoncjouerunrôleessentieldansla
pérennité des populations de ces espèces en permettant la création et la sélection
d'individusmieuxadaptés.Cesdeuxcomposantessontrégulièrementévaluéesàl'échelle
del'airederépartitiondesespèces,maisbeaucoupplusrarementàl'échellelocale.
L'objectif de cette thèse est d'estimer le niveau d'adaptation locale actuel et le potentiel
d'adaptation(adaptationgénétiqueetréponseplastiqueauxvariationsduclimat)dusapin
pectiné le long de trois gradients altitudinaux situés sur le Mont Ventoux (84), en Issole
(04) et en Vésubie (06). Ces gradients font l'objet (i) d'un suivi à long terme d'arbres
adultes et (ii) de transplantations croisées de semis issus de 60 arbres‐mères (20 pour
chacun des 3 gradients) plantés à trois niveaux altitudinaux (bas, moyen et haut) sur
chaque gradient. Sur l'ensemble du dispositif, des données phénotypiques (survie,
croissance, phénologie, microdensité du bois, biomasse) et génétiques (génotypages SNP
etmicrosatellites)sontacquises.
Lesrésultatsdeceprojetsontattendussurtroisaxesprincipaux:(i)estimerladiversité
phénotypiqueetgénétiquedespopulationsdesapinslelongdestroisgradientsetévaluer
leniveaud'adaptationlocaledecespopulationsàleurenvironnementactuel,(ii)évaluerla
capacité d'adaptation de ces populations à court (plasticité) et à long terme (adaptation
génétique) et (iii) évaluer le contrôle génétique (héritabilité, corrélations génétiques) de
caractèresphénotypiquesimpliqués,sousl’effetdelasélectionnaturelle,dansl'adaptation
dusapinpectinéàsonenvironnementlocal.
Lespremièrestendancesobtenuesparl'analyseentransplantationscroiséesdelasurvie,
la croissance et la phénologie de semis de 5 ans révèlent une forte diversité entre les
différentesfamillesmaisnemettentpasenévidenced'adaptationgénétiquelocale.
Des analyses supplémentaires en cours sur lacroissanceradialeà long terme des arbres
adultes permettront à la fois (i) d'estimer le potentiel adaptatif du sapin face aux
changementsrapidesduclimatet(ii)derelierlesobservationsfaitessurlessemisàcelles
obtenueschezlesarbresadultes.
Motsclés:changementclimatiqueglobal,adaptationlocale,génétiquequantitative,
génétiquedespopulations,écologieforestière.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
50
LesgenévriersdePhéniciedesfalaises:arbresremarquables
adaptésàdesmilieuxdevieextrêmes.
MATHAUXCoralie1,BUQUETChristophe1,MANDINJean‐Paul2,FERNANDEZCatherine1,
GUIBALFrédéric1,GAUQUELINThierry1
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,AixMarseilleUniversité,3PlaceVictorHugo,13331MarseilleCedex03,France.
2–Sociétébotaniquedel’Ardèche,Réservenaturellenationaledesgorgesdel’Ardèche,2649Route
deSt‐Paulet,30760StJulien‐de‐Peyrolas.
[email protected]
Les parois rocheuses verticales sont des habitats
difficilesd’accèsquiontlongtempsétédélaisséesparla
communauté des écologues. Ces espaces naturels
sensibles sont considérés comme les derniers
écosystèmesviergesdelazonetempérée(Larsonetal.,
1999 ; Larson et al., 2000; Larson, 2001). S’y
concentrent des espèces adaptées à ces milieux qui,
malgré leur valeur patrimoniale, sont aujourd’hui
souvent menacés, notamment par les pratiques
d’escalade. Ces parois rocheuses abritent même des
arbres, principalement des genévriers de Phénicie
(Juniperus phoenicea L.), soumis à des contraintes
importantes liées à la verticalité et à la compacité du
substrat. Ces végétaux ligneux sont ainsi un défi aux
lois de l’apesanteur, mais aussi aux lois de la
physiologie,devantfairefaceàunepériodeestivalechaudeetsèche,àl’absencedesoletà
unetrèsforteinsolation.Oùcesarbrestrouvent‐ilslesressourceseneauetennutriments
pour croître, pour se reproduire, pour se défendre et pour y atteindre des âges qui
dépassent le millier d’années? Quelles stratégies originales doivent‐ils mettre en œuvre
poursurvivre?
NosétudesconduitesdanslesuddelaFrance,etnotammentdanslesgorgesdel’Ardèche,
montrent qu’ils répondent à la pression d’un tel milieu par une croissance terminale et
radiale très faible, une mortalité partielle du cambium et une sectorisation des tissus
conducteurs, tout en pouvant atteindre des longévités exceptionnelles. Les gorges de
l’Ardèche possèdent déjà le « record tree » de France avec un Juniperus phoenicea sur
lequel1500anneauxdecroissanceontétédénombrés(Mandin,2005).
Mais, dans un tel environnement, l’acquisition d’eau est cruciale pour la croissance et la
survie de ces Genévriers, notamment lorsqu’ils se développent sous un climat
méditerranéen générateur de stress hydrique. De récentes études montrent que la
quantitéd’eaudisponiblepourlesplantesdemilieuxaridesnevientpasuniquementdes
eaux de précipitations, mais provient en quantités loin d’être négligeables de
précipitations«occultes»tellesquelesbrouillardsetlarosée.Cesprécipitationsoccultes,
pouvant potentiellement être utilisées pour les besoins hydriques des genévriers,
atteignent fréquemment les falaises qui hébergent les genévriers. Les premiers résultats
présentés ici concernent la possibilité d’une absorption hydrique foliaire par ces arbres,
testéesurleterrainetenlaboratoire.
Motsclés:absorptionfoliaire,falaise,longévité,Juniperusphoenicea,spécificités.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
51
Letraitementparphytoépurationdesrejetsd'unbassin
industrialisépeut‐ilêtreunesolutionpourlapréservation
d’unezonehumidelittoraleméditerranéenne?
PETITMarie‐Eléonore1,2,MASOTTIVéronique1,LAFFONT‐SCHWOBIsabelle1
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd'Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,CampusSt‐Charles,3,PlaceVictor
Hugo,13331Marseillecedex03,France.
2–Bureaud’étudesECO‐MED,65avenueJulesCantini,13298Marseillecedex20,France.
[email protected]
Le marais des Paluns est une zone humide méditerranéenne recensée dans le réseau
Natura 2000 et hébergeant des espèces animales et végétales à forts enjeux
environnementaux. Les impacts sur ce marais des rejets chroniques des eaux usées
industrielles traitées du Bausset (Marignane, 13) issues du bassin versant fortement
anthropiséontétéprécédemmentdécrits.Uneactionestdoncnécessairepourpréserver
labiodiversité,lafonctionnalitéetlesservicesécosystémiquesdecettezonehumide.Une
étudemenéesur3ans,baséesuruneexpérimentationenconditionscontrôlées,apermis
desélectionnerdesespècesvégétaleslocaleséco‐adaptéesayantunecapacitéépuratoire
et/oubioindicatricedecetyped'effluent.Celaaconduitàl'installationd'unsitepilotesur
lazoneindustrielleduBaussetenamontdumaraisconstituéde3systèmesidentiques,en
termesdeconception,composésdefiltresmixtessuivisdefiltreshorizontauxplantésavec
les espèces locales sélectionnées. Le suivi de ce site pilote fait l'objet de mon travail de
thèse dans le cadre du projet PHYTO‐MED qui va permettre d’évaluer et d’optimiser un
système tributaire des conditions environnementales méditerranéennes mais aussi
d'éprouverlareproductibilitédesrésultatsobtenusenconditionscontrôlées.Pourcela,la
toléranceauxpolluants,ledéveloppementetl’efficacitéépuratoiredesespècesvégétales
sélectionnées doivent être vérifiés in situ. Une méthode de bioindication de l’écotoxicité
résiduelledeseffluentsensortiedesfiltresplantésseraégalementévaluée.Leprojetvise
égalementàtrouverunealternativeefficaceàl'utilisationdel’espècePhragmitesaustralis
classiquement utilisée en phytoépuration. Pour cela, une étude comparative des
performancesépuratoiresdeP.australisetdesespèceslocalesvaêtreégalementmenéein
situ. Les perspectives de ce travail de thèse se veulent une préfiguration d’un système à
grande échelle pouvant traiter les eaux usées issues de la totalité du bassin versant et
convergeantverslemaraispourfavorisersarestaurationécologique.
Motsclés:effluentsindustriels,phytoépuration,multipollution,espècesvégétales
locales,Natura2000.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
52
TheentomologicalrecordofCavalloisland(Lavezzi
archipelago,southernCorsica):7000yearsofacomplex
environmentalhistory.
POHERYoann,PONELPhilippe,GUITERFrédéric,MÉDAILFrédéric
InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,Europôledel’Arbois,bâtiment
Villemin,BP80,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
[email protected]
Since Neolithic time, Mediterranean islands, are particularly vulnerable to human
activities. Therefore, these regions are of particular interest to better understand
interactionsthroughtimebetweenhumanactivities,landscapedynamicsandecosystems.
Recentadvancesinpaleoecologicalstudiesallowedtoreconstructthecomplexityofthese
past interactions, especially through multi‐disciplinary studies involving both
archeologicalandentomologicaldata[1].
A multiproxy study, including an entomological approach was carried on a sedimentary
profile cored on Greco pond on the small island of Cavallo located in the Lavezzi
archipelago(southernCorsica).Theentomologicalandanthracologicalrecordsallowedus
to reconstruct in detail local environmental changes and to identify the major forces
behindthesechangesonalocalscaleforthelast7000years.
Combined with archaeological evidences of local human settlement since Neolithic time,
ourresultsrevealtwophasesoffirespotentiallyinducedbyman.Thefirstdatesbackto
theMiddleNeolithic(6900to6200calBP),theotherdatesbacktotheChalcolithic(4000
to5000calBP).Consequentialopeningsinthelandscapewereaccompaniedbyagrazing
phase,astestifiedbythepresenceofcoprophilousColeoptera.
In the same time, it must be noticed that a general lowering of entomological diversity
occurred during the last 4500 years, which might have partly been driven by a
Mediterranean sea‐level rise. It is expressed by local or regional disappearance of some
coleopteranspecies.
Finally,ourresultsshedlightonthecomplexityofecologicalandhumanhistoryofCavallo
islandandtheneedtoadoptamultidisciplinaryapproachtobetterunderstandecological
dynamicsandculturalhistoryofMediterraneanislands.
Keywords:fossilColeoptera,paleoenvironment,humanaction,neolithic,Corsica.
[1]PonelP.,Andrieu‐PonelV.,BouironM.(2014).Vegetationandlandscapefrom14thto17thcenturyADin
Marseillecitycentre,reconstructedfrominsectandpollenassemblages.QuaternaryInternational,341,152‐
171.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
53
Comparaisond’indicesdediversitéstaxonomiqueet
fonctionnelledescommunautésdepoissonsdeslacsartificiels
français.
SAGOUISAlban1,2,JABOTFranck2,ARGILLIERChristine1
1–InstitutnationaldeRechercheenSciencesetTechnologiespourl’Environnementetl’Agriculture
(IRSTEA),URHYAX,Centred’Aix‐en‐Provence,F‐13182Aix‐en‐Provence,France.
2–InstitutnationaldeRechercheenSciencesetTechnologiespourl’Environnementetl’Agriculture
(IRSTEA),URLISC,CentredeClermont‐Ferrand,F‐63178Aubière,France.
[email protected]
Les indicateurs biotiques sont souvent utilisés pour mesurer l’intensité des pressions
anthropiques subies par les écosystèmes d’eau douce. La réponse des structures des
communautés de poissons aux stress est généralement étudiée grâce à la richesse, la
diversité et l’équitabilité taxonomiques. Plus récemment, la structure fonctionnelle des
communautés a été utilisée comme un indicateur fiable des pressions subies par des
communautés en lagunes. Notre étude vise à tester si les indices de diversités
taxonomique et fonctionnelle peuvent apporter des réponses comparables voire
complémentaires dans l’étude des réponses des communautés des lacs artificiels à
l’eutrophisation et aux espèces non‐natives. Un jeu de données de 130 lacs a été utilisé
pour comparer les réponses de ces différents types de métriques aux gradients
environnementaux et de pression. Cinq hypothèses ont été testées pour comparer les
effetsdesparamètresliésàlabiogéographie,àl’habitatetauxpressions.Desréponsesdes
diversités taxonomique et fonctionnelle aux gradients biogéographiques ont été
retrouvées ainsi que des effets significatifs de l’eutrophisation sur la diversité
taxonomiquedescommunautés.Nousn’avonspasdétectéd’effetdesespècesnon‐natives
surlastructuredescommunautés.
Motsclés:lacsartificiels,pressionsanthropiques,eutrophisation,espècesnon‐
natives,traitsfonctionnels.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
54
Réponsedescomposésorganiquesvolatilsbiogéniques
oxygénésetnon‐oxygénésfaceàunesécheresseàmoyen
terme:casduQuercuspubescens.
SAUNIERAmélie,ORMENOElena,FERNANDEZCatherine
InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd'Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,Aix‐MarseilleUniversité,CampusSaint‐Charles,3PlaceVictor
Hugo,13331Marseillecedex03,France.
[email protected]
Les plantes présentent deux grands types de métabolisme: le métabolisme primaire
nécessaire à la croissance et la reproduction et un métabolisme secondaire qui assure
plutôt un rôle défensif. Parmi les métabolites secondaires, les Composés Organiques
Volatils Biogéniques (COVB) sont très nombreux et sont connus pour leur rôle dans la
protection face aux stress environnementaux (e.g. terpènes). Le stress hydrique peut
entraîner des changements très variables dans les émissions de terpènes par les plantes
selon la sévérité du stress et le modèle végétal considéré (augmentation, diminution ou
stabilité).Enrevanche,laréponsedesCOVBoxygénésnonterpéniquesfaceàlasécheresse
aététrèspeuétudiée.Deplus,lesCOVBaffectentfortementlachimiedel'atmosphèreen
participantàlaformationd'ozonetroposphériqueetd'aérosols.Lesmodèlesclimatiques
prévoient,pour la finde ce siècle, une intensification de lasécheresse estivale en région
Méditerranéennedûàuneréductionde30%desprécipitationsetuneaugmentationdela
températurede3.4°C;onpeutdoncs'attendreàdesmodificationsdesémissionsdeCOVB
duesàcesnouvellesconditionsclimatiques.
En région PACA, Quercus pubescens est une des espèces dominantes des forêts avec une
superficiede321000ha.Cetteespèceesttrèsrésistanteaustresshydriqueetreprésente
unesourcemajeured'isoprèneenrégionMéditerranéenne.Lebutdecetteétudeestdonc
de déterminer l’impact potentield'un stresshydrique de 2 anssur l'ensemble des COVB
émis par Q. pubescens, particulièrement sur l'isoprène et le méthanol (issus de
l'anabolisme)ainsiqueleursproduitsdedégradation(issusducatabolisme).
CetteétudeestmenéeàO3HP(OakObservatoryatObservatoiredeHauteProvence).Cette
plateforme expérimentale est composée de 3 parcelles: la première est équipée d'une
structure d'exclusion de pluie (moins 30 % de pluies), la deuxième est une parcelle
arrosée(baséesurlesannéeslespluspluvieuses)etlatroisièmeuncontrôleoùlesarbres
subissent le stress naturel de la région méditerranéenne. Les COVB anaboliques et
cataboliques ont été échantillonnés, à l'échelle de la branche, grâce à des chambres
d'enfermementdynamiquesetanalysésgrâceàunPTR‐ToF‐MS,aucoursdes3saisonsde
végétation(printemps, été et automne). En parallèle, lestress hydrique a été caractérisé
vialesuivideparamètresécophysiologiques(e.g.potentielhydrique,photosynthèsenette,
conductancestomatiqueetfluorescencechlorophyllienne).
Quelles que soient la saison et la parcelle considérées, les taux d’émission des COVB
suiventuncyclesaisonniermarquénotammentpourlesCOVBanaboliques.Enrevanche,
peudedifférencesontétéobservéesentreles3traitementsquelsquesoientlecomposéet
lasaisonconsidérés.CetteréponseestprobablementdueàlarésistancedeQ.pubescensà
lasécheressecommecelaaétéobservéauniveaudel'appareilphotosynthétique.
Motsclés:COVB,métabolitessecondaires,stresshydrique,anabolisme,
catabolisme.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Ecologie
55
Lessystèmessocio‐écologiques:versuneapprocheglobalede
l'observationdelabiodiversitédanslesterritoires.
TSCHANZLéïta1,BRUNJean‐Jacques2,TATONIThierry1
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,SitedeSt‐Jérôme,Boîte421,Avenue
EscadrilleNormandieNièmen,13397Marseillecedex20,France.
2–UnitéEcosystèmesMontagnards(EMGR),InstitutnationaldeRechercheenScienceset
Technologiespourl’Environnementetl’Agriculture(IRSTEA),38402Saint‐Martin‐d’Hères,France.
[email protected]
Ce travail de thèse permet une recherche fondamentale en écologie globale autour des
enjeuxdelabiodiversitéetlesinteractionsHomme‐milieux,toutens’inscrivantdansune
démarcheinterdisciplinaireetfinaliséeautraversdelamiseenplaced’unobservatoiredu
territoiredesBaronniesprovençales.Dansuncontextedechangementglobal,d’identités
territoriales fragmentées et d'isolement social, le territoire du Pnr des Baronnies
provençales est soumis à de fortes transformations environnementales et perturbations
sociales.Faceàceconstat,ilestessentieldequestionnerlesinterdépendancesécologiques
et socio‐écologiques, en les considérant comme un «tout» et ainsi en abordant le
territoirecommeunsystèmesocio‐écologique.
Lescapacitésd’adaptation(deshommesetdesmilieux)auseind’unterritoiresoumisaux
changements locaux et globaux et où l’hétérogénéité et la disparité des situations
naturelles et humaines dominent, seront favorisées par une démarche co‐construite
d’observationdel’étatetdel’évolutiondessystèmessocio‐écologiques(SSEs).Ainsideux
questionnements sont au cœur de nos préoccupations : 1) quel type d’observatoire du
territoiremettreenplacedanslecadred’unPnr?2)commentaborderleterritoireentant
que systèmes socio‐écologiques et rendre compte du contexte spatial, fonctionnel et des
dynamiques?
CetteapprocheduterritoireàtraverslesSSEsintègrel’Hommecommeélémentconstitutif
du système et souligne que la délimitation entre les systèmes écologiques et sociaux est
arbitraireetartificielle.L’observatoireestainsipensécommeuncatalyseurdeprojetde
développement pour une gestion adaptative des SSEs. Il permettra d’identifier les liens
entreleshommesetlesmilieux,pourconcilierlespolitiquespubliquesdansleurchoixde
développementlocaletrépondreauxenjeuxactuelsliésauchangementglobal.
Ladémarcheseraprésentéeavecdesfocuss’articulantautourdesthématiquessuivantes:
1)Indicateursetmaillespertinentespourobserverleschangementsauseindessystèmes
anthropiquesetécologiquesterritoriaux=spatialisationdessystèmessocio‐écologiquesà
partir d’outils d’écologie du paysage. 2) Détermination participative et spatialisation du
potentiel en service écosystémique. 3) Etude des représentations sociales liées aux
relations Homme‐nature‐territoire et au sentiment d’appartenance. Questionnement des
interdépendancesetdel’identitéterritoriale.
Motsclés:territoire,systèmesocio‐écologique,observatoire,services
écosystémiques,représentationssociales.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Environnement et Santé
56
Environnementet
Santé
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Environnement et Santé
57
Etudecomparéedelatoxicitédunickel,ducadmiumetde
l'aluminiumauniveaudelabioénergétiquecellulaire.
BELLIARDOCatherine1,DavidBERGE‐LEFRANC1,FlorenceCHASPOUL1,Florian
CORREARD2,PhilippeGALLICE1
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,FRCNRS3098ECCOREV,Unité
ChimiePhysique,PréventiondesRisquesetNuisancesFacultédePharmacie,Marseille,France.
2–CenterforResearchonOncobiologyandOncopharmacology(CRO2),INSERM,UMRS911,Aix
MarseilleUniversité,13385Marseille,France.
[email protected]‐amu.fr
Les métaux sont présents de façon naturelle dans l’environnement en faibles
concentrations. Certains, indispensables au bon déroulement des fonctions biologiques,
constituent les oligo‐éléments. Toutefois selon leur nature et/ou leur concentration ils
peuventserévélertoxiques.L’augmentationdeleursconcentrationsestdirectementliée
auxactivitésanthropiquesetàleurspropriétésdebioaccumulation.Al’heureactuelleles
intoxications aigües aux métaux sont en forte diminution, en revanche la toxicité
chronique liée à l’exposition environnementale est un problème de santé publique [1,2].
Dans ce domaine les effets du cadmium, du nickel et de l’aluminium ne sont pas encore
clairementdéfinis[3].Cetravailapourbutl’étudedel’effetdecestroismétauxauniveau
de la bioénergétique cellulaire. Ainsi, leur impact sur la thermogénèse et la respiration
cellulaire est déterminé sur des fibroblastes cutanés humains en culture respectivement
par microcalorimétrie isotherme et oxymétrie. En effet, la thermogénèse résulte
essentiellement du catabolisme du glucose, source d’énergie pour la cellule, et la
respirationestlefidèlerefletdelafonctionmitochondriale,usineénergétiquedelacellule,
dontl’activitéprincipaleestlasynthèsed’ATP.
Les résultats montrent que le cadmium (0 à 1,5 mM) diminue la thermogénèse et la
consommationenoxygènedefaçondosedépendantealorsquel’aluminium(0à3,87µM)
exerceseulementuneffetinhibiteursurlaconsommationenoxygèneetaucuneffetn’est
observépourlenickel.Après24heuresd’incubationà40µM,lecadmiumauneffetlétal
sur les cellules alors que le nickel et l’aluminium induisent une augmentation de la
thermogénèseetdelaconsommationenoxygène.Cesrésultatsindiquentquelecadmium,
le nickel et l’aluminium ont des effets différents sur la bioénergétique ce qui suggère un
mécanisme d’action propre à chacun de ces métaux possiblement associé à leur temps
d’exposition.Ilseradoncintéressantd’approcherlesmécanismesd’actionimpliquéspour
expliquercesperturbations.
Motsclés:microcalorimétrie,bioénergétiquecellulaire,métaux,respiration
cellulaire.
[1]http://www.senat.fr/rap/l00‐261/l00‐2611.pdf:RAPPORTsurLESEFFETSDESMÉTAUXLOURDSSUR
L’ENVIRONNEMENTETLASANTÉ,parM.GérardMIQUEL,Sénateur.
[2] Willhite, Calvin C. (2012). Total allowable concentrations of monomeric inorganic aluminum and
hydratedaluminumsilicatesindrinkingwater.Criticalreviewsintoxicology,42(5),358–442.
[3]Koedrith,P.(2013).Toxicogenomicapproachesforunderstandingmolecularmechanismsofheavymetal
mutagenicityandcarcinogenicity.InternationalJournalofHygieneandEnvironmentalHealth,216(5),587–
598.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Environnement et Santé
58
EnquêteethnobotaniquedansledépartementduNdé,Haut‐
KhametdelaMenoua(Cameroun).
FOUTSEYimta1,CHAGAMLarissa1,DONGMOCatherine1,NGUIMATSIAFrançois1,
MBENKUMTobias1,WOUESSIDJEWEDenis2,MAHIOUValérie3,OLLIVIEREvelyne3
1–Universitédesmontagnes‐Laboratoiredepharmacognosie,Bangangté,Cameroun.
2–UniversitéJosephFourier–UFRdePharmacie‐DépartementdePharmacochimieMoléculaire–
UMR5063,Grenoble,France.
3–LaboratoiredepharmacognosieUMRMD3,AixMarseilleUniversité,UFRdePharmacie,
Marseille,France.
[email protected]
Cetravailapourobjectifd’effectueruneenquêteethnobotaniquedelafloremédicinaledu
Ndé,duHaut‐KametdelaMenouaetdefaireunscreeningchimiquedequelquesespèces
récoltéesdansleNdé.Lacollectes’estfaitedansseptvillagesdudépartementduNdé,sept
duHaut‐KametdouzedelaMenouasituésdanslaprovincedel’OuestCameroun.
Au terme de cette enquête ethnobotanique, nous avons recensé et identifié 167 plantes
dansseptvillagesduNdéetnouslesavonsrépartiesengroupesthérapeutiques.L’analyse
phytochimique de 164 plantes par méthode colorimétrique a montré la présence de:
114plantes à tanins, 76 plantes à alcaloïdes, 69 plantes à quinones, 41 plantes à
saponosides, 38 plantes à stéroïdes, 31 plantes à coumarines, 30 plantes à flavonoïdes,
22plantesàterpènes.
Dans le département de la Ménoua qui comprend 12 villages, les entretiens avec quinze
tradipraticiensontpermisderecenser150espècesappartenantà52familles(Asteraceae
et Amaryllidaceae) et les plantes les plus utilisées ont été: Kalanchoekrenata, Emilia
coccinea,Ageratumconizoïdes,Stellaniamannii,Eremomastaxspeciosa,Eryngiumfoetidum.
Nousavonsétabliunrépertoiredesplantesmédicinalesaveclesrecettes.Egalementdans
le Haut‐Kam, 137 plantes ont été recensées appartenant à 15 familles (Asteraceae et
Euphorbiaceae).Lessixplanteslesplusutiliséesdanslazonesont:Ageratumconyzoïdes,
Erigeronfloribundus, Centellaasiatica, Alchornealaxiflora, Eremomastaxspeciosa et Emilia
coccinea.
Ces résultats obtenus contribueront à l’élaboration d’une pharmacopée de l’ouest
Cameroun. Les plantes identifiées comme les plus utilisées dans les différentes zones
pourrontêtreàlabasedemédicamentstraditionnelsaméliorés.
Motsclés:plantesmédicinales,Menoua,Ndé,Haut‐Kam,médecinetraditionnelle.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Environnement et Santé
59
Génotoxicitédesparticulesdesolsetatmosphériquesdansles
territoiresdesOHMBMPetd’Estarreja.
PLUMEJEAUDSophie1,NOACKYves2,MARINHOPaula3,PATINHACarla3,ROBIN
Dominique4,ORSIEREThierry1
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd'Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,Facultédemédecine,27Boulevard
JeanMoulin,13005Marseille,France.
2–CEREGE,BP80,13545Aix‐en‐ProvenceCedex4,France.
3–GEOBIOTEC,Universitéd’Aveiro,CampusdeSantiago,3810‐193,Aveiro,Portugal.
4–AirPACA,146RueParadis,13006Marseille,France.
[email protected]
Les Observatoires Hommes‐Milieux du Bassin Minier de Provence (BMP) et d’Estarreja
(Portugal)sontdeszonesvulnérablesavecunefortepressionenvironnementalerésultant
respectivementdelaproximitéd’industriesminièresetd’uncomplexechimiqueavecdes
zoneshabitéesetprotégées.Quelssontlesimpactsdespoussièresdesolsetdesparticules
atmosphériquesfines(PM2.5)susceptiblesd’êtreingéréesetinhaléesparunepopulation
vulnérable,celledesenfantsenbas‐âge(<6ans)?
A partir de cette interrogation nous avons investigué ces deux types de polluants en
réalisant une caractérisation physico‐chimique (minéralogie, mesure des métaux et
hydrocarbures aromatiques polycycliques, bioaccessibilité des extraits de sols) sur les
particules brutes et sur leurs extraits puis des tests in vitro de cytotoxicité (XTT) et de
génotoxicité(testsdescomètesetdumicronoyaucentromérique)surlesextraitssurdes
modèlescellulairesreprésentatifsdestissuscibles.Nostravauxtententd’établirdesliens
entre les sources d’émission, les voies d’exposition, les paramètres de bioaccessibilité et
lespropriétésgénotoxiquesafindemieuxappréhenderl’impactsanitairedesparticules.
Motsclés:pollution,particulesfines,bioaccessibilité,génotoxicité.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Environnement et Santé
60
Réponsedutissucérébralàl’hypoxie/ischémiedansdes
conditionsnormalesoupathologiques.
VANGIJSELBONNELLOManuel1,2,FENOUILLETEmmanuel1,GHARIBBouchra2
1–UMRMD2,FacultédeMédecineNord,AixMarseilleUniversité,Marseille.
2–NeurobiologiedesInteractionsCellulairesetNeurophysiopathologie(NICN),UMR7259,Facultéde
MédecineNord,AixMarseilleUniversité,Marseille.
manuel.van‐gijsel‐[email protected]‐amu.fr
L’hypoxie est une condition au cours de laquelle un organisme est soumis à une
diminutiondel’apportenoxygène(O2).Ellepeutêtreditegénérale,oubienlocaledansles
casd’ischémiesduesàunealtérationdesvaisseauxsanguins.Unetellealtérationapparaît
progressivement au cours du vieillissement normal ou pathologique, dans le cas de la
maladied’Alzheimer,parexemple.
Auniveaucellulaire,laréponseàl’hypoxiepasseparlefacteurHypoxiaInducibleFactor1
alpha (HIF‐1α). Celui‐ci est dégradé en normoxie mais est stabilisé en hypoxie. Il forme
alors un dimère avec HIF‐1β au sein du noyau, agissant alors comme facteur de
transcription. Il en résulte, entre autres, une production de Vascular Endothelial Growth
Factor (VEGF), de même que de monoxyde d’azote (NO) via l’endothelial NO Synthase
(eNOS), dont l’effet est de stimuler la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et de
dilater les muscles lisses entourant ces vaisseaux, et d’augmenter l’apport sanguin aux
tissus,luiconférantainsiuneffetprotecteur.
Nous avons exploré les effets d’une hypoxie cérébrale dans trois conditions
expérimentales : 1) endothélium vasculaire cérébral soumis à une hypoxie physique ou
chimique,2)modèlesdesourisàvieillissementaccéléré(SAMP8etsoncontrôleSAMR1)
et 3) modèle de pathologie liée au vieillissement (maladie d’Alzheimer, souris 5xFAD).
Nousavonsévaluélapossibilitéd’atténuerceseffetsdel’hypoxieparuneadministration
régulière d’un composé naturel, la provitamine B5 (Pantéthine), dont il a été montré
qu’elleprotègelacirculationsanguinecérébraledanslecasdelamalariacérébrale.
Pourcelanousavonstraitédesculturesd’astrocytesavecdelapantéthine,ainsiquedes
sourisdurant1,3et6moisdèsl’âgede1mois,etavonsanalysélesvariationsdestaux
d’expression de certaines molécules liées à l’inflammation ou à l’hypoxie tant au niveau
transcriptionnel par RT Q‐PCR qu’au niveau protéique par Westernblot ou par
immunohistochimie.
Il ressort de ces analyses que la protéine HIF‐1α est partiellement stabilisée chez les
souchesSAMP8et5xFADparrapportàleurcontrôlerespectif,traduisantuneréactionde
défense vis‐à‐vis du déficit d’oxygénation. Dans les groupes traités à la pantéthine, la
stabilisation de HIF‐1α est complète, donc les bénéfices que sont l’augmentation de la
productiondeVEGFetdeeNOSvontdanslesensd’uneaméliorationglobaledel’étatde
santédesanimauxenaccordavecnosobservationsinvivo.
Motsclés:hypoxie,vieillissement,Alzheimer.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Génie des Procédés
61
GéniedesProcédés
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Génie des Procédés
62
Conceptiond’unco‐gazéificateuràlitfluidisébouillonnant.
AKKACHESalah,HERNANDEZAnaBelèn,FERRASSEJean‐Henry,ROCHENicolas
LaboratoireMécaniqueModélisationetProcédésPropres(M2P2),UMRCNRS7340,Europôlede
L’Arbois,13545Aix‐en‐ProvenceCedex4,France.
[email protected]‐amu.fr
Dans un contexte de stress énergétique, environnemental et économique, la conversion
énergétique de déchets à bilan de carbone neutre peut contribuer à limiter les effets
néfastesdel’utilisationdel’énergiefossileetàtraiteretvaloriserlesdéchets.Parmices
déchets,lesbouesbiologiques(BB)issuesdutraitementdeseaux,posentdesproblèmes
detraitement.Eneffet32%decesbouessontincinéréeset14%sontmisesendécharge.
Leresteestutilisécommefertilisant.L’incinérationetlamiseendéchargesontfortement
réglementéesettendrontàlabaisselesprochainesannées.Desprocédésalternatifssont
actuellement à l’étude, parmi lesquels «la gazéification». Il s’agit d’un procédé
thermochimiquedeconversionàhautetempérature(850°C).Ilpermetdetransformerde
la matièresolide fortement carbonéeen gazà pouvoir calorifique moyen, convertissable
enénergie(chaleur,travailoupotentielchimique).
Danslecadredecettethèsenousconcevonsunco‐gazéificateuràlitfluidisébouillonnant
de mélanges boues – déchet. Cette conception s’appuie sur les données expérimentales
obtenues préalablement à l’échelle laboratoire. Afin d’étudier les mélanges BBs–déchets,
une première phase consiste à sélectionner le déchet sur des critères technico‐
économiques.6déchetsontétéretenus:boisderécupération,grignonsd’olives,déchets
banals,joncs,étiquettesenplastiquesetétiquettesenpapier.Dansunsecondtemps,nous
avonsréalisédesexpériencesàl’échellelaboratoiredontl’objectifestlacomparaisondes
déchets et l’identification des synergies vis‐à‐vis de l’efficacité de la gazéification et les
antagonismes vis‐à‐vis des problèmes susceptibles d’être rencontrés. Les résultats
montrentquelesdéchetsretenussontgazéifiables(9‐12Mj.kg‐1)etqu’ilsneposentpasde
problèmesparticulierscomparésindividuellementauxboues.D’autrepartlaprésencede
bouesengendreuneaméliorationdesréactionsgrâceàlaprésenced’uneforteteneuren
matière minérale. Cependant, l’étude a révélé que les mélanges boues / déchet banal et
boues / joncs peuvent engendrer un encrassement qui peut gêner le fonctionnement de
l’installation. Enfin, du point de vue opérationnel la technologie de fluidisation a été
retenue. Une caractérisation des déchets en fluidisation a été réalisée pour identifier la
vitesse minimale de fluidisation (paramètre clé de la gazéification), les limites des
mélanges(%maxdedéchet)etlesconditionsdevitessegarantissantunbonmélange.
Motsclés:Co‐gazéification,bouesbiologiques,déchets,fluidisationenlit
bouillonnant,mélangeségrégation.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Génie des Procédés
63
Etudedesmécanismesdecristallisationenmilieu
supercritique–Applicationàdesprincipesactifs
pharmaceutiques.
CLERCQSébastien1,MOUAHIDAdil1,PEPEGérard2,BADENSElisabeth1
1–LaboratoireMécaniqueModélisationetProcédésPropres(M2P2),UMRCNRS7340,Aix
MarseilleUniversité,CentraleMarseille,13451Marseille,France.
2–CentreInterdisciplinairedeNanosciencedeMarseille(CINaM),UMRCNRS7325,AixMarseille
Université,13288Marseille,France.
[email protected]‐amu.fr
La biodisponibilité d’un Principe Actif Pharmaceutique (PAP) est corrélée aux
caractéristiquesducomposésolide,qu’ils’agissedelastructureinterne(polymorphisme)
oudufacies.Traditionnellement,larecristallisationdesPAPestconduiteenmilieuliquide,
dansdessolvantsorganiques.
Les procédés de cristallisation en milieu supercritique présentent l’avantage de
considérablementréduirelesquantitésdesolvantorganiqueutilisées,voired’éviterleur
utilisation (Procédé RESS). Par ailleurs, pour les procédés en milieu supercritique, des
variationssignificativesdescaractéristiquesdespoudresformuléessontobservablespour
delégèresvariationsdesconditionsopératoires.
Al’heureactuelle,cesconstatationssontprincipalementlefruitd’étudesexpérimentales,
etlesmécanismesdecristallisationspécifiquementimpliquésenmilieusupercritiquene
sont que très rarement discutés. L’étude que nous menons au laboratoire M2P2 a pour
objectif d’approfondir les connaissances des mécanismes de cristallisation en milieu
supercritique, dans le but de pouvoir prédire avec précision les caractéristiques des
poudresforméesenfonctiondesconditionsopératoires.
Notre étude repose sur un travail de modélisation moléculaire des cristaux, de la
simulationdeleurcroissanceainsiquelaprédictiondufacièsenprenantenconsidération
lemilieuenvironnant(solvants,présenced’inhibiteur,etc…)grâceaulogicielGenMol™.Ce
travail s’accompagne d’une étude expérimentale de cristallisation par l’utilisation du
procédé Supercritical Anti Solvent (SAS) et du CO2 supercritique. Le PAP étudié est le
sulfathiazole.Relativementbiendécritdanslalittérature,ilprésenteégalementl’avantage
decristalliserseloncinqformespolymorphiquesconnues.Lasecondemoléculeàl’étude
estlenaphtalène,quinepossèdequ’uneseuleformepolymorphiqueconnue.
Motsclés:cristallisation,CO2supercritique,simulation,SAS,sulfathiazole,
naphtalène,GenMol™.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Génie des Procédés
64
Vieillissementdesmembranesd’osmoseinversesous
irradiationgamma.
COMBERNOUXNicolas1,2,SCHRIVELuc1,LABEDVéronique1,CARRETIEREmilie2,WYART
Yvan2,MOULINPhilippe2
1–Commissariatàl’EnergieAtomiqueetauxEnergiesAlternatives,CEA,DEN,DTCD,SPDE,30207
Bagnols‐sur‐CèzeCedex,France.
2–LaboratoireMécaniqueModélisationetProcédésPropres(M2P2),UMRCNRS7340,Equipe
ProcédésMembranaires(EPM),AixMarseilleUniversité,CentraleMarseille,Europôledel’Arbois,
BP80,PavillonLaennec,HallC,13545,Aix‐en‐ProvenceCedex,France.
[email protected]
Parmilesprocédésmembranaires,l’osmoseinverse(OI)s’estrapidementdéveloppéeau
cours des quarante dernières années car elle présente une alternative intéressante aux
autresprocédésdetraitement(évaporation,échanged’ions,électrodialyse)entermesde
coût et qualité d’eau produite. L’OI est ainsi devenue le procédé le plus utilisé pour la
productiond’eaupotablepardessalementd’eaudemer.
Dans le domaine nucléaire, peu d’études ont été publiées sur l’application de l’osmose
inverse pour le traitement d’effluents radioactifs. Néanmoins, suite à l’accident de
Fukushima‐Daiichi,l’osmoseinverseaétéutiliséecommetraitementfinaldel’eaudemer
contaminée ayant servi à refroidir les réacteurs endommagés. Mais aucun retour
d’expérienceduvieillissementdecesmembranespolymèressousl’effetdel’irradiationn’a
étécommuniqué.
Ainsi,l’objectifdecetteétude,soutenueparEDFetAREVA,estd’évaluerlarésistancede
membranes d’OI sous l’effet de l’irradiation et mieux comprendre leur dégradation. Les
membranes sont ainsi exposées à des rayonnements γ pour évaluer le vieillissement du
matériauenfonctiondedifférentsparamètres(dose,débitdedose,présenced’oxygèneet
d’eau).L’intensitéetletypederayonnement(rayonnementgamma)sontchoisisselondes
scénarios issus d’accidents nucléaires pour déterminer l’impact de l’irradiation sur les
propriétés physico‐chimiques du matériau et ses performances de séparation. Les
résultatsobtenusmontrentqueladégradationdupolymèresousirradiationaucobalt60
se produit à partir d’une dose supérieure à 100 kGy et conduit à des modifications du
réseau polymérique, affectant ainsi les propriétés de séparation des membranes.
L’ensemble des résultats provenant des différentes techniques analytiques utilisées
convergeverscetteconclusion.
Motsclés:décontaminationnucléaire,osmoseinverse,irradiation,procédé
membranaire,vieillissement.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Génie des Procédés
65
Etudedelamicronisationsupercritiquedel’Ethylcellulosepar
leprocédéSupercritiqueAnti‐Solvant(SAS).
DJERAFIRania,MASMOUDIYasmine,CRAMPONChristelle,BADENSElisabeth
LaboratoireMécanique,ModélisationetProcédésPropres(M2P2),UMRCNRS7340,AixMarseille
Université,EcoleCentrale,Europôledel’Arbois,BP80,13545Aix‐en‐ProvenceCedex4,France.
[email protected]
Les procédés de génération de particules utilisant les fluides supercritiques, et en
particulier le CO2 supercritique, représentent des techniques alternatives de l’industrie
pharmaceutique pour produire des micro‐ voire des nanoparticules : matières actives,
protéines,bio‐polymère.
Le procédé SAS (pour Supercritique Anti‐Solvant) est le procédé de micronisation de
principesactifsleplusétudié,carilpermet,parvariationdesparamètresopératoiresdu
procédé,l’obtentiondepoudresdemorphologieetdedistributiondetaillecontrôlées.Ce
procédé met en œuvre des conditions de température modérées, ce qui permet de
manipulerdescomposésthermosensibles,etdeplus,sansouavecdetrèsfaiblesquantités
desolvantrésidueldansleproduitfinal.Ilestparticulièrementadaptépourdescomposés
connus pour leur très faible solubilité dans le CO2 supercritique, tels que les sucres, les
protéines,oulespolymères.Ilestégalementbienadaptéàlamicro‐encapsulationouàla
co‐précipitation des principes actifs utilisant des polymères biocompatibles et/ou
biodégradables qui peuvent agir comme un réservoir ou matrice pour la délivrance des
médicaments.
Cette étude porte sur l’utilisation du procédé SAS pour microniser un polymère
biocompatible, l’éthyl cellulose dans le but d’optimiser ses conditions de précipitation
(pression, température, débit d’injection, etc.), afin de l’utiliser en tant qu’excipient pour
l’encapsulationdeprincipesactifsàadministrationorale(systèmeàlibérationcontrôlée).
Le CO2 supercritique est utilisé comme anti‐solvant et l’acétate d'éthyle comme solvant
(car l’éthyl cellulose est très peu soluble dans le CO2 supercritique). L'influence de la
variation des principaux paramètres opératoires sur les caractéristiques du polymère
micronisé a été évaluée. En particulier, la température (308, 318 et 333 K), la
concentrationenpolymère(1,3et4%massique),lerapportmolaireEtAc/CO2(5et8%)
et le diamètre du capillaire d’injection (127 et 254 µm). La pression a été maintenue
constante et égale à 10 MPa. En opérant avec une concentration de 1% massique en
polymère et à une température de 308 K, l’éthyl cellulose a été micronisée avec succès
sous la forme de particules sphériques de taille submicronique (200 à 400 nm).
Cependant,l'augmentationdelatempératureoudelaconcentrationdupolymèredansla
solution organique a favorisé la coalescence des particules et a conduit dans certaines
conditions à la formation de fibres. Ces résultats seront utilisés pour étudier la co‐
précipitationetl'encapsulationd’unagentantituberculeux,laRifampicine,avecdel’éthyl
celluloseafind’élaborerdessystèmesàlibérationcontrôlée.
Mots clés: génération de particules, CO2 supercritique, procédé (SAS),
éthylcellulose.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Génie des Procédés
66
Caractérisationdesmembranesdeproductiond’eaupotable
parl’utilisationdenanoparticules.
LEHIRMorgane,WYARTYvan,MOULINPhilippe
LaboratoireMécanique,ModélisationetProcédésPropres(M2P2),EquipeProcédésMembranaires
(EPM),UMRCNRS7340,AixMarseilleUniversité,CentraleMarseille,Europôledel’Arbois,BP80,
PavillonLaennec,HallC,13545Aix‐en‐ProvenceCedex,France.
morgane.le‐[email protected]‐amu.fr
A l’échelle nanométrique, les matériaux présentent des propriétés nouvelles –propriétés
optiques, comportement thermique, résistance du matériau, solubilité des particules,
modification de la conductivité électrique et de l’activité catalytique du matériau –
expliquant l’important développement industriel des nanotechnologies depuis quelques
années.Lesnombreusesapplicationsdesnanomatériauxmanufacturéspeuvententraîner
leur libération dans les eaux. Les procédés membranaires possèdent un grand potentiel
pour leur rétention lors de la production d’eau potable. Il en découle des questions
concernantl’interactionnanoparticules(NP)/membrane:quelestletauxderétentiondes
NP?, comment les NP participent‐elles au colmatage?, retrouve‐t‐on des NP dans l’eau
purifiée?
Uneprécédenteétude(Wuetal.2014)aprouvéqu’ilétaitpossibled’évaluerlarétention
et le colmatage de membranes de filtration de différents seuils de coupure grâce à
l’utilisationdenanoparticulesfluorescentes,lesquantumdots(QDs).
Ainsi, une étude macroscopique à travers l’obtention des taux de rétention et de
récupération des nanoparticules a permis d’étudier l’efficacité de chaque membrane
étudiée (3 seuils de coupure de 1, 5 et 10 kDa) vis‐à‐vis de nanoparticules de tailles
variables(de1à5nm).L’identificationdesnanoparticulesfluorescentesparmicroscopie
confocale a permis de déterminer les modèles de colmatage engendrés par ces
nanoparticules (rétention en surface, obstruction des pores, blocage des pores) et les
profils de pénétration des QDs dans les membranes. Cette étude a été réalisée pour des
suspensions de nanoparticules idéales (eau ultra pure/nanoparticules) sur des
membranesplanesenfiltrationfrontale.
L’objectif de cette étude est maintenant de se rapprocher des conditions réelles de
production d’eau potable: (i) utilisation de membranes fibres creuses (ii) filtration de
suspensionsàcomplexitécroissante(salinité,présenceetdiversitédematièrescolloïdales
en suspension…) pour se rapprocher d’une eau réelle afin, à terme, de déterminer le
comportementdesnanoparticulesprésentesdansleseauxnaturelleslorsdelaproduction
d’eaupotableparmembrane.
Motsclés:filtrationmembranaire,nanoparticules,caractérisation,microscopie
confocale.
«CetravailréalisédanslecadreduLabexMECportantlaréférenceANR‐10‐LABX‐0092abénéficié
d'uneaidedel'Etatgéréeparl'AgenceNationaledelaRechercheautitreduprojetInvestissements
d'AvenirA*MIDEXportantlaréférencen°ANR‐11‐IDEX‐0001‐02».
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Génie des Procédés
67
Etuded’unecolonneàbullesdanslazoneeausous‐critique.
LEONARDClément1,2,FERRASSEJean‐Henry1,BOUTINOlivier1,LEFEVRESébastien2,
VIANDAlain2
1–LaboratoireMécaniqueModélisationetProcédésPropres(M2P2),UMRCNRS,7340,Aix
MarseilleUniversité,CentraleMarseille,Europôledel’Arbois,PavillonLaënnec,HallC,BP80,13545
Aix‐en‐ProvenceCedex4,France.
2–S.A.R.L.A3i,255rueGustaveEiffel,ZACdesEoliennes,26290Donzère,France.
[email protected]‐cer.fr
Dans le domaine de la purification des eaux usées, le choix du procédé de traitement
(incinérationoutraitementbiologiqueenstationd’épuration)dépendprincipalementde
laconcentrationenmatièreorganiquedel’eauàpurifier.Danslecasoùlaconcentration
enmatièreorganiquen’estpassuffisantepourgarantirunebonneefficacitéénergétique
du procédé d’incinération et que la charge est trop concentrée pour un traitement
biologique(entre20et200g.L‐1),dessolutionsalternativesexistent.L’undecesprocédés,
l’Oxydation en Voie Humide (OVH), a pour but de traiter les effluents aqueux en les
mettant en contact avec un oxydant (air ou oxygène) à des pressions et températures
élevées (jusqu’à 30 MPa et 300°C). Dans ces conditions, les vitesses d’oxydation des
composésorganiquesenCO2etH2Osontrapidesetlesrendementsdedégradationélevés
(jusqu’à95%).
Ces réactions sont généralement mises en œuvre dans des réacteurs de type colonne à
bulles,oùlegazestdispersédansleliquidesousformedebulles.Bienquel’efficacitédu
procédé soit avérée, peu de procédés sont actuellement mis en œuvre à l’échelle
industrielle.Eneffet,l’efficacitéduprocédédépend,enplusdelacinétiquechimique,de
l’efficacité du transfert de l’oxygène de la phase gaz vers la phase liquide, elle‐même
dépendantedesconditionshydrodynamiquesrégnantdanslacolonne.Danslalittérature,
peudedonnéessurlefonctionnementhydrodynamiqueetsurletransfertdematièrede
l’oxygènesontdisponiblespourlesconditionsdefonctionnementdel’OVH.
L’efficacitédutransfertestquantifiéeàl’aided’unparamètre,l’aireinterfacialequimesure
l’airedel’interfacegaz/liquide,dépendantedutauxdegaz(rétention)etdudiamètredes
bulles.Letravaildethèses’estportésurlamesuredecesdeuxparamètres.Larétentionde
gazaétémesuréeàl’échellepilotedansunecolonneàbulleseninox,d’unvolumede1Let
dediamètreinterne4cm,pouvantfonctionnerencontinuàdespressionsjusqu’à30MPa
etdestempératuresjusqu’à300°C.Lediamètredesbullesetlarétentionontétémesurés
àl’échellelaboratoiredansunecolonneensaphirtransparente,d’unvolumede8mLetde
diamètre 1 cm, équipée du même distributeur de gaz que la colonne en inox et pouvant
fonctionneràdespressionsjusqu’à20MPaetdestempératuresjusqu’à200°C.L’effetde
lapressionaététestéentre10et30MPaetceluidelatempératureentre100et240°C.
Leseffetsdesvitessesdegazetdeliquideontégalementététestés.Lesrésultatsmontrent
des résultats similaires d’une colonne à l’autre et un effet prépondérant de la vitesse du
gaz et de l’évaporation partielle de l’eau à haute température sur l’aire interfaciale. La
pressiondetravailapeud’effet.
Motsclés:traitementdeseffluentsliquides,oxydationenvoiehumide,aire
interfaciale,rétentiondegaz,diamètredesbulles.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Génie des Procédés
68
Caractérisationducolmatagechimiqueenmicro‐irrigation
dansuncontextederéutilisationd’eauxuséestraitées.
RIZKNancy1,2,AITMOUHEBNassim1,MOLLEBruno1,SORICAudrey2,ROCHENicolas2
1–UMRGeau,IRSTEA,361rueJeanFrançoisBretonBP5095,34196MontpellierCedex5.
2–LaboratoireMécaniqueModélisationetProcédésPropres(M2P2),UMRCNRS,7340,Aix
MarseilleUniversité,CentraleMarseille,Europôledel’Arbois,PavillonLaënnec,HallC,BP80,13545
Aix‐en‐ProvenceCedex4,France.
[email protected]
Dansuncontextedestresshydrique,l’utilisationdeseauxuséestraitéespourirriguerles
surfaces agricoles s’avère être une solution pertinente. L’avantage est non seulement un
recyclagedel’eaumaisaussiunapportauxplantesd’élémentsnécessairesdontellesont
besoin comme par exemple le phosphore, l’azote et le potassium [1]. La micro‐irrigation
présenteunavantagecertainparrapportàd’autrestypesd’irrigationcommeparexemple
ladiminutiondesperteseneauetlemaintiendebonnesconditionsphytosanitairespour
la culture. Mais le problème le plus fréquent est le colmatage qui peut être d’origine
physique, biologique et/ou chimique. Le colmatage chimique est due à la présence dans
l’eaud’élémentsquiselonlesconditionsopératoirestelsquelaconcentration,lepHetla
température, précipitent et adhèrent aux surfaces en rétrécissant le diamètre des
conduites. Avec le temps on peut observer un bouchage total des milli‐canaux des
goutteursoudesconditionsfavorablesaudéveloppementdesautresformesdecolmatage.
Latempératuredel’eaudanslessystèmesdemicro‐irrigation,dépenddelaconfiguration,
enterréounon.Danslescasnonenterréellepeutatteindre60°Cenpleinété.LepHd’une
eauensortiedeSTEPestde7,5environ.Danscertaincasilpeutêtreplusélevé(8,5)et
entrainer une augmentation de la précipitation [2]. Pour caractériser le colmatage
chimique dans les conduites et goutteurs notre étude s’est partagée en deux parties
complémentaires. La modélisation à l'aide du logiciel géochimique PhreeqC simulant la
précipitationdeminérauxensolutionetlesessaisaulaboratoirequiontpourobjectifde
vérifier et valider expérimentalement ces réactions. Nous avons mis en place une
expérimentation avec une eau récupérée en sortie d’un traitement tertiaire (filtration à
sable) de la STEP de Mauguio (France). Le pH de l’eau étant de 8,2 et son titre
alcalimétrique complet au alentour de 261 mg/l. La modélisation nous a permis de
calculerl’indicedesolubilité(SI)dechaqueélémentsusceptibled’êtreforméenfonction
de la température et du pH. En parallèle des précipitations ont été réalisées dans des
béchers. En augmentant la température de 26 °C à 55 °C et le pH de 8 jusqu'à 9,5 on
obtient une augmentation de 87,8 x 103 % en masse du précipitât formé. La masse du
précipitâtaugmenteenfonctiondupHetdelatempérature.Lesprécipitésformésonétéensuite
analysés par la diffractométrie de rayons X, 98 % en masse s’est avéré être du carbonate de
calcium sous forme de calcite. Une corrélation a été établie entre les précipitations réalisées au
laboratoire et les résultats obtenus par la modélisation, ce qui nous a permis de caractériser les
dépôts chimiques liés à l’utilisation d’une eau usée traitée dans l’objectif d’étudier par la suite
l’interactionentrelesbiofilmsetlaprécipitationchimique.
Motsclés:eauxuséestraitées,colmatage,précipitation,modélisation.
[1]Gildemeister,H.,MediterraneanGardeningAWaterWiseApproch,ed.L.o.C.C.‐i.‐P.Data.1995,UniversityofCalifornia
PressBerkeleyandLosAngeles.
[2]Lamm;,F.R.,J.E.Ayars;,andF.S.Nakayama,MicroirrigationforCropProduction:Design,Operation,andManagement,
Elsevier,Editor2007:Radarweg29,POBox211,1000AEAmsterdam,TheNetherlands,TheBoulevard,LangfordLane,
Kidlington,OxfordOX51GB,UK.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Génie des Procédés
69
Etude du procédé de séparation par pervaporation : effets du
vieillissementsurlesperformancesséparatives.
TOUDJISid‐AliAmine,CARRETIEREmilie,BONNETJean‐Philippe
LaboratoireMécanique,ModélisationetProcédésPropres(M2P2)UMRCNRS7340,Europôlede
l’Arbois,bâtimentLaënnechallC,13545Aix‐en‐ProvenceCedex4,France.
sid‐ali‐[email protected]‐amu.fr
La pervaporation est un procédé de séparation des mélanges liquides à travers une
membranedense,leplussouventenpolymère.Unedesapplicationslesplusprometteuses
industriellement de ce procédé est la récupération des bioalcools, issus des moûts de
fermentationABE(Acétone‐Butanol‐Ethanol),afindelesutilisercommebiocarburantsde
deuxième génération. En effet, l’intégration de la pervaporation avec ou sans couplage
avecladistillationdansleprocessusd’extractiondubioéthanoletlebiobutanolprésente
certains avantages comme un bon rendement de séparation et une réduction des coûts
énergétiquesquipourraitencoresansdouteêtreaméliorée.
Bien que cette application de la pervaporation soit jeune et encore en voie de
développement, la stabilité, dans le temps et face aux composés chimiques, de la
membraneapparaîtcommeunparamètreimportantàprendreenconsidération.Dansles
fermentateurs,enplusdesproduitsvisésc'est‐à‐direleButanoletl’Ethanol,d’autressous‐
produits sont présents notamment des acides et des lipides. Ces acides, l’acide acétique,
l’acide butyrique, l’acide palmitique et l’acide stéarique peuvent être responsables de
colmatage et contribuer à une modification du matériau de la membrane. Une récente
étude (Dubreuil et al., 2013) sur le vieillissement d’une membrane PTMSP pour la
récupérationdun‐Butanol,aconcluquel’adsorptiondesacidesaussibienensurfacequ’à
l’intérieur de la membrane contribue à modifier les performances de séparation de la
membrane, par exemple l’acide butyrique joue un rôle dans la réduction du flux de
perméat,alorsquel’acidestéariqueréduitlefacteurdeséparationduButanol.Cependant
desmodificationschimiquesdumatériaumembranairesontcourammentobservéeslors
des études de vieillissement de membranes de structures différentes des membranes de
pervaporation.
Dans notre étude nous avons choisi une membrane PDMS réputée pour ses bonnes
performances de séparation avec une bonne stabilité. Nous avons testé l’évolution
pendant plusieurs mois de ces performances de séparation pour un vieillissement dans
différentessolutionsà40°C:eau,eau‐ABEetunesolutioneau‐ABEaveclessous‐produits
acides (acide acétique, acide butyrique, acide stéarique, acide palmitique). Les
performances de séparation à savoir le flux et le facteur de séparation ont été estimées
pourunepervaporationd’unesolutionréférenceEau‐Ethanol(95%‐5%massique).Les
concentrations de l’éthanol et de l’eau dans l’alimentation et dans le perméat ont été
mesuréespardensimétriepermettantdecalculerlefacteurdeséparation,alorsqueleflux
est déterminé par pesée. Afin d'expliquer les variations des performances, des analyses
comparativesontétéréalisées,notammentparmicroscopieàbalayageélectroniqueetpar
ATR‐FTIR pour suivre l’état de la surface membranaire, les dégradations chimiques du
matériaumembranaire,quantifierlesphénomènesd'adsorptionetévaluerl'intégritédela
membrane.
Motsclés:pervaporation,vieillissement,polymère,performancesdeséparation.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
70
Géosciencesde
l'Environnement
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
71
ClassificationdemétéoritesduMarocetdeTunisiedanslebut
d’estimerlefluxdemétéoritesdansleSahara.
ABOULAHRISMaria1,2,CHENNAOUIAOUDJEHANEHasnaa1,ROCHETTEPierre2,
GATTACCECAJérôme2,LARIDHIOUAZAANejia3,BARTOSCHEWITZRainer4,BUHLSvend5
1–UniversitéHassanIICasablanca,FacultédesSciencesAinChock,Casablanca,Maroc.
2–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
3–UniversitédeTunisElManar,FacultédesSciencesTunis,Tunisia.
4–MeteoriteLaboratoryLehmwegGifhorn,Germany.
5–MeteoriteReconMü hlendammHamburg,Germany.
[email protected]
L’estimation du flux des météorites sur Terre a une très grande importance pour
comprendre l’histoire de notre planète. Le Sahara est un endroit prodigieux pour des
trouvailles de météorites que cela soit en Algérie (744 météorites), en Libye (1497
météorites),enTunisie(60météorites)ouauMaroc(>8000[1]).
EnsebasantsurdeuxtravauxréaliséssurlefluxdesmétéoritesdansledésertduChili[2]
et dans le désert d’Oman [3], nous avons commencé notre étude par la classification de
météoritesdeTunisieetduMarocdanslebutdecalculerladensitédesmétéoritesdans
ceszones.
Pour la classification des météorites, en plus de l’observation pétrographique nous nous
sommesbaséssurlesmesuresdelasusceptibilitémagnétique[4]et/oudesanalysesàla
microsondeélectronique.
Schlutteretal.(2002)onttrouvéunedensitéde0,15météorite/km2 pourlesmétéorites
deLibye«HamadaalHamraetDarelGhani»,tandisqueBuhletal.(2014)onttrouvéune
densité de 0,5 météorite/km2 pour une nouvelle DCA (Dense Collection Area) dans la
régiondeBoujdourauMaroc.Lestravauxd'estimationdecefluxauMarocsontencoreen
cours.
Suivant les estimations de densité présentées durant la Metsoc 2014 [5], nous avons pu
poussernotrerecherchepouravoirdesrésultatsplusélaborés.EnTunisie,desmissions
de prospections ont été menées par des groupes de chercheurs durant trois années
successives en donnant comme premiers résultats la DCA de BirZar avec
0,2météorites/km2[6], et nous avons donc calculé la densité pour les 7 DCA dont le
résultatdedensitéesttrèsremarquable,soient1,76météorites/km2.Cesdiversesétudes
convergentdoncversunedensitétypiqueduSaharainférieureàunemétéoriteparkm2.
Motsclés:météorites,densité,flux.
[1]ChennaouiAoudjehaneH.etal.(2013),Meteoritics&PlanetaryScience48,abstract5347.
[2]Hutzler.A.etal.(2011),Meteoritics&PlanetaryScience,46(9),1276–1287.
[3]ZurfluchF.J.(2003)PhDthesisuniversityofBernSwitzerland.
[4]RochetteP.etal.(2008).Meteoritics&PlanetaryScience,43(5),959–980.
[5]AboulahrisM.etal.(2014)Meteoritics&PlanetaryScience,49,5265.
[6]LaridhiouazaaN.etal.(2009)Meteoritics&PlanetaryScience,44(7),955–960.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
72
ContributionofhighresolutionPLEIADESimagerytoactive
faultsanalysis.CasestudyoftheLongribaFaultSystem,
EasternTibet.
ANSBERQUEClaire1,BELLIEROlivier1,GODARDVincent1,LASSERRECécile2,WANG
Mingming3,4,XUXiwei3,TANXibin3
1–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
2–UniversitéJosephFourier,ISTerre,CNRS,BP53,38041Grenoble,France.
3–InstituteofGeology,ChinaEarthquakeAdministration,100029Beijing,China.
4–SichuanSeistechCorporation,Ltd.,610041Chengdu,China.
[email protected]
Highresolutionimageryhaslargelydevelopedduringthosetwolastdecadesallowingthe
possibilitytoobserveandquantifygeologicalandgeomorphologicalfeaturesrangingfrom
meter to few centimeters. Active tectonic and geomorphological studies have greatly
benefitedfromthesystematicuseofsuchdata.Forthatreason,wetestedthecontribution
of PLEAIDES images to the analysis of an active strike‐slip fault system in eastern Tibet.
We used 50 cm resolution panchromatic PLEIADES images in order to map active fault
segmentation,localizeoffsetsofgeomorphicmarkersandquantifyverticalandhorizontal
displacements.
WeproposeapreliminarystudyusingPLEIADESimagesalongtheLongribaFaultSystem
(LFS).TheLFS,locatedattheeasternTibetanPlateaumargin,isconstitutedoftwoNW‐SE
dextral strike‐slip and parallel fault zones: Longriqu and Maoergai, 80 and 120 km‐long,
respectively.Itaccommodates~4mm/yrdextralslipandveryfewverticalmotion.
We used stereo‐pairs to build relative Digital Elevation Models (DEMs) (without ground
controlpoints)withahorizontalresolutionrangingfrom2to5m,inordertounderstand
thegeometryofthesystem.
We measured fault segments with lengths ranging from a hundred meters to several
kilometerswhicharerelativelyclosefromeachothers,andseveraloffsetsofgeomorphic
markers (alluvial fans, ridges, rivers) ranging from a few meters to~40 m. According to
thesegmentationdeducedfromthoseresultswesuggestthatthefaulthasahighseismic
potential(>Mw7.0)andthatprobablymanysurfacerupturingearthquakesoccurredalong
theLFSovertheHolocene.
Keywords:PLEIADESImages,LongriquFault,offsetquantification.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
73
Imogolitesasamodelforthestudyofnanoparticle’s
ecotoxicitytowardPseudomonasbrassicacearum.
AVELLANAstrid1,ACHOUAKWafa2,LEVARDClément1,ROSEJérôme1,MASIONArmand1
1–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
2–Laboratoired’EcologieMicrobiennedelaRhizosphèreetd’Environnementsextrêmes(LEMIRE),
UMR7265,CNRS,CEA,AixMarseilleUniversité,CEACadarache,13108Saint‐Paul‐Lez‐Durance,
France.
[email protected]
Nanoparticles have unique properties compared to their micrometric counterparts.
Because of their industrial use and their release into the environment, regulation of
manufactured nanoparticles and assessing their environmental impact becomes an
important issue. Incorporation of dopants in nanoparticles are increasingly used to tune
their properties such as their solubility, their pollutant adsorption, their magnetic or
opticalproperties.Theroleofdopantsonthestabilityofnanoparticlesinanaturalsystem
ispoorlyinvestigateddespitethefactthatsmallamountofdopantscandrasticallymodify
thephysico‐chemicalpropertiesoftheparticle.Indeed,toourknowledge,onlyfewstudies
were made, looking at disinfection effect of TiO2 iron‐doped or ZnO iron‐doped
nanoparticles toward Escherichia coli, without any description of the mechanisms
occurring.
In this context, we investigated the effect of Fe doping on the structural stability of
imogolite, a natural occurring nanotube, in contact with microorganisms. Recently, we
successfully substituted aluminium by iron atoms (1 % mol/mol) in Ge‐imogolite
structure,resultinginIron‐dopednanoparticles.Wetheninvestigatedtheeffectsofiron‐
doped imogolite on a soil bacteria Pseudomonas brassicacearum and followed bacterial
growth,ironhomeostasisinsidethecellsandbiodegradationofnanotubes.
Interestingly,ifimogolitesaretoxictowardbacteria,iron‐dopednanoparticleswasshown
to promote bacterial growth by affecting the intra‐cellular iron homeostasis regulation
processes.Moreover,nanotubeswere,forhalfofthem,biodegradedwheninpresenceof
bacteria.Thiswillhighlightanimportantstudydemonstratingthatthisnanoparticlecan
interactwithbenefitsforoneselectivekindoflivingorganisms(emittingironchelators).
Moreover, combined with literature, studies looking at iron‐doping nanoparticle effects
towardbacteriashowedanincreaseinnanoparticledissolution,oradecreaseintoxicity
(thesestudiesdonotlookedatnanoparticlesdegradation)wheniron‐dopingwerebelow
2%(mol/mol).Iron‐dopingcouldbeagoodwaytodesignsafernanoparticles,degraded
whenincontactwithemitting‐siderophoresbacteria.
Motsclés:aluminogermanatesnanotubes,ecotoxicity,nanosafedesign.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
74
3Dmodelingofcarbonatespetro‐acousticheterogeneities.
BADENDawin,GUGLIELMIYves,SARACCOGinette,MARIELionel,VISEURSophie
CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,3PlaceVictorHugo,case67,13331Marseille,
France.
[email protected]
Characterizing carbonate reservoirs heterogeneity is a challenging issue for Oil & Gas
Industry,CO2sequestrationandallkindsoffluidmanipulationsinnaturalreservoirs,due
tothesignificantimpactofheterogeneitiesonfluidflowandstoragewithinthereservoir.
Althoughlargescale(>meter)heterogeneitiessuchaslayerspetrophysicalcontrastsare
welladdressedbycomputingfacies‐basedmodels,lowscale(<meter)heterogeneitiesare
often poorly constrained because of the complexity in predicting their spatial
arrangement.
In this study, we conducted petro‐acoustic measurements on cores of different size and
diameter (Ø = 1”, 1.5” and 5”) in order to evaluate anisotropy or heterogeneity in
carbonates at different laboratory scales. Different types of heterogeneities which
generally occur in carbonate reservoir units (e.g. petrographic, diagenetic, and tectonic
related) were sampled. Dry / wet samples were investigated with different ultrasonic
apparatus and using different sensors allowing acoustic characterization through a
bandwidth varying from 50 to 500 kHz. Comprehensive measurements realized on each
samples allowed statistical analyses of petro‐acoustic properties such as attenuation,
shearandlongitudinalwavevelocity.Thecoresproperties(geologicalandacousticfacies)
weremodeledin3DusingphotogrammetryandGOCADgeo‐modeler.
This method successfully allowed detectingand imaging in three dimensions differential
diagenesiseffectscharacterizedbytheoccurrenceofdecimeter‐scalediagenetichorizons
in samples assumed to be homogeneous and/or different diagenetic sequences between
shellsfillingandthepackingmatrix.Wethendiscusshowsmallinterfacessuchascracks,
stylolithes and laminations which are also imaged may have guided these differential
effects, considering that understanding the processes may be taken as an analogue to
actualfluiddrainagecomplexityindeepcarbonatereservoir.
Keywords:petro‐physics,petro‐acoustic,heterogeneities,carbonates.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
75
Relationshipsbetweensedimentary,diageneticandtectonic
structurestoquantifykarstgroundwaterreservesatthe
regionalscale:ExampleoftheToulonarea(South‐East,
France).
BAUDEMENTCécile,GUGLIELMIYves,LAMARCHEJuliette,ARFIBBruno,LEONIDE
Philippe
CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,3,PlaceVictorHugo,13331MarseilleCedex03,
France.
[email protected]
In the Mediterranean area, karst aquifers are important groundwater reserves nested in
carbonate series that experienced complex tectonic and climatic histories. If it is
commonly admitted that the sea level decreases during the messinian strongly
conditioned the deep drainage of these aquifers through the development of an intense
karstification, what heterogeneities (structural, sedimentary or diagenetic) in the
carbonate series favored their development and explains the actual karst groundwater
reserves?SituatedattheboundarybetweenthecrystallineandthecalcareousProvence,
theToulonareaischaracterizedbyageologicalcomplexitytypicallyinfluencedbyseveral
evolutions. Here we describe a multidisciplinary approach that couples structural and
sedimentological analyses of carbonate series with the hydrogeological context. We
integrate a refined diagenetic and fracturation sequence in a three‐dimensional
geomodeling (with GoCad code), to identify and quantify in three‐dimensions the key
geodynamic events that affect the porosity within the carbonate series. Field structural
data inform us about a relation between karst development and faulting. Normal faults
withpluri‐hectometeroffsetwerethenreactivatedinthrustsandstrikeslipfaults,which
conferred the major faults a several decameter thick core. Those faults were explored
through different techniques: through balanced cross sections to reconstruct their
geometryatdepthandattheregionalscale,withelectricresistivitytomographytoimage
thewatercontentofthefaultzoneatthedecametertopluridecameterscaleandwiththe
analysis of the water hydrochemistry of springs outflowing from the fault zones to
estimate their recharge potential. The hypothesis that we discuss is that the fault core
madeofbrecciaand/orcataclasticrockswaswashedbypaleofluidcirculationsinitiatinga
large karstic network. Such fault cores may then represent both drainage and storage
zones in the saturated zone of the deep aquifers. Detecting those cores as a function of
faultgeometry,sizeandoffsetcouldbeapromisingmethodtoestimatekarstreservesin
highlytectonizedareas.
Keywords:karst,groundwaterreserves,heterogeneities,faultgeometry,
geodynamic.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
76
Modélisationhydro‐sédimentairedel’embouchureduRhône:
impactdesévènementsextrêmesetévolutionàlongterme.
BOUDETLaurie,RADAKOVITCHOlivier
CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
[email protected]
La morphologie de l’embouchure du Rhône a beaucoup évolué depuis le XIème siècle. La
raison la plus évidente de ces changements est son aménagement, géré de manière à
faciliterlanavigationaumoinsdanssapartielaplusenaval.Jusqu’en1892,leRhôneavait
plusieurs exutoires. Depuis, le Grau de Roustan est le seul exutoire mais aussi la seule
partiedufleuvedontl’évolutionn’estplusdirectementinfluencéeparl’homme.
De nombreuses observations au cours des dernières décennies ont mis en évidence une
grande variabilité interannuelle des apports solides dans le Rhône, de l’ordre de 1 à
9Millionsdetonnesparan.Cesapportsdistribuésenmerparunpanachedesurfaceont
unetrèsgrandeinfluencesurl’écosystèmeduGolfeduLionmaisaussisurl’alimentation
desplagescôtièresenmatérielsableux.Or,ladispersiondecematérielestcontrôléetrès
directement par la morphologie de l’embouchure, et la connaissance des processus qui
gouvernentcettedernièreestprimordialepourévaluersoncomportementdansletemps.
Si les études géomorphologiques conduites sur cette zone ont permis de suivre son
évolution,ellesnesuffisentpasàcontraindrelesprocessusmajeursquilacontrôlenttels
que les cycles de dépôt‐resuspension des sédiments, l’efficacité des courants fluviaux et
marinsouencorelerôledesévènementsextrêmes.
Pour évaluer ces processus et leurs interactions, un modèle numérique hydro‐morpho‐
sédimentaireDelft3Destenphased’adaptationàlazone.Ildoitpermettreenprioritéde
faire le lien entre la morphologie et le transport sédimentaire. Deux approches sont
utilisées pour étudier les processus intervenant à des échelles temporelles différentes.
Premièrement, l’évolution morphologique de l’embouchure est appréhendée sur le long‐
termeavecunemodélisationsurles30dernièresannées.Unefoiscetteétapevalidée,des
simulations seront utilisées pour évaluer l’importancedes évènements extrêmes sur des
marqueurs morphologiques caractéristiques tels que : la flèche sableuse, le poulier, la
barre d’embouchure sous‐marine et le dernier banc sableux dans le lit du fleuve. Ces
simulations permettront aussi de comprendre l’influence du couplage des aléas
crue/tempêtesurletransportsédimentaire.
Motsclés:modélisation,Delft3D,Rhône,transportsédimentaire,morphologie.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
77
Recognizingfracturecorridorsbycouplingregressionand
hypothesistesting.
CHATELEESébastien,VISEURSophie,LAMARCHEJuliette
CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,Case67SiteSaint‐Charles,3PlaceVictor
Hugo,13331MarseilleCedex3,France.
[email protected]
Fractures in sedimentary rocks havea largeinfluence on the development ofsubsurface
reservoirs, particularly in carbonates. About 85 % of carbonate reservoirs are Naturally
FracturedReservoirs(NFR)and30%oftheworld’shydrocarbonreservesarestoredin
NFR. All reservoirs should be considered fractured unless proven otherwise. However,
fractures are often a priori ignored in reservoir development because they are highly
heterogeneousandoccuroftenbelowtheseismicresolution.Therefore,NFRarestudied
on analogues with good 2D to 3D exposures for a quantitative analysis which provides
data for generating Discrete Fracture Networks (DFN) to be used in reservoir flow
simulations.Amongfractures,FractureCorridors(FC)areanomalousstructuresmadeof
perennial fracture clusters that have a strong effect on multi‐phase fluid flow in the
subsurface. While mechanical and geological conditions for diffuse fracture systems are
wellconstrained,FCgeneticconditionsremainamatterofquestioning.FCcanbelocalized
in larger structures such as folds and fault zones but recent studies suggest that a large
amount of fractures and FC also arise as diffuse in the host rock and formed in tabular
layers during burial with early rock mechanical differentiation. In addition, while the
mechanical stratigraphy is of prime importance for fracture stratigraphy, it is still
unknownwhichfactorprevailsonFCgenesisamongthelocalversusregionalstress‐state,
thehostrockmechanicalstratigraphyorthesedimentaryfacies.
Tounravelthesequestions,wepresentaninputfromananaloguestudyconductedinthe
quarry of Calvisson (SE France). This quarry exhibits Hauterivian marly limestones in a
400/300 m wide quarry with 16 FC. Their average width is 5.5 m and average spacing
between FC is 16.5 m. There, FC and diffuse fractures were formed during burial
(maximum burial depth of 1500 m during Albian and prior to tectonic inversion and
unloading). We show an important heterogeneity of the internal structures of FC. We
distinguish seven types of internal morphology, depending on fracture morphology,
occurrenceofbrecciaandnumberofzonesintheFC.Wenoticednoimpactofthefacies
neither on FC occurrence nor on morphology. This study addresses questions on lateral
extension of FC, predictability of the variability within FC and on the change of diffuse
fracturesclosetotheFC.Answeringthisquestionisachallengeofprimeimportancefor
FCmodellinginsubsurface.
Keywords:fracturecorridors,diffusefracture,density.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
78
Modélisationdynamiquedela(bio)disponibilitédes
radionucléidesdanslessols:approchecomparativemodèles‐
expériencesappliquéeautransfertdeSr(II)etdeCs(I)dansla
ZNS.
CHERIF Mohamed Amine1, MARTIN‐GARIN Arnaud1, GERARD Frederic2, BILDSTEIN
Olivier3
1 – Laboratoire de Biogéochimie, Biodisponibilité et Transferts des radionucléides (L2BT), IRSN,
Cadarache,Bât183,BP3,13115Saint‐Paul‐Lez‐DuranceCedex,France.
2 – Ecologie Fonctionnelle & Biogéochimie des Sols & Agroécosystèmes (Eco&Sols), UMR INRA,
MontpellierSupAgro,CIRAD,IRD,2PlacePierreViala,34060Montpellier,France.
3–LaboratoiredeModélisationdesTransfertsdansl’Environnement(LMTE),CEA‐Cadarache,Bât.
225,13115Saint‐Paul‐Lez‐Durancecedex,France.
mohamed‐[email protected]
La compréhensionetl’identification des processus demobilité etde biodisponibilité des
radionucléidesdanslabiosphèreconstituentunenjeucapitalpourpermettreunebonne
estimationdeleursrisquessanitairesetécologiques.Cetravaildethèseviseàaméliorer
les outils permettant de décrire et de prédire le transfert des radionucléides du Cs et Sr
entrelesol,lasolutiondusoletlesystèmeracinairedesvégétaux.Enmenantuneanalyse
critiquedesmodèlesnumériquesexistants,l’objectifestdeproposeret/oudévelopperun
modèlecapabledemieuxrendrecomptedecestransfertsdanslecasdesradionucléides.
Eneffet,lapremièrepartiedecetravailaétéconsacréeàl’analyseetlamiseenœuvredes
modèles disponibles dans la littérature pour décrire l’adsorption du césium par les
minérauxargileux,quel’onconsidèrecommeleprocessusquicontrôlemajoritairementla
disponibilitéenvironnementaledecetélémentdanslessols.Cetteanalyseadébouchésur
la formulation d’un modèle mécaniste combinant deux modèles d’adsorption : (i) un
modèle 1‐pK Triple Plane Model (TPM) pour rendre compte de l'adsorption des ions au
niveaudessiteshydroxylessituésàlaborduredesfeuillets(FES:FrayedEdgeSites),et
(ii) un modèle d’échange ionique pour l’adsorption des cations au niveau des sites de
charges permanentes (les surfaces basales). Cette approche a été testée dans le but de
modéliser l’adsorption du Cs sur trois minéraux argileux classiques: l’illite, la
montmorilloniteetlabentoniteFEBEX,dansdesconditionsphysico‐chimiquesdifférentes.
Ce travail a permis de démontrer que le modèle mécanistique proposé constitue un
avantagemajeurparrapportauxdifférentsmodèlesexistants,danslamesureoùilpermet
derendrecomptedesdifférentsniveauxd’interactionsduCsaveccesminérauxargileux,
sansajustementpréalabledesparamètresetcepourdifférentsenvironnementsphysico‐
chimiques.Lasecondeannéedestravauxdethèseseraconsacrée,(i)àl’utilisationdela
même approche mécaniste afin de modéliser l’adsorption du Sr sur ces trois minéraux
argileux(ii)àl’ajoutdanslemodèlededifférentescomposantesd’interactioncapablesde
rendrecomptedeprocessusmoinsspécifiquespourleCsetleSrmaisnéanmoinsprésents
danslamajoritédessols;(iii)àlaréalisationd’uneséried’expérimentations,conduitesen
milieux contrôlés et sur des systèmes simples de laboratoire (sol/solution et
sol/solution/plantes), permettant de confronter les simulations numériques à des
donnéesexpérimentales.Cetravailcontribueranotammentàdéterminersilesapproches
de modélisation à l’équilibre thermodynamique couramment utilisées sont capables de
rendrecomptedescomportementsobservés.
Motsclés:modélisation,mécanistique,adsorption(Cs,Sr),minérauxargileux.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
79
Relationshipbetweendiagenetichistoryandfracturationin
carbonates.
COCHARDJean,GUGLIELMIYves,LEONIDEPhilippe,LAMARCHEJuliette
CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,Case67SiteSaint‐Charles,3PlaceVictor
Hugo,13331MarseilleCedex3,France.
[email protected]
Howdofracturationinteractwithdiagenesisisakeyquestionincarbonateresearchsince
carbonatemayexperienceveryearlydiagenesis(inthedepositenvironment)thatconfer
therockearlybrittlebehavior.Throughpetrographic(sedimenttexture,facies),diagenetic
(cementstratigraphy,porosityandisotopegeochemistry)andfracturepatternsanalyses
offive20mlongcores,westudiedthetimingofdiagenesis,poreandfracturesnetwork
formation of Urgonian inner platform carbonates. The Urgonian carbonates of late
Barremian/early Aptian in age from Provence (SE, France) are characterized by
microporous carbonates alternating with tight carbonates at regional scale. In this way,
two reservoir rock‐types, based on texture, associated depositional environments,
porosity and pore‐types were identified for inner platform facies: 1) the Tight Inner
Platform(TIP)carbonatesresultsontheentireocclusionoftheintergranularporespaces
by early marine and/or early meteoric cementation and 2) the Porous Inner Platform
(PIP) carbonates preserved intergranularmacroporosity during marine/meteoric early
diagenesis that allows the recrystallization of micrite and the following development of
microporosity.ThealternatingPIPandTIProck‐typescorrespondtodecametricperitidal
shallowing‐up sequences. As a result, early diagenesis seems to strongly modify the TIP
mechanical properties, making them more brittle and promoting complex fracturing.
Developments of fractures during the first stage of burial have probably influenced the
enhancement/occlusion of porosity in such carbonates. Thus, faulting during basin
tectonicinversionassociatedtolateexhumationcausedmixedsursaturatedandmeteoric
fluids circulation, which allowed the formation of new diagenetic cement phases. During
thesecirculations,theearlyTIP‐PIPcontrastedpropertiesmayhaveplayedabasinscale
hydrogeologicalrole.
This study brings some preliminary results on 1) the impact of the early diagenesis
(cementation/dissolution)thataffectperitidaldeposionnalsequences;2)theevolution
and the fractures distribution in inner platform carbonates and 3) the paleo‐to‐current
basinscalefluidscirculations.
Keywords:Urgonian(earlyAptian),Carbonatediageneticsequenceanalysis,
fracturepatterns,Microporous,MiddleEastanalogue.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
80
VariationdelacirculationdeseauxdefondenMéditerranée
orientaledepuis85ka:apportsdel’abondancedes
foraminifèresbenthiquesetdesisotopesstables.
CORNUAULTMarine1,VIDALLaurence1,TACHIKAWAKazuyo1,LICARILaetitia1,ROUAUD
Guillaume2,SONZOGNICorinne1,REVELMarie3
1–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,Case67SiteSaint‐Charles,3PlaceVictor
Hugo,13331MarseilleCedex3,France.
2–GEOPSUMR8148CNRS,UniversitéParisSud,Bâtiment504,91504Orsay,France.
3–Geoazur,UMR7329,06560Valbonne‐SophiaAntipolis,France.
[email protected]
La mer Méditerranée, zone de transition entre de hautes pressions subtropicales et une
dépressionsubpolaire,estsensibleauxchangementsduclimat.Unexempledecettesensibilité
estl’occurrencerythméedanslessédimentssapropèles‐couchesrichesenmatièreorganique.
La réponse de la circulation aux forçages dans un contexte de climat chaud (interglaciaire)
et/ou froid (glaciaire) n’est cependant pas totalement clarifiée. Le but de cette étude est de
mieuxcomprendrelaréponsedelacirculationocéaniqueprofondeenMéditerranéeorientale
lors d’évènements de sapropèles et d’Heinrich (HE) – débâcle d’icebergs en Atlantique Nord
conduisant à des périodes plus froides lors de la dernière période glaciaire. Des analyses
géochimiques( 18Oet 13C)etfaunistiquesdesforaminifèresbenthiquesontétéréaliséessur
la carotte MD04‐2722 prélevée dans le bassin Levantin. Le 18O de foraminifères
planctoniques et le rapport Ba/Al du sédiment total sont également disponibles pour cette
carotte.L’enregistrementisotopiquecontinu,obtenuàpartirdetroisespècesdeforaminifères
benthiques, a été combiné à l’étude des faunes pour préciser les conditions trophiques et
d’oxygénationsurtroispériodesdetemps:lessapropèlesS1etS3,forméspendantlesstades
interglaciaires,etladernièrepériodeglaciairequiprésenteunevariabilitéclimatiquerapide.
L’enrichissement en Ba/Al entre 10,4 et 6,7 ka permet l’identification du sapropèle S1. Le
18O
planctoniqueprésenteunediminutiondesvaleursdepuis12,4kaetjusqu’à9,6ka,indiquant
quel’eaudesurfaceétaitmoinssaléeet/oupluschaude.Lesassemblagessontcaractériséspar
l’apparitiondeGlobobuliminaspp.entre11,6kaet9,5ka,témoignantd’unefaibleoxygénation
deseauxdefond.Ellefaitsuiteàuneréductiondelaventilationdeseauxdefond,indiquéepar
une diminution des valeurs du 13C, amorcée depuis la fin du glaciaire et qui se poursuit
jusqu’auS1.DesvaleursélevéesduBa/Alautourde76kaetlaprésencedeGlobobuliminaspp.
sontégalementobservéesaucoursduS3.Lorsdeladernièrepériodeglaciaire,lesvaleursde
18Oet 13Cdesbenthiquesainsiquedu 18O
planctoniqueontdiminuéautourde56etde48ka.
Autour de 56 ka, une augmentation de l’abondance de Globobulimina spp. et des espèces
eutrophes ainsi qu’une diminution de celle des espèces oxiques témoignent d’une
augmentationdelaproductionbiologiqueetd’unediminutiondel’oxygénation.Autourde48
ka, seule l’abondance des espèces oxiques a diminué. Ces évènements correspondraient
respectivement au S2 et au HE5. Une faible ventilation des eaux de fond, suite à une
stratificationdelacolonned’eauestclairementidentifiéependantS1,S2etHE5.Toutefois,le
dépôtsédimentairedusapropèleestuniquementobservépourS1.Nosrésultatsindiquentque
la réponse de la circulation et/ou de la productivité en Méditerranée orientale était
sensiblementdifférenteselonlecontexteclimatiqueaumomentdecesévènements.
Mots clés: Méditerranée, masses d’eaux, variabilité climatique, isotopes stables,
foraminifères.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
81
OriginandvariabilityofOrganicallyBoundTritiumactivities
withinvariousriversinthesouthofFrance:context,methods
andpreliminaryresults.
DUCROSLoïc1,EYROLLE‐BOYERFrédérique1,CHARMASSONSabine2,CLAVALDavid1,
MOURIERDavid1
1‐Laboratoired'étudesradioécologiquesenmilieuxcontinentaletmarin(Lercm),IRSN,Centrede
Cadarache,bât153,13115Saint‐Paul‐lez‐Durance,France.
2‐Laboratoired'étudesradioécologiquesenmilieuxcontinentaletmarin(Lercm),IRSN,Centre
IFREMERdeMéditerranée,CS20330,83507LaSeynesurMercedex,France.
[email protected]
Naturally occurring in the atmosphere due to its cosmogenic origin, tritium has been
massivelyreleasedintheenvironmentbyatmosphericnuclearweaponstestingfrom1945
to1980leadingtoactivitiesinrainsaroundtwohundredtimeshigherthannaturallevels
[1]. Moreover, this hydrogen isotope is currently one of the most emitted by nuclear
facilities. Encountered in gaseous form, it is also largely present as tritiated water form
(HTO) in rainfall fostering its integration into the biomass. Thus, it can be bound to the
organicmatterintwospecificways,accordingtothekindofbind,toformExchangeableor
Non‐Exchangeable Organically Bound Tritium (E‐OBT and NE‐OBT). Tritium integration
into organic matter is governed by biological processes, mainly photosynthesis but also
through metabolic reactions independent of bright conditions [2]. This radionuclide,
integrated into the carbon cycle, is then closely linked to the biodegradation cycle of
organic compound. So, organically bound tritium is expected to stay into terrestrial and
aquatic biological compartments in close relation with plant growth and detrital matter
dynamics generating apparent disequilibrium between the bind and free forms
(OBT/HTO)[3].ArecentassessmentofOBTactivitydata(EandNEformscombined)into
different aquatic matrices, from areas located outside direct discharges from nuclear
facilitiesindicatesanimportantrangeofvariabilityofthisdisequilibriuminasamematrix.
The deferred transfer of detrital organic matter coming from various terrestrial systems
(historically contaminated by the global atmospheric fallout from nuclear testing),
towards the aquatic compartments could explain the various OBT/HTO values. These
delayed OBT transfer from land to ocean could also explain disequilibrium registered in
some marine organisms as observed in coastal areas of the Mediterranean Sea. This
presentation aims to provide the preliminary results obtained regarding OBT
concentrationsinthevariousaquaticcomponentsofseveralhydrosystemsinthesouthof
France areas that do not receive contemporary nuclear release, which could enable to
verify these hypotheses. At this step OBT and HTO values compiled from two databases
wereinvestigated.
Keywords:tritium,organicmatter,hydrosystem,sediments.
[1] UNSCEAR (2000). Sources and effects of ionizing radiation, Exposures to the public from man‐made
sources of radiation, Annexe C, Comité scientifique des Nations Unies pour l'étude des effets des
rayonnementsionisantsUNSCEAR,p.134.
[2] Diabaté, S., Strack, S. (1997). Organically bound tritium in wheat after short‐term exposure to
atmospherictritiumunderlaboratoryconditions.JournalofEnvironmentalRadioactivity,36,157‐175.
[3]Eyrolle‐Boyer,F.,Claval,D.,Cossonnet,C.,Zebracki,M.,Gairoard,S.,Radakovitch,O.,Calmon,P.,Leclerc,E
(2014). Tritium and 14C background levels in pristine aquatic systems and their potential sources of
variability.JournalofEnvironmentalRadioactivity,139,24‐32.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
82
Spatialorganizationandconnectivityofcaves.
JOUVESJohan1,2,VISEURSophie1,GUGLIELMIYves1,CAMUSHubert2
1–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,Case67SiteSaint‐Charles,3PlaceVictor
Hugo,13331MarseilleCedex3,France.
2–CENOTE,1chemindeValdegour,30900Nîmes,France.
[email protected]
The main particularity of karst systems is their hierarchical organization as three‐
dimensionalnetworkofconduitsbehavingasdrain.Theyarerecognizedashavingamajor
influenceonfluidflowatreservoirscale.However,akarsticnetworkisgenerallyhardly
continuously observable and their great intrinsic heterogeneity makes their
characterization very complex. This media can be only observed by speleological
investigation, conditioned to human possibilities. As a result, only few parts can be
observed and therefore it is required to model the non‐observable parts for reservoir
characterizations.Toproviderealistic3Dmodels,non‐observablekarsticfeatureswillbe
generatedusingparametersextractedfromobservedones.
Morphometric analysis of the three‐dimensional karstic network provides quantitative
measuresthatcan(i)giveinformationonspeleogenesisprocesses,(ii)beusedtocompare
differentkarstsystems,(iii)becorrelatedwithhydrogeologicalbehaviorand(iii)control
thesimulationofrealistickarstnetworks.
Recent work done on the subject characterize the karstic network as a whole, without
genetic a priori. However, most of observable caves appears to have a polygenic history
due to modifications in boundary conditions and some different karst features can be
observedinasamecavity.Tostudythegeometricalorganizationofcaves,weproposeto
analyze3Dspeleologicaltopographiesforwhichspeleogeneticcontextisknown.Thisway,
itispossibletocharacterizekarstfeaturesaccordingtospeleogeneticprocesses.Several
morphometric descriptors have been calculated on three‐dimensional topographies
providedbyspeleologicalworks.Someparametersdescribetheexistenceofpreferential
direction of karstification and preferential flow paths, other parameters describe the
complexity, geometry and connectivity of the three‐dimensional karstic networks.
Through the study of fifteen different caves, 150 km of 3D data have been analyzed
correspondingtovariousspeleogeneticcontexts.
First, this parameter set represents a database of karst morphology characteristics and
can be then used to constrain 3D modelling. Second, it has been used in multivariate
statistical analysis to distinguish karstic features according to speleogenetic contexts.
Thesefeaturesareprimarilydependentonthepositioninthekarsticsystem,thetypeof
recharge and the initial aquifer permeability. Quantification of karstic patterns allow to
betterconstraintheglobalnetworkarchitectureofspeleogeneticsystems.Severalkarstic
patterns have been individualized independently of geological, geodynamical and
geomorphologicalevolution.
Keywords:karst,cavegeometry,morphometricanalysis.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
83
Sedimentaryrecordsofhydrologyandfaultslipinthe
MarmaraSeaBasins.
KENDEJulia1,HENRYPierre1,GRALLCéline1,ÇAĞATAYMNamik2,SORLIENChristopher3,
ÇIFCIGünay4,McHUGHCecilia5,SARITASHakan4
1–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
2–IstanbulTechnicalUniversity,Istanbul,Turkey.
3–UniversityofCalifornia,SantaBarbara,USA.
4–DokuzEylülÜniversitesi,Izmir,Turkey
5–QueensCollege,CUNY,USA.
[email protected]
The Marmara Sea is situated along a segment of the North Anatolian Fault (NAF), a vast
faultsystemcarryingthedextralmotionbetweentheAnatolianandtheEurasianplates.In
its western part, the NAF splits into several branches. The Marmara Sea overlies its
northern branch, the Main Marmara Fault (MMF). The Marmara Sea is connected to the
Mediterranean Sea through the Dardanelles Straight and to the Black Sea through the
Bosphorus.WhentheglobalsealeveldroppedbelowtheDardanellesstraightdepth,the
Marmara Sea conditions changed from a marine to a lacustrine environment. Sediment
deposits account for these climatic and environmental changes through variations of
sedimentation rate, biomarkers and geochemistry. Furthermore, the area has long been
known for its high seismic activity and recent earthquakes, highlighting the need for
improvementontheunderstandingofthefault‐networkandonreducinguncertaintieson
future seismic hazards threatening the area. In this context, many scientificcruises have
beenconductedovertheyears.In2009,theMARMESONETcruisebroughthighdefinition
3DseismicacquisitionalongtheNAFontheWesternHigh.Inapondedasymmetricbasin
boundedonitssouthernsidebytheMMF,fourstratigraphicsequenceswereobservedand
related to 100,000 years climatic cycles. Based on this assumption, one study concluded
from the repetitive sediment pattern that cyclic lacustrine periods occurred in the
Marmara Sea with sedimentation destabilizations at their beginning leading to slope
failure [Grall et al. 2014]. Another study, based on the observation of a mass transport
deposit cut by the MMF, and inferred to be 405‐490 yr old from the interpretation of
stratigraphicsequences,estimatedasliprateof15.1‐19.7mm/yroverthelast405kyrfor
the MMF in the Western High [Grall et al., 2013]. There are few other horizontal slip
velocityestimationsintheSeaofMarmara.Thehypothesisthat100,000yearglacialcycles
account for the sedimentary sequences observed in high resolution seismic data is
supported by correlation of seismic horizonswith low stand deltas in the eastern Sea of
Marmara and by the evaluation of sedimentation rates from cores extracted in the
WesternHighwithintheHR3Dseismicsurvey(MD01‐2430andMD04‐2741).However,
existingcoresgiveonlyaccesstosamplesyoungerthan25,000yr,leavingalargepartto
extrapolation. During the MARSITE scientific cruise that took place in October and
November 2014, key horizons were targeted with piston coring in order to confirm the
stratigraphic age model and its resulting conclusions. We will present the results of the
coringcampaignandthefirstinformationgivenbytheretrievedcores.
Keywords:MerdeMarmara,transitionmarin/lacustre,failleNordAnatolienne.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
84
Quantifyingmicrobialbiosynthesesofamino‐acidsinsoils:
resultsfromstablecarbonisotopelabellingexperiments.
KHEIRBEIKLouay1,HATTÉChristine1,2,BALESDENTJérôme1
1–GéochimiedesSolsetdesEaux(GSE),INRA,UR1119,13100Aix‐en‐Provence,France.
2–LaboratoiredesSciencesduClimatetdel'Environnement(LSCE),UMR8212CEA‐CNRS‐UVSQ,
Gif‐sur‐Yvette,France.
[email protected]
A better control of the Earth nitrogen cycle is critical for both future food security and
environment quality. Soil Proteinaceous compounds constitute the main terrestrial
nitrogen pool and is the first reserve of nitrogen for plants, but their dynamics and
stabilizationarestillpoorlyunderstood.
Toquantifythisdynamics,weinitiatedanewapproachbytracingthecarbonatomsofthe
nitrogenouscompoundsinsoils.Wefirstdevelopedandcalibratedastable 13Canalysisof
individualamino‐acidsbycombinedgaschromatography‐combustion/isotoperatiomass
spectrometry(GC‐C/IRMS)oftheirn‐tert‐butyltrimethylsilylderivatives.Thefirststage
of proteins' life in soils is their biosynthesis by soil microbes that degrade the
carbonaceous inputs to the soil. Soils with varied physical, chemical properties, climate,
and plant cover werecollected from different placesinFrance. We incubatedthese soils
with 13C labelled substrates (Glycine, Phenylalanine, Glucose, wheat straw, European
beechleaves)for2,7,and28daysrespectively.
Amino‐acids represented 7 to 9 % of organic carbon in these soils. Forty percent of the
simplesubstratecarbonwasconvertedintomicrobialbiomassandmetabolites,ofwhich4
to 8% were retrieved as amino‐acids, depending on the substrate. The distribution of
individual amino‐acid in bulk soil proteins was very close to that of newly‐formed
proteins,indicatingtheirmicrobialorigin,withtheexceptionofaspartate,probablyfrom
vegetal origin. Projection of the results of these incubations at the ecosystem level
indicates a mean turnover time of protein‐derived carbon in soils of 12 to 25 years.
Further natural 13C‐labelling measurements will help understanding the long‐term
protectionofthesoilProteinaceouspool.
Keywords:amino‐acid,carbon‐13,incubation,GC–C–IRMS.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
85
Caractérisationpétrophysiquedescarbonatesparcouplagede
lamodélisationstratigraphiqueetdiagénétique.
LANTEAUMECyprien1,FOURNIERFrançois1,BORGOMANOJean2
1–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,3,PlaceVictorHugo,13331MarseilleCedex
03,France.
2–TOTALS.A.,CentreScientifiqueetTechniqueJeanFéger,AvenueLarribau,64018Pau,France.
[email protected]
Lamodélisationstratigraphiquedirecte3Ddescarbonates(e.g.aveclelogicielDIONISOS:
Granjeon, 1997; Granjeon & Joseph, 1999), permet la réalisation effective de grilles
numériques stratigraphiques 3D, contenant des informations sédimentologiques,
faciologiquesetgéométriquesmaisnemodélisepaslestransformationsdiagénétiquesdes
sédiments(précocesettardives)etduréseauporeux.
La non prise en compte des processus diagénétiques dans la réalisation des modèles
stratigraphiques présente deux inconvénients majeurs: (1) les effets de la lithification
précoce sur l’évolution du profil de dépôt et de la dynamique sédimentaire ne sont pas
modélisés ; (2) la grille stratigraphique numérique ne contient pas d’information sur les
transformationsdiagénétiquesduréseauporeuxcequirenddifficilesonutilisationdans
laconstructiondesmodèlesréservoirs.
La démarche développée pour caractériser les propriétés pétrophysiques des réservoirs
carbonatésen 3D (Phi, K, Vp, Vs)à partir dulogiciel DIONISOS s’articule autour de trois
phases: (1) construire des modèles 3D réalistes de systèmes carbonatés à une échelle
régionale;(2)établirdescorrélationsspatio‐temporellesentrelesfacièsdedépôtetles
séquences diagénétiques ; (3) développer un code numérique intégrant la diagénèse
précocedanslamodélisationdesprocessussédimentaires.
Cette méthode de modélisation est appliquée à l'exemple de la plate‐forme urgonienne
(Barrémien‐Aptien) du Sud‐Est de la France dans l'optique de prédire la distribution
spatialeàl'échelledubassindescalcairesmicroporeux.
Motsclés:modélisationstratigraphique,diagenèse,urgonien,réservoirs
carbonatés.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
86
MagneticpropertiesofMauritanianBIFs:constraintsonthe
sourceoftheWestAfricamagneticfieldanomaly.
LAUNAYNicolas,ROCHETTEPierre,QUESNELYoann
CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,3,PlaceVictorHugo,13331MarseilleCedex03,
France.
[email protected]
The ESA Swarm mission was launched in 2013 to produce a set of data with an
unprecedentedlevelofprecisionconcerningtheEarth’smagneticfield,andinparticular
thecrustalfield.Ourobjectiveistousethesedatainordertocreateathree‐dimensional
modelofthecrustalsourcesofsomeofearth’smostimportantmagneticfieldanomalies:
the West African and Bangui anomalies. To achieve this goal and properly constrain our
model, we need to study the magnetic properties of the African Banded Iron Formation
rocks,knownasthemostmagneticcomponentofthiscontinent’scrust,andthusthemost
probable source of the anomalies. The remanent magnetization – both with and without
thermal demagnetization – and magnetic susceptibility were measured on a wide set of
BIF samples from the Kediet ej Jill in Mauritania. The data obtained will allow us to
constrainasourcemodelfortheWestAfricanmagneticanomaly.
Keywords:rockmagnetism,magneticanomaly,WestAfrica,BandedIron
Formation,modelling.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
87
Phytodisponibilitédesnanomatériauxetimpactsurle
prélèvementd’élémentstracemétalliques.
LAYETClément1,AUFFANMélanie2,FREYDIERRémi3,CAZEVIEILLEPatrick1,CHEVASSUS
Claire1,SANTAELLACatherine4,DOELSCHEmmanuel1
1–UPRRecyclageetRisque,CIRAD,,34398Montpellier,France.
2–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
3–LaboratoireHydroSciencesMontpellier(HSM),CNRS,UniversitéMontpellier2,34095
Montpellier,France.
4– InstitutdeBiologieEnvironnementaleetBiotechnologie(IBEB),LEMIRE,CNRS,AixMarseille
Université,CEACadarache,13115Saint‐Paul‐lès‐Durance,France.
[email protected]
L’essordesnanotechnologiesetl’intégrationdenanomatériauxdansdesobjetsdelavie
courante pose la question du devenir de ces nouveaux éléments dans l’environnement.
Notretravails’inscritdanscetteproblématiqueenétudiantlepassagedesnanomatériaux
du sol vers la plante, c’est‐à‐dire la phytodisponibilité. Jusqu’à présent, la majorité des
travaux publiés ont été réalisés en hydroponie, ce qui ne permet pas de prendre en
comptel’effetdusolsurlaphytodisponibilité[1].Depluslesconcentrationscouramment
utilisées ne reflètent pas celles estimées dans l’environnement. Les travaux ont pour
objectifd’étudierl’impactdedifférentsfacteurspouvantrégulerlaphytodisponibilitédes
nanomatériaux,àsavoirl’effetdusol,delaplanteetdesnanomatériaux.Pourcela,nous
utilisons un biotest végétal, le RHIZOtest [2], qui permet de cultiver des plantes sans
risque de contamination par le sol. Des plants de tomate et de fétuque ont été mis en
contactavecplusieurssolsauxpropriétésphysico‐chimiques
différentes.Lessolsontététraitésavecdeséléments(titane,
cérium, argent) apportés sous forme de sel dissous ou de
nanoparticules(enrobéesounon)àdesconcentrationsplus
réalistes [3,4], et susceptibles d’être libérés dans des
agrosystèmes. Les plantes ont été minéralisées et la
concentration des métaux déterminée par ICP‐MS. Ces
résultats doivent être enrichis par la connaissance de la
spéciation et la localisation des éléments absorbés par les Figure1:DispositifduRHIZOtest
plantes.
Motsclés:nanoparticules,rhizosphère,sol,écoconception.
[1] Birbaum, K., R. Brogioli, et al. (2010). "No Evidence for Cerium Dioxide Nanoparticle Translocation in
MaizePlants."EnvironmentalScience&Technology44(22):8718‐8723.
[2] Bravin, M. N., A. M. Michaud, B. Larabi and P. Hinsinger (2010). "RHIZOtest: A plant‐based biotest to
accountforrhizosphereprocesseswhenassessingcopperbioavailability."EnvironmentalPollution158(10):
3330‐3337.
[3]Park,B.,K.Donaldson,R.Duffin,L.Tran,F.Kelly,I.Mudway,J.‐P.Morin,R.Guest,P.Jenkinson,Z.Samaras,
M.Giannouli,H.KouridisandP.Martin(2008)."HazardandRiskAssessmentofaNanoparticulateCerium
Oxide‐BasedDieselFuelAdditive—ACaseStudy."InhalationToxicology20(6):547‐566.
[4]Sun,T.Y.,F.Gottschalk,K.HungerbuhlerandB.Nowack(2014)."Comprehensiveprobabilisticmodelling
ofenvironmentalemissionsofengineerednanomaterials."EnvironmentalPollution185:69‐76.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
88
Influenceoffaultzonearchitectureonitsresponseto
variationsofeffectivestress:estimatingreactivationand
dilationpotentialfromboreholewallimages,gOcadmodelling
and3D‐Stresscalculations.
LEFEVREMélody1,GUGLIELMIYves1,HENRYPierre1,GOUTClaude2
1–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,3PlaceVictorHugo,case67,13331
Marseille,France.
2–TOTALS.A.,CentreScientifiqueetTechniqueJeanFéger,AvenueLarribau,64018Pau,France.
[email protected]
Criteriaforfaultreactivationareamatterofinterestforseismologistsinthepredictions
andtheriskassessmentsofnaturalorinducedearthquakesandforreservoirengineersin
fault leakage prediction. Such studies are often performed at large scale considering
simplisticrepresentationsoffaultarchitectureandproperties.Inthisstudy,weproposea
method for the reconstitution of three‐dimensional fault architecture and state of stress
using a high‐accuracy 3D numerical representation of fault zone heterogeneities at the
meter scale. The studied fault zone is located in the French Institute for Radiological
ProtectionandNuclearSafety(IRSN)undergroundlaboratorylocatedatTournemire(SW
France)intheToarcianshaleformation.Thefaultcorrespondstoafewhundredmeters
longverticalstrike‐slipfaultzone.Sevenfullycoredandwallimagedboreholescrossthe
intactrock,thefaultdamageandthegougezoneswithadipof1°,21°,37°andadirection
normaltothefault'sstrikeinavolumeof20m3.IntheFaultdamagezone,fractures,joints
and calcite filled veins are identified as the main structures with optical logging of the
borehole walls. A 3D reconstruction of these heterogeneities is conducted with gOcad.
Then,a3DgOcadmodelismeshedandimportedin3D‐Stresssoftware,aneffectivestress
calculation model, to estimate the influence of different regional stress scenarios on
fracture shear reactivation and opening. A key result is that the more complex the fault
zonearchitecture,themoreitispronetodevelopinterconnecteddilatantsetsoffractures
under a wide range of stress conditions. Preferential flow paths for fluids can thus be
activatedinthefaultdamagezone,actingasastressdependentdrainsystemaswellasa
potential storage zone for fluids. The gOcad‐3D‐Stress coupling thus appears as an
interestingwaytoestimatefaultdamagezoneresponsetoachangeofstressandpotential
hydromechanical activation. Such simple analysis can also be used for borehole stability
analyses, particularly in the case of horizontal holes intersecting complex fault zone
architectures.
Keywords:hydromechanical,shales,faultzone.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
89
Architecturedescarbonatesdesourcesgéothermales:
exempledudépôtd'Obruktepe:coexistencedetravertinsetde
tufas(BassindeDenizli,Turquie).
LOPEZBenjamin1,3,4,CAMOINGilbert1,ÖZKULMehmet2,SWENNENRudy1,VIRGONE
Aurélien4
1–GeodynamicsandGeofluidsResearchGroup,DepartmentofEarthandEnvironmentalSciences,
KatholiekeUniversiteitLeuven,Celestijnenlaan200E,B‐3001Leuven,Belgium.
2–DepartmentofGeologicalEngineering,PamukkaleUniversity,20070KınıklıCampus,Denizli,
Turkey.
3–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
4–TOTALS.A.,CentreScientifiqueetTechniqueJeanFéger,AvenueLarribau,64018Pau,France.
[email protected]
Le dépôt sédimentaire étudié à Obruktepe (Bassin de Denizli, Turquie) est un dépôt
Quaternairequicorrespondàdescarbonatescontinentauxdéposésencontextedesource
hydrothermale.
L'architecture tridimensionnelle de ce dépôt a pu fournir des informations sur le
développement des carbonates liés aux sources hydrothermales (travertins et tufas). En
effet, l’étude faciès a permis de distinguer cinq environnements spécifiques : (1) le
système d’évent, (2) le système de pente douce («Smooth Slope»), (3) les terrasses de
travertin,(4)lesbarragesdetufaet(5)lessystèmespalustresliésàdesinondations.
Les processus sédimentaires spécifiques à ces environnements (encroutement, piégeage,
décantation, etc…) ont été identifiés par l'intégration des données acquises à différentes
échelles: des observations de faciès (microscopies optique, à cathodoluminescence et
MEB)jusqu'àl'étudedesmorphologiesetdesarrangementsdescorpssédimentaires(Log
verticauxetpointagesdesfacièssurdesphotographiesdesaffleurements)ainsiquedes
donnéessurlesisotopesstablesdel'OxygèneetCarbone.
Lesvaleursmoyennesdeδ13Cetδ18O,respectivement4,9‰et‐8.74‰PDB,confirment
la circulation des eaux de source en profondeur. Cependant la disposition des
environnementsrenforcelecontinuumlatéralentrelesdépôtsdetravertinetceuxdetufa
danscesystèmegéothermal.
Les résultats acquis ont permis de créer un modèle conceptuel de dépôt dans lequel la
précipitationdescarbonatesetlaformationdestravertinset/oudestufasquienrésulte
sont contrôlées principalement par les variations d’hydrodynamisme. Ce modèle permet
dediscuterlesfacteursquicontrôlentlesdépôtsdesourcecarbonatéscomplexesliésaux
faillesetàlacirculationdesfluidesenprofondeur.
Motsclés:travertin,tufa,carbonate,sédimentologie,Quaternaire.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
90
Theecophysiologicalbasisofcarbonylsulphide(COS)gas
exchangeofplantswiththeatmosphere.
NOSOVAAlena1,2,GUIOTJoël1,REITERIlja1
1–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,EcosystèmesContinentauxetRisquesEnvironnementaux
(ECCOREV),AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,AvenueLouis
Philibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
2–CEACadarache/IBEB(InstitutdeBiologieEnvironnementaleetBiotechnologie)/LEMP
(Laboratoired’EcophysiologieMoléculairedesPlantes)‐UMR7265,13108Saint‐Paul‐lez‐Durance.
[email protected]
Carbonylsulphide(COS)isanatmosphericgaswithhighverticalandlateralstability.COS
atmosphericconcentrationisaround500ppt.Theterrestrialvegetationisthemainsink
for COS. The sink strength for COS is proportional to the ecosystem’s photosynthetic
uptake of CO2, over the growing season and for diurnal cycles. But according to recent
studies(withanalyzingrangeofCOS/CO2uptakerations)theuptakeofCOSisnotadirect
function of photosynthesis. A detailed analyses of the COS sinks inside the leaves,
associated with a description of COS transport from the atmosphere and COS turnover
insidetheleaves,isneedasabasistounraveltherelationshipofCOSandCO2uptakeby
thevegetation.
InsidetheleavesbothCOSandCO2reactwiththesameenzyme‐plantcarbonicanhydrase
(CA).CAisthekeyenzymefortheuptakeofCOSinhigherplantsandcatalysesthelargely
irreversibleformationofCO2andhydrogensulphide[COS+H2O→H2S+CO2].Themainrole
ofCAinplantsistoreversiblycatalyseCO2hydrationanddehydration[CO2+H2O↔HCO3‐
+H+],whichpermitsCO2todiffusebacktotheatmosphere.
UnderstandingofCO2andCOSdiffusioninsidetheleavesandstudingoftheirsenzymatic
turnover are the main parts of the project. Also a mechanistic model, that explicitly
represents the relevant processes involved, would be an important step ahead in
validatingCOSasatracerofthegrossCO2uptakeattheecosystemlevel.
Keywords:plantecophysiology,leafgas‐exchange,COS.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
91
Hydrogendynamicsinsoilorganicmatterasdeterminedby13C
and2Hlabellingexperiments.
PAULAlexia1,HATTEChristine1,3,PASTORLucie2,SICLETFrançoise2,THIRYYves4,
BALESDENTJérôme1.
1‐GéochimiedesSolsetdesEaux(GSE),INRA,UR1119,13100Aix‐en‐Provence,France.
2‐EDFR&D,LNHE,6quaiWatier,78400Chatou,France.
3‐LaboratoiredesSciencesduClimatetdel'Environnement(LSCE),DomaineduCNRS,Bâtiment
12,91198Gif‐sur‐Yvette,France.
4‐Andra,ParcdelaCroixBlanche,1‐7,RueJeanMonnet,92298Chatenay‐Malabry,France.
[email protected]
Carbonandnutrientsdynamicsinsoilorganicmatterhavebeenwidelystudiedandareof
major importance when trying to predict the behaviour of 14C and 3H in terrestrial
environments at local or global scales. If carbon is a central subject when looking at
organic matter in soils, organic hydrogen dynamics have received poor attention until
now.Thisismainlyduetothehighmobilityofhydrogen,whichmakesitverydifficultto
measure and study. Hydrogen bound to N, O or S atoms can be exchanged very quickly
withambientwaterandwatervapour.Hydrogenboundtoacarbonatom,socalled"Non‐
Exchangeable Hydrogen" (NEH), is supposed to be more stable. To study the fate of
hydrogen in various soils, we hypothesized that the acquisition of the NEH isotope
signature is determined by the dynamics of carbon in soils. Here we used13C and 2H
isotopesforisotopictracing.Twomainprocessesareinvolved:thepartialpreservationof
the isotopic composition of initial vegetation matter, and the microbial biosynthesis
incorporatinghydrogenwithwaterisotopiccomposition.
To decipher and quantify both processes, we designed incubation experiments of 13C‐
labelledorganicsubstrates,withtwoscenarios:either 13C 2Hdoublelabelledmoleculesin
presence of 1H2O or 13C molecules in presence of 2H2O. Soils were incubated under
controlledconditionsduring0,7and28days. 13Ccontentofbulksampleswereanalysed
byElementalAnalyzer‐IsotopeRatioMassSpectrometry(EA‐IRMS)andthesimultaneous
13Cand2HcontentwithaCombustionModule‐CavityRing‐DownSpectroscopy(CM‐CRDS)
IsotopeAnalyzer(Picarro,B2221‐i).
Ourfirstresultsonaneutralcambisolshowedthatinonemonth,70%ofthecarbonofthe
substrateaddedtothesoilhasbeenmineralisedandalmost90%oftheorganichydrogen
hasbeenmineralisedand/orisotopicallyexchanged.10%ofNEHisconservedfromthe
moleculeandabout20%ofthehydrogenisotopiccompositionisderivedfromthewater.
The combination of the two methods indicated that the short‐term acquisition of the
hydrogen isotopic composition is driven mainly by the microbial biosynthesis. The
incubation experiments will be conducted up to two years on different kind of soil. The
next step will be to predict the long‐term conservation of hydrogen derived from plant
material and then, to predict the fate of tritium in soil organic matter. The study was
fundedbyEDFandAndra.
Keywords:soilorganicmatter,labellingexperiment,carbon,non‐exchangeable
hydrogen.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
92
Modélisationàpasdetempshorairedestransfertsdetritium
auseind'unécosystèmeprairial:caractérisationdesfluxet
analysedesensibilité.
RENARDHugo1,LEGALLASALLECorinne2,LEDIZÈS‐MAURELSéverine1,MARODenis3
1–IRSN/PRP‐ENV/SERIS/LM2E,Cadarache,bâtiment159,13115Saint‐Paul‐Lez‐Durance,France.
2–LaboratoiredeGéochimieIsotopiqueEnvironnementale(GIS),CEREGE,UM34,Université
Nîmes,150rueGeorgesBesse,30035NîmesCedex1,France.
3–IRSN/PRP‐ENV/SERIS/LRC,BP10,rueMaxPolFouchet,50130Octeville,France.
[email protected]
Le tritium est rejeté dans l’environnement via les centrales nucléaires, les installations
nucléairesdedéfense,lesusinesderetraitementdescombustiblesusés.Danslefutur,ces
rejets augmenteront avec le développement de nouvelles installations telles que ITER
(International Thermonuclear Experimental Reactor) ou l’EPR (European Pressurized
Reactor).Deplus,actuellementaucunetechniquederéductiondesrejetsdetritiumn’est
applicableàuneéchelleindustrielle.
Les rejets tritiés sont susceptibles d’atteindre un écosystème de type prairie, qui est un
maillonessentieldelachaînealimentairedel’hommeparl’intermédiairedubétail.Ordes
incertitudesrémanentesexistentsurlestransfertsdutritiumdepuisl’atmosphèreversce
type d’écosystème. Dans les végétaux ces incertitudes concernent principalement le
fractionnementisotopiquedutritium,laformationdutritiumliéàlamatièreorganiquela
nuit et l’oxydation de l’hydrogène tritié dans les sols. De ce fait, il est nécessaire d’avoir
une quantification plus précise des transferts de tritium afin d’avoir une meilleure
évaluationdel’impactradiologiquedesrejetstritiésdesinstallationsnucléairesdansdes
situationschroniquesouaccidentelles.
Cette présente étude cherche à affiner les connaissances actuelles sur le fractionnement
isotopique du tritium, la formation du tritium lié à la matière organique la nuit et
l’oxydation de l’hydrogène tritié dans les sols. Le modèle TOCATTA‐ est en cours de
développementpourquantifierlestransfertsdetritiumdansunécosystèmeprairialàpas
de temps horaire. Les précisions apportées par cette étude vont contribuer au
développement du modèle en y implémentant un module hydrologique via un bilan
hydriquedusol,ainsiqu’unmoduleéco‐physiologiqueviadeuxétudes.Pourquantifierla
pertinence des modules implémentés au modèle TOCATTA‐ , ces processus modélisés
serontconfrontésàdesmesuresréaliséesinsituetenlaboratoire.Lesdonnéesdeterrain
(surlaconversiondeHTenHTO)proviennentd’unatelierd’expérimentationsspécifiques
situésouslesventsdominantsdel’usinederetraitementdescombustiblesusésAREVANC
La Hague (Nord Cotentin). Les données de laboratoire sont issues d’un dispositif de
culturehydroponiquedéveloppéenlaboratoireafind’approfondirlesconnaissancessurle
fractionnementdutritiumisotopiquedutritiumdansl’herbeetlaformationdutritiumlié
àlamatièreorganiquelanuit.
Motsclés:tritium,transferts,modélisationhoraire,acquisitionettraitementde
données.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
93
EstimationdubilanhydrologiquedelanappedelaCrauà
l’aided’unmodèledemélangeisotopique(δ18Oetδ2H).
SERAPHINPierre,VALLET‐COULOMBChristine,GONCALVESJulio
CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
[email protected]
La nappe phréatique de la Crau est un exemple de la complexité des problématiques qui
associent des facteurs environnementaux et socio‐économiques. Débutée il y a près de
500ans, la mise en culture de prairies est, encore aujourd’hui, pratiquée selon une
technique d’irrigation traditionnelle par submersion. Ce type d’irrigation constitue
l’essentieldelarechargedelanappedelaCrau,dontl’importanceéconomiqueestcruciale
pourlarégion.Lacontributiondel’irrigationàlanappephréatique,etplusgénéralement,
le bilan hydrologique de la Crau a déjà été établi par modèles (MARTCRAU, 1982), mais
jamais validé. L’objectif de cette démarche est d’obtenir un bilan hydrologique
indépendant, basé sur plusieurs approches, pour servir de référence lors de la mise en
placed’unmodèlehydrogéologiqueenrégimetransitoire.
Entre 2002 et 2012, des campagnes de mesures des
isotopes stables des eaux de la nappe ont révélé un
important contraste entre les précipitations locales
etl’eaud’irrigation,nettementappauvrieenisotopes
lourds, car d’origine alpine. L’interpolation par
krigeage de 48 points de mesures montre l’impact
évident des zones irriguées sur la composition
isotopique de la nappe (Figure 1). Deux pôles de
mélange sont définis, dont les compositions
isotopiques(δ18O,δ2H)sontclairementidentifiables:
18
un pôle de recharge naturelle locale et un pôle de
Figure 1 : Carte krigée du signal isotopique δ O (‰) et
répartition des prairies irriguées (en noir)
rechargeartificielleparl'eaud’irrigation.
Cette différentiation permet l'identification simple de proportions de mélange dans un
modèleconceptuelconstituéd'unréservoirhomogènereprésentantlanappedeCrau.Cette
interprétation nécessite toutefois l'identification d'une valeur isotopique moyenne
régionale,ainsiquesonincertitude.Cettedernièreestobtenueparlebiaisdesimulations
géostatistiques(n=100)enutilisantlelogicielR.Ainsi,chacunedes100cartesisotopiques
simuléesfournitunevaleuréquiprobabledelamoyennepondéréeparl'épaisseurmouillée
de la nappe. La valeur de δ18O moyenne obtenue à partir de ces 100 simulations est de ‐
8.99±0.077‰.Surlabasedelacompositiondespôlesdemélanges(δ18Oprécipitation=‐6‰
etδ18Oirrigation=‐10.6‰)uneproportionde65±1.7%aétédéterminéepourlarecharge
parlesexcèsd’irrigations.Al’aidedelapiézométrieetdestransmissivitésdonnéesparla
carte hydrogéologique de la Crau (BRGM 1969), un flux total à l’exutoire d’environ 125
Mm3/an a été estimé au niveau des marais de la bordure occidentale, ainsi qu’un flux
d’entrée de 28 Mm3/an par les massifs calcaires qui bordent le Nord‐Est de la Crau. En
prenantencomptedesprélèvementstotauxdel’ordrede82±13Mm3/an,ilestpossible
debouclerlebilanhydrologiqueetdequantifierlesdifférentescontributionsàlanappe:
‐ 135±12Mm3/anderechargeparlesprairiesirriguéessoit962±85mm/an.
‐ 45±8Mm3/anderechargeparlesprécipitationssoit82±15mm/an.
Motsclés:isotopes,rechargesouterraine,bilanhydrologique,géostatistiques.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
94
Incertitudeetvariabilitéensituationaccidentelle:exposition
humaineparvoiealimentaireaprèsl’accidentdeFukushima.
SYMouhamadouMoustapha,SIMON‐CORNUMarie
LaboratoiredeModélisationpourl’ExpertiseEnvironnementale(LM2E),InstitutdeRadioprotection
etdeSûretéNucléaire(IRSN),Cadarache,Bâtiment159,Saint‐Paul‐lez‐Durance,13115France.
[email protected]
Les rejets atmosphériques à la suite d’accidents nucléaires graves (Tchernobyl, 1986 et
Fukushima, 2011) ont généralement engendré des concentrations élevées dans les
denréesalimentairesrésultantd’uneimportantecontaminationdel'environnement.Ainsi,
développer une compréhension suffisante des processus régissant les transferts
d’élémentsradioactifsdansl’environnementapparaîtcommeuneprioritédanslesgrands
axesderecherchedéfinisparlacommunautéscientifiqueenradioécologie(Hintonetal.,
2013).
La réflexion engagée dans cette thèse se concentre principalement sur les enjeux
méthodologiques soulevés par l’analyse des incertitudes relatives aux processus de
transfert des éléments radioactifs dans les écosystèmes terrestres et particulièrement la
mise en évidence de leur impact dans les modèles de calcul de dose ingérée à l’homme.
Ainsi cette thèse s’inscrit dans le cadre des actions affichées dans les projets impliquant
l’IRSN (AMORAD et COMET) qui visent à améliorer la prise en compte des incertitudes
dans les modèles d’évaluations de risque post‐accidentelles. De manière générale les
objectifs sont de recenser, quantifier (ou à défaut qualifier) et hiérarchiser toutes les
incertitudes liées au calcul d’exposition alimentaire des populations humaines en phase
post‐accidentelle.
Laprésenteétudeaportésurlacaractérisationdesincertitudeslorsdelamodélisationde
l'expositionhumaineau 134Csetau 137Csparl'ingestiondelégumesfeuillesetdeproduits
animaux. Ce travail a consisté principalement (i) à mettre en œuvre des approches
quantitatives afin de caractériser la variabilité spatiale et les différentes incertitudes
(paramétriquesetdescénario)issuesdesprocessusphysiques,chimiquesetbiologiques
quisous‐tendentletransfertdesradionucléidesdanslesécosystèmesterrestresàlasuite
d’accidentsgraveset(ii)àappliquercesapprochesàunscénarioréel:lacontaminationde
l'environnement à la suite de l'accident de Fukushima. Un cadre de modélisation
probabilisteaétéadoptépourquantifierlesincertitudes,parlebiaisdedistributionsde
probabilité, en utilisant notamment l'inférence bayésienne. Les calculs d'impact
environnemental et d’impact dosimétrique ont été réalisés dans SYMBIOSE, qui est une
plateformedemodélisationdéveloppéparl'IRSN.Lesrésultatsobtenusàl’étape(ii)sont
alors mis en parallèle avec les évaluations de risque réalisées après l’accident de
Fukushima par un panel d’experts internationaux réunis sous l’égide de l’OMS, et du
ComitéScientifiquedel'ONUsurlesconséquencesdesémissionsradioactives.
Motsclés:incertitude,variabilitéspatiale,modélisationprobabiliste,accident
Fukushima,transfertsdansl’environnement.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
95
Stabilizationoforganicmatterinsoils:roleofamorphous
mineralphases.
TAMRATWuhibZewde,BASILE‐DOELSCHIsabelle,ROSEJérôme,CHAURANDPerrine,
LEVARDClément
CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
[email protected]
Organic matter in soils (SOM) globally contributes the largest portion of continental
carbon(C)stock.ThisOMpoolalsoplaysavitalroleinothercrucialecosystemservices
and states such as soil structure, accessibility and delivery of plant nutrients and also
energy for microorganisms. One major issue concerning this vast C pool includes its
instabilitybymineralizationanderosionduetolanduse.
ThehypothesisthatdrivesthewholeprojectisthatphysicochemicalstabilizationofSOM
is mainly driven by interactions of organic compounds, not with mineral surfaces as
classically considered, but with amorphous polymers continuously formed by the
alteration of soil minerals. The main objective of the thesis is to understand how nano‐
organomineral complexes (nCOMx) are structured at the nanoscale, assess the
mechanisms of their formation, and quantify the effects of their occurrence on organic
compound turnovers. However, characterization of the formation mechanisms and
structuresofthenCOMxalongwiththeirroleonthestabilization/destabilizationofOMin
soilsischallengingbecauseofthecomplexityofnaturalsystems.Itisalsohardtoextract
pure nCOMx phases without altering their structural properties. To overcome this
complexity,theworkaimsatsynthesizingnCOMxinacontrolledsystemtounderstandthe
nCOMxdynamics(formation,structure,stability,etc.)andmorespecificallytheirroleon
OMstabilization/destabilization.
The approach consists of a synthesis approach in which nCOMx are formed through
mineralweathering/precipitationinabatchsystem.Thermodynamicsofthedissolution/
precipitation were tested by CHESS simulations. Current weathering experiments were
conducted on powdered basalt (easily weatherable glass and minerals) and biotite,
((Si3Al1)(Fe3+0.12Fe2+0.61Mg2.06 Mn0.02 Ti0.13)K0.88 Na0.06 O10(OH0.98 F1.02))atpH=2(HNO3).
DissolutionprogresswasfollowedbyconductivitymeasurementsandICP‐MSanalysesof
dissolvedspecies.Inasecondstep,nCOMxwereformedthroughhydrolysisbyincreasing
pH to 5 (NaOH). L‐Phenylalaline, chosen as the complexing OM compound, was added
duringthehydrolysis(nCOMxformedbycoprecipitation)andafterthehydrolysis(nCOMx
formedbyadsorption).
The first results of dissolution rates and congruency, SEM and AFM imaging and XRD
characterizations will be presented. Experiments and analysis techniques to come
(synchrotronXAS,HR‐TEMandAFM)aredesignedtofurtherstudythesesyntheticphases
withregardtoSi,Al,FeandOMproportionstoincreasetheOMproportion(asinnatural
soilphases)andalsoincreasethestabilityoftheOMphase(asinincreasedresidencetime
ofOMinthesoil).
Keywords:organicmatter(OM),nCOMx,amorphousminerals.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
96
Discriminatingthesourceofelementsintravertineandtufa
deposits:newperspectivesfromtraceelementsandisotopes.
TEBOULPierre‐Alexandre1,2,DURLETChristophe2,ADAMMaïté2,LOPEZBenjamin1,3,4,
GAUCHEREricC.3,VIRGONEAurélien3,GIRARDJean‐Pierre3,CAMOINGilbertF.1
1–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
2–UMR‐CNRS6282Biogéosciences,UniversitédeBourgogne,6bdGabriel,21000Dijon,France
3–TOTALS.A.,CentreScientifiqueetTechniqueJeanFéger,AvenueLarribau,64018Pau,France.
4–DepartmentofEarthandEnvironmentalSciences,KULeuven,Celestijnenlaan200E,3001
Leuven,Belgium.
[email protected]
Calcitic or aragonitic travertine and tufa deposits (CATT) are frequently associated to
former limestone dissolution in epigean or hypogean hydrogeological reservoirs.
However,alargevarietyofotherrockscanalsooccurassubstratumandpotentialsource
of elements building these continental carbonates. In modern and recent environments,
many studies have suggested that igneous rocks and other sedimentary rocks may
constitute“exotic”sourcesforcalciumandotherelements.Unfortunatelyindrilledfossil
CATT, a wide array of rocks forming palaeo‐hydrogeological reservoirs are generally
unknown. Because CATT microfacies bring little information to this issue, a geochemical
databasehasbeenestablished.Itincludesdatafrompublishedliteratureandanewdata
acquiredaspartofanon‐goingresearchwork.ThelaterincludesanalysedModernand
Recent non‐marine CATT from the Ligurian Ophiolites (Italy), the Chaine des Puys and
Limagnegraben(France),theParisBasin(France)andtheReunionIsland(IndianOcean).
Amongthegeochemicaltracersinvestigatedinthisdataset,particularemphasisisplaced
on(1)bariumandstrontiumconcentrationsand(2)δ13C/δ18O.BaandSrconcentrations
allowthedefinitionofthreedistinctgeochemicalfields.Thefirstfieldischaracterizedby
BaandSrconcentrationsrespectivelybelow 80and500ppm,andcorrespondstoCATT
associated with epigean karst system in limestone. The second field, in which CATT
exhibitshighBaconcentration(>80ppm)butconsistentlylowSrcontent,isindicativeof
either ultramafic reservoirs or epigean reservoirs with a mixture of dolomite, evaporite
and limestone. The third field is composed of Sr‐rich CATT (>500 ppm) and relates to
igneous reservoirs, excluding ultramafics. Within this field, high barium content is
associated to carbonatite reservoir whereas low Ba content to aragonite‐rich CATT
derivedfrompurevolcanicreservoirs.Inmostcasesδ13C‐δ18Ovaluesalonedonotpermit
to discriminate the lithology of the hydrologic reservoirs. However, a few instances of
specificallydistinctδ13Candδ18Ovaluesdoexist.Forinstance,δ13Cvalues<‐13‰PDB
are only found in CATT originated from ultramafic reservoirs. Also, in agreement with
prior studies, CATT with δ13C > ‐1 ‰ PDB and δ18O < ‐4 ‰ PDB mainly correspond to
hypogean CATT, independently of their lithological reservoir. The definition of
compositionalfieldsforactiveandrecentCAATisclearlyinfluencedbymanyfactorssuch
as: water composition and temperature, dissolved gas composition and concentration,
biologicalactivity.However,theresultsofthispreliminaryworksuggestthat,despitethe
manyfactors,thecombineduseofBa,Sr,δ13Candδ18Omaybeusefultodiscriminatethe
lithology of their hydrogeological reservoirs. Further investigation along this line of
researchisunderway.
Keywords:travertine,tufa,stableisotopes,traceelements.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
97
Approchesstratigraphique,diagénétiqueetnumériquemulti‐
échelled’unréservoircarbonaté–Casdelaplateforme
UrgoniennedesMonts‐de‐Vaucluse(Barrémiensup.–Aptien
inf.).
TENDILAnthony1,LEONIDEPhilippe1,FOURNIERFrançois1,MASSONNATGérard2
1‐CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,CentreSt‐Charles,Case67,3PlaceVictor
Hugo,13331Marseille,France.
2‐TOTALS.A.,CentreScientifique&TechniqueJeanFéger,AvenueLarribau,64018Pau,France.
[email protected]
Les affleurements Urgoniens (Barrémien sup. ‐ Aptien inf.) des Monts‐de‐Vaucluse
représentent un terrain idéal pour étudier la distribution spatiale des propriétés
réservoirs ainsi que les relations entre hétérogénéités sédimentaires et architectures
stratigraphiques. De plus, ceux‐ci sont considérés comme des analogues valides (i.e. âge,
faciès de dépôt, architecture stratigraphique et propriétés réservoirs) de réservoirs
carbonatés de subsurface du Moyen‐Orient (e.g. formations de Shu’aiba et Kharaib)
facilitantainsil’étudeetlescomparaisonsaveclesréservoirscarbonatésenfouis.
La plateforme carbonatée Urgonienne des Monts‐de‐Vaucluse se caractérise par la
transitionentre,auSud,desfacièsdeplateformeinterneet,auNord,desfacièsdebassin.
L’étude de terrain et des lames minces a permis d’individualiser 32 faciès, regroupés en
8associations de faciès. L’analyse de la succession des faciès, la mise en évidence de
surfacesstratigraphiquescaractéristiques(i.e.surfacesd’érosionsubaérienneoumarine,
surfaces d’ennoiement, etc.) et l’identification de marqueurs biostratigraphiques
permettentdedéfinir5séquencesdedépôtsmajeurs.L’intégrationdedonnéesdeterrain
originales (i.e. forages hectométriques, étude de carrière, affleurements nouveaux)
associées à l’utilisation de différentes méthodes de datation des carbonates permet
d’établir des corrélations cohérentes de séries carbonatées à l’échelle locale, régionale
et/ouglobale.L’étudefinedeladiagenèsepermetquantàelled’affinerlacompréhension
desmécanismesprécocesàl’originedesdisparitésdespropriétésréservoirs(i.e.jusqu’à
25% de porosité dans les faciès microporeux; < 5 % dans les faciès cimentés
précocement).
Une approche originale de ce travail consiste à mettre en cohérence l’ensemble de ces
données multi‐échelle haute‐résolution au sein 1) d’une grille stratigraphique qui
représente l’évolution spatio‐temporelle de la plate‐forme associée à 2) une grille
diagénétiquequirendcomptedeladistributionspatialedespropriétésréservoirs.
La finalité de ce travail est de concilier les données géologiques de terrain et les
simulations numériques dans le but de construire des modèles 3D d’écoulement qui
intègrentlesdifférenteséchellesd’hétérogénéités(dumicroporeaukarst).
Motsclés:réservoirscarbonatés,Urgonien,sédimentologie,diagenèse,
modélisation.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Géosciences de l'Environnement
98
Paleomagnetisminmeteoriteimpactcraters:thecasesof
HaughtonandClearwaterimpactstructures,Canada.
ZYLBERMANWilliam1,2,GATTACCECAJérôme1,QUESNELYoann1,ROCHETTEPierre1,
OSINSKIGordonR.2,DEMORYFrançois1,COULTERAdamB.2
1–CEREGE,UM34,CNRS,IRD,AixMarseilleUniversité,BP80,EuropôleMéditerranéendel’Arbois,
AvenueLouisPhilibert,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
2–CentreforPlanetaryScienceandExploration,DepartmentsofEarthSciences&Physicsand
Astronomy,WesternUniversity,London,Ontario,Canada.
[email protected]
Measuring the natural remanent magnetization of impactites has implications for
understanding the geological and physical processes involved in the remagnetization
associated to hypervelocity impact of an asteroid or comet with the Earth surface. Such
processes are still incompletely understood. For example, the existence and acquisition
mechanismsofshock‐inducednaturalremanentmagnetization(SRM)arestilldebated.
To answer these questions, we are studying the magnetic properties of rocks from the
Haughton and Clearwater impact structures (Canada). Preliminary results show that
impact‐related processes such as impact‐induced hydrothermal alteration or impact
heating can totally remagnetize the impactites, providing interesting constraints on the
impact age. Some samples still contain multiple magnetic components where a primary
SRMcouldbepreserved.
Keywords:paleomagnetism,impactcraters,Haughton,Clearwater.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
99
Océanographie
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
100
Couplagecycledel’azote,cycledumanganèse:del’écosystème
augène.
AIGLEAxel,BONINPatricia,MICHOTEYValérie
InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,13288,Marseille,Cedex09,France.
[email protected]
Unpicdenitrite/nitrate,observédanslazoneanaérobiedecertainsécosystèmes,soulève
la question de l’existence d’un nouveau processus potentiel d’oxydation anaérobie de
l’ammonium. Des approches thermodynamiques et biogéochimiques suggèrent que ce
phénomènepourraitprovenirdel’oxydationdel’ammoniumenanaérobiose,coupléàla
réductiondesoxydesdemanganèse.Malgrélescontroverses,larelationentrelescyclesde
l’azoteetdumanganèsepourraitêtreàl’originede90%duN2forméenzonelittorale[1]
etêtreimpliquéedansuneproductionaccruedeN2O[2].Lesmicroorganismesàl’origine
de cette accumulation ne sont pas identifiés. Shewanella algae C6G3 a été isolée des
sédimentsintertidauxduBassind’Arcachonpoursonaptitudeàréduirelesnitrates(NO3‐)
et les oxydes de manganèse (Mn(III/IV)) en anaérobiose, ainsi que pour son potentiel à
oxyder l’ammonium en anaérobiose en présence d’oxyde de manganèse [3] (Aigle et al.,
soumis).Eneffet,unsuividecroissanceenanaérobioseetprésencedeMn(III/IV)comme
accepteur terminal d’électrons a permis de mettre en évidence une accumulation
temporaire de nitrite (NO2‐). Une approche de transcriptomique (RNA‐seq) a été utilisée
pour(i)tenterd’éluciderle(s)mécanisme(s)deproductionanaérobiedeNO2‐enprésence
de Mn(III/IV) (ii) mieux comprendre le(s) mécanisme(s) de réduction anaérobie des
Mn(III/IV) afin de mettre en évidence un ou plusieurs gène(s) marqueur(s) de cette
activité.LesdonnéesobtenuesaprèscroissanceenprésencedeMn(III/IV)ouNO3‐ontmis
en évidence 164 gènes différentiellement exprimés. La reconstruction des voies
métaboliques a révélé une expression différentielle de plusieurs modules complets ainsi
que de plusieurs voies métaboliques incomplètes. Malgré certains indices, actuellement,
aucunproxydeproductionanaérobiedeNO2‐enprésencedeMn(III/IV)n’apuêtrevalidé
parl’analyseduRNA‐seq.Decefait,lesexpressionsdesgènesdelaréductionduNO2/3‐ et
de l’opéron Mtr (metal transfert reducing [4]) seront suivies (RT‐q‐PCR) afin de mieux
appréhendercesmécanismes(Aigleetal.,inprep).Cesrésultatsprometteursdevraientà
termepermettredemieuxappréhenderl’expressiondeceprocessus.
Motsclés:ShewanellaalgaeC6G3,oxydedemanganèse,nitrate,nitrite,RNA‐seq.
[1]LutherG.W.,SundbyB.,LewisB.L.,BrendelP.J.,SilverbergN.(1997)Interactionsofmanganesewiththe
nitrogencycle:Alternativepathwaystodinitrogen.GeochimicaEtCosmochimicaActa,61(19),4043‐4052.
[2] Fernandes S.O., Javanaud C., Aigle A., Michotey V.D., Guasco S., Deborde J. et al. (2015). Anaerobic
nitrification–denitrification mediated by Mn‐oxides in meso‐tidal sediments: Implications for N2 and N2O
production.JournalofMarineSystems,144,1‐8.
[3]JavanaudC.,MichoteyV.,GuascoS.,GarciaN.,AnschutzP.,CantonM.etal.(2011).Anaerobicammonium
oxidationmediatedbyMn‐oxides:fromsedimenttostrainlevel.ResMicrobiol.,162(9),848‐857.
[4] Fredrickson J.K., Romine M.F., Beliaev A.S., Auchtung J.M., Driscoll M.E., Gardner T.S. et al. (2008).
TowardsenvironmentalsystemsbiologyofShewanella.NatRevMicrobiol.,6(8),592‐603.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
101
Devenirdel’azotefixédansl’océan:étudedutransfertdansle
réseautrophiquepélagiqueàl’aidedeméthodesd’analysesà
l’échelleindividuelledescellules(nanoSIMS).
BERTHELOTHugo,BONNETSophie,MOUTINThierry
InstitutMéditerranéend'Océanographie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,13288Marseille,France.
[email protected]
L’azote(N)entantqueconstituantessentieldesgènesetdesprotéines,estessentielpour
la vie. Or dans de vastes zones de l’océan de surface, le stock de N bio‐disponible est
souventépuiséfaisantdecetélémentleprincipalfacteurlimitantlaproductionprimaire.
Dans ces zones, la fixation de diazote (N2) atmosphérique, réalisée par des organismes
appelés diazotrophes, est une source significative de N nouveau qui agit comme un
fertilisant naturel soutenant la production primaire et donc la pompe biologique du
carbone(C).Or,silesfluxdefixationdeN2 sontdemieuxenmieuxquantifiésàl’échelle
mondiale, le devenir du N récemment fixé est mal compris. Aussi, ce N peut être
directementexportéhorsdelacouchedesurfaceparsédimentationdesdiazotrophes,être
excrété et transféré vers le reste de la communauté planctonique,ou encore être brouté
par le zooplancton. De plus, la grande variété de groupes de diazotrophes affichant des
métabolismes contrastés laisse suggérer que le devenir du N2 fixé peut dépendre de la
naturedesfixateurs.
Par des expériences réalisées en cultures contrôlées nous montrons qu’une partie
importanteduNrécemmentfixéparlesdiazotrophesestrapidementexcrétéesousforme
d’ammonium et de N organique dissous. Ce comportement, qui permet une mise à
dispositionduNrécemmentfixéàl’ensembledelacommunautéplanctonique,estobservé
chez les quatre souches de diazotrophes testés, choisis pour représenter les principaux
contributeursàlafixationdeN2océaniquemondial.
Parallèlement, nous proposons une méthodologie innovante permettant de quantifier le
devenir du N récemment fixé par les diazotrophes dans les différents groupes
planctoniques non diazotrophes. Cette méthodologie consiste au couplage de la
spectrométrie de masse à ionisation secondaire à haute résolution spatiale (nanoSIMS)
avec le tri cryométrique en flux suite à des incubations en présence d’un marqueur
isotopique stable (15N2). Nous montrons ainsi qu’après 48 h, entre 13 et 22 % du N
récemment fixé par les diazotrophes est transféré vers les communautés non
diazotrophes. Dans cette fraction de N transféré, la majeure partie profite au genre
synechococcus (~50 %), le reste est transféré principalement vers les diatomées et les
bactéries.
CetravailconstitueunpasenavantdanslacompréhensionducyclecomplexeduNdans
l’océan,compréhensionnécessairepourl’évaluationdel’efficacitédelapompebiologique
duC.
Motsclés:fixationd’azote,nanoSIMS,diazotrophie,phytoplancton,bactéries.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
102
DéclinetextinctionlocaledeFucales(macroalgues
édificatricesdeforêtssous‐marines)surlaCôted'Azur.
BLANFUNÉAurélie,BOUDOURESQUECharles‐François,VERLAQUEMarc,THIBAUT
Thierry
InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,BâtimentMéditerranée,CampusdeLuminy,Case901,13288MarseilleCedex
09,France.
aurelie.blanfune‐[email protected]
La Côte d’Azur est la région méditerranéenne française la plus fortement soumise aux
activitésanthropiquesayantunimpactimportantetparfoisirréversible(e.g.destruction
del’habitat).LesFucales(genresCystoseiraetSargassum)sontdegrandesalguesbrunes
(Phaeophyceae,Ochrophyta)parfoistrèslongévivesetquistructurentl’habitatenédifiant
des forêts sous‐marines (espèces ingénieurs). Elles constituent un bon modèle pour
étudier l’impact humain sur la diversité des espèces. Certaines espèces structurent
l’habitatdespetitsfondsrocheux,abritentunediversitéspécifiqueélevée,jouentunrôle
denurseriepourlespoissons,etontunrôlecentraldanslesréseauxtrophiquesetdansle
fonctionnement des écosystèmes littoraux. Quinze espèces de Cystoseira et trois espèces
de Sargassum ont été étudiées. Afin de reconstruire leur distribution passée, toutes les
données historiques (littérature et herbiers), depuis le début du 19ème siècle, ont été
recherchées. Leur distribution actuelle a été cartographiée (à l’échelle 1/2 500) tout le
longdulittoraldelaCôted’Azur(212km)enbateauetenplongéelibreetautonome.Cinq
taxonsnesontplusprésentsdanslazoned’étude(C.elegans,C.foeniculaceaf.latiramosa,C.
squarrosa,C.spinosavar.spinosaetS.hornschuchii),tandisqueC.jabukae,nonenregistré
auparavant,aétéobservépourlapremièrefois.Parallèlementàcestaxonsquisontpeut‐
être éteints localement, certains ont subi une régression importante (C. amentacea, C.
barbataf.barbata,C.brachycarpa,C.crinita,C.sauvageauanaetS.vulgare)ouontpresque
disparu (C. foeniculaceaf. tenuiramosa, C. spinosavar. compressa et S. acinarium). Quatre
d'entreeux(C.barbataf.barbata,C.brachycarpa,C.crinitaetC.spinosavar.compressa)qui
ont des rôles fonctionnels particulièrement importants dans les communautés côtières,
peuvent être considérés comme fonctionnellement éteints. Des situations similaires ont
étésignalées(àuneéchellepluslocale)dansdenombreuseslocalitésméditerranéennes.
Motsclés:Cystoseira,Sargassum,espècesmenacées,Méditerranée.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
103
Effectsofspilledoilonactivemicrobialcommunitiesfroma
Mediterraneanhypersalinelake.
CORSELLISYannick1,KRASOVECMarc2,CUNYPhilippe1,MILITONCécile1
1–InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,BâtimentMéditerranée,CampusdeLuminy,Case901,13288MarseilleCedex
09,France.
2–ObservatoireOcéanographiquedeBanyuls,UMR7232,66650Banyuls‐sur‐mer,France.
[email protected]
The fate of a light petroleum in hypersaline water samples and their impacts on native
communitieswerefollowedinpresenceornotofacomplexorganicmatteramendment.
Thefirststudypartrevealeda23%abioticdegradationpartduetoabioticfactorsanda
13%biodegradationbyautochthonousmicrobialcommunitiesinpresenceofacomplex
organic nitrogen mix. On the other hand, impacts of petroleum addition on native
communities were followed by DGGE fingerprint technique on active bacterial and
archaeal communities. Species belonging to the genera Natronomonas and Halorubrum
emergedamongcommunitiesinnon‐amendedmicrocosmswhilegeneraHalorubrumand
Haloarculadominatedlargelyinamendedmicrocosms.Severalstrainsbelongingtogenera
Halorubrum, Haloarcula and Halobacterium were isolated from amended microcosms’
wateronminimalmediaplatewithhydrocarbonassolecarbonandenergysource.Forthe
first time, some of those native oil degraders were found close phylogenetically to
dominant DGGE bands from the same fingerprints study and also to known
hydrocarbonoclasticstrains.
Keywords:hydrocarbonbiodegradation,hypersalinelake,activecommunities,
hydrocarbonoclasticstrains
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
104
Interpretationofgraphtheorymetricsforspeciespersistence
inametapopulation.TheGulfofLionstudycase.
COSTAAndrea1,DOGLIOLIAndrea1,GUIZIENKatell2,PETRENKOAnne1
1–InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,83957LaGarde,France.
2–Laboratoired’EcogéochimiedesEnvironnementsBenthiques,UMRCNRS8222,UniversitéParis6,
AvenueduFontaule,66651Banyuls‐sur‐Mer,France.
[email protected]‐amu.fr
Different methods have been proposed for assessing important emerging properties for
species conservation induced by biological networks connectivity. Graph theory has
recentlybeenusedtoinvestigatespeciespersistenceconditionsfromdifferentmeasures
of connectivity in this kind of networks. In the present study, for the first time, a set of
metricsdefinedingraphtheoryiscomparedtoametapopulationmodellingapproach.The
two approaches are confronted to evaluate the persistence of a soft bottom polycheates
populations in the Gulf of Lion (Mediterranean Sea), relying on the same connectivity
matricesderivedfromlarvaldispersalsimulations.
Various classical graph analysis methods (betweenness, centrality and modularity) are
tested. New descriptors (directed weighted bridging centrality, minimum cycles
identification)arealsoderivedandevaluated.
Mostoutstandinginputofthisworkistheintroductionofanovelmetricformeasuringthe
distancebetweennodesinagraphinordertocorrectanoverlookeddifficultyinprevious
literature, when dealing with connectivity matrices containing larval transfer
probabilities.Thismetricensuresaphysicallymeaningfulinterpretationofshortestpaths
and,consequently,betweenness.
The comparison with metapopulation model enables to single out the interpretation for
speciespersistenceofthegraphdescriptors.Graphtheorycomplementstheresultsofthe
metapopulation model by adding an exhaustive analysis of the spatial information. In
particular, modularity and bridging centrality are shown to quantify clusters of strongly
interconnected nodes (communities) and to distinguish the rescuing sites and the sink
sites.Thosesitesbringingspecies'regionalpersistenceseemsbetterindicatedbybridging
centralityandshortestcycleslengths.
Keywords:weightedbridgingcentrality,modularity,clustering,betweenness.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
105
Del’inter‐calibrationdedispositifsdecollecteàlamiseen
placed’unréseaudesuivideshabitatscoralligènes:ledéfi
d’unprotocoleàlargeéchelle(ProgrammeCIGESMED*).
DAVIDRomain,FÉRALJean‐Pierre,BELLAN‐SANTINIDenise
InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263/IRD237,Axe«Gestiondelabiodiversitéetdesespacesnaturels».StationMarine
d'Endoume,ChemindelaBatteriedesLions,13007Marseille.
[email protected]
La mer Méditerranée concentre environ 10 % de la biodiversité marine totale alors qu’elle ne
représenteque1%desurfaceglobaledel’OcéanMondial.Elleestsoumiseàdefortespressions
anthropiques, telles que la densité croissante de la population humaine le long des côtes,
l'urbanisation, l’exploitation toujours plus intense de ses ressources et le trafic maritime le plus
dense au monde. L’effet combiné de ces pressions est augmenté par ceux de l'aquaculture, des
espècesinvasives,delapollutionetdel'eutrophisation.Deparleursituation,leshabitatscôtiers
sont plus fortement affectés que les autres. La protection de la biodiversité marine nécessite de
doterceszonesdedispositifsetderéseauxhumainsdesurveillanceàlargeéchelleetàmoindre
coût de l’état écologique des habitats marins. Le coralligène peut être considéré comme le plus
exposé: ces habitats complexes et de surface relativement faible par rapport aux autres
concentrentunefortebiodiversitéspécifiqueavecprèsde1600espèces.Al’imagedesoasisdans
les déserts, ils concentrent les ressources et fournissent des services dans plusieurs domaines
(nurserie,séquestrationdeCO2,loisircommelapêche,laplongée…).Ceshabitatssontdavantage
marquésparlapollution,lesespècesinvasives,lesmouillages,leschaluts,lapêche.
Un suivi selon une méthode normée et à large échelle des habitats coralligènes s’impose pour
anticiperleurdestruction.Unedémarcheenréseaupermettantdedéfinirunprotocoleréalisteet
efficace constitue un préalable à la pérennisation de ces systèmes de suivi. Le réseau de
compétencesmisenplacepermetderationaliserlaproductiondeconnaissancesenaméliorantle
rapportcoût/avantages.L’inter‐calibration,utilisantdesoutilsinformatiquesnovateursestundes
moyensutilisépourestimerdifférentesqualités(pertinence,efficacité,robustesse,praticabilitéet
rapportcoûts/avantages)desdifférentsdispositifsdecollecteàl’étude.Cetteinter‐calibration,qui
nécessite de tester chaque méthode en plongée est accompagnée de développement d’outils
informatiques pour estimer et améliorer l’efficacité des suivis. Ils demandent de s’accorder avec
chaquepartenairesurlapertinencedechaquefacteuràsurveiller,etsurlaméthodeoptimalepour
le plus grand nombre. Ils permettent (i) l’analyse standardisée de leur périmètre et de la
reproductibilité de ces dispositifs, (ii) l’enrichissement des données de contexte. Ces facteurs et
méthodes sont testés puis validés dans un protocole global, réutilisable par différents acteurs.
L’architecture du système d’informations déployé est décentralisée et consiste en l’indexation, la
qualification, la cartographie sous forme de graphes et l’interfaçage des données concernant les
habitatscoralligènes.Lestechniquesd’explorationdecesdonnéessontbaséessurlacartographie
dynamique sous forme de graphes et analysent les liens entre ces données. Ce système,
conceptualisé et testé sur le modèle de l’habitat coralligène doit à terme concerner les multiples
facettesdulittoraletdudomainecôtierméditerranéenpourlarechercheenécologieetl’aideàla
gestion du patrimoine naturel. Les résultats attendus doivent mettre en évidence le coût puis le
rapport coût/avantages relatifs des protocoles au regard de leurs sensibilités respectives, des
qualitésconcernantleurdiffusionetlafacilitéd’appropriationpardifférentsacteurs.
Motsclés:inter‐calibration,habitatscoralligènes,protocoles,graphes,gestion.
*Coralligenous based indicators to evaluate and monitor the "good ecological status" of the Mediterranean
coastalwaters
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
106
Understandingecologicalfunctioningofcoralligenoushabitats
andbuildingNewIndicatorsbasedongenetictoolstoassess
theirGES(goodenvironmentalstatus).
DEJODEAurélien1,DUBOISSophie1,ERGAZinovia1,DAVIDRomain1,GUILLEMAIN
Dorian1,ZUBERERFrédéric2,FERALJean‐Pierre1,CHENUILAnne1,withcontributors*
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),Station
Marined’Endoume,ChemindelaBatteriedesLions13007Marseille,France.
2–ServicePlongéeInstitutPYTHEAS,Marseille,France.
[email protected]
The coralligenous is a typical Mediterranean marine habitat, Paradoxically, unlike
Posidonia meadows, it is poorly studied. Like the famous tropical coral reefs, it is a
complexbiogenichabitat,basedonencrustingredalgae(Ballesteros2006).
The aim ofthis project is to improve our understanding of its functioning and resilience
capacity, and establish biodiversity and connectivity patterns among localities and
ecologicalprofiles,providinginformationforrationalizingthedesignofMarineProtected
Areanetworksandmonitoringmethods.Toreachthisgoal,amultidisciplinaryapproach
will be used, combining population genetics, community ecology, microbial ecology and
physicaloceanography.
Thisrequestsfourtasks,partlyusingthesamedata,butdifferentanalysismethods.
1‐Establishmentofthetaxonomiccompositionoftheengineercorallinalealgae.
2‐ Establishment of the species composition using metabarcoding (together with
traditionaltaxonomyandphotoquadratevalidationforsomesamples).
3‐Populationstructureandphylogeographyoftwoselectedtaxa:aredalgaLithophyllum
spp.andabryozoanMyriaporatruncata,ontheCIGESMEDsamplingnetwork.
4‐SynthesisandComparisons:ProposenewGES(goodenvironmentalstatus)indicators
forthecoralligenousandbiodiversitymanagementrules.
Keywords:coralligene,biodiversity,populationgenetics,communityecology,Good
EnvironmentalStatus.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
107
Roleofatmosphericinputonthestoichiometryand
degradabilityofdissolvedorganicmatterintheMediterranean
Sea.
DJAOUDIKahina,PULIDO‐VILLENAElvira,VanWAMBEKEFrance
InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,Oceanomedbuilding,Luminycampus,13288Marseille,France.
[email protected]
Recently, it has become increasingly apparent that atmospheric transport plays an
important role in the supply of mineral and organic material to the surface ocean. This
atmospheric input is especially important in Low Nutrient Low Chlorophyll (LNLC)
regions where the vertical supply from the subsurface is low particularly during the
stratificationperiod.
Intheocean,carbonexporttodepth(andtherefore,itslongtermstoragewithpresumed
consequences on climate) occurs both through particle sedimentation and through the
transfer of dissolved organic matter (DOM) via diffusion or convection. In LNLC oceanic
regions, C export through DOM has been estimated to be equal to or greater than
particulateorganiccarbonflux.ThefateofsurfaceDOM,mineralizedorexported,depends
to a high extent on its biodegradability, particularly its C:N:P stoichiometry. However,
Factors controlling the stoichiometry and degradability of the organic matter remain
largelyunknown.
TheaimofthisPhDthesisistoassessthecontributionofatmosphericinputtotheC:N:P
stoichiometryofsurfaceDOMinaLNLCoceanicregion,theMediterraneanSea.Twomain
mechanismsareaddressed:a‘direct’effect,throughthe input ofnewOMtotheexisting
DOMpool,andan‘indirect’effect,thatis,throughthestimulationofbacterialactivity.To
addresstheseissueswewillcombineanobservationapproach(atmosphericandmarine
monitoring) and an experimental approach consisting on laboratory experiments under
controlledconditionsaimingtodeterminethebiogeochemicaltransformationsoftheDOM
marine pool under the effect of an atmospheric input. The data obtained from both
approacheswillbeusedtoforceabiogeochemicalmodellingtool(ECO3M).
Keywords:atmosphericdeposition,nutrientsupply,dissolvedorganicmatter,
stoichiometry,carboncycle.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
108
ZooplanktonseasonaldistributionintheNorth‐Western
MediterraneanSea.
DONOSOKatty,PAGANOMarc,CARLOTTIFrançois
InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon.
katty‐daniela.donoso‐[email protected]
The Mediterranean Sea is a semi‐enclosed sea surrounded by continents. It has been
known as an impoverished area with relatively low‐nutrient concentrations, and is
characterizedbyageneralwest‐to‐eastgradientofincreasingoligotrophy.Oneofitsmain
features isthe physical process of deep convection of water.This process is intrinsically
tied with phytoplankton blooms due to the intense mixing induced by local atmospheric
conditions strongly increasing the nutrients uptake in the surface layers, generating
favorableconditionstophytoplanktongrowth.Themostimportantbloomofthebasinis
recurrentlyobservedintheNorthWesternMediterraneanSeaattheendofwinter.
IntheNorthWesternMediterranean,althoughthegeneralmechanismsarerelativelywell
elucidated,therelationshipbetweenbloomsandmixedlayerdepth(andmoreparticularly
deep convection) is still unclear. The DeWEX (DEep Water formation Experiment) –
MERMEX is an interdisciplinary program dedicated to understand the impacts of deep
water formation on the Mediterranean pelagic ecosystems and on the carbon export. Its
centralobjectivesare:constraintheroleofdensewaterformationonmatterbudgetsand
theconsequencesforelementalstoichiometryofvariouswatermasses,andtounderstand
how the submesoscale hydrodynamic structures shape the organization of the pelagic
ecosystems.
In this context, two interdisciplinary oceanographic cruises were conducted in 2013,
during February (winter) and April (early spring), covering the whole North Western
Mediterranean Sea. The present study focuses on the zooplankton distribution on the
wholearea,intermsofbiomassandabundance,includingitstaxonomicandsizespectra
structureandtheirseasonalvariations.Zooplanktonwascollectedbynightusingvertical
nettowswithintheupper200mlayer,withadoubleBongonet,60cmmouthdiameter
and120μmmeshsize.
Theresultsshowaclearseasonaldifferencebetweenthesamplingperiods;bothinterms
of biomass measurements and abundance. Zooplankton community was dominated
numerically and in terms of biomass by calanoids copepods. The dominant copepod
species were Paracalanus/Clausocalanus in both periods. Spatial patterns were
characterizedbyhigherbiomassvaluesintheeasternpartinwinterandbyhighervalues
inthecentralandwesternpartinspring.Thespatialandtemporalzooplanktonchanges
will be discussed with regard to the changes in the physical and biogeochemical
environment.
Keywords:zooplankton,communitystructure,NorthWesternMediterranean.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
109
Tauxnetsdeproductionjournalièreduphytoplanctonen
réponseauxgradientshydrologiquesenMéditerranée.
DUGENNEMathilde,THYSSENMélilotus,GREGORIGérald
InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,BâtimentOceanomed,CampusdeLuminy,163Av.deLuminy13288Marseille
Cedex9,France.
[email protected]
Lesmicro‐organismesphytoplanctoniques,quinecomptentquepour1%delabiomasse
globale, assimilent chaque année autant de CO2 que les plantes terrestres. Le fait qu’ils
fixentlegazcarboniqueaucoursdeleurscyclesdevietrèscourts(e.g.~24h),permetaux
océans de tamponner l’excès de CO2 injecté dans l’atmosphère par les activités
anthropiques.
AcausedelaconcentrationenCO2 etd’autresgazàeffetdeserre,lechangementglobal
décritlamontéedelatempératuremoyenneàlasurfacedelaterreetdesocéans.Comme
la croissance de certaines espèces de phytoplancton réagit de façon exponentielle aux
variations de température, il est essentiel d’étudier dans quelle mesure la production
primaire marine sera affectée par ces changements climatiques au travers de la
températuremaisaussidelaquantitédeselsnutritifsetdurayonnementsolaireincident.
Si les conditions ne sont pas optimales vis‐à‐vis d’une espèce, la quantité de C02 fixé,
directementliéeàlaquantitédecellulesproduitespardivisioncellulaire,peutchuterdans
unlapsdetempscorrespondantàlaréactivitédontfaitpreuvelephytoplancton.Lesuivi
temporelàhautefréquencedeleurtauxdecroissanceestdoncunindicateurdirectdela
sensibilitédecesorganismesauxvariationsmétéorologiquesàcourteséchellesdetemps.
Lebassinméditerranéenestsoumisàdenombreuxévènementssoudainsdecetype.Les
crues, les dépôts de poussières sahariennes et les vents régionaux intenses sont des
forçages qui affectent non seulement le compartiment biologique, par un jeu de
fertilisation et de turbulence, mais aussi la circulation générale de ces eaux. Ces forces
agissentdelamêmefaçonsurleschémadecirculationdel’océanglobal;c’estpourquoila
mer Méditerranée est un site privilégié pour étudier l’amplification attendue de tels
évènements,comprendreleurinfluencesurlastructurationdesécosystèmesetenprédire
lesconséquencessileseuilderésilienceétaitatteint.
Les instruments automatisés tels que les cytomètres de type CytoSense (b.v. Cytobuoy),
peuvent désormais soutenir une stratégie d’étude de la sensibilité du phytoplancton
adaptée à sa capacité de réaction. La cytométrie en flux, technologie issue du milieu
médical,aétéadaptéeaumilieumarinpourcaractériserlephytoplanctonsurlabasede
sespropriétésoptiquesdediffusionetdefluorescence.L’analysedecespropriétéspermet
de suivre à l’échelle individuelle des cellules et à haute fréquence la dynamique du
phytoplanctonenlienaveclecyclecellulairedesescomposantes(groupesfonctionnels).
Des suivis réalisés en mer et dans une lagune méditerranéenne illustrent la possibilité
d’estimer le taux de production du premier maillon de la chaîne trophique à partir des
mesureseffectuéesinsituparcytométrieaucoursdeforçagessoudainscommelaplongée
deseauxdesurfaceduGolfeduLionenprofondeuroudesépisodesdeventsforts.
Motsclés:phytoplancton,productionprimaire,merMéditerranée,cytométrieen
flux.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
110
Etudedesmarqueursgénétiquesdelagamétogenèsechez
Oscarellalobularis(Porifera‐Homoscleromorpha).
FIERROLaura,SCHENKELAARSQuentin,BORCHIELLINICarole,EREKOVSKYAlexander,
RENARDEmmanuelle
InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd’Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263/IRD237,AixMarseilleUniversité,StationMarined’Endoume,ChemindelaBatteriedesLions,
13007Marseille,France.
[email protected]
L’étude des cellules souches est un sujet actuellement incontournable, notamment à des
fins médicales. Néanmoins, la compréhension de l'origine des cellules souches et de la
distinctionentreleslignéessomatiqueetgerminaleresteindéterminée.Enraisondeleur
position phylogénétique à la base de l'arbre de métazoaires (Animaux), les éponges ont
suscité un intérêt croissant en biologie du développement. Toutefois, la majorité des
étudesmenéesàcejourontétéfocaliséessurlesDémosponges,l'unedesquatrelignées
d’éponges(Hexactinellida,Calcarea,DemospongiaeetHomoscleromorpha).Danslebutde
réaliser une étude comparative et évolutive, un nouveau modèle d’étude,
l’HomoscléromorpheOscarellalobularisaétédéveloppé.
Il est communément admis chez les éponges que les archaeocytes (cellules totipotentes
considéréescommecellulessouchesdesPorifères)sontàl'originedeslignéessomatique
et germinale par différenciation cellulaire. Ainsi, contrairement à la plupart des
métazoaires il n'y aurait pas de séparation entre ces deux lignées cellulaires pendant
l'embryogenèse. Néanmoins, il a été montré chez les Démosponges qu’une cellule
somatique différenciée, le choanocyte (cellule impliquée dans la filtration de l'eau) est
capabledesetransdifférencieretd’engendrerlesgamètes.Ilaégalementétémontréque
ces cellules expriment des gènes caractéristiques des cellules souches. L'absence
d’archaeocyteschezO.lobularissuggèrequelastratégiedereproductiondecetteespèce
estbaséeseulementsurlacapacitédetransdifférenciationdescellulessomatiquescomme
les choanocytes. Chez les autres métazoaires, la machinerie moléculaire de la lignée
germinaleimpliqueplusieursprotéinesconservéestellesquePiwi,Argonaute,Vasa,PL10,
Boule, Bruno et Pumilio. Celles‐ci participent à la répression de la transcription des
programmes somatiques par défaut et à la régulation post‐transcriptionnelle d’autres
gènesdurantlagamétogenèseetl'embryogenèse.
L'objectif ici est donc d’identifier les gènes engagés dans la détermination de ces types
cellulaires.Pourceladesgènescandidats(mentionnésci‐dessus)ontétérecherchéschez
O.lobularis.Leshomologuesdechaqueprotéineontainsiétécaractérisés(phylogénieset
analyses de domaines). En outre, l’expression de ces gènes candidats a été observée par
hybridationinsitu.LescellulesexprimantOlpiwi,Olbol,Olagoontétélocaliséespendantla
gamétogénèse notamment dans les spermatocystes. Ces gènes sont également exprimés
danslesembryons;vraisemblablementilsontunrôledanslemaintiendelapluripotence
des cellules souches embryonnaires. Par conséquent, la présence et l’expression de ces
gènes chez O. lobularis suggèrent que les mécanismes moléculaires à la base de la
formationetdumaintiendeslignéessouchegerminaleetsomatiqueontétéacquischez
l’ancêtrecommundesmétazoairesetconservésaucoursdel’évolution.
Motsclés:Porifera,gamétogenèse,cellulessouches,différenciationcellulaire.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
111
Effetdel’oxygènesurlacroissanceetlaproductionde
magnétosomeschezunebactériemagnétiquemarine:QH‐2.
FUDUCHEMaxime1,DAVIDSONSylvain1,SANTINIClaire‐Lise2,WULong‐Fei2,3,COMBET‐
BLANCYannick1
1–InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,13288,Marseille,cedex09,France.
2–LaboratoiredeChimieBactérienne,UMRCNRS7283,InstitutdeMicrobiologiedela
Méditerranée,AixMarseilleUniversité,13402Marseille,cedex20,France.
3–France‐ChinaBio‐MineralizationandNano‐StructureLaboratory(LIA‐BioMNSL),SanyaInstitute
ofDeep‐SeaScienceandEngineeringoftheChineseAcademyofSciences,Sanya,China.
[email protected]
Les bactéries magnétotactiques sont des microorganismes microaérophiles et/ou
anaérobies ayant la particularité remarquable de synthétiser des nanocristaux
intracellulaires de fer appelés magnétosomes. Ils peuvent être constitués de magnétite
(Fe3O4)oudegreigite(Fe3S4)etconfèrentàlacellulelacapacitédesedéplacerlelongdes
lignes de champ magnétique terrestre. Ces bactéries, particulièrement sensibles à la
pression partielle en oxygène, sont présentes au niveau de la zone de transition
oxique/anoxique de sédiments d’eau douce ou marins soumis à un faible
hydrodynamisme,permettantunestratificationphysico‐chimiqueverticaledumilieu.Bien
quelargementrépanduesetphysiologiquementdiverses,seuleunedizainedesouchesont
étéisoléesenculturepure,dont5marines.Leurmétabolismeainsiquelesmécanismesde
synthèsedesmagnétosomesrestentàcejourmalconnus.
Outre l’intérêt que suscitent ces microorganismes en recherche fondamentale, les
magnétosomes présentent un fort potentiel dans le domaine des nanotechnologies. Leur
utilisation est par exemple envisagée en médecine, dans le cadre de diagnostics et de
traitementsdecertainestumeurscancéreuses.L’ensembledecesenjeuxjustifiel’étudede
la physiologie de ces bactéries, dans le but d’améliorer les connaissances sur les
mécanismesdebiosynthèsedesmagnétosomes.L’optimisationetlamaîtrisedescultures
de bactéries magnétotactiques permettront à terme d’envisager une production
demagnétosomesàl’échelleindustrielle.
LasoucheMagnetospiraqingdaoensisQH‐2aétéisoléedesédimentsenmerdeChineen
2010etconstituelepremierspirillemagnétotactiquemarindisponibleàcejourenculture
pure. Afin de mieux comprendre l’effet de l’oxygène sur la croissance cellulaire et la
synthèse des magnétosomes, une étude a été réalisée sur plateforme de fermentation
composée d’un appareillage piloté par informatique permettant un contrôle précis des
conditionsdeculture.Cetteétudemontrequelesconditionsd’oxygénationoptimalespour
la synthèse des magnétosomes de QH‐2 étaient différentes de celles permettant la
meilleurecroissancecellulaire.
Motsclés:bactériemagnétotactique,magnétosomes,culturecontrôlée.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
112
Determiningtheoriginandfateofparticulateplant‐derived
organicmatterintheRhoneRiver(France):alipidtracer
review.
GALERONMarie‐Aimée1,AMIRAUXRémi1,CHARRIEREBruno2,RADAKOVITCHOlivier3,
RAIMBAULTPatrick1,GARCIANicole1,LAGADECVéronique1,VAULTIERFrédéric1,
RONTANIJean‐François1
1–InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,83957LaGarde,France.
2–CentredeFormationetdeRecherchesurl’EnvironnementMéditerranéen(CEFREM),UMRCNRS
5110,BâtimentU,UniversitédePerpignan,ViaDomitia(UPVD),66860Perpignan,France.
3–CentredeRechercheetd’EnseignementdeGéosciencesdel’Environnement(CEREGE),Europôle
Méditerranéendel’Arbois,AvenueLouisPhilibert,BP80,13545Aix‐en‐Provencecedex04,France.
marie‐[email protected]
A number of lipid tracers including fatty acids, hydroxyacids, n‐alkanols, sterols and
triterpenoidswereusedtodeterminetheoriginandfateofsuspendedparticulateorganic
matter (POM) collected in the Rhone River (France), with a main focus on phytosterols,
suchassitosterol,desmosterol,brassicasterolandcholesterol.Thisseasonalsurvey(April
2011 to May 2013) revealed a year‐round strong terrigenous contribution to the plant
derivedparticulateorganicmatter(POM)withsignificantalgalinputsobservedinMarch
andattributedtophytoplanktonicbloomslikelydominatedbydiatoms.
Specific sitosterol and cholesterol degradation products were quantified and used to
estimatethepartofbioticandabioticdegradationofPOMwithintheriver.Plant‐derived
organic matter appears to be mainly affected by photo‐oxidation and autoxidation (free
radical oxidation), while organic matter of human origin, evidenced by the presence of
coprostanol,isclearlymorepronetobacterialdegradation.Despitetheinvolvementofan
intenseautoxidationinducinghomolyticcleavageofperoxybonds,asignificantproportion
ofhydroperoxidesisstillintactinhigherplantdebris.Thesecompoundscouldplayarole
in the degradation of terrestrial material by inducing an intense autoxidation upon its
arrivalatsea.
AlthoughsitosterolhasbeencommonlyusedasatraceroftheterrestrialoriginofPOMin
rivers,weshowherethatisitalsofoundinphytoplankton,whichhighlightstheneedto
usedifferenttracerstodeterminetheoriginofPOMinrivers.Aspartofthesetoftracers
we use, we have identified betulin to be an interesting candidate, although limited to a
number of angiosperms species. Not only can we trace betulin to an unequivocal
terrestrialorigin,wealsoidentifieditsspecificdegradationproducts,allowingusetotrace
the degradation state of angiosperm particulate debris in rivers, as well as the type of
degradationundergone.
Keywords:Rhone,organicmatter,oxidation,tracers,blooms.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
113
Sourcecharacterizationofchromophoricdissolvedorganic
matterinatropicallagoonsubjectedtonaturaland
anthropogenicimpacts.
MARTIASChloé1,*,MARIELauriane2,OMSPierre‐Emmanuel1,RÖTTGERSRüdiger3,
TEDETTIMarc1,DUPOUYCécile1,*
1–InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,Case901,13288MarseilleCedex09,France.
2–Laboratoiredessciencesdel'EnvironnementMARin(LEMAR),InstitutUniversitaireEuropéen
delaMer(IUEM),UniversitédeBretagneOccidentale,UMRCNRS6539,PlaceN.Copernic,29280
Plouzané,France.
3–InstituteofCoastalResearch,Helmholtz‐ZentrumGeesthacht,CenterforMaterialsandCoastal
Research,Max‐Plank‐Str.1D‐21502Geesthacht,Allemagne.
*ActuallyinIRD,CentreIRDdeNouméa,BPA5Cedex,Nouméa,Nouvelle‐Calédonie
[email protected]
The New Caledonia lagoon health is of prime importance for local island populations for
food picking, local fisheries, water renewal and transport, recreation activities. High run
offs due to rain carrying abundant chromophoric dissolved organic matter (CDOM) and
particleloadsmayimpactthefunctioningofecosystemswhileriversandsewageeffluents
mayinducelocalizedimpacts.Spatialandtemporalvariabilityinconcentrationandsource
of CDOM in surface waters was measured every month at 5 stations from 2012 to 2014
along the basin‐slope‐lagoon continuum in the South Western lagoon. The origin of the
CDOM (contributions of rivers, photosynthesis and microbial degradation of organic
matterfromterrestrialormarinesources)wasidentifiedthankstoexcitation‐emissionof
fluorescence(MEEFs)matrices.
Final results with PARAFAC allowed identifying and quantifying two fluorophores of
differentorigin:humic‐likeandprotein‐like(tyrosine).Theresultsshowedthepresenceof
two fluorophores within CDOM: a "humic‐like" fluorophore whose intensity decreased
from the coast to offshore, and a fluorophore "tyrosine‐like" whose intensity increased
from the coast towards the sea. Average gradients of Tyrosine and Humic‐like along the
barriercoralreef‐basincontinuum,were1.33QSU(range0.22‐46.23)and‐4.5QSU(range
0.23–39.09)respectively,revealingamarineoriginforTyrosine‐likeandaterrestrialone
forHumic‐like.TheCDOMabsorbancedecreasedfromthecoasttooffshore,varyingfrom
0.11to0.05m‐1.Incouplingspectrofluorimetryandabsorptiondata,spatialdistributions
ofHumic‐likeandCDOMabsorptionbothshowedacontinuum(0.2m‐1)betweenlandand
coral reef during at least 2 episodes, one of which linked to high rainfall in May 2013.
Statistical analyzes showed positive correlations between Chla concentration, CDOM
absorbance and intensity of humic‐like fluorophore, which increased in austral summer
(+38%) and towards the coast, and rather independent and separate character of
tyrosine‐like fluorophore whose intensity increased during austral winter (+21 %) and
towardsthesea.
These studies stress the interest of using spectroscopy and spectrofluorometry to follow
high spatial and temporal resolution dynamics of CDOM in a tropical lagoon subject to
varyingclimate.
Keywords:CDOM,FDOM,PARAFAC,tropicallagoons.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
114
Etudegénétiqueetécologiquedesgorgonesd’Algérie.
MASMOUDIMoutassemBillah1,2,HAMMAMIP.3,TOPÇUN.E.4,CHAOUIL.1,KARAM.H.1,
AURELLEDidier2
1–LaboratoireBioressourcesmarines,Universitéd’Annaba.,Annaba23000,Algérie.
2–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd'Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263, IRD 237, Université d'Avignon, Aix Marseille Université, Station marine d'Endoume, Chemin
delaBatteriedesLions,13007,Marseille,France.
3–UniversitéMontpellier2,UMR7263IMBECNRS,13007,Marseille,France.
4–IstanbulUniversityFisheriesFaculty,Istanbul,Turkey.
[email protected]‐amu.fr
L’étude des limites de dispersion larvaire chez les métazoaires sessiles marins constitue
unetâchedifficilenotammentenmilieumarinoùlesbarrièressontmoinsévidentesqu’en
milieu terrestre. Nous avons étudié la diversité et la structure génétiques de la gorgone
jaune, Eunicella cavolini, une espèce importante des peuplements de substrats durs de
Méditerranée. Cette espèce a subi l'action combinée des pressions anthropiques et de
phénomènesthermiquesextrêmesaucoursdesdeuxdernièresdécennies.Lesnécroseset
mortalités induites par ces anomalies thermiques ont conduit à de nouvelles
préoccupationspourlaconservationdespopulationslesmoinsprofondesdegorgonaires
en Méditerranée. Les mesures de conservation et de gestion doivent tenir compte de la
répartitiondeladiversitégénétiqueetlaconnectivitéentrelespopulationsàdifférentes
échelles spatiales. Nous avons utilisé huit marqueurs microsatellites pour étudier la
structuregénétiquede19populationsd’E.cavolinideMéditerranée.Leséchantillonsont
étéobtenusàdesprofondeursdifférentessurunmêmesitedansdeuxrégions(l'Algérieet
la France). Les microsatellites ont révélé une différenciation significative entre les
échantillons les plus éloignés considérés ici (Afrique du Nord, Turquie et France). À
l'échellerégionale,lesdifférencesgénétiquessontplusfaiblesmaissouventimportantes.
Aucunedifférencesignificativen'aétéobservéeentrelesprofondeurssurunmêmesite.
Cetteétudearévélédesdifférencessignificativesdanslesniveauxdediversitégénétique,
etnotammentlarichesseallélique;lesvaleurslesplusélevéesontétéobservéesdansle
suddelaMéditerranée(Algérie)etlesplusbassesdanslapartieorientale(Turquie).
Motsclés:Méditerranée,coralligènes,génétique,gorgonaires.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
115
Biologicalhydrogenproductioninthehyperalkaline
submarinePronyhydrothermalfield(NewCaledonia).
MEINan1,QUEMENEURMarianne1,POSTECAnne1,PELLETIERBernard2,PAYRIClaude2
OLLIVIERBernard1,ERAUSOGaël1
1–InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
UniversitédeToulon,13288Marseille,France.
2–InstitutdeRecherchepourleDéveloppement(IRD),CentredeNouméa,promenadeLaroque,
98848Nouméa,Nouvelle‐Calédonie.
[email protected]
ThehydrothermalfieldofthePronyBay(NewCaledonia)iscomposedofseveralshallow‐
submarinesprings(locatedatlessthan50metersbelowsealevel,mbsl)discharginginto
the lagoon seawater moderate temperature (< 40 °C), high pH (~11), low‐salinity fluids
enriched in hydrogen (H2) and methane produced by serpentinization. In contact with
seawater,thesehyperalkalinefluidsformcarbonatechimneysthatcanbuilduptoseveral
tenmeter‐high[1].BecauseH2isproducedinhighamountsinthisnaturalecosystemand
iscurrentlyconsideredasapromisingenvironmentalfriendlyenergycarrier,weaimedat
understanding the abiotic and biogenic processes related to the H2 production in this
serpentinization‐driven ecosystem. Such ecosystem also currently generates great
scientificinterestbecauseitsgeochemicalcontextisassumedtobesimilartothatwhich
permitted the emergence of life on Earth and potentially on other planets. Both cultural
andmolecularapproaches(e.g.quantitativePCR,pyrosequencingaswellasmetagenomic
analyses) were preformed to assess the abundance and diversity of H2‐producing
microorganisms from several sites sampled at different depth. The diversity of both
bacterial16SrRNAgenesandhydAgenes(encodingthecatalyticsubunitof[FeFe]‐H2ases
used as molecular marker H2‐producers) varied depending on samples, with a special
emphasisonthephylumFirmicutes.Membersofthisphylum,andmoreparticularlythose
belongingtotheorderofClostridiales,arerecognizedaspotentialefficientH2‐producers.A
seriesofstrainshavebeenisolatedfromthePronysites,amongwhichthealkaliphilicand
anaerobic Clostridium sp. str. ProH2 is highlighted for its high‐efficiency H2 production
(2.71molH2/molglucose),comparabletothatreportedforneutrophilicclostridialspecies
[2].
Keywords:serpentinization,hydrogen,diversity,PCRquantitative,sequencing.
[1]Quéméneur M.,Bes M.,Postec A.,MeiN.,Hamelin J.,MonninC., ChavagnacV., Payri C.,Pelletier B.,Guentas‐
Dombrowsky L.,Gérard M.,Pisapia C.,Gérard E.,Ménez B.,Ollivier B.,Erauso G.(2014).Spatialdistributionof
microbial communities in the shallow submarine alkaline hydrothermal field of the Prony Bay, New
Caledonia.EnvironmentalMicrobiologyReports.6(6),665‐674.
[2]Mei N,Zergane N,Postec A,Erauso G,Ollier A,Payri C,Pelletier B,Fardeau ML,Ollivier B,Quéméneur M.
(2014). Fermentative hydrogen production by a new alkaliphilic Clostridium sp. (strain PROH2) isolated
from a shallow submarine hydrothermal chimney in Prony Bay, New Caledonia. International Journal of
HydrogenEnergy.39,19465‐19473.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
116
OccurrenceofphthalateestersinRhoneRiverestuary
(MediterraneancoastalSea).
PALUSELLIAndrea1,SEMPERERichard1,AMINOTYann1,NET‐DAVIDSopheak2
1–InstitutMéditerranéend’Océanologie(MIO),UMCNRS110,INSU,IRD,AixMarseilleUniversité,
13288 Marseille, Cedex 9;UniversitédeToulon,83957LaGarde,France.
2–LaboratoiredeSpectrochimieInfrarougeetRaman(LASIR),UMRCNRS8516,UniversitéLille1,
EquipePhysico‐chimiedel’Environnement,CitéScientifique,59655Villeneuved'Ascq,France.
[email protected]
Phthalic acid esters (PAEs) are widely used as additives in plastics to improve their
softnessandflexibility.AsPAEsarenotchemicallybindinthepolymericmatrix,discharge
ofphthalatesintotheenvironmentcanoccurduringtheproductionofplasticandplastic
materialorafterdisposalfromurban runoff,industrialwastewaterormunicipalsewage.
Recent investigations have shown that several PAEs have endocrine disrupting effects,
whicharetoxicandharmfultohumanhealth,althoughlittleisknownabouttheimpacton
marineecosystems. This studyreports thefirstdata ontheconcentrations of DMP, DEP,
DiBP, DnBP, BzBP and DEHP in the Rhone River and in the Mediterranean coastal Sea.
Fresh and seawater samples were collected in the Rhone Estuary at Arles and Port‐
Saint‐Louis stations as well as in the River Plume in Mediterranean coastal Sea during
2014‐2015. PAEswere extracted from the dissolved phase from 500mL ‐ 1L ofsample
using Solid Phase Extraction (SPE) (Oasis HLB sorbent packed) in a clean room and
detected by gas chromatography and mass spectrometry (GC/MS). The results showed
that PAEs were detected in all the samples, ranging from 2 to 1300ng.L‐1 with
concentration decreasingfrom the River to the coastal Sea. DEHP and DiBP were the
most abundant phthalate followed by DnBP and DEP. DEHP was characterized by the
highest concentration (1302.6ng.L‐1) at Arles and a decreasing at Port‐ Saint‐ Louis
(406.8ng.L‐1) and in Plume (104‐59ng.L‐1).DiBPwascharacterizedbyadifferenttrend,
withthelowestconcentrationatArles(66.4ng.L‐1)andanincreasingatPort‐Saint‐Louis
(125ng.L‐1)anddecreasingintheplume(49‐67ng.L‐1).
Keywords:phthalates,Rhoneriver.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
117
Etudemécanistedelatoxicitédesradiationsionisanteschez
Daphniamagna.
PARISOTFlorian1,BOURDINEAUDJean‐Paul2,ADAM‐GUILLERMINChristelle1,POGGIALE
Jean‐Christophe3etALONZOFrédéric1
1–IRSN/PRP‐ENV/SERIS/Leco,Cadarache,Saint‐Paul‐lez‐Durance,13115,France.
2–EnvironnementsetPaléoenvironnementsOcéaniquesetContinentaux(EPOC),Observatoire
AquitaindesSciencesdel'Univers(OEASU),UMR5805,Stationmarined’Arcachon,Université
Bordeaux1,33120Arcachon,France.
3–InstitutMéditerranéend'Océanographie(MIO),UMR7294,InstitutPYTHEAS(OSU),Aix
MarseilleUniversité,13288MarseilleCedex9,France.
[email protected]
Les activités anthropiques liées à l’industrie nucléaire contribuent de jour en jour à des
déchargescontinuesderadionucléidesdanslesécosystèmesterrestresetaquatiques.Au
cours des dernières décennies, la protection des écosystèmes envers les radiations
ionisantes est devenue un enjeu public, réglementaire et scientifique croissant. Jusqu’à
présent, l’évaluation des risques écologiques des radiations ionisantes a été basée en
grande majorité sur des études s’intéressant aux effets à forte dose et courte durée
d’exposition. Ces études restent très éloignées du contexte environnemental réel dans
lequel les organismes sont véritablement exposés. Il est donc nécessaire de réaliser des
études chroniques à faibles doses sur plusieurs générations afin d’améliorer nos
connaissances concernant les effets à long terme des faibles niveaux de radiations, et
permettre ainsi de protéger convenablement l’environnement. Dans ce contexte, la
présente étude examine les effets chroniques d’une irradiation gamma externe (Cesium‐
137) chez le micro‐crustacé d’eau douce, Daphnia magna, au cours de trois générations
successives (F0, F1 et F2). Ces travaux ont plusieurs objectifs: (i) Examiner side faibles
débitsdedosed’irradiation(de0,007à35,4mGy/h)induisentuneaggravationdeseffets
surlasurvie,lacroissanceetlareproductiondesdaphniesaufildesgénérations,(ii)tester
s’ilexisteunepotentielleaccumulationettransmissiond’altérationsdel’ADN(desadultes
à la progéniture) et (iii) comparer les réponses radiotoxiques entre les niveaux
d’organisationbiologiquemoléculaireetindividuel.Lesrésultatsmontrentuneréduction
significativedelaféconditéà35,4mGy/hàlagénérationF0,uneréductionrelativement
plus légère de la fécondité à 35,4 mGy/h à la génération F1 et une augmentation
significative du retard de la croissance et de la libération des pontes à partir de
0,070mGy/h à la génération F2. En parallèle, les altérations de l’ADN sont devenues
significatives:(i)àdesdébitsdedosedeplusenplusfaiblesaucoursdelagénérationF0
(de4,70mGy/hàl’éclosionà0,007mGy/haprès21jours),(ii)seulementauxplusforts
débitsdedoseàlagénérationF1et,(iii)àdesdébitsdedosedeplusenplusfaibles(de
0,07mGy/hàl’éclosionà0,007mGy/haprès21jours)aucoursdelagénérationF2.
Cetteétudesuggèreuneaccumulationetunetransmissiond’altérationsdel’ADNaufildes
générations,avecenparallèleuneaugmentationdelasévéritédeseffetssurlacroissance
etlareproduction.LeseffetsradiotoxiquesmoinsprononcésaucoursdelaF1pourraient
être dus à des processus de réparation à l’ADN transitoirement plus efficace. Un modèle
mathématique (DEBtox) sera développé afin de décrire comment l’accumulation et la
transmission des altérations de l’ADN peuvent expliquer les effets observés sur la
croissanceetlareproductiondesdaphniesaufildesgénérations.
Motsclés:Irradiationgamma,mutligénération,Daphniamagna,altérationsADN,
DEBtox.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
118
Explorationdescapacitésadaptativesdesgorgonaires
méditerranéensfaceauchangementclimatique.
PRATLONGMarine1,2,HAGUENAUERAnne1,CHABROLOlivier2,PONTAROTTIPierre2,
AURELLEDidier1
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd'Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),AixMarseille
Université,UMRCNRS7263,IRD237,Universitéd'Avignon,StationMarined'Endoume,Cheminde
laBatteriedesLions,13007Marseille,France.
2–Laboratoired’Analyse,Topologie,Probabilités(LATP),UMRCNRS7353,Aix‐Marseille
Université,ÉquipeEvolutionBiologiqueetModélisation(I2M),CentreSaint‐Charles,3,PlaceVictor
Hugo,13331Marseillecedex03,France.
[email protected]
Lechangementclimatiqueactuelaffectedéjàdifférentscomposantsdelabiodiversité,des
gènesauxécosystèmes.EnMéditerranée,lesgorgonairesontunimportantrôleécologique
dans les écosystèmes benthiques de substrat dur. Récemment, plusieurs de ces espèces
ont été touchées par des événements de mortalité liés à des anomalies thermiques
positives.Pourtant,lespopulationsdedifférentesprofondeurs,maisaussilesindividusau
sein d'une même profondeur, répondent différemment au stress thermique, certains
semblant être plus thermotolérants que d'autres. Afin de comprendre comment
pourraient évoluer les populations de gorgonaires en Méditerranée dans le contexte du
changement climatique, il est important de comprendre pourquoi certains individus
résistent mieux au stress thermique que d'autres : sont‐ils génétiquement «meilleurs»
quelesautresetdoncplusfréquentsdansdesenvironnementsplusstressantssuiteàun
processus de sélection locale? Ou ont‐ils acquis une certaine résistance au stress
thermiqueaprèsavoirsubirégulièrementcestressaucoursdeleurvie?Cesontcesdeux
questions auxquelles nous attentons de répondre en explorant la diversité génétique du
corail rouge en Méditerranée, certains indices semblant indiquer que ces deux
mécanismesauraienttousdeuxunrôledanslathermotolérancedesindividus.
Motsclés:changementclimatique,gorgonaires,adaptation,acclimatation,
Méditerranée.
Créditsphotos:F.Zuberer
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
119
Apportdelataxonomieintégrativeàlacompréhensiondes
mécanismesàl´originedelabiodiversitédesspongiairesdans
lesgrottessous‐marines.
RUIZCésarAugusto1,PEREZThierry1,THOMASOlivier1,2
1–InstitutMéditerranéendeBiologieetd´Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMR7263,IRD
237,AixMarseilleUniversité,Stationmarined´Endoume,ChemindelaBatteriedeslions,13007
Marseille,France.
2–InstitutdeChimiedeNice(ICN),UMRCNRS7272,UniversitédeNiceSophiaAntipolis,Parc
Valrose,06108Nice,France.
[email protected]
Les peuplements des grottes sous‐marines présentent un grand intérêt écologique, en
particulier à cause de l'intensité des gradients physiques (lumière, circulation
hydrologique,sédimentation)quis'ydéploientetdufaitdelafragmentationnaturellede
cet habitat. Les éponges constituent l’un des groupes d’organismes les plus abondants
dans ce milieu, et parmi elles, la classe des Homoscleromorpha, dont certaines espèces
habitent exclusivement à l´intérieur des grottes. Récemment, par l´utilisation d´une
approcheintégrativecouplantcytologie,génétique,métabolomiqueetmétagénomiqueàla
taxonomietraditionnelle,onapudécriredenouvellesespècesetrésoudredescomplexes
d´espèces,ainsiquemieuxcomprendrelesrelationsphylogénétiquesauseindecegroupe.
Nousutilisonscetteapprochepour:1).Etudierlespatronsdebiodiversitédesspongiaires
au sein des grottes sous‐marines en Méditerranée et dans d’autres régions océaniques
(Pacifique,Méditerranée,Caraïbes)et2).Déterminerquelssontlesfacteursquiexpliquent
le succès écologique des Homoscleromorpha dans les grottes sous‐marines. Une espèce,
Plakina kanaky a été récemment décrite (publication sous presse), cinq autres espèces
sont en cours de description. Une première révision de la phylogénie des
Homoscleromorpha metenévidence que laprésence ou l'absence de squeletten´est pas
un caractère diagnostique au sein des deux familles, nous avons trouvé des spécimens
sanssqueletteàl´intérieurdelafamillePlakinidae,quiétaitsupposéeréuniruniquement
les éponges à squelette. L´ensemble des données issues de l´approche intégrative
(analyses métabolomiques et métagénomiques en cours) vont aussi nous servir à
déterminerlespatronsdediversitégénétique,métabolomiqueetmétagénomiquelelong
d’un gradient environnemental allant de l’extérieur vers le fond des grottes obscures. A
l´aide d´une expérience de transplantation croisée, on souhaite évaluer les capacités
adaptativesdesHomoscleromorphavivantenmilieucavernicole,toujoursen étudiantla
natureetl’intensitédesréponsesadaptativesauniveaudumétabolomeetdumicrobiome
deséponges.
Motsclés:grottessous‐marines,Homoscleromorpha,taxonomieintégrative,
adaptation.
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
120
Variabilitéspatio‐temporelledesécosystèmesbioconstruits
circalittorauxdesrivesnordetsuddubassinoccidentaldela
Méditerranée.
SAKHERSelmane1,2,FERALJean‐Pierre1,SARTORETTOStéphane2
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd'Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,StationMarined'Endoume,Chemin
delaBatteriedesLions,13007Marseille,France.
2–LaboratoireEnvironnement,RessourcesProvenceAzurCorse(LER/PAC),IfremerCentrede
Méditerranée,ZPdeBrégaillon,BP330,83507LaSeynesurMer,France.
[email protected]
La mer Méditerranée est considérée comme un « hot spot » de
biodiversité, car bien qu’elle ne représente que 0.82% de la
surface totale des océans, elle abrite environ 6 % des espèces
mondialesrépertoriées,dontdenombreusesespècesendémiques
(Bianchi et Morri, 2000 ; Coll et al., 2010). A ce titre et en tant
qu’écosystème emblématique de la Méditerranée, le
bioconcrétionnement coralligène – parallèlement à d’autres
structuresbiogènestelslesherbiersdeposidonieoulesfondsde
maërls – joue un rôle d’ingénieur d’écosystèmes marins et
représentedoncunécosystèmeclefdelazonecôtièrecontribuant
à l’équilibre écologique de l’étage circalittoral. Cet ensemble
d’habitats créant de l'hétérogénéité, stimulant la diversité et la
richesse (en espèces, fonctions écosystémiques, et biomasse),
présente des intérêts écologiques et économiques de premier ordre, et il est à ce titre
particulièrementétudié,àdesdegrésvariablesenMéditerranée(lamajoritédecesétudes
sont axées sur le nord du bassin occidental : Pérès 1951, Laubier 1965, Hong 1982,
Sartoretto 1997, Ballesteros 2006). Cette thèse se focalise sur l'étude de la variabilité
spatio‐temporelle de ces écosystèmes bioconstruits circalittoraux entre les rives nord et
sud du bassin occidental de la Méditerranée. Elle représente l’une des premières études
détaillées des communautés coralligènes de l'Algérie, ayant comme objectif général de
contribuer à une meilleure compréhension de la composition, et de la structure de ces
peuplements ainsi que le fonctionnement de certains de leurs taxons structurants. Cet
objectifpeutêtredéclinéencinqpoints:i)Etablirunétatderéférencedelacomposition
taxonomique et la diversité des peuplements benthiques des écosystèmes bioconstruits
circalittoraux « coralligènes » en Algérie. ii) Qualifier leur structure, décrire et
cartographier leur distribution, et éprouver un certain nombre d’indices biotiques en
relation avec les différentes caractéristiques environnementales au sein de ces
écosystèmes. iii) Quantifier leurs perturbations en fonction des différentes pressions de
nature anthropique (changement global, eaux usées, ...) au niveau de chaque région
étudiée. iv) Comprendre le fonctionnement et la dynamique de certains taxons
structurellement importants : les gorgonaires. v) Comparer les résultats des rives
algériennesavecceuxdesrivesnorddelaMéditerranéeoccidentale(Espagne,France).
Motsclés:caractérisation,variabilité,habitatscoralligènes.
©Créditsphotographiques:FrédéricZuberer
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Océanographie
121
Evaluationdesservicesécosystémiquesproduitsparles
habitatscoralligènes.
THIERRYDEVILLED'AVRAYLaure1,AMIDominique2,CHENUILAnne1,FERALJean‐
Pierre1
1–InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd'Ecologiemarineetcontinentale(IMBE),UMRCNRS
7263,IRD237,Universitéd'Avignon,AixMarseilleUniversité,StationMarined'Endoume,Chemin
delaBatteriedeslions,13007Marseille,France.
2–GroupementdeRechercheenEconomieQuantitatived'Aix‐Marseille(GREQAM),AixMarseille
Université,CentredelaVieilleCharité,2ruedelaCharité,13236Marseillecedex2,France.
[email protected]
Les habitats coralligènes sont des habitats côtiers marins typiquement méditerranéens,
recenséssurlaplupartdesescôtesàdesprofondeursentre20et120m.Ilsreprésentent
desfondsdursd'originebiogénique,essentiellementforméspardesrhodophytescalcaires
se développant dans des conditions de lumière réduite, qui sont parmi les plus
importantes sources de biodiversité marine en Méditerranée avec les herbiers de
posidonies(UNEP,2007).1670espècesontétérecenséesdansleshabitatscoralligèneset
l'actuel manque d'études approfondies de ces communautés laisse supposer que leur
richesse spécifique est sous‐estimée (Ballesteros, 2006). Cette biodiversité luxuriante et
les fonctions écologiques inhérentes à l'écosystème sont à l'origine d'un ensemble de
servicesécologiquesou"processusbiologiquesdontl'hommepeuttirerprofit"(Bouvron,
2009). Leur usage ou leur perception par l'homme procure à ce dernier des aménités
pouvant faire l'objet d'une évaluation économique. La connaissance actuelle des
communautés coralligènes permet d'affirmer leur
contribution (i) à la production de ressources
alimentaires et de matières premières, (ii) à la
régulation des écosystèmes côtiers, et (iii) à la
réalisation d'activités récréatives et touristiques
grâce à leur caractère paysager attractif et leur
abondanceenespècesgastronomiques.L'objetde
cette étude est la mise en évidence de services
écosystémiques procurés par les habitats
coralligènes, puis l'évaluation économique de
certainsdecesservices.
Acestadedel'étudeunétatdel'artestnécessaire,d'autantqu'ànotreconnaissanceles
habitatscoralligènesn'ontpasencorefaitl'objetd'uneétudeexclusivementorientéesur
leurs services écosystémiques. En revanche ce type d'évaluation a déjà été pratiqué
concernant des écosystèmes comparables en termes de rôle écologique et situation
géographiquetelslesherbiersdeposidonies,etéventuellemententermesdestructureet
fonctionnementtelslesrécifscoralliens.Unerevuedecesétudesdecasetdesméthodes
d'évaluation économique disponibles permettra d'identifier les paramètres mesurables
témoignant de l'effectivité des services fournis par les habitats coralligènes (biomasse,
abondance,richessespécifique,fréquentationdessitesparlesusagers,…),etlesméthodes
d'évaluationécologiqueetéconomiquelespluspertinentespourchaqueservice.
Motsclés:habitatscoralligènes,évaluation,économie,servicesécosystémiques.
©Créditsphotographiques:FrédéricZuberer
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Annuaire des communicants
122
Indexdescommunicants
MEI Nan,21, 115 A F ABOULAHRIS Maria, 18, 71 AIGLE Axel, 7, 8, 20, 100 AKKACHE Salah, 8, 17, 62 ANSBERQUE Claire, 9, 18, 72 ARENE Fabien, 16, 37 AVELLAN Astrid, 6, 18, 73 AZIS Muhammad Yudhistira, 15, 26 FIERRO Laura, 8, 20, 110 FOUTSE Yimta, 17, 58 FUDUCHE Maxime, 20, 111 G GALERON Marie‐Aimée, 21, 112 GANDOLFO Adrien, 15, 30 GAVINET Jordane, 8, 16, 41 GEMAYEL Rachel, 16, 31 GIOVANNELLI Guia, 16, 42 GOMBEAU Kewin, 8, 16, 43 GOVETTO Benjamin, 16, 44 GRANDCLEMENT Camille, 16, 32 GREFF Stéphane, 16, 45 B BADEN Dawin, 18, 74 BAUDEMENT Cécile, 18, 75 BELLIARDO Catherine, 17, 57 BEN ALI GAM Najib, 15, 27 BERTHELOT Hugo, 20, 101 BERTRAND Amélie, 15, 28 BLANFUNÉ Aurélie, 20, 102 BOUDET Laurie, 18, 76 BOUKHRIS Asma, 16, 38 BUISSART Fabien, 7, 16, 39 H HASHOUM Hazem, 16, 46 HECKENROTH Alma, 17, 47 HERVÉ Mathilde, 17, 48 C J CHATELEE Sébastien, 18, 77 CHERIF Mohamed Amine, 18, 78 CLERCQ Sébastien, 18, 63 COCHARD Jean, 19, 79 COMBERNOUX Nicolas, 9, 17, 64 CORNUAULT Marine, 19, 80 CORRON Louise, 9, 15, 24 CORSELLIS Yannick, 7, 20, 103 COSTA Andrea, 7, 20, 104 JOUVES Johan, 9, 18, 82 K KENDE Julia, 19, 83 KHEIR BEIK Louay, 19, 84 L D LANTEAUME Cyprien, 19, 85 LATREILLE Anne, 9, 16, 49 LAUNAY Nicolas, 19, 86 LAYET Clément, 19, 87 LE HIR Morgane, 18, 66 LEFEVRE Mélody, 19, 88 LEONARD Clément, 7, 17, 67 LOPEZ Benjamin, 19, 89, 96 DAUMALIN Xavier, 8, 13 DAVID Romain, 6, 20, 105,106 DE JODE Aurélien, 20, 106 DESBIOLLES Fanny, 15, 29 DJAOUDI Kahina, 20, 107 DJERAFI Rania, 7, 17, 65 DONOSO Katty, 20, 108 DUCROS Loïc, 19, 81 DUGENNE Mathilde, 20, 109 N NOSOVA Alena, 19, 90 P PALUSELLI Andrea, 21, 116 PARISOT Florian, 21, 117 PAUL Alexia, 19, 91 PETIT Marie‐Eléonore, 17, 51 PLUMEJEAUD Sophie, 17, 59 POHER Yoann, 17, 52 PRATLONG Marine, 21, 118 R RENARD Hugo, 19, 92 RIZK Nancy, 69 RUIZ César Augusto, 21, 119 S SAGOUIS Alban, 17, 53 SAKHER Selmane, 21, 120 SAUNIER Amélie, 17, 54 SERAPHIN Pierre, 8, 18, 93 SOCORRO Joanna, 7, 15, 35 SPIANDORE Marie, 6, 15, 35 SY Mouhamadou Moustapha, 6, 18, 94 T TAMRAT Wuhib Zewde, 19, 95 TEBOUL Pierre‐Alexandre, 19, 96 TENDIL Anthony, 19, 97 THIERRY DE VILLE D'AVRAY Laure, 21, 121 THOMAS Frédéric, 7, 11 TOUDJI Sid‐Ali Amine, 18, 69 TSCHANZ Léïta, 9, 56 V VAN GIJSEL BONNELLO Manuel, 17, 60 M MANASFI Tarek, 8, 15, 33 MARTIAS Chloé, 21, 113 MASMOUDI Moutassem Billah, 6, 20, 114 MATHAUX Coralie, 6, 16, 50 E EL‐HAJJ Rita, 16, 40 Z ZYLBERMAN William, 20, 98 XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Annuaire des communicants
123
Listealphabétiquedescommunicants
NOM
Prénom
Formationdoctorale
Laboratoire
ABOULAHRIS
Maria
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
e‐mail
[email protected]
AIGLE
Axel
Océanographie
MIO
[email protected]
AKKACHE
Salah
Géniedesprocédés
M2P2
[email protected]‐amu.fr
ANSBERQUE
Claire
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
ARENE
Fabien
Ecologie
IMBE
[email protected]
AVELLAN
Astrid
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
AZIS
Muhammad
Yudhistira
Chimiedel'environnement
LCE
[email protected]
BADEN
Dawin
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
BAUDEMENT
Cécile
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
BELLIARDO
Catherine
Environnementetsanté
IMBE
[email protected]
BENALIGAM
Najib
Chimiedel'environnement
LCE
[email protected]
BERTHELOT
Hugo
Océanographie
MIO
[email protected]
BERTRAND
Amélie
Chimiedel'environnement
LCE
BLANFUNÉ
Aurélie
Océanographie
MIO
BOUDET
Laurie
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]‐amu.fr
aurelie.blanfune‐
[email protected]
[email protected]
BOUKHRIS
Asma
Ecologie
IMBE
[email protected]
BUISSART
Fabien
Ecologie
IRSTEA
[email protected]
CHATELÉE
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
Ecologie
L2BT‐IRSN
mohamed‐[email protected]
CLERCQ
Sébastien
Mohamed
Amine
Sébastien
Géniedesprocédés
M2P2
sebastien.[email protected]‐amu.fr
COCHARD
Jean
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
[email protected]
[email protected]
CHERIF
COMBERNOUX
Nicolas
Géniedesprocédés
FluidesSupercritiques
etDécontamination
CORNUAULT
Marine
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
CORRON
Louise
Anthropologiebiologique
ADES
[email protected]‐amu.fr
CORSELLIS
Yannick
Océanographie
MIO
[email protected]
COSTA
Andrea
Océanographie
MIO
[email protected]‐amu.fr
DAVID
Romain
Océanographie
IMBE/CNRS
[email protected]
DEJODE
Aurélien
Océanographie
IMBE
[email protected]
DESBIOLLES
Fanny
Chimiedel'environnement
LCE
[email protected]‐amu.fr
DJAOUDI
Kahina
Océanographie
MIO
[email protected]
DJERAFI
Rania
Géniedesprocédés
LMMPP
DONOSO
Katty
Océanographie
MIO
[email protected]
katty‐daniela.donoso‐
[email protected]
DUCROS
Loïc
Géosciencesdel'environement
IRSN/PRP‐
ENV/SESURE/LERCM
DUGENNE
Mathilde
Océanographie
MIO
[email protected]
EL‐HAJJ
Rita
Ecologie
IMBE
[email protected]
[email protected]
FIERRO
Laura
Océanographie
IMBE
[email protected]
FOUTSE
Yimta
Environnementetsanté
Pharmacognosie
[email protected]‐amu.fr
FUDUCHE
Maxime
Océanographie
MIO
GALERON
Marie‐Aimée
Océanographie
MIO
GANDOLFO
Adrien
Chimiedel'environnement
LCE
[email protected]
marie‐
[email protected]
[email protected]‐amu.fr
GAVINET
Jordane
Ecologie
IRSTEA/IMBE
[email protected]
GEMAYEL
Rachel
Chimiedel'environnement
LCE
[email protected]‐amu.fr
GIOVANNELLI
Guia
Ecologie
INRAURFM
[email protected]
GOMBEAU
Kewin
Ecologie
IRSN
[email protected]
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Annuaire des communicants
124
GOVETTO
Benjamin
Ecologie
IMBE
[email protected]
GREFF
Stéphane
Ecologie
IMBE
[email protected]
HASHOUM
Hazem
Ecologie
IMBE
[email protected]
HERVÉ
Mathilde
Ecologie
IMBE
[email protected]
JOUVES
Johan
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
KENDE
Julia
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
KHEIRBEIK
Louay
Géosciencesdel'environnement
INRA
[email protected]
LANTEAUME
Cyprien
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
LATREILLE
Anne
Ecologie
INRA
[email protected]
LAUNAY
Nicolas
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
LAYET
Clément
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
LEHIR
Morgane
Géniedesprocédés
M2P2
morgane.le‐[email protected]‐amu.fr
LEFEVRE
Mélody
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
LEONARD
Clément
Géniedesprocédés
M2P2
[email protected]‐cer.fr
LOPEZ
Benjamin
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
MANASFI
Tarek
Chimiedel'environnement
LCE
[email protected]‐amu.fr
MARTIAS
Océanographie
MIO
[email protected]
Océanographie
IMBE
[email protected]
MATHAUX
Chloé
Moutassem
Billah
Coralie
Ecologie
IMBE
[email protected]
MEI
Nan
Océanographie
MIO
[email protected]
NOSOVA
Alena
Géosciencesdel'Environnement
CEREGE/LEMP
[email protected]
PALUSELLI
Andrea
Océanographie
MIO
[email protected]
PARISOT
Florian
Océanographie
IRSN
[email protected]
PAUL
Alexia
Géosciencesdel'environnement
INRAGSE
[email protected]
PETIT
Marie‐Eléonore Ecologie
IMBE
[email protected]
PLUMEJEAUD
Sophie
Ecologie
IMBE
[email protected]
POHER
Yoann
Ecologie
IMBE
[email protected]
PRATLONG
Marine
Océanographie
IMBE
[email protected]
RENARD
Hugo
Géosciencesdel'environnement
IRSN/PRP‐
ENV/SERIS/LM2E
[email protected]
RIZK
Nancy
Géniedesprocédés
IRSTEA
[email protected]
RUIZ
CésarAugusto
Océanographie
IMBE
[email protected]
SAGOUIS
Alban
Ecologie
IRSTEA
[email protected]
SAKHER
Selmane
Océanographie
IMBE/IFREMER
[email protected]
SAUNIER
Amélie
Ecologie
IMBE
[email protected]
SERAPHIN
Pierre
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
SOCORRO
Joanna
Chimiedel'environnement
LCE
[email protected]‐amu.fr
SPIANDORE
Marie
Chimiedel'environnement
LCE
[email protected]‐amu.fr
SY
Mouhamadou
Moustapha
Géosciencesdel'environnement
IRSN
[email protected]
MASMOUDI
TAMRAT
WuhibZewde
Pierre‐
Alexandre
Anthony
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
THIERRYDEVILLE
D'AVRAY
Laure
Océanographie
IMBE/GREQAM
[email protected]
TOUDJI
Sid‐AliAmine
Géniedesprocédés
M2P2
[email protected]
TSCHANZ
VANGIJSEL
BONNELLO
ZYLBERMAN
Léïta
Ecologie
IMBE
Manuel
Environnementetsanté
UMR‐MD2
William
Géosciencesdel'environnement
CEREGE
[email protected]
manuel.van‐gijsel‐
[email protected]
[email protected]
TEBOUL
TENDIL
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
Comité d'organisation
125
Comitéd'OrganisationduCongrès2015
desDoctorantsenSciencesdel'Environnement
EcoledoctoraleenSciencesdel'Environnement
CatherineKELLER,directrice
PierreROCHETTE,
BernardQUEGUINER
IsabelleHAMMAD
DominiqueESTIVAL
InstitutMéditerranéendeBiodiversitéetd'Ecologie
marineetcontinentale(IMBE)
Jean‐PierreFERAL
DidierAURELLE
EmmanuelleRENARD
AnneCHENUIL
VaninaBEAUCHAMPSASSALI
RomainDAVID
AurélienDEJODE
LauraFIERROCONSTAIN
StéphaneGREFF
MarinePRATLONG
CésarRUIZ
SelmaneSAKHER
LeïtaTSCHANZ
LaureTHIERRYDEVILLED’AVRAY
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis
EcoleDoctorale
enSciencesdel'Environnement
(ED251)
Direction
CatherineKELLER,professeuràAixMarseilleUniversité
Secrétariat
IsabelleHAMMAD,[email protected]
Adresse
EuropôleMéditerranéendel'Arbois‐BP80
13545Aix‐en‐ProvenceCédex4
France
XXIIèmeCongrèsdesDoctorantsenSciencesdel'Environnement,21‐22Avril2015,Sitedel'OustauCalendal,Cassis